A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réflexions à propos de la ponctuation
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Jeux divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Axior
Plume de Kinor


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 132

MessagePosté le: 03/03/2009 16:20:32    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Ce petit jeu pourra, si nous savons en tirer profit, nous apporter beaucoup.

La ponctuation dans un texte est l'affaire de chacun ; cependant elle est soumise à des règles, un peu comme un code de la route, qui permettent au lecteur d'être plus facilement en phase avec l'auteur. J'ai remarqué que beaucoup de grands écrivains transgressaient allègrement ces règles, mais ce sont, c'étaient, pour la plupart des génies de la littérature et ils pouvaient se le permettre sans que leurs œuvres n'en soient aucunement altérées.
Pour ceux qui, comme moi, ne se considèrent pas comme des génies, ce petit exercice, suivi d'un débat si vous le voulez bien, pourra apporter une aide très conséquente.

Je demanderais à ceux que ça n'intéresse pas de ne pas intervenir.

Venons-en au but : j'ai sélectionné un texte d'un auteur classique renommé, et je vous le livre ici sans sa ponctuation. Dans un premier temps, chaque participant devra le recopier avec la ponctuation qu'il pense être la meilleure ; ensuite je posterai le texte intégral que nous pourrons comparer avec les différentes versions, espérant que ce sera le point de départ d'un débat constructif sur le bon usage de la ponctuation.

Merci de ne pas regarder la solution sur Google : ça n'aurait aucun intérêt Smile



Voici le texte :

Quelquefois comme Eve naquit d'une côte d'Adam une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait mon corps qui sentait dans le sien ma propre chaleur voulait s'y rejoindre je m'éveillais le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine ma joue était chaude encore de son baiser mon corps courbaturé par le poids de sa taille si comme il arrivait quelquefois elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie j'allais me donner tout entier à ce but la retrouver comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe peu à peu son souvenir s'évanouissait j'avais oublié la fille de mon rêve.
_________________
Au royaume des aveugles les voyants sont des menteurs.


Dernière édition par Axior le 04/03/2009 12:13:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM MSN
Publicité






MessagePosté le: 03/03/2009 16:20:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guillaume
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 701

MessagePosté le: 03/03/2009 16:52:58    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Hop, je me lance dans le jeu >

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps qui sentait dans le sien ma propre chaleur voulait s'y rejoindre. Je m'éveillais, le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée ; il y avait quelques moments à peine ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait; j'avais oublié la fille de mon rêve.   

_________________
Le temps est-il la roue qui tourne ou bien la trace qu'elle laisse?
Venez visiter des terres inconnues
Les voyages de Chiral
Revenir en haut
Microbe
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 674

MessagePosté le: 03/03/2009 17:13:56    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Allez zou...!
Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps, qui sentait dans le sien ma propre chaleur, voulait s'y rejoindre. Je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver ; comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait, j'avais oublié la fille de mon rêve.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 985

MessagePosté le: 03/03/2009 18:45:05    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Voilà, en ayant bien prissoin de ne pas regardé ce qu'n fait les autres

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil, d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps, qui sentait dans le sien ma propre chaleur, voulait s'y rejoindre ; je m'éveillais; le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but, la retrouver, comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait : j'avais oublié la fille de mon rêve.

NB: ce texte me disait quelquechose; depuis, l'auteur m'est revenu et s'agissant de lui, je me doute qu'il a dû ponctuer tout autrement que moi...
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 810

MessagePosté le: 03/03/2009 20:01:14    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Voilou Wink

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps qui sentait dans le sien ma propre chaleur voulait s'y rejoindre. Je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait ; j'avais oublié la fille de mon rêve.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Lal Behi
Plume de Phoenix


Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 1 349

MessagePosté le: 03/03/2009 21:03:14    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Ouh la ! En fait, j'ai trouvé ça plus difficile que ce à quoi je m'attendais. J'ai souvent hésité entre plusieurs propositions. Je ne connais pas le texte mais s'agit-il vraiment d'un auteur classique ?

