A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Coup de fatigue

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Pili
Plume de Benu


Inscrit le: 09 Sep 2007
Messages: 221

MessagePosté le: 14/09/2010 08:34:08    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

Coup de fatigue



Gédéon rentre en courant s’abriter sous la barza —T’as vu ? Ça y’est, il drache, j’avais raison— Ouais, et tu parles français comme une vache belge.
Froncement de sourcils, il m’interroge du regard.
« Dracher » n’est pas français, je dis. Ça vient de l’allemand « dreschen » … battre le blé, je crois… et… Mais il a ce petit bruit de bouche pstt pstt qui m’invite à me taire. Il sort deux bananes de dessous sa chemise, m’en tend une —Bon miam-miam, il dit, c’est du français, ça ? — et il prend place sur la paillasse à mes côtés. Alors, en synchronie, avec des gestes lents, religieusement nous déshabillons nos bananes. Les absorbons de même, mâchant longuement chaque bouchée. Les yeux fermés.


Il pleut depuis trois jours sur le canapé vert –citron du PINK CAFE TERRASSE. Ce n’est pas normal. Maman Thérèse doit être souffrante. Sans quoi elle l’aurait fait rentrer. Je guette le retour de Gédéon. Je n’ose pas y aller seule, plus maintenant.
Il s’est levé aux aurores — Hé, hé un bon jour pour les champignons de termitière, Mamélie. J’le sens, j’le sais. Et ma termitière, j’voudrais qu’tu la voies, elle est énorme. ENAURRRME ! Personne la connaît que moi, hé hé. Que MO-A ! — et il tambourine du poing sur son maigre torse. Ensuite, il bourre sa chemise de sacs en plastique. Puis il s’agenouille pour prendre ma tête entre ses mains, secoue mes joues — Je serai un peu long, c’est pas tout près, puis y faut que j’tarabiscote mon itinéraire pour pas éveiller la curiosité, tu vois. Pour rev’nir, j’attendrai la nuit. Avec les sacs pleins, c’est plus prudent, tu comprends ?— Là-dessus, il se redresse d’un saut de carpe.
Tu comprends ? il répète.
J’acquiesce.
Il est parti.
Et moi, je ris toute seule parce que tant de vie, ça me tue.


Fatigue. Grosse fatigue.
Hier finalement, Gédéon est rentré bredouille. Pas de champignons. C’est rien, a-t-il marmonner avant de s’écrouler, j’attends trois jours et j’y retourne, tu verras qu’y en aura plein.

Ce matin, à ma demande, il est allé jeté un œil au PINK CAFE TERRASSE. Il n’a pas voulu que je l’accompagne.

Il chantonnait en revenant. Et quoi ? j’ai demandé. Tout va bien, il a dit. Alors pourquoi elle a pas rentré son canapé ? Parce qu’elle en aura plus besoin de son canapé. T’en fais pas pour Maman Thérèse, désormais c’est tout doux sous ses fesses.

Et vous voyez comme c’est étrange, j’ai eu cette image des fesses de Maman Thérèse qui m’est revenue en flash tout au long de la journée. Je n’y avais jamais pensé de son vivant.


Il pleut de plus en plus fort. Des gouttes grosses comme des noix de palme. Leur martèlement incessant sur le toit de tôle m’endort comme le bruit d’un train. Je veux dire, comme le bruit du train m’endormait quand j’empruntais ce moyen de transport. Je ne pense pas en revoir un jamais. Un train. Mais rien qu’à y penser, j’en entends siffler un. Ici. Dans le silence. Celui du tumulte soporifique de la pluie. Ou bien parfois, j’entends un moteur, un klaxon, un camion. Ils étaient nombreux avant, à traverser la bourgade. Avant l’avant avant-dernière saison des pluies. Quand il y avaient encore des routes, qu’elles n’étaient pas toutes défoncées. Qu’il y avaient encore des bras assez nourris pour les entretenir.
Oui, quand je veux j’entends le train. Comme quoi. Tout est dans la tête quand il n’y a plus rien.


J’ai enfin assez d’énergie pour reprendre le crayon. Que s’est-il passé depuis… depuis deux mois, je crois.
Il pleut. Il pleut toujours. Tous les jours. Nous avons également essuyé quelques orages. Grandioses. « Essuyés » n’est donc pas le mot. Ils sont inessuyables. Et quand la pluie s’arrête, tout est rouge. Tout est éclaboussé, maculé de terre, cet argile ocre-rouge d’ici : la latérite. Les arbres sont rouges, l’herbe est rouge, les murs sont rouges, nos pieds sont rouges. Et rouge le canapé vert-citron du PINK CAFE TERRASSE qui ne connaîtra plus les fesses de Maman Thérèse enterrée. Elle aussi, dans le rouge.

Entre deux orages, les champignons ont fini par éclore sur la termitière ultra-secrète de Gédéon. Nous nous en sommes goinfrés à nous rendre malade, puis nous avons enfumé ce qui restait pour les déshydrater. Ce ne fut pas facile. Du coup il ne nous reste plus que dix allumettes, aïe aïe !

Le garçon dit qu’il va se renseigner pour savoir comment conserver du feu à la manière des Anciens. M’étonnerait que l’information soit gratuite car tout se paye aujourd’hui. Au besoin, ça lui coûtera une poignée de champignons séchés. Mais alors le secret de sa termitière, pfuit.


L’orage d’hier a eu raison du grand flamboyant. La foudre n’a que foutre des pléonasmes on dirait.
Je trouve ça beau et triste un flamboyant qui flamboie, a dit Gédéon. Qu’en penses-tu, Mamélie ?
Moi tout ça, si tu veux savoir, ça me fatigue, j’ai soupiré.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/09/2010 08:34:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 066

MessagePosté le: 14/09/2010 13:11:58    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

Un texte dépaysant... D'où nous écris-tu Pili? Smile
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Chrysopale
Modérateur


Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 2 346

MessagePosté le: 14/09/2010 16:18:11    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

Il est beau ce texte... on dirait à la fois réel et irréel...
Comme Emma, je me demande d'où ça peut être écrit (ou de quand?).
_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour montrer l'exemple - Prévert
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 314

MessagePosté le: 14/09/2010 17:09:05    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

Déjà lu, il me semble.
Relu avec (grand) plaisir.
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 245

MessagePosté le: 14/09/2010 18:53:19    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

Un beau texte.
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 10/10/2010 22:22:47    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

J'aime beaucoup ton univers, tes personnages, tes images, le rythme, toujours.
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
Jacobé
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 13 Juin 2007
Messages: 651

MessagePosté le: 11/10/2010 16:01:31    Sujet du message: Coup de fatigue Répondre en citant

Chrysopale a écrit:
Il est beau ce texte... on dirait à la fois réel et irréel...
Comme Emma, je me demande d'où ça peut être écrit (ou de quand?).


Trés beau texte en effet ! le lieu : Madagascar, peut-être...
_________________
et la grande dolichocéphale sur son sofa s'affale et fait la folle... (Prévert)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/01/2017 13:11:09    Sujet du message: Coup de fatigue

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com