A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

2009

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jeffw
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 816

MessagePosté le: 11/07/2009 15:51:07    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Jeffw a écrit:
Voici (un peu en avance cette semaine, je m'ennuyais...), le dernier texte que j'avais écrit avant de rejoindre vos rangs (vos lignes ?).
Un grand merci à toutes et tous, vous avez peut-être réussi à débloquer quelque chose, comme vous le découvrirez en fin de texte, mais malheureusement, l'année ne va pas en s'arrangeant...


2009 ne s'est pas présentée sous les auspices les plus glorieux ; le monde est en crise, l'économie est au fond du couloir à droite et la France, comme toutes les autres, se noie dans le marasme d'une débâcle socio-économique, étranglée de grèves et de manifestations d'une populace en colère qui blâme un gouvernement despote et incapable qui à son tour pointe un doigt accusateur au reste de la planète... et pourtant, tout cela ne me concerne en rien, et pas que pour des raisons géographique (c'est la merde ici aussi). L'empire américain peut continuer de chuter, le monde s'écrouler et l'homme retourner à l'âge de pierre, je m'en moque, comme disait Coluche : « La misère du monde n'est pas de dimension humaine. », moi je fais dans le petit... et tous les jours je pleure, égoïste et misérable, sur mes malheurs à moi, sur nos malheurs à nous, dans la hantise de la prochaine mauvaise nouvelle.
Il y a déjà cinq mois, il y a seulement cinq mois, j'ai perdu mon père. Les circonstances de son décès furent autant traumatiques pour ma mère qu'elles furent brusques et inétendues ; il nous a bien laissé comme des cons sur ce coup là, mon papa. Me connaissant, je vous raconterai sûrement un jour, mon père, tout...
Un mois plus tard, ma fille perdait son autre grand-père, victime du crabe leucémique et sinistre qui lui rongeait l'intérieur depuis quelques années.
Ensuite, nous avons enterré la petite grand-mère de ma femme, à qui la vie n'aura épargné aucune humiliation, jusqu'à la fin. Nous avons mis nous-mêmes son cercueil en terre, mes beaux-frères et moi.
La semaine suivante, nous avons appris que la meilleure amie de ma femme, sa demoiselle d'honneur, a été diagnostiquée avec un cancer imbécile et mal placé qui, si elle s'en sort, aura quand même détruit dans l'œuf son rêve d'une grande famille, son rêve d'enfants qui courent...
Tout devient disproportionné... Il y a un mois, le chien de Barry est mort. Et je pleure.
Un week-end, une presqu'amie nous annonce que sa petite Héloïse n'aura vu le jour que pour y mourir. Et moi, impuissant, je pleure.
Une amie chère, veuve depuis trois ans, décide de regoûter à la vie et à ses plaisirs, fatiguée de prendre son corps pour un mausolée... et se retrouve obligée de détruire l'enfant qui ne devait pas être. Elle en rit amèrement, je laisse mes larmes m'engloutir.
De loin, je vois ma petite maman qui tourne en rond et qui s'enlise, trop loin de moi.
De loin, je vois dans le regard inquiet de ma fille la question : “Qui vais-je encore perdre ?”, trop loin de mes bras.
Ici, je vois la peine de ma femme et des siens, des miens.
Et partout je ne vois que peine et chagrin.
2009 m'a déchiré l'âme. Je hais 2009. 2009 peut aller se faire foutre.



Et bien sur, avec tout ça, un peu dépressif mais je tiens le coup, je me chope le syndrome de la page blanche. Tout sec dans le dedans.
Mon cerveau n'a jamais été comme une de ces grandes commodes, où on peut décidé d'ouvrir le tiroir du bas plutôt que celui du haut, et d'en tirer ce que l'on veut, malheureusement non. Je l'ai toujours imaginé comme une immense gare à une seule voie, tant que le train à quai n'est pas parti, le suivant ne peut pas entrer ; et pour l'instant, c'est l'embouteillage, la grève. Le texte en gare est un texte joyeux et je ne le suis pas.
2009 m'a volé mon sourire.
_________________
Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, n'empêche qu'y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.
Pierre Desproges


Léonard de Vinci? Non non! C'est pas lui la brouette.


