A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tbilisi... carte postale...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 07/10/2009 16:30:49    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Dans la nuit, on descend du bus et on marche sur un chemin de terre et de cailloux entre deux grillages. Derrière les grilles, à droite les montagnes et de l'autre cote des camions et des bus, quelques voitures, et les montagnes. Plein d'etoiles au dessus de nous. J'ai froid. Ma lentille s'est pliee dans mon oeil, je n'ose pas y toucher. On marche en se bousculant un peu jusqu'à un portillon, une guerite en bois et un soldat. On attend, en se bousculant. Le soldat attrappe les passeports par poignees et les jette dans la guitoune. On attend. Les gens mettent leurs sacs, valises,caisses dans les jambes des autres et hop, un coup d'epaule et ils passent devant. Le soldat dit en azeri quelque chose que je ne comprends pas, j'essaye de demander en turc, il me pousse sur le cote. J'attends. Par le fenetre de la guerıte, je voıs mon passeport. İl passe de mains en mains. On le feuillette, on le regarde, on se le passe. J'ai froid, le cıel est vraiment plein d'etoıles. Ça sent le gasoıl et le vent, derriere les bruits de moteur, j'entends un cri d'oiseau. Le chef assis jambes ecartees bloque sur la première page de mon passeport. Je n'ose pas gratter ma lentille. Passent des grappes de gens, des poignees de passeports, et d'autres, une famille de russes, la vieille dame voilee.
Ouf, il me le rend. Je suis la file des bousculants sur le chemin, on marche jusqu'a un autre portail, où on se rebouscule. Je crois que je suis arrivee en Georgie, mais ce sont les memes unıformes. Encore, je reste coincee pendant que tout le poste etudıe mon cas. Cette fois, le soldat est gentil, il me dit quelques mots en anglais, il me regarde avec des sourires. Ça le fait marrer, une française toute seule ici. J'ai froid, je ne dois pas gratter cette lentille avec les doigts sales. La famille russe se fait des calins dans la bousculade, la vieille dame voilee a double une belle grappe de gens a coups de sacs.
On remarche, et cette fois un kilomètre. Et on attend. Cette fois on est au chaud et on passe devant un guichet. Et hop, on se rebouscule. Ça devıent sauvage. Un douanier sort gueuler de temps en temps.
"Bieennevenoue ennn Georgia", et j'ai aussi un sourire.
On attend. Une heure et toujours pas de toilettes. Deux heures tant pis pour les doigts sales, je remets ma lentille. Trois heures le soleil se lève. Je rıgole en repensant comme ça se bousculait. Les russes se font encore des tas de calins et une femme s'est rendormıe sur son sac. Quatre heures, je mange des noisettes, je regarde les montagnes.
J'arrive a Tbilisi. Le chauffeur me largue a un rond point. Je n'ai pas d'argent, pas de carte, juste une adresse de guest house glanee sur un forum de voyageurs.
İl fait beau, je marche au milieu des klaxons. Je m'arrete à un kiosque, demande le metro. Je me retrouve escortee. On m'accompagne, on arrete un taxi. Pile devant le metro, il me depose et refuse l'argent avec plein de gentils sourires. Dans le metro je realise que mon adresse est transcrite avec notre alphabet... Je debarque enfın a Marshvili. C'est plein de vie, de caisses fruits, d'enormes fromages, de cafe, d'epices, de gros pains ronds, de beignets. Je passe l'eglise russe, rose. Je bois le cafe turc de la dame dans la cour pleine de kakis.

J'ai essaye de mettre quelques accents. J'espère qu'il ne manque pas trop de points sur les ı...
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/10/2009 16:30:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 245

MessagePosté le: 07/10/2009 20:41:41    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Très chouette nouvelle carte. Je retrouve une atmosphère que j'ai connue autrefois avec une telle intensité que cela me surprend. C'était quand nous étions en Roumanie, un peu différent, des frontières difficiles à passer, pas de femmes voilées, des voitures qui faisaient d'interminables queues et pourtant une parenté. Peut-être les douaniers, les soldats? Les toilettes surement ! Tu as du courage et de la volonté mais je t'envie d'être ainsi partie à la rencontre de pays, de paysages nouveaux, de gens qui savent s'arrêter pour te parler, t'accompagner. Chouette carte, vraiment. J'attends la prochaine avec impatience.
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 067

MessagePosté le: 08/10/2009 22:02:25    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Cette carte postale comme une belle évasion par le biais d'internet, mais qui me donne surtout envie de repartir...
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Pili
Plume de Benu


Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 221

MessagePosté le: 09/10/2009 06:14:01    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Beaucoup, beaucoup aimé ce récit. Tu parviens à impliquer le lecteur qui "voit" par les yeux du narrateur, vue d'ensemble, ressenti, zoom sur certains détails. Celui de la lentille mal placée et qui agit comme un fil rouge est tellement parlant que j'ai fini par ressentir une gêne à l'oeil.
Bref, je suis admirative.
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 09/10/2009 18:59:33    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Moi ça m'a fait pensé à un voyage en Turquie, les montagnes, les odeurs, la nuit.
Merci Smile Smile Smile
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 10/10/2009 08:29:46    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Et puis je rajoute quelque chose.
L'absence d'accent m'a un peu gênée pour le texte précédent. Maintenant que j'en connais la raison, ça ne me gêne plus du tout. Au contraire. Cela renforce l'idée de voyage.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 10/10/2009 11:51:52    Sujet du message: Tbilisi... carte postale... Répondre en citant

Merci beaucoup...
Je n'avais plus du rien ecrit, depuis des mois, alors encore merci, on ecrit pour les autres... alors donc je suis un peu remotivee...
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/01/2017 17:14:40    Sujet du message: Tbilisi... carte postale...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com