A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Istanbul, carte postale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 22/11/2008 11:36:34    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

Istanbul, carte postale.

Mon frère m'a envoyé un sms, il était en retard. J'ai répondu en turc, pour frimer, j'ai attendu en fumant des camels.
J'avais l'air de « Mon Oncle » dans la tête. Un type est sorti, juste à côté de moi, il ressemblait au chanteur des « Janicee Pornick Casino » et il avait une rose. Il souriait, comme moi, en sortant de l'aéroport. Les taxis se hurlaient dessus mais ils n'avaient pas l'air fâchés.
Le chanteur des « Janicee Pornick Casino », je suis sûre que c'était lui, a allumé une cigarette. On a attendu en fumant. On souriait, j'aimais bien regarder cette rose qu'il avait dans la main.
J'avais l'air de « Mon Oncle » dans la tête et les pieds qui sautillaient. J'ai laissé mes bagages pour aller regarder le ciel. Ca klaxonnait et ça criait. Une dame m'a parlé en turc, je lui ai fait répéter trois fois, pour répondre « maalesef ». Quand mon frère a rappelé, j'ai parlé en français.
Le chanteur des « Janicee Pornick Casino » a posé sa rose sur sa valise et rallumé une cigarette, j'ai été triste, et puis mon frère est arrivé. On l'a laissé tout seul, avec ses cigarettes et cette rose, sur la valise. Dans le havaş, on s'est mis à parler à toute vitesse, et à rire et à se disputer.
On a bu l'apéro avec des amis avant d'aller danser et j'ai arrêté de croire que j'avais fait des progrès en turc.

J'avais envie de monter au monastère de l'île des Princes avec Eray, mais il n'a pas appelé. J'ai pensé à la rose sur la valise.

On est allé à Kadıköy, boire des cafés avec Mert. On a vu le soleil qui tombait sur le Bosphore, la plus belle lumière. On devait aller au théâtre. Dans le vapur, on a tellement parlé qu'on s'est trompé deux fois de bateau. Ensuite on s'est perdus, parce qu'on avait recommencé à parler dans le tram. On est rentrés regarder un film.

On avait rendez-vous à Taksim avec le monsieur qui m'aide à apprendre le turc, par mails.
J'étais inquiète parce que le monsieur avait tout à coup demandé qu'on s'envoie des photos, la veille.
On a bu des cafés, dans le café d'Ara Güller. Ils n'ont pas voulu parler turc, à cause de moi. Moi je n'aime pas lorsqu'on parle anglais avec des turcs parce que leur accent est vraiment turc et je trouve qu'il font des fautes et je n'apprendrai jamais si personne ne veut me parler. J'ai fait un peu la gueule. Ensuite on a rigolé parce qu'on lui a parlé de nos théories issues de ma difficulté à obtenir un café sans sucre. Ils ont accepté de me commenter les photos en turc et j'ai pris des notes.
Le monsieur nous a parlé des mouvements d'extrême gauche, sous Attatürk. De terrorisme, de répression, de torture. Je regardais les photos d'Istanbul, je ne pouvais plus parler, ni anglais ni français ni turc.
Sur la place de Taksim, juste avant de se dire au revoir, on était devenus amis.
En nous montrant la place, il a raconté, la manifestation du 1er mai, en 1977, je crois. Les soldats sur les toits des hôtels, la foule, là, là, et là. Les soldats qui tiraient là, là et là. Je voyais par-dessus la foule du samedi qui descend tranquillement Istiklal, je voyais la foule du 1er mai, les soldats, les gens qui se marchaient dessus dans la panique. Je nous voyais nous, en 1977, dans un pavillon de banlieue parisienne manger des frites en regardant un film.
Bertrand a voulu prendre le métro. Jusqu'à Osmanbey, on n'a pas parlé.
Samedi dernier, à Istanbul.
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 22/11/2008 11:36:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
polka
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 713

MessagePosté le: 22/11/2008 12:50:20    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

Merci pour cette petite tranche d'exotisme, Rosaura.
Revenir en haut
Nicolo
Plume de Piaf


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 22/11/2008 21:18:40    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

On dirait presque du Elif Shafak - au présent.
Superbe.
Ca sent le vécu tout ça - ah, Istanbul.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 23/11/2008 11:29:33    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

...merci...
j'ai honte, je ne connaissais pas Elif Shafak
j'ai demandé à Google, je vais peut-être me faire une nouvelle amie
(...oui, Istanbul...)
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Nicolo
Plume de Piaf


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 23/11/2008 12:13:04    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

Tu sais, il m'a fallu quelques années de présence en Turquie pour réaliser qu'il y avait d'autres écrivains turcs talentueux en dehors de Yachar Kemal et Orhan Pamuk.
Ahmet Altan, Elif Shafak, Ihsan Oktay Anar, le poète Nazim Hikmet, etc...
Alors ne te jette pas la pierre.

Hosçakal, arkadashim. Belki bir gün Istanbul'da bulusacagiz.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 23/11/2008 21:24:18    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

Içten teşekkürler,
Nazım Hikmet, iyi tanıyorum ve çok sevmerim.

les autres, je vais demander aussi à Google...
Avec plaisir, à Istanbul un de ces jours mais je ne sais pas encore construire le futur, en turc...
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Nicolo
Plume de Piaf


Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 7

MessagePosté le: 23/11/2008 22:21:07    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

Ahmet Altan et Ihsan Oktay Anar sont publiés chez Actes Sud, lettres turques. Tu devrais pas avoir trop de mal à trouver.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 064

MessagePosté le: 24/11/2008 19:22:55    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

J'aime bien tes voyages Rosaura. Smile
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 24/11/2008 23:39:55    Sujet du message: Istanbul, carte postale Répondre en citant

Merci EmmaBovary
merci Nicolo, je termine L'Usage du monde, et je plonge... Je vais commencer par Elif Şafak, ce que j'ai lu à propos d'elle et de son oeuvre m'a vraiment donné envie.
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/01/2017 01:08:53    Sujet du message: Istanbul, carte postale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com