Dernière édition par Jeffw le 11/07/2009 18:14:58; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 11/07/2009 15:51:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lal Behi
Plume de Phoenix


Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 1 475

MessagePosté le: 11/07/2009 17:26:41    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Je tourne en rond autour du commentaire sans trop savoir quoi dire qui ne soit pas un lieu commun. En plus, je ne suis pas sûr qu'un lecteur compatissant soit ce que tu cherches.
Je propose d'abord que nous ouvrions une rubrique "Petits textes avec conséquences", car les événements décrits ont de toute évidence des répercussions sur l'auteur et les lecteurs. Cela dit, je vois un point positif à cette affaire, c'est que tu en aies fait un texte ; preuve que la page n'est pas toute blanche et qu'une ouverture vers l'extérieur est en route (si ça fait psycho à deux balles, surtout n'hésite pas à hausser les épaules en se demandant ce que je peux bien en savoir). C'était donc ma maigre contribution à ton année.

Bien qu'il s'agisse d'un PTSC pour lequel il n'est pas d'usage que commenter l'orthographe, je pense que tu as voulu écrire que "2009 ne s'est pas présentée sous les AUSPICES les plus glorieux". Il est vrai cependant que le mot "hospices" est tout à fait en phase avec le reste du texte, malheureusement.
_________________
En quatre saisons
Le monde entier a tout dit –
Ta main m’a frôlé

Lalbehyrinthes devient Łálßєħўrιnтђeș, là où naissent les poèmes-capsules
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Jeffw
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 816

MessagePosté le: 11/07/2009 19:21:38    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Lal Behi a écrit:
[....]
Bien qu'il s'agisse d'un PTSC pour lequel il n'est pas d'usage que commenter l'orthographe, je pense que tu as voulu écrire que "2009 ne s'est pas présentée sous les AUSPICES les plus glorieux". Il est vrai cependant que le mot "hospices" est tout à fait en phase avec le reste du texte, malheureusement.

Faute corrigée, merci.
Amusant de l'avoir loupée celle-là, en effet...

Et merci pour ton commentaire également.

Comme je l'ai brièvement expliqué dans ma présentation de 2009, celui-ci date un peu (presque 3 mois). Je l'avais écrit à l'époque, pour expliquer pourquoi je n'écrivais plus. Je sais, étrange.
Avant ce texte je n'avais rien écrit depuis trois mois, et peu en six. La seule chose significative que j'avais écrit pendant cette période avait été l'oraison funèbre de mon père, que j'avais également lu lors de la cérémonie.
La rédaction de 2009 fut une agonie, non pas pour son contenu, juste pour le fait de le coucher sur papier (expression imbécile à l'heure informatique) avec que du sec à l'intérieur, j'en avais apparemment fini de pleurer.
Je n'en ai changé que deux ou trois détails pour le recadrer dans le temps, avant de le poster ici.
Mais il s'agit néanmoins d'un PTSC.

Un mois et demi après, je m'étais décidé à faire un peu de ménage dans mes archives, reprendre en peu les vieux textes, dépoussiérer tout ça... essayer de réécrire. Comme rien ne venait vraiment, je me suis dit que je pouvais sûrement trouver un peu d'aide. J'ai donc visité quelques fora littéraires avant de trouver AVP ; j'y ai lu quelques textes, quelques sujets pour en goûter l'ambiance et je me suis dit : "Je pourrais être très confortable ici", j'ai fait ma demande et vous connaissez la suite...
Si vous associez 2009 et le dépoussiérage de mes archives, vous comprendrez maintenant pourquoi vous avez le droit, pour l'instant presque exclusivement, à d'anciens textes. Wink

Bref, merci encore pour l'accueil... et MERCI pour la cure !

