A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Visite du matin

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 16/04/2010 20:05:24    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Je sonne. Pas de réponse. Pas la voix frêle habituelle dans l'interphone. Je re-sonne. Pas mieux. Je re-re-sonne, machinalement, sans véritablement attendre de réponse. Je n'aime pas du tout cette sonnerie qui se perd, le "clic" de l'interphone qui m'indique que le délai de réponse possible a expiré. Pas du tout. Elle ne sort plus de chez elle, je le sais. Alors pourquoi ne répond-elle pas?

J'attend, un peu anxieuse, qu'une bonne âme sorte de l'immeuble, pour que je puisse y entrer. J'ai la clé de son appartement, confiée par sa fille, mais pas le badge d'entrée du hall. Je suis chanceuse, l'immeuble est grand, cela fait du passage. Je n'attend que 3 minutes. Je m'engouffre dans l'escalier, je grimpe jusqu'au deuxième étage, je toque à la porte, qui n'est pas verouillée, et je rentre. Personne. Je fais le tour du petit appartement, personne. Je ressors. Je n'aime pas plus cette absence que le silence de l'interphone, tout à l'heure. Je n'aurais pas non plus aimé la trouver inanimée.

Je reprends l'escalier. Elle est peut-être descendue aux poubelles? à la boîte aux lettres? Je redescends d'un pas vif, direction le rez de chaussée. Je m'arrête en cours de route, une intuition. Je me dirige vers les couloirs du premier étage. J'inspecte à gauche. La répartition des lieux est la même à chaque étage, je le sais.

Elle est là.

Elle se tient au mur. Elle est allée chez le coiffeur, hier, sa mise en plis est encore belle. Elle est paniquée. J'accroche un franc sourire à mes lèvres et je me dirige vers elle. Doucement, je lui prends le bras. Je lui dis bonjour. Que je suis contente de la trouver. Elle me regarde, ne me reconnait d'abord pas, et puis ses yeux s'adoucissent un peu. ça y est, elle a retrouvé. Je suis l'orthophoniste, je suis Gaëlle. "Je cherche ma porte", me dit-elle dans un souffle, et le désespoir n'est pas loin. "Je ne la trouve pas". Elle a peur. Elle est perdue. Elle est fatiguée, debout sans réel appui, et depuis combien de temps, sur ses jambes qui la portent mal.

Elle a une carte postale à la main. C'est Micheline, m'explique-t-elle. Plus tard elle essaiera de m'expliquer qui est Micheline, puis y renoncera. Elle ne sait plus. Pas plus qu'elle n'a su retrouver son étage en remontant d'être allée chercher le courrier.

Toutes les deux, nous regagnons le second étage, retrouvons la porte de son appartement, et nous installons tranquillement pour nous remettre de nos émotions. Elle étouffe un sanglot. "C'est bien de vous voir", me dit-elle. Je lui renvoie la pareille. Je reste encore un moment. Nous rions, je ne sais même plus de quoi.


Elle aura 85 ans en juin. Fichue maladie d'Alzheimer, qui évolue bien vite en ce moment, après une assez longue période plutôt stable. C'est ma "petite dame". Nous nous connaissons bien.


Je n'ai pas aimé la panique dans ses yeux. Pas plus que celle dans mes tripes.
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/04/2010 20:05:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Elianaca
Plume de Quetzal


Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 35

MessagePosté le: 16/04/2010 20:14:55    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

C'est vraiment touchant comme texte, très joli et j'avoue avoir eu peur pour elle !
Revenir en haut
Pili
Plume de Benu


Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 221

MessagePosté le: 17/04/2010 10:10:03    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Un très beau texte, fréhelle. De la dentelle.

J’aime ta manière d’aborder le sujet par petites touches subtiles.
Pour montrer plutôt qu’expliquer.
Rendre perceptible, tout en douceur, la fragilité, le désarroi des deux personnages face à la cruelle réalité.
La dernière phrase est magnifique qui laisse une boule dans la gorge.
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 17/04/2010 10:51:22    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Oui, un très beau texte, très émouvant.
En plus, le sujet me touche de près.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 17/04/2010 16:24:12    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Je me rappelle, Anne, d'un petit texte ici même qui confiait qu'effectivement, le sujet te touchait.

Merci pour vos retours.
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 109

MessagePosté le: 17/04/2010 18:45:05    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Au moment des retrouvailles, j'ai cru que la petite dame était là depuis hier, au retour du coiffeur...
Je me suis demandé ce que l'on pouvait encore apprendre en orthophonie à une dame de cet âge.
Quelle que soit la réponse, on lui apporte au moins une présence amie...

Texte très réaliste, Fréhelle, qui donne l'impression d'être à ta place...
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 064

MessagePosté le: 18/04/2010 10:48:12    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Trés joli texte et surtout humain, sans être mièvre, ce qui fait qu'il nous touche...
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 26/08/2011 20:37:17    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Je ne sonne plus.

