A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La part du lion

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lal Behi
Plume de Phoenix


Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 1 349

MessagePosté le: 11/01/2010 21:41:36    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Voici un petit texte écrit après avoir été au cirque avec ma fille...

LA PART DU LION


Les fauteuils du cirque sont d’une étroitesse jamais vue, sans doute ont-ils été conçus pour des spectateurs amputés des deux jambes. En plus de cet inconfort, le spectacle débute par les fauves. J’ai toujours eu en sainte horreur les numéros d’animaux !

Cinq lions entrent dans la cage en traînant la patte d’ennui, s’installent sur leur tabouret respectif ; le dompteur tente de faire passer leurs bâillements pour des rugissements muets mais en vain, au mieux les contraint-il à se dresser sur leur séant, les pattes avant dans une position saugrenue mais pas dénuée de grâce. Les bêtes enchaînent leurs tours fastidieux et leur lassitude me gagne, bienheureux assoupissement dans lequel je m’enfonce avec délice.

Et soudain, je suis réveillé par le cri de l’assistance. Sous nos yeux ébahis, un des lions, enfin délivré de son apathie, s’est jeté sur le pitoyable dompteur et l’a décapité d’un seul coup de gueule : comme la chose a été simple – quel dommage que le fauve n’y ait pas songé plus tôt ! Après le premier hurlement, un silence lourd s’abat sur la salle entière. Le corps de l’homme gît à terre ; beaucoup de sang doit s’échapper de son cou mis à nu mais comme le sol est tapissé d’un revêtement rouge (couleur, avec l’or, emblématique du cirque), l’écoulement passe presque inaperçu. On dirait que le dompteur, telle une autruche terrorisée par les prédateurs carnassiers, a enfoui sa tête dans le sol.

Puis, aussi subitement que le silence s’était établi, des applaudissements fusent, des hourras acclament le fauve enfin libéré de son joug, plusieurs personnes lancent leur chapeau en signe de gloire, les enfants laissent s’envoler leurs ballons d’hélium en hommage au maître félin. Le lion, digne et austère, grimpe sur le plus haut des tabourets et regarde son public, un sourire aux lèvres (au dire vrai, je ne sais pas si un lion peut réellement sourire, ni s’il possède même des lèvres, techniquement parlant).

Et dans ce brouhaha épouvantable, la foule passe de l’ovation à l’action, les spectateurs des premiers rangs secouent vigoureusement les grilles de la cage centrale et, aux employés du cirque qui tentent de s’interposer, ils taillent des costumes et des oreilles en pointe. Finalement, une brèche est ouverte par laquelle les lions s’échappent, en file indienne, vers la sortie de l’édifice. Tout le peuple les suit, en liesse.

Au dehors, il se forme une étrange procession. Les lions avancent d’un bon pas. Parce que quelques policiers présents dans les environs ont dégainé leurs armes, les enfants se sont spontanément regroupés autour des fauves, formant une barrière de leurs corps. Une petite fille a grimpé sur le dos du lion de tête, elle a ceint l’encolure de la bête de son écharpe et c’est un cortège insolite qui déambule dans les rues, affolant les badauds, interdisant les automobilistes. De chaque côté et à l’arrière, tous les parents suivent ; on entend des discussions passionnées et des interrogations à propos du lieu de vie des animaux. Tous s’accordent sur l’Afrique mais chacun a des notions de géographie si confuses que le pays de destination reste flou. Finalement, il est décidé de les mener au Congo où, de l’avis de quelques gourmands amateurs de gâteaux à la noix de coco, ils trouveront un parc naturel à leur convenance. Du coup, les conciliabules reprennent à propos du meilleur moyen de transport. Certains voudraient les conduire à la gare la plus proche mais l’on fait remarquer, avec quelque raison, qu’aucun train ne doit mener vers les destinations africaines. Aussi est-il convenu de prendre l’avion. Voici donc le défilé qui oblique vers le terminal de la navette aéroportuaire et c’est avec un émoi certain que son conducteur voit s’engouffrer cinq fauves, dont un chevauché d’une fillette, ainsi qu’une théorie d’enfants et d’adultes excités.

Finalement, autant convaincu par le discours des uns que par les crocs des autres, le conducteur roule à tombeau ouvert jusqu’à l’aéroport. Là, les forces de l’ordre ont pris place, mais même les tireurs d’élite embusqués ne peuvent rien contre la protection enfantine. Pour finir, le ministre de l’immigration déclare que le seul tort des lions est d’embarquer sans billets. La tête du dompteur, toujours dans la gueule du félin décolleteur, est enregistrée comme bagage à main et tout rentre ainsi dans l’ordre.