Car, oui, après presque un mois ici, j'écris ! Certains en ont été les victimes témoins.
Ma tête est pleine de texte et je n'ai pas assez de temps pour tous les rédiger. Very Happy
Excellent !
_________________
Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, n'empêche qu'y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.
Pierre Desproges


Léonard de Vinci? Non non! C'est pas lui la brouette.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 246

MessagePosté le: 11/07/2009 23:00:45    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Jeefw, il y a vraiment des moments où tout semble aller de travers... Je pourrais te raconter que tout passe, même le pire. Nous avons tous vécu ce genre de moments. Nous n'avons pas tous pleuré. pas pu.
Je préfère te dire qu'écrire permet d'évacuer, occupe la tête, fait du bien. Ce n'est pas un PTSC que tu envoies ...bien plus important.
Il y a aussi des jours où l'on tourne à vide, où l'on est vidé de son énergie, de ses espoirs...Des fois, il suffit d'un tout petit truc pour redémarrer. Les gares, c'est pas mal pour repartir même si la voie paraît fermée. Un train peut en cacher un autre. Le bon arrive parfois longtemps après l'heure, au moment où l'on s'y attend le moins, où l'on n'attend plus rien ou pas grand chose.
Je me trompe souvent sur les gens, Je les crois drôles, uniquement drôles, alors qu'ils avancent sous un masque.
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
Jeffw
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 816

MessagePosté le: 12/07/2009 11:21:28    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

écureuil a écrit:
[....]
Je me trompe souvent sur les gens, Je les crois drôles, uniquement drôles, alors qu'ils avancent sous un masque.

Ah, le fameux masque du clown...

Ne lançons pas un grand débat sur PTSC ? Pas PTSC ? Nous le savons tous, il n'y a pas vraiment de textes sans conséquence (... enfin, ça n'est pas entièrement vrai non plus, mais vous comprenez ce que je veux dire...).
Quant au tout petit truc pour redémarrer, je l'ai ! Et je le regarde pousser un peu tous les jours. Il s'appelle Erwan, a presque un an et bave beaucoup. Il aime les cochons et il aime son papa... Ses deux faits ne sont pas forcément liés.
Et puis bien sûr, j'ai ma femme à mes cotés. Very Happy
_________________
Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, n'empêche qu'y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.
Pierre Desproges


Léonard de Vinci? Non non! C'est pas lui la brouette.


Dernière édition par Jeffw le 12/07/2009 15:02:45; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 246

MessagePosté le: 12/07/2009 14:38:11    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Ouais! Je voulais te dire que tu avais ta famille... Je n'ai pas osé. Mais un regard d'enfant, son sourire, quelqu'un qu'on aime près de soi, il y a de quoi remonter le moral. Razz
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
Arleen
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 981

MessagePosté le: 12/07/2009 21:25:31    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Oui ! Et il y a toujours un après, toujours des raisons d'espérer.
Et parfois on fait tomber le masque aussi pour soi.
Comme vous tous, j'ai eu des passages difficiles. Moi c'était plutôt en 7 ... peut être que je n'ai jamais supporté d'atteindre l'âge de raison, un jour, et que le chiffre s'est vengé ? Allez savoir ....
Après c'est une question de caractère. Trouver la force d'avancer même quand des pans de murs entiers dégringolent. Rester toujours un peu clown sans en être dupe. Même si rire est parfois une manière de ne pas pleurer.
A un moment, ça s'arrête, l'accumulation des mauvaises nouvelles. ça ralentit en tous cas, pour le moins ... Rolling Eyes
Une petite certitude quand on écrit. Enfin pour moi du moins, mais j'ai l'impression que c'est le cas de beaucoup. La libération, parfois. Le recul, souvent. L'autodérision salutaire souvent. Et le plaisir d'inventer également, de concilier le côté enfant "et si ..." Smile
_________________
"Le roman, c'est la clef des chambres interdites de notre maison." Louis Aragon
Revenir en haut
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 380

MessagePosté le: 12/07/2009 23:03:32    Sujet du message: 2009 Répondre en citant

Jeffw a écrit:
Il aime les cochons et il aime son papa... Ses deux faits ne sont pas forcément liés.

Bien évidemment que si Mr. Green
Mais que ça ne t'empêche pas d'écrire et d'avancer, même en digressant à fond les ballons Razz
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 17/10/2017 16:07:13    Sujet du message: 2009

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com