A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les gens trébuchent sur toi

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
trompette sournoise
Plume de Garuda


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 429

MessagePosté le: 24/03/2010 09:49:56    Sujet du message: Les gens trébuchent sur toi Répondre en citant

Tu voudrais quitter le navire,
Abandonner la ville,
Dans le sillage des rats, tu voudrais,
Faire tellement de choses.
Mais tu te retrouves trop souvent épinglé sur un banc, l’air mauvais,
Dévisageant la foule, les femmes en talons, les hommes qui marchent l’air de rien, les enfants,
Qui crient leur innocence,
Tu voudrais les voir mourir.
Et rester seul.
Dégagé de toute obligation, là tu pourrais prendre la route, exactement seul.
Tu enverrais quelques coups de pieds vengeurs dans leurs cadavres aux masques encore surpris,
Un vieux rêve de gosse que tu as fait mille fois, les yeux grands ouverts, assis sur un mur,
Picoti, Picota,
En regardant s’agiter ceux qui ont toujours L’INSOLENCE D’AVANCER,
Ceux qui ne comprendront jamais, malgré leurs cannes,
Malgré leurs jambes de bois en dépit du bonsensrampants’illefautpourquelquesmètresdeplus,
En direction de nulle part.
A quoi ça rime ?
Les planches à roulettes, les hommes en costume sur leurs trottinettes ?
Toi, tu sais. Toitusaistoitusaistoitusaisputain : il n’y a aucun endroit.
Il n’existe aucun abris, pas de pieds à l’arc-en-ciel, RIEN.
Il suffit de s’assoir un moment et de fermer les yeux.

Remplacer l’intensité par une nouvelle intensité. Qui n’aurait même rien à voir.
Le monde a besoin de combustible en permanence, pas de morale non.
Pourvu que ça brule et que ça craque, des buches de toutes les couleurs et de toutes les formes,
Peu Importe.
Pourvu que ça brule et que ça craque et que nous en ayons pour notre pognon.

Combien sont-ils ?
Comment font-ils pour être si nombreux dans un écosystème qui n’a, de toute façon, plus rien à offrir ?
Des offres spéciales ? Des tarifs avantageux ? Des prix toujours plus bas ?
Remboursez, j’ai trouvé moins cher ailleurs.
Quel est le prix d’une vie humaine ?
Du silence auquel on soumet celui qui crie pour rien ?
De la solitude qu’on retrouve en rentrant chez soi, à la fin de la journée, comme un verre d’eau fraiche au beau milieu de la nuit ?
Combien pour la vengeance d’un homme blessé ?
Combien pour un mot, une phrase, une question, une gifle, un coup de marteau dans la gueule à son père ?
Combien vous en voulez ?
Et avec ça ?
Des petits vieux qui poussent d’autres petits vieux, dans de vieux fauteuils qui grincent.
Comme des bêtes d’élevage qui se bouffent entre-elles.
Comme un peintre qui lècherait trop ses pinceaux et n’aurait plus de couleurs pour sa toile.
L’intensité remplace l’intensité,
Jusqu’au malaise (jusqu’à ce que quelqu’un s’étouffe dans son vomi et que nous ayons,
Subitement,
L’envie d’écouter une nocturne de Chopin)

Ce monde ne t’atteint plus,
Les gens trébuchent sur toi,
Tu es parfaitement à ta place sur ce banc en bois mort,
Les gens s’assoient sur tes genoux, sans faire attention.
L’air que tu respires est très certainement volé à quelqu’un d’autre,
Ce qui expliquerait pourquoi tu siffles autant et la culpabilité qui se nourrit de toi,
En permanence,
Tu transpires de grosses flaques de honte.
Question : pourquoi personne n’a jamais appuyé d’oreiller sur ta tête lorsque tu étais enfant ?
Tu te rappelles cette époque comme d’une histoire improbable,
Où la mort se serait oubliée un instant.

Tu regardes les femmes,
En talons,
Les hommes,
Sifflotant comme si de rien,
Les enfants,
Innocents,
Tous en sprint vers un poste de télévision,
Jouant du klaxon,
Pouetpouetpouetpouettavancedoncconnardpouetdescendsit’esunhommepouetpouet,
Te laissant sur ce banc,
Persuadés que tu veilleras encore sur leur ville,
Sur leur navire,
Et ils ont raison.
Jamais ils ne se trompent à ton sujet.
_________________
Foutez nous la paix et remplissez les bacs à sable
http://wizzz.telerama.fr/trompettesournoise
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/03/2010 09:49:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 376

MessagePosté le: 05/04/2010 23:00:15    Sujet du message: Les gens trébuchent sur toi Répondre en citant

Première poésie sournoise, que je lis, tiens...
J'aime bien l'avant dernière strophe et aussi celle des combien.
Faudra que je repasse relire.

Mais en fait, de la poésie, j'en trouve autant dans tes nouvelles qu'ici.
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 167

MessagePosté le: 05/04/2010 23:43:41    Sujet du message: Les gens trébuchent sur toi Répondre en citant

J'ai beau chercher, regarder derrière les strophes,
le "narrateur" reste flou.
Ce qui ne m'empêche pas d'apprécier la force d'expression désenchantée
l'humour dans le dérisoire...
Il faudrait pourtant que je sache si la dernière strophe est porteuse d'espoir Neutral
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 27/05/2017 05:19:54    Sujet du message: Les gens trébuchent sur toi

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com