ça fait des mois que je ne sonne plus pour rentrer chez elle. De toute façon elle ne pourrait plus m'ouvrir. Réaliser que c'est l'interphone, le décrocher, appuyer sur le bouton qui déclenche l'ouverture de la porte... La séquence est devenue beaucoup trop compliquée pour elle. Plus aucune chance qu'elle y parvienne. Sa fille m'a confié un trousseau de clés.

Je ne sonne plus mais je suis fidèle à nos séances. Trois fois par semaines, je vais la voir. Trois fois par semaine, nous travaillons ensemble. Son langage se dégrade considérablement, sa mémoire immédiate est désormais réduite à l'épaisseur d'un fil de soie. Nous tentons d'autres choses, passons par ailleurs pour qu'elle garde aussi longtemps que possible quelques points de repères. Pour la garder avec nous, dans ce vaste monde qui communique et pense trop vite pour elle.

Cette semaine je rentre d'un mois de vacances. C'est rude, c'est toujours rude. C'est à ça que je vois que notre travail sert à quelque chose: quand il s'interromp, la machine se grippe. Il faut, à mon retour, remettre de l'huile dans les rouages et faire redémarrer le moteur. Le plus souvent, ça se fait en quelques séances.

Cette semaine, je la trouve vraiment "loin". Je repense à ce médecin, croisé cet été, qui m'expliquait que ces mois de juillet et d'août aux couleurs d'automne ont causé du dégât chez ses patients âgés. Pas de lumière, pas le moral, que sais-je...? Je pense aussi à cet autre patient qui va mal depuis juillet. Même maladie. L'été 2011 serait-il un mauvais cru pour mes patients âgés?

Même pas peur. Je reviens de vacances, j'ai de l'énergie. Je vais la chercher là où elle est. Je suis là pour ça. Séances toutes en douceur. Toutes en lenteur. J'essaye de me caler sur son rythme, de la "trouver", de comprendre où elle est. Même hier où elle était si mal, elle a sourit. Ce matin, nous avons carrément ri. J'étais très fière de moi.

Colère, contre cette auxiliaire de vie remplaçante, qui la bouscule et qui n'admet pas la réalité de sa fragilité. La responsable du service dit qu'elle est "un peu braque", cette femme. Je l'ai vue à l'oeuvre 3 fois cette semaine: aucun doute, le "un peu" est de trop. Elle est certainement consciencieuse et efficace pour certaines tâches. Mais pas apte à entourer une dame comme ça. Je sais la difficulté de ce métier d'auxiliaire de vie, si peu reconnu, et mal payé. Je sais que moi-même, je commets un paquet d'erreurs dans ma vie professionnelle. Je devrais me garder de juger, et je m'en garde. Mais c'est ainsi, ce matin j'étais en colère. On ne bouscule PAS ma petite dame alzheimer, point. On l'étaye, on prend soin. J'ai souvent l'impression que c'est une statue de verre qui pourrait se casser. Et je ne veux pas la voir en morceaux.

Longue discussion cet après-midi avec sa fille, au téléphone. Sa fille, si douce, qui comprend tendrement même quand elle souffre, qui est si "juste" dans l'accompagnement de sa maman. Qui force mon respect, depuis des années, quand je pense à ce que ça me ferait, moi, si c'était ma maman et pas la sienne. A qui l'auxiliaire remplaçante, justement, a fait la morale. Colère redoublée. Je me suis fâchée virtuellement au téléphone. "Madame, s'il y a bien une chose que je n'admettrai jamais qu'on vous reproche, c'est de ne pas vous occuper correctement de votre maman". Je la connais suffisamment pour me permettre ce genre de commentaire. Elle a semblée soulager de me l'entendre dire. La culpabilité générée par l'auxiliaire remplaçante s'est éloignée un peu. Je sais que mon avis a du poids à ses yeux. Cela fait longtemps que je vois sa maman et que nous échangeons, au fil de l'évolution de la maladie, pour ajuster les prises en charge.

Je ne sonne plus.

Bientôt, sans doute, je n'utiliserai plus non plus le jeu de clés. Sa sécurité est de plus en plus limite, il va falloir se résoudre à la maison de retraite.

