A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mars de Fritz Zorn

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guylou
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 4 691

MessagePosté le: 23/11/2009 10:22:21    Sujet du message: Mars de Fritz Zorn Répondre en citant

Il en est de la littérature comme de la cuisine. La grande est rare et se déguste avec les précautions nécessaires. Il y faut le temps, l’état d’esprit et la curiosité. Elle est réservée aux grandes occasions et souffrirait d’une fréquentation trop continue.
La quotidienne suit les aléas de l’alchimie : vite fait, bien fait n’est pas un adage vérifié à tous les coups. Souvent, la banalité, la récurrence des ingrédients utilisés la rendent un peu insipide. Parfois, par un miracle inexpliqué, elle vous sert un petit mélange surprenant, qui fait pétiller vos papilles.
La nouvelle (je parle de nouvelle cuisine ou de nouvelle littérature) tente désespérément d’inventer des alliages inédits. Le parti pris étant de faire beaucoup avec peu et de privilégier l’esthétique, on reste généralement sur sa faim.
Les exotiques offrent au gourmet des saveurs inédites, inconnues qui éveillent en lui la soif d’horizons nouveaux. Souvent, il réitérera dans ce sens, pas toujours à raison.
Les mets eux-mêmes, donnés à notre dégustation, peuvent être goûteux, savoureux, succulents même. Parfois, ils se contentent d’être mangeable. Certains sont écoeurants, indigestes, mauvais. On en veut au cuisinier de nous avoir infligé ça et au restaurateur d’avoir choisi un si piètre chef.
Vous l’aurez compris : je suis une boulimique. Avérée et revendiquée comme telle ! Je dévore tout ou presque tout. Je fais confiance à mon instinct, me fie au menu, aux recommandations, suis à la trace les alchimistes dont d’autres se recommandent.
En général, je vous livre les étoiles que je donne. J’en donne beaucoup. Il faut dire que j’ai atteint un âge où la crise de foie est facilement repérable. Aussi, lorsque je sens que l’écoeurement m’attend, je laisse mon assiette aux trois quarts pleine, je ne m’attarde pas plus et passe à autre chose. Tous les goûts étant dans la nature, d’autres que moi apprécieront le trop sucré, le trop mielleux, le trop épicé, le trop amer. Moi, j’aime la juste mesure, mais aussi ce qui surprend. J’aime surtout que me reste le souvenir du goût particulier découvert lors de la dégustation. Je me délecte de garder en moi une saveur et que celle-ci en éveille d’autres dans ma mémoire.
Ce long prélude m’amène à mon propos : vous expliquer pourquoi je ne vous ai pas encore parlé de Mars (le livre de Fritz Zorn, pas la barre chocolatée bien sûr !) que j’ai fini depuis un mois. Tout ça pour ça, direz-vous ! Eh oui : Mars m’a agacé les papilles, irrité l’estomac et fut surtout très long à digérer.
Mars n’est pas de la grande littérature, loin de là, si la référence retenue est la qualité d’écriture et la fluidité du style. Mais là n’est pas son objet. Mars est un cri de désespoir, un hurlement dans la nuit, un haro sur l’éducation bourgeoise et ses ravages. C’est un pamphlet inspiré, argumenté et fondé visant la société nantie de Zurich. C’est aussi un long argumentaire sur les méfaits possibles de toute éducation. « J’ai été éduqué à mort ». Et là, ce livre touche très fort et très juste. Si peu se reconnaîtront dans les personnes décrites par Fritz Zorn, je pense que chacun cherchera en lui, dans les préceptes qu’il a reçus et intégrés, ceux qui circonscrivent à tort sa liberté et l’empêchent d’être totalement ce qu’il voudrait ou pourrait être. Les parents regarderont avec inquiétude leurs enfants en se demandant ce qu’ils leur ont transmis qui puissent les retenir d’être eux-mêmes, de développer pleinement leurs talents.
Mars pose l’hypothèse du cancer auto-fabriqué en réponse à de trop grands refoulements. Mais ce n’est pas en ça qu’il m’a le plus touchée, émue, interpellée. L’auteur est parvenu à me transmettre son désarroi. Non tant le désarroi d’une vie gâchée par une éducation inappropriée, mais celui de l’impossibilité de faire bien quand il s’agit de transmettre…
Je n’en suis pas remise…Là sans doute s’arrête la comparaison avec la cuisine. Quel que soit le mets que j’avalerai, mon corps finira par le digérer et je l’oublierai. Pas Mars !
_________________
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... Jean Anouilh
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/11/2009 10:22:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jeffw
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 16 Juin 2009
Messages: 816

MessagePosté le: 23/11/2009 11:41:22    Sujet du message: Mars de Fritz Zorn Répondre en citant

Superbe texte au passage, Guilou. Very Happy
C'est de la grande comparaison et ça m'a donné faim !
Mais pas de Mars, qui me parait bien trop lourd pour mon petit système digestive fragile...

Autant mon estomac peut encaisser les décoctions les plus invraisemblables, autant mon cerveau aime son petit confort douillet et me le fait payer cher quand je ne respecte pas sa sensibilité et ses gouts...
_________________
Quant à ces féroces soldats, je le dis, c'est pas pour cafter, n'empêche qu'y font rien qu'à mugir dans nos campagnes.
Pierre Desproges


Léonard de Vinci? Non non! C'est pas lui la brouette.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 05/12/2009 19:47:50    Sujet du message: Mars de Fritz Zorn Répondre en citant

Ca été pour moi un livre très important. Mais cela fait longtemps que je l'ai lu. Je crois que je vais le relire, surtout qu'il n'est pas long à lire.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Guylou
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 4 691

MessagePosté le: 07/12/2009 15:39:21    Sujet du message: Mars de Fritz Zorn Répondre en citant

Merci Jeffw ! Smile
_________________
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... Jean Anouilh
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 30/05/2017 02:32:03    Sujet du message: Mars de Fritz Zorn

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com