A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les visions hérétiques

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
xaba
Plume de Piaf


Inscrit le: 25 Déc 2009
Messages: 19

MessagePosté le: 17/01/2010 22:10:14    Sujet du message: Les visions hérétiques Répondre en citant

"Cinq et quarante degres ciel bruslera
Feu approcher de la grand cite neufve
Instand grand flame esparse sautera VI.97
"
M.de Nostradamus


J'entendis sonner des cors, beugler des olifants hérétiques. Le soleil tout juste naissait quand leurs appels lugubres retentirent dans la plaine désolée et sèche.

Et je vis deux bêtes ignobles, deux monstres aux têtes multiples, au corps principal harnaché de cuivres et dépourvu d'âme.

Ces hydres se toisaient à honorable distance, immobiles, chacune d'elles paradant d'une victoire certaine. Leurs étendards claquaient au vent, seule amabilité balayant la vallée assassine. Je vis ainsi le miracle de la vie. Et la mort, parader de mille oriflammes.

Je vis ces dragons s'ébranler, d'une rage contrôlée, d'un pas cadencé aux roulements de peaux et de fanfares sarrasines. Et bientôt deux vagues déferler, deux clameurs aux mille lumières et reflets, éperonnant leurs montures, attisant leur bravoure.

Je vis un choc terrible, des pointes se briser, des cimeterres brandis, et des corps s'embrasser, s'enlacer et s'empaler sur les mêmes piques; les deux serpents ne faisant plus qu'un, disparaissant dans un souffle chaud et opaque.

Bientôt ce ne fut plus qu'une seule clameur, qu'une seule rage qui jusqu'au crépuscule pourfendit, estourbit et décapita, réglant le banquet de convives survolant une table déjà mise.

Alors dans le flamboyant du ciel, je vis une rivière couler et entrainer dans un même lit, une seule vague, une seule goutte précieuse. Puisque le sang qui coule, quel que soit le mal et quelle que soit la bête, toujours est de la même couleur, écarlate ou sombre...
_________________
Partir oui mais pour rester un peu...
www.contingences.org
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 17/01/2010 22:10:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com