C’est avec émotion que les enfants quittent les lions, non sans force embrassades et léchouilles. Les parents leur donnent moult conseils, recommandant notamment de manger la tête du dompteur dans l’avion pour ne pas avoir à la déclarer à la douane congolaise. De toute façon, concluent-ils, la nourriture fournie par les compagnies aériennes est infecte.

L’avion décolle enfin, les spectateurs, rejoints par les touristes présents, ont entamé une danse joyeuse et assez confuse. Les enfants font une ronde et quelques adultes en profitent pour se bécoter sous prétexte de libération léonine. Les réjouissances sont à leur comble quand je fais remarquer que le cirque pourrait peut-être rembourser le billet au prorata des numéros non exécutés ; et tous de faire demi-tour en direction du chapiteau.

_________________
« La pensée de chacun allait au gré de l'ombre des arbres. » - Kyoto, Yasunari Kawabata
Lalbehyrinthes devient Łálßєħўrιnтђeș, là où naissent les poèmes-capsules


Dernière édition par Lal Behi le 15/01/2010 21:16:20; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 11/01/2010 21:41:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pili
Plume de Benu


Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 221

MessagePosté le: 14/01/2010 10:52:39    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Un texte très abouti, féroce.
J'aime beaucoup. L'idée et la manière.
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 15/01/2010 21:00:52    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Et tu as imaginé quoi au moment des clowns ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lal Behi
Plume de Phoenix


Inscrit le: 16 Déc 2008
Messages: 1 349

MessagePosté le: 15/01/2010 21:22:22    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Franchement, les clowns en question ne m'ont pas fait rire du tout et, s'il fallait imaginer quelque chose pour eux, je pense que ça finirait vraiment mal pour leur nez rouge et leurs gags éculés. Mais j'ai sans doute plus de sympathie pour les lions que pour les clowns...
_________________
« La pensée de chacun allait au gré de l'ombre des arbres. » - Kyoto, Yasunari Kawabata
Lalbehyrinthes devient Łálßєħўrιnтђeș, là où naissent les poèmes-capsules
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 112

MessagePosté le: 15/01/2010 22:02:24    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Un texte lalbehiesque en diable...
Un brin trop féroce pour moi. Telle que je me connais, j'aurais laissé la vie au dompteur en le faisant enfermer par le lion dans la cage. Les enfants lui aurait lancé des cacahuètes...
Mais j'aime bien la fin, féroce pour tout le monde...
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
katell
Plume de Quetzal


Inscrit le: 06 Jan 2010
Messages: 31

MessagePosté le: 16/01/2010 10:28:33    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Lal, j'aime beaucoup ta façon d'écrire et de raconter une histoire ; par contre, comme Genovanna ton texte est trop féroce pour moi d'autant que j'aime beaucoup le cirque et j'admire les gens qui font ce très dur métier .
La chute est très drôle mais décidément très noire !
_________________
" La plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le côté mystérieux de la vie." Albert Einstein
Revenir en haut
R.B
Plume de Calao


Inscrit le: 11 Fév 2009
Messages: 77

MessagePosté le: 23/01/2010 17:49:35    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Il m'a fallu une bonne minute pour comprendre qu'il ne s'agissait pas de ma Part du lion à moi (celle qui se trouve dans critiques constructives), je me demandais pourquoi tout le monde m'appelait Lal subitement. Comme d'habitude, rien a ajouter ni à soustraire ici, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.
_________________
Paix en Suisse.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 24/01/2010 10:15:36    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Lal Behi a écrit:
Franchement, les clowns en question ne m'ont pas fait rire du tout et, s'il fallait imaginer quelque chose pour eux, je pense que ça finirait vraiment mal pour leur nez rouge et leurs gags éculés. Mais j'ai sans doute plus de sympathie pour les lions que pour les clowns...


Moi non plus ils ne me font pas rire. Je les trouve même tristes, pathétiques. C'est pour ça, je me disais, Lal a peut-être imaginé un tout petit truc au moment des clowns.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
simval
Plume de Quetzal


Inscrit le: 02 Fév 2010
Messages: 24

MessagePosté le: 04/02/2010 03:47:06    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Wah super texte! Un tantinet aggresif mais c'est comme ça que je les aime!

Bravo!
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 366

MessagePosté le: 04/02/2010 15:55:18    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

J'ai bien aimé la tête du dompteur en bagage à main !! Laughing
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 314

MessagePosté le: 08/02/2010 02:06:38    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Rôôôhhh, Khéops, j'ai dit la même chose sur le blog de Lal ! Mr. Green
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 366

MessagePosté le: 08/02/2010 10:44:43    Sujet du message: La part du lion Répondre en citant

Laughing Laughing
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/01/2017 17:15:56    Sujet du message: La part du lion

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com