A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

banalité de l'insomnie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
constance93
Plume de Quetzal


Inscrit le: 04 Jan 2010
Messages: 27

MessagePosté le: 10/01/2010 03:18:57    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

Toute nouvelle sur le forum, je poste ici le premier texte que je vous soumets et donc que je soumets à un "large" public, voire un public tout court : je n'ai jamais rien fait lire à personne. J'en mets un que je viens d'écrire un peu à la va-vite surement, mais c'était vraiment pour s'occuper en pleine crise d'insomnie et puis comme ça, j'ai déjà un argument pour dire que je peux faire mieux Razz .
Je le mets dans cette rubrique justement parce que c'est le premier et qu'il est sans conséquence. C'est juste pour savoir comment peuvent réagir les gens face à mes textes, et tout ce qui va pas, vous pouvez le dire aussi, si vous voulez, ça ne peut que m'aider.
Bonne lecture (du moins je l'espère) !



Qu'écrit l'adolescent le plus banal qui soit à 2h27 du matin le 10 Janvier 2010, un jour de grande neige ? se demanda-t-elle. Elle était obsédée par la banalité. Pour se fondre dans la masse ou pour s'en détacher ? Elle ne le savait pas encore.
A une époque, c'était pour se confondre avec ce que l'on appelle l'adolescent de base : visage ingrat, taille moyenne, habits d'une marque américaine, converses aux pieds, irrespect total, refus de remise en question, musique NRJ, films romantiques ou d'horreur. Pourtant, malgré cette analyse juste de l'adolescent moyen, elle n'avait jamais réussi à rentrer dans le moule. Toujours à côté de la plaque. Le livre plutôt que le film, la tenue de marque américaine toujours un mois de retard, discrète au lieu de vantarde, ambitieuse et donc travailleuse, un peu trop grande. Il n'y avait bien que l'arrogance (et les boutons sur le visage) qu'elle avait en commun avec le reste de sa classe d'âge : elle avait toujours porté sur les autre le tort de se retrouver toute seule ou quasiment toute seule.
Peut-être qu'elle aurait du regarder des films d'horreur, écouter NRJ plus que RFM, fondé son blog sur skyrock, acheter des bouts de tissu 100€ pour être sûre d'être à la pointe de la mode ? Elle ne l'avait pas fait. Elle avait été seule.
Arrivé au lycée, elle avait fini par s'accepter comme elle était, sans trop chercher à avoir des fringues de marques, écouter NRJ (elle faisait invariablement la même grimace au moindre son de RN'B) et faire un blog racontant sa vie (qui n'était pas vraiment passionnante, cela elle en était consciente). De là, elle s'était fait quelques amis qui, pensait-elle, étaient de vrais amis, ceux sur qui elle compterait toute sa vie. Malgré tout, elle cherchait toujours à comprendre la banalité de sa classe d'âge. Qu'est-ce qu'ils avaient tous en commun ? Les fêtes, l'alcool, les études et l'avenir incertain. L'avenir, tout le monde s'en fichait en fait, ou alors ne s'en fichait pas mais ne savait pas, ce qui ne menait pas à grand chose non plus. Les études. Il y en avait quelques-uns qui aimaient ça et le revendiquaient. Pas nombreux cependant. Pour la plupart, les études consistaient à se construire un vaste réseau social dans leur lycée et sur Facebook. Les fêtes et l'alcool. Oui, quand les parents autorisaient à sortir.
Elle réalisait qu'elle était un peu dans tous ça, mais pas de la bonne manière : elle croyait totalement en son avenir et s'en préoccupait, elle aimait cependant faire la fête, chose qu'elle faisait plus que la plupart des lycéens normaux, mais s'en vantant moins au passage, et les études, elle aimait ça et le criait presque sur les toits. Elle était dedans, sans être dedans. Horrible.
Voilà, c'est là qu'elle en était aujourd'hui. En toute logique, l'adolescent normal légèrement insomniaque penserait à la demi-semaine de cours qu'il a loupé grâce à la neige, à son réveillon qu'il a vraiment bien arrosé, à faire gaffe à ce que ses parents ne le surprenne pas à l'ordinateur à cette heure et à un de ses 396 amis sur facebook sûrement connecté. Et elle, elle pensait à l'adolescent de base. A côté de la plaque. Comme toujours.


Dernière édition par constance93 le 16/01/2010 12:16:56; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Publicité






MessagePosté le: 10/01/2010 03:18:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
katell
Plume de Quetzal


Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 31

MessagePosté le: 16/01/2010 11:19:21    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

Oh Constance, j'ai beaucoup aimé ton texte et la description de ce sentiment de décalage que l'on éprouve à l'adolescence et même après ! c'est exactement çà ! j'ai 49 ans et je m'en souviens encore : l'impression de n'être jamais comme les autres alors que justement on voudrait être exactement COMME les autres . Mais avec le recul je me dis : si çà se trouve, les filles qui avaient l'air vraiment dans le coup n'étaient pas forcément bien dans leur peau non plus, qui sait ?Alors bien sûr, pour les gens de ma génération il n'y avait pas d'histoire de fringues de marque, d'écouter NRJ ou pas, nous c'était RTL ( et le Hit parade d'André Torrent puis les Routiers sont sympas de Max Meynier, je suis sûre que les filles et les gars de mon âge s'en souviennent ! ) ou EUROPE 1, il n'y avait pas de blog puisque pas d'internet..... mais tout de même ce sentiment diffus d'être toujours " à côté de la plaque " existait déjà !!!!!!
Merci pour ce rappel car finalement plus on vieillit et mieux on est dans sa vie .

