A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Littérature et Pavlov

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Marco
Plume de Kinor


Inscrit le: 25 Aoû 2009
Messages: 148

MessagePosté le: 22/09/2010 02:22:53    Sujet du message: Littérature et Pavlov Répondre en citant

Je crois qu'écrire est un des actes les plus humiliants qui soient. Car la littérature est en tout point réductible à néant lorsqu'on en parle, et que l'élan devient chute, la passion, jeunesse et erreur, jeunesse du texte; en littérature les vieux auront toujours raison. Il en est ainsi, écrire est se comparer, comparaître pour faute. Savoir garder la modération, la tempérance, c'est une plaie qu'on doit se tracer dans la joue, couteau à la main, et se faire fermer la bouche pour au moins ne pas mettre le lecteur mal-à-l'aise. Qu'il n'ait pas honte pour vous, ne rougisse pas pour vous.
Le scénario ne compte pas, règle d'or; mépriser la conception cinématographique du roman, ici fond et forme sont liés. Déjà de quoi éliminer beaucoup de lectures inutiles. L'écrivain n'a pas acquis son statut si particulier pour la seule raison qu'il savait agencer des personnages et inventer des péripéties à leur faire subir. Il est devenu, dans sa définition spontanée, un être quasi divin capable de saisir dans les mots un monde qu'il est seul à distinguer. "On a tous quelque chose en nous de Tenessee", sans vouloir être lourd j'aimerai bien savoir quoi. Rien.
Donc tout est nouveau, et la nouveauté meurt une fois accouchée, voila pourquoi les grands écrivains n'ont écris qu'un seul chef-d'oeuvre. Celine, Salinger, Garcia Marquez...Certes ils ont écris d'autres bons livres , mais il est perceptible qu'ils ne faisaient que marcher dans les traces leur oeuvre majeure. La littérature n'est pas une histoire de rentrée littéraire, ni de business, malheureusement, tous les livres sont mauvais, hormis les bons, ce qui ne modifie pas beaucoup le sens de la phrase.
En France, pays de la littérature, on en est arrivé à instaurer une rentrée littéraire pour pouvoir attribuer des prix. Qu'il soit sexiste (Femina, pour les femmes, par les femmes), multi-culturel (Goncourt, "Le Goncourt c'est toujours pourri!", "tu sais Proust a eut le Goncourt.") ou noyé dans la masse (Interallié, Renaudot, Medicis), le prix rapporte tant d'argent qu'il convainc des écrivains sans rien à dire de publier un roman impinable par an (Nothomb, houellebecq, gavalda,...), roman qui, miracle du panurgisme, se vend comme des petits pains! Peut importe la qualité pourvu que le produit soit vanté par des gens qui "connaissent".
Bref telle est la conclusion:
Je crois qu'écrire est un des actes les plus humiliants qui soient, de part l'implication que cela requiert, et je suis déçu de voir que les écrivains qui réussissent sont ceux qui racontent des histoires, ou pire, qui raconte leur histoire en se cachant derrière leurs personnages, ceux qui ont la talent de "créer la situation". Je pense que nous connaissons à l'heure actuelle des moyens d'expression beaucoup plus adapté pour ces gens. Ils devraient directement écrire un scénario de cinéma ou de série télé, ou une de ces pièces dont les acteurs viennent faire la promo chez druker et dont seuls quelques parisiens pourront profiter. On les envie.


Dernière édition par Marco le 18/10/2010 14:11:37; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 22/09/2010 02:22:53    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 3 064

MessagePosté le: 22/09/2010 12:52:38    Sujet du message: Littérature et Pavlov Répondre en citant

Mais - question que je me pose souvent - est-ce que réussir en écriture signifie passer chez Drucker? Des types comme Pierre Pelot ont plutôt réussi en littérature sans faire partie de tout ce cirque. Et même si la sphère parisienne cherche à nous en mettre plein la vue, il se passe des choses ailleurs... Ecrire n'a jamais été une humiliation pour moi, plutôt quelque chose qui m'a permis d'évoluer, de résister et de m'épanouir Et c'est déjà beaucoup. Smile
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/01/2017 07:22:02    Sujet du message: Littérature et Pavlov

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com