Et même si ça n'est évidemment pas pour moi que ça sera le pire, je compterai parmi les gens à qui ça fera sacrément bizarre...
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 27/08/2011 12:41:36    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

bonjour Frehelle,
je n'avais pas lu ton premier texte publié en 2010 et je viens donc de lire les deux à la suite. Comme les lecteurs précédents, j'ai été touché sans doute parce que je suis aussi, hélas, concerné de près par le sujet mais également parce que tu fais bien passer l'émotion avec des mots justes et simples sans basculer dans le pathos.
J'ai tout simplement envie de te dire merci pour cet écrit.
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.
Revenir en haut
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 245

MessagePosté le: 27/08/2011 13:51:49    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Merci Fréhelle,
Moi non plus je n'avais pas lu... je lis et relis, m'émeus, me pose des questions sur la vie, la maladie, la vieillesse, l'incompréhension, les prisons sans murs ni barreaux, terribles... Le sujet me touche, m'interpelle pour de multiples raisons, professionnelles et personnelles. Merci de nous faire part de ton expérience, de ton écoute. Ta petite dame que j'imagine bien, gentille et démunie, a tout de même l'ultime chance d'avoir une fille aimante, de bénéficier de ta présence attentive et empathique.
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 27/08/2011 17:10:45    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Merci
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 27/08/2011 18:56:57    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Merci pour votre passage et votre lecture. Suis un peu moins en colère aujourd'hui, ça retombe...
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 09/09/2011 18:21:16    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Ce matin je l'ai trouvée hagarde, dans son fauteuil. L'auxiliaire de vie d'hier soir n'a pas eu les instructions. Elle ne l'a pas nourrie, pas aidée à se changer, à se coucher. C'est la faute de personne, ou celle de tout le monde. Trop peu de volontaires pour ces boulots trop mal payés, trop peu de temps pour les former et leur expliquer chaque cas, pas assez rentable la coordination, la cohérence et l'étayage... Et bien entendu, pas de place dans un établissement qui la prendrait correctement en charge.

Elle n'a pas dîné, et a très probablement passé la nuit dans son fauteuil, télé allumée.

Hagarde.

Je suis repartie avec une boule au ventre, qui a éclaté en larmes au cours du déjeuner. J'appelle qui? Je préviens qui? J'étrangle qui?

Personne. Je n'ai sous la main personne qui puisse changer quoi que ce soit à cet état des lieux. Comment en sommes-nous arrivés là? Qu'est-ce donc que cette société capable de traiter ses vieux comme ça? Comment supportons-nous ces indignités quotidiennes?

Même plus l'énergie d'être en colère. Je suis lasse, et triste. J'ai un peu honte, aussi, je crois, d'avoir l'impression de faire partie du troupeau qui ne sait pas empêcher ça.

Vivement la semaine prochaine et le retour de son auxiliaire de vie habituelle.

Au moins ça.
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
Guylou
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 4 691

MessagePosté le: 09/09/2011 18:32:47    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Poignant, Frehelle. Je n'avais pas lu les premiers textes, j'ai donc lu l'intégralité. J'aime tes mots pour dire la douceur de l'accompagnement et ceux qui disent la colère quand ce dernier n'est pas à la hauteur...
_________________
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... Jean Anouilh
Revenir en haut
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 11/04/2012 19:25:56    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Elle est partie en maison de retraite depuis plusieurs mois. Souvent, elle me manque. C'est idiot, sans doute, mais il se trouve que ma fille fréquente l'école qui se trouve juste en face de son ancien appartement. Alors je pense à elle souvent.

Sa fille a appelé au cabinet, tout à l'heure, pour m'informer qu'elle était décédée au début du mois.


Je suis heureuse de l'avoir connue. Et même si de toute façon je ne la voyais plus, je suis juste, ce soir, infiniment triste.
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 109

MessagePosté le: 11/04/2012 22:46:37    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Tu ne l'as pas simplement connue, Fréhelle. Tu l'a aidée à prolonger son maintien chez elle, dans son appartement, dans ses meubles et ses souvenirs. Tu nous a fait partager sa vie et raconté les dernières années de son histoire. Alors, elle vit encore dans tes écrits et fait un peu partie de nos souvenirs... Alors on pense à elle aussi...
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 12/04/2012 17:29:58    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

Je vais dire quelque chose de très bête et de sans intérêt, mais je n'ai pas envie de ne rien dire : c'est normal d'être triste, tu t'es occupée d'elle.

Et puis on peut énormément s'attacher à une personne âgée. On sait qu'elle arrive en fin de vie, on sait que tôt ou tard, on sera confronté(e) à sa mort. Cela n'empêche pas l'attachement et la tristesse le moment venu.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
lego
Plume de Garuda


Inscrit le: 24 Oct 2011
Messages: 327

MessagePosté le: 12/04/2012 18:13:32    Sujet du message: Visite du matin Répondre en citant

J'ai aujourd'hui lu l'intégralité de ce texte.
C'est poignant. C'est beau. C'est triste.
Merci pour ce texte, qui est sûrement bien plus qu'une histoire pour toi, frehelle. J'ai adoré la lire, en entendre parler.
_________________
« I took the world into me, rearranged it and sent it back out as a question : 'do you like me ?' »
J. S. Foer, Extremely Loud and Incredibly Close
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/01/2017 11:42:03    Sujet du message: Visite du matin

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com