A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Jour de concours

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 11/12/2010 23:41:40    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Un texte écrit "à chaud", peut-être un peu long mais pour une fois que je peux faire plus de 3 300 caractères Mr. Green



J’attends ce jour depuis fin octobre. Depuis que je sais que je suis admis à l’écrit. Ce jour c’est aujourd’hui, le jour de l’oral. Convoqué à Paris, 12ème arrondissement, 13h25 avec convocation et pièce d’identité. Début des réjouissances, 13h40.
Ce matin, c’est le lendemain d’un jour de galères pour les parisiens. Neige inattendue ou plutôt sous estimée, embouteillages monstres sur le périphérique, la francilienne, partout. Ce matin, les infos disent que c’est mieux mais il y a encore de la neige, du verglas.
Ce matin, un seul train au départ de chez moi vers Paris. Pas question de le rater. Sur le quai, c’est bondé. Comme souvent, le train a quinze minutes de retard mais part finalement, fait un stop d’une demi-heure en pleine campagne, sans raison annoncée, puis repart vers la capitale. Il est déjà 11h30 quand je débarque à Saint Lazare, j’ai juste le temps d’acheter un ticket de métro, de courir dans les couloirs, de croiser vingt mendiants, dix musiciens quand je pointe mon nez à la sortie de la station Faidherbe-Chaligny. Sur les trottoirs du Faubourg St Antoine, c’est la patinoire, les passants jouent les équilibristes têtes baissées, mesurant chaque pas. Je repère une boulangerie, bonjour, un sandwich à n’importe quoi mais sans mayonnaise, un pain aux raisins, un coca zéro, merci, bonne fin de journée.
Patrick, mon pote de Tours, m’avait dit, si tu arrives vers 12h30, tu passeras sans doute dans les premiers. Pour lui, c’était lundi. Aujourd’hui, c’est jeudi. Il est 12h, je repère la rue de Chaligny, la caserne de Reuilly. J’y suis.
Poste de sécurité, carte d’identité, convocation, tourniquet. C’est le premier bâtiment blanc, juste là derrière, Monsieur.
Une pancarte blanche m’indique la porte que je dois franchir, ensuite c’est le jeu de pistes dans un immeuble qui semble désaffecté ou en voie de l’être. Je gravis à pied un, deux, trois étages, encore un demi étage. Je vais arriver dans un grenier, si cela continue. Oui, j’arrive dans un grenier. Des couloirs interminables, vides de tout, bureaux vitrés sans mobilier, je m’attends à ce que des fonctionnaires de la Stasi m’attrapent par les épaules et m’emmènent pour me torturer dans un cul-de-basse-fosse.
Et puis, finalement, non. J’arrive dans une vaste pièce où trônent trois personnes derrière des bureaux en fer des années 60. Même rituel, convocation, pièce d’identité. Voulez-vous compléter votre fiche de vœux, vingt quatre destinations en France métropolitaine, classement par ordre de préférence en reléguant les villes à éviter à tout prix.
Ensuite c’est la salle d’attente où deux femmes m’ont précédé. Une d’une trentaine d’années qui malgré la fraicheur de la pièce est rouge écarlate et s’évente avec un magazine. L’autre, la cinquantaine, toute embijoutée, consulte de façon compulsive des fiches bristol et lève les yeux au plafond comme si la Vierge allait apparaître et lui donner la liste des sujets. J’arpente la pièce dénudée, quelques chaises la meublent, des quotidiens traînent sur les trois ou quatre tables de bureau installées pour l’occasion. J’entame la conversation avec mes deux comparses mais le cœur n’y est pas. Arrivent bientôt, les uns après les autres, les candidats convoqués comme moi pour l’oral de leur vie. C’est au tour de Mickaël de pénétrer dans la pièce. On s’est rencontré à Rennes lors d’une session de préparation. Un gentil mec, un peu traqueur et bourru. Je le charrie sur sa tenue de mariage et lui fait remarquer que sa chemise est bien repassée, contrairement à celle qu’il portait lors de notre dernière rencontre. Tout le monde rigole, l’atmosphère se détend un peu. Sur un mur est affichée la liste des membres du jury, je la lis à haute voix en faisant un commentaire sur chaque nom. Mickaël pleure de rire, les autres font semblant. Je n’ai pas envie de me laisser gagner par le stress ambiant.
Et puis, une porte s’ouvre et on appelle la première puis la deuxième. Je fredonne la sonnerie aux morts, on me fusille du regard.
N’empêche, je commence à ne pas en mener large. Je suis avec le jury 3 et c’est moi le suivant. Quelques minutes plus tard, une jeune femme m’appelle et me fait passer dans le sas de décompression. Un no man’s land où personne ne parle et n’a le droit de parler. Trois chaises pour trois candidats et trois jurys. Mon voisin de chaise lorgne sur ma convocation essayant sans doute de lire mon nom ou ma ville d’origine mais déjà il est trop tard. Une femme arrive en claquant du talon et d’une voix tonitruante appelle mon nom. Je réalise avec horreur qu’il s’agit de la personne que j’ai croisée dans le couloir sans fin alors que je cherchais les toilettes une heure plus tôt et à qui j’ai failli envoyer une porte dans le nez.
Elle me fait rentrer dans une pièce où sont déjà installées trois autres personnes, le jury au complet. Bonjour, vous avez dix minutes pour présenter votre parcours professionnel et ensuite pendant quinze minutes, vous aurez à répondre à quelques questions, c’est à vous.
Je reprends mon souffle et amorçant un sourire contraint, je commence à débiter le texte appris quasiment par cœur depuis des semaines et cinquante fois répétés. J’y mets les formes, je balaye du regard tous les membres du jury comme on m’a dit de le faire, je suis persuasif, synthétique, professionnel et peut-être sympathique. Il vous reste une minute pour conclure, Monsieur. J’allais le faire, ça tombe bien, je glisse la phrase qui j’espère fera la différence et je me tais.
C’est l’homme qui parle le premier, il me pose un problème d’encadrement de personnels que je dois résoudre. Je propose une solution qui semble lui convenir. Ensuite, sa voisine de droite me pose plusieurs questions à la suite sur des sujets que je maitrise, elle s’en aperçoit rapidement et les questions fusent de plus en plus vite. Je réponds, elle acquiesce. C’est maintenant au tour de la petite femme sans sourire de me poser une question un peu piégeuse, non tu ne m’auras pas comme ça, toi. Je prends le temps d’argumenter et les quinze minutes sont déjà terminées. Je n’ai rien vu passer, je resterais bien avec eux, ils sont plutôt aimables finalement. Seule une femme n’a pas prononcé un mot, s’est contentée de me regarder fixement avec un sourire. Je l’ai trouvée plutôt avenante, celle-ci. Mais déjà, on me demande de quitter la pièce. Merci, au revoir, Monsieur. Je suis déjà dans le couloir, c’est terminé.
La tête me tourne un peu. Je vais rejoindre les organisateurs du concours, on me dit que les résultats seront publiés sur l’internet le 22 ou le 23 au plus tard. J’encourage du regard les trois suivants, liquéfiés sur leurs chaises. Je ne les reverrai sans doute jamais.
Je dévale l’escalier. Dehors, il fait toujours froid mais le soleil est encore bien haut. Les passants titubent encore sur les trottoirs glacés, tout comme moi, glacé d’avoir fait tout ça pour ça.
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.