Hormis le plaisir que j'ai eu à te lire Constance, j'ai noté quelques petites fautes d'orthographes ; quant au style, je pense avoir vu quelques petites erreurs aussi mais n'étant pas du tout une experte dans ce domaine, je pense qu'il y aura des personnes plus aptes que moi pour t'expliquer cela .
A bientôt .
_________________
" La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le côté mystérieux de la vie." Albert Einstein
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 109

MessagePosté le: 16/01/2010 11:57:06    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

Ton texte est très intéressant et sonne juste.
Pour un texte en "premier jet", c'est plutôt fluide...

J'y ai noté quelques rares fautes d'orthographe que voici corrigées (apparemment tu as toujours un peu de mal avec les accords de participes passés Razz )
Arrivée au lycée
qu'il à loupée grâce à la neige

_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902


Dernière édition par Genovanna le 16/01/2010 15:00:16; édité 2 fois
Revenir en haut
constance93
Plume de Quetzal


Inscrit le: 04 Jan 2010
Messages: 27

MessagePosté le: 16/01/2010 12:36:00    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

Merci, merci beaucoup à toutes les deux ! C'est exactement ce qu'il me fallait : des encouragements mêlés à des corrections et des conseils =D

@ Katell : Oui, je pense aussi que ce sentiment a été ressenti par tous les adolescents, même à plus petite dose chez les "branchés", car quant ils lisent un texte comme celui-là (j'ai bien conscience que je ne suis pas la première à le faire, et que je ne suis pas celle qui l'ai fait le mieux possible), ils s'identifient au narrateur. C'est pour ça que j'ai hésité à parler de tous l'attirail de l'ado "branché" (nrj, fringues de marque...), c'est peut-être un frein à l'identification justement. Mais j'y ai été à l'intuition et alea jacta est. Dans tous cas, merci pour ton message, il fait plaisir =D

@ Genovanna : Merci pour toutes ces corrections, voilà des fautes que j'essaierai de ne pas refaire ! -é et -er est en effet mon pêché mignon, comme dit mon prof de français. On m'a fait apprendre la règle par coeur mais je pense qu'on ne me l'a pas fait assez appliqué au tout début, et aujourd'hui, j'oublie encore de l'appliquer. Je me relirais mieux la prochaine fois Confused Merci aussi pour tes compliments, justesse et fluidité sont, je pense, de très belles qualités à offrir à un texte. Reste à les y mettre, mais avec ton message, je me considère sur la bonne voie Wink


A bientôt.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 16/01/2010 13:27:09    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

J'ai beaucoup aimé aussi. Tu as eu raison de mettre des détails, cela rend le texte plus réel, plus vrai.
C'est vrai que c'est bien d'avoir quitté l'adolesecnce... mais quelque fois, on en met du temps pour devenir adulte !
Dis donc, à 2 heures 27 du matin, tu es assez fraîche, assez lucide. Moi, c'est un gros gloubiboulga dans ma tête à cette heure (mais c'est comme 'Les routiers sont sympas", tu ne dois pas connaître...).
Tu as raison, NRJ c'est nul. D'ailleurs, tous les jeunes n'écoutent pas NRJ, heureusement.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
constance93
Plume de Quetzal


Inscrit le: 04 Jan 2010
Messages: 27

MessagePosté le: 16/01/2010 16:29:23    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

on a tous une période NRJ ou Skyrock dans ma génération, après les plus intelligents savent passez très vite à autre chose =D
Quand je suis lucide à 2h27 du matin, ça veut dire que je fais une crise d'insomnie et que le gros gloubiboulga dans ma tête est au rendez-vous le jour d'après :S
En effet, je ne connais pas "les routiers sont sympas", trop jeune sûrement Embarassed
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Spadachocolat
Plume de Calao


Inscrit le: 15 Aoû 2009
Messages: 70

MessagePosté le: 17/01/2010 22:05:59    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

Bon, ce sera probablement non-constructif au possible, mais je vais laisser un petit commentaire tout de même.

Joli texte, qui est loin d'être sans réalité... Enfin ça on te l'a déjà dit. Etant moi-même ado, je peux te confirmer que cette idée du moule est omniprésente chez quiconque a entre, disons, 12 et 20 ans. Enfin, omniprésente, j'exagère un peu... J'ai 15 ans et si je ne peux pas m'empêcher de vouloir que les gens m'aiment, j'ai bien compris que je suis et resterai une originale, un peu tarée sur les bords. Je crois que c'est pour ça que mes amis m'apprécient, en fait ^^ Comme quoi, faire comme tout le monde n'est pas forcément nécessaire. Tout est une question de mesure, et si on se sent bien dans sa peau, les gens le verront même si on est pas habillé en Nike, avec un Ipod et la dernière coupe de cheveux à la mode, et qu'on ne se prend pas une cuite au moins une fois par semaine.

En fait, être à côté de la plaque est, à mon sens, une sacrée qualité ! Wink
Revenir en haut
xaba
Plume de Piaf


Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 19

MessagePosté le: 18/01/2010 15:43:41    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

texte à mon gout interssant sur le fond mais peu convaincant sur la forme.
_________________
Partir oui mais pour rester un peu...
www.contingences.org
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
constance93
Plume de Quetzal


Inscrit le: 04 Jan 2010
Messages: 27

MessagePosté le: 18/01/2010 18:18:42    Sujet du message: banalité de l'insomnie Répondre en citant

que me conseillerais-tu ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Skype
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/01/2017 15:00:19    Sujet du message: banalité de l'insomnie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com