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps, qui sentait dans le sien ma propre chaleur, voulait s'y rejoindre. Je m'éveillais ; le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver, comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu, son souvenir s'évanouissait ; j'avais oublié la fille de mon rêve.
_________________
« La pensée de chacun allait au gré de l'ombre des arbres. » - Kyoto, Yasunari Kawabata
Lalbehyrinthes devient Łálßєħўrιnтђeș, là où naissent les poèmes-capsules
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 109

MessagePosté le: 03/03/2009 21:28:31    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Après l'avoir recopié sur Word pour éviter de regarder sur le voisin du dessus... Un petit exercice sympa et pas si évident que cela...

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter ; je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps, qui sentait dans le sien ma propre chaleur, voulait s'y rejoindre.
Je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée, il y avait quelques moments à peine ; ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver, comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter, dans une réalité, le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait. J'avais oublié la fille de mon rêve.
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Axior
Plume de Kinor


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 132

MessagePosté le: 03/03/2009 22:44:51    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Il s'agit d'un auteur que je classe parmi les plus grands des classiques (la qualification de "classique" n'évoquant peut-être pas la même chose pour chacun de nous). Si vous le voulez bien, nous allons encore attendre un peu avant que je ne vous dévoile qui c'est : Khéops aimerait participer, ainsi que d'autres peut-être.
_________________
Au royaume des aveugles les voyants sont des menteurs.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM MSN
mimimouche
Plume de Kinor


Inscrit le: 30 Mai 2008
Messages: 105

MessagePosté le: 04/03/2009 08:59:17    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Bon ! Après Trompette je vais pâle figure mais tant pis, je me lance...

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps qui sentait dans le sien ma propre chaleur voulait s'y rejoindre. Je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver comme ceux qui partent en voyage, pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait. J'avais oublié la fille de mon rêve...
_________________
"Dans ma vie, j'ai eu beaucoup de problèmes, mais la plupart d'entre eux ne sont jamais arrivés" Mark Twain
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Don Lo
Administrateur


Inscrit le: 02 Juin 2007
Messages: 1 980

MessagePosté le: 04/03/2009 11:29:21    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Cet exercice intéressant me semble plus à sa place ici.
Amusez-vous bien Razz
_________________
Si je ne suis pas là, demandez à Guylou ou Wiliam.
Si je suis là aussi.

(un blog, moi ? Non, quand même pas... Disons plutôt deux)
Revenir en haut
wiliam
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 3 302

MessagePosté le: 04/03/2009 11:48:06    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

(l'intervention de trompette a été déplacée ici: http://avosplumes.xooit.com/t2584-Ponctuation-à-la-marge.htm )
_________________
"La réalité, c'est ce qui ne s'en va pas lorsqu'on cesse d'y croire...", Philip K. Dick
Revenir en haut
wiliam
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 3 302

MessagePosté le: 04/03/2009 11:52:41    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

... et ma participation:

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil. D'une fausse position de ma cuisse formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter, je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps - qui sentait dans le sien ma propre chaleur - voulait s'y rejoindre. Je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver. Comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe, peu à peu, son souvenir s'évanouissait : j'avais oublié la fille de mon rêve.
_________________
"La réalité, c'est ce qui ne s'en va pas lorsqu'on cesse d'y croire...", Philip K. Dick
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 347

MessagePosté le: 04/03/2009 12:10:06    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse, formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter. Je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps se sentait dans le sien, ma propre chaleur voulait s'y rejoindre; je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée il y avait quelques moments à peine. Ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver. Comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe, peu à peu son souvenir s'évanouissait; j'avais oublié la fille de mon rêve.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Axior
Plume de Kinor


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 132

MessagePosté le: 04/03/2009 12:27:43    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Je viens de modifier un peu mon texte d'introduction : mon appel au respect pour cette exercice était limite insultant, et je m'en excuse auprès des personnes qui se sont senties visées. Je suis un peu sur les nerfs en ce moment, mais ce n'est pas une excuse.

Merci à tous pour l'intérêt que vous portez à cette initiative. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je suis impatient de passer à la phase suivante : le débat.

Voici donc le texte tel qu'il a été écrit par Marcel Proust dans "Du côté de chez Swann".
(Si un retardataire veut encore tenter sa chance, nous lui faisons confiance, il peut faire l'exercice avant de lire ce qui suit)

Quelquefois, comme Eve naquit d'une côte d'Adam, une femme naissait pendant mon sommeil d'une fausse position de ma cuisse. Formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter, je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait. Mon corps qui sentait dans le sien ma propre chaleur voulait s'y rejoindre, je m'éveillais. Le reste des humains m'apparaissait comme bien lointain auprès de cette femme que j'avais quittée, il y avait quelques moments à peine ; ma joue était chaude encore de son baiser, mon corps courbaturé par le poids de sa taille. Si, comme il arrivait quelquefois, elle avait les traits d'une femme que j'avais connue dans la vie, j'allais me donner tout entier à ce but : la retrouver, comme ceux qui partent en voyage pour voir de leurs yeux une cité désirée et s'imaginent qu'on peut goûter dans une réalité le charme du songe. Peu à peu son souvenir s'évanouissait, j'avais oublié la fille de mon rêve.

Vos impressions ?
_________________
Au royaume des aveugles les voyants sont des menteurs.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM MSN
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 347

MessagePosté le: 04/03/2009 12:42:27    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

J'avais deviné que c'était Proust. Sinon, je crois que personne n'a la bonne ponctuation ! Laughing (enfin, la bonne, façon de parler : celle choisie par Proust !)

Pour moi il n'y a pas une bonne ou une mauvaise ponctuation, il y a celle que l'on choisit pour exprimer au mieux ce que l'on veut dire.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Axior
Plume de Kinor


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 132

MessagePosté le: 04/03/2009 12:59:47    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Il y a effectivement, pafois, plus que des nuances par rapport au modèle. Qu'est-ce qui vous a le plus surpris ?
_________________
Au royaume des aveugles les voyants sont des menteurs.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM MSN
wiliam
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 3 302

MessagePosté le: 04/03/2009 14:05:59    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Axior a écrit:
Voici donc le texte tel qu'il a été écrit par Marcel Proust dans "Du côté de chez Swann" (...)


Je n'avais rien compris à la première phrase telle que je l'avais ponctuée. C'est un peu mieux avec l'original Mr. Green Le texte n'a de sens qu'avec sa ponctuation, c'est une démonstration claire.
_________________
"La réalité, c'est ce qui ne s'en va pas lorsqu'on cesse d'y croire...", Philip K. Dick
Revenir en haut
Axior
Plume de Kinor


Inscrit le: 25 Fév 2009
Messages: 132

MessagePosté le: 04/03/2009 17:12:14    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Certains ont associé "ceux qui partent en voyage" au but de retrouver cette femme, d'autres au souvenir qui s'évanouissait. Il y a d'autres exemples de confusion.
Par contre j'ai noté quelque chose d'assez amusant dans l'exercice de Lal Behi : au début du texte, en plaçant le point à un endroit différent de l'original il a réussi à respecter de façon presque parfaite le sens et le ton.
_________________
Au royaume des aveugles les voyants sont des menteurs.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ AIM MSN
Lal Behi
Plume de Phoenix


Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 1 349

MessagePosté le: 04/03/2009 17:22:06    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

Axior a écrit:
Par contre j'ai noté quelque chose d'assez amusant dans l'exercice de Lal Behi : au début du texte, en plaçant le point à un endroit différent de l'original il a réussi à respecter de façon presque parfaite le sens et le ton.


C'est vrai. Lorsque j'avais corrigé son manuscrit, j'avais dit à Marcel que c'était la meilleure ponctuation possible. Mais cet entêté n'en a fait qu'à sa tête ! Wink
_________________
« La pensée de chacun allait au gré de l'ombre des arbres. » - Kyoto, Yasunari Kawabata
Lalbehyrinthes devient Łálßєħўrιnтђeș, là où naissent les poèmes-capsules
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 109

MessagePosté le: 04/03/2009 17:41:58    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation Répondre en citant

J'étais d'accord avec Lal Behi et d'autres au début.
N'en déplaise à Proust, son :
"Formée du plaisir que j'étais sur le point de goûter, je m'imaginais que c'était elle qui me l'offrait."
n'est pas très rigoureux car "formée" ne se se rapporte pas à "je".

Marcel si tu peux encore lire... salut
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/01/2017 02:46:04    Sujet du message: Réflexions à propos de la ponctuation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Jeux divers Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com