Dernière édition par Messidor le 12/12/2010 12:14:52; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/12/2010 23:41:40    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Geache
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 834

MessagePosté le: 12/12/2010 10:18:15    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

S'il s'agit d'un vécu, il reste à espérer que les résultats du concours seront à la hauteur des efforts consentis. Je te le souhaite en tous cas.

J'aime bien ton texte.

Un mot m'interpelle, toutefois : un peu "traqueur". Sauf si tu pensais au mot trappeur, je ne comprends pas cette phrase.

D'autre part, je ne me suis pas attardé à relever les fautes éventuelles de ton texte puisqu'il s'agit d'un petit texte sans conséquence. Toutefois, tu dis

"Sur un mur est affichée la liste des membres du jury, je la lis à autre voix en faisant un commentaire sur chaque nom."

Sans doute dû au fait d'une écriture rapide, mais il s'agit de "haute voix".

Au plaisir de te relire, en tous cas.
Revenir en haut
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 12/12/2010 12:17:04    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

oui, haute voix, quelle étourderie... merci de me l'avoir signalée, j'ai corrigé.

j'aurais dû mettre traqueur entre guillemets car il s'agit d'une déclinaison d'avoir le trac, je ne suis pas certain que le mot existe dans notre bon français Crying or Very sad
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.
Revenir en haut
Geache
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 834

MessagePosté le: 12/12/2010 13:23:55    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Ne pourrais tu pas le remplacer avantageusement par, je ne sais pas moi, paniqueur par exemple. Ce n'est pas vraiment avoir le trac, mais c'est plutôt pour te donner une idée de remplacement.
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 12/12/2010 22:40:05    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Alors, on attend le 23 en croisant les doigts...
J'ai lu ton texte avec plaisir.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rosaura
Plume de Phoenix


Inscrit le: 01 Nov 2007
Messages: 1 370

MessagePosté le: 12/12/2010 23:02:52    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Au théâtre, on le dit tout le temps "traqueur", "traqueuse", si on le dit, ça le fait exister, non? Moi aussi, j'ai bien aimé lire ce texte.
_________________
Beauty is in the eyes of the beholder (Oscar Wilde 1891)
Revenir en haut
djin
Plume de Griffon


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 1 722

MessagePosté le: 13/12/2010 08:28:56    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

"à chaud" ça veut dire "vécu" ?
Quelle épopée, mazette. Super réaliste. Qui donne la chair de poule et fait sourire en même temps !
Alors si tu es dans l'attente : m.... ! Smile
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Revenir en haut
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 13/12/2010 19:44:17    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

merci à tous les quatre pour vos commentaires ..
oui "à chaud" et c'est du vécu et .. récent Smile
j'ai laissé "traqueur" ici mais j'ai remplacé par "paniqueur" sur mon blog Embarassed ceci dit, j'aime bien les néologismes, à partir du moment où cela reste compréhensible
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.
Revenir en haut
Geache
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 834

MessagePosté le: 13/12/2010 19:56:30    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Ce n'est pas non plus parce que je n'avais jamais entendu ce terme qu'il fallait forcément changer. Et j'ai proposé paniqueur à défaut de trouver un terme plus approprié pour définir quelqu'un sujet au trac.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 747

MessagePosté le: 16/12/2010 17:00:30    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Traqueur ça existe, je l'ai déjà entendu. Et perso je le préfère à paniqueur... (qui se souligne en rouge quand je l'écris... Smile )
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Geache
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 834

MessagePosté le: 16/12/2010 18:58:11    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Bah, je n'ai pas dit que ca n'existait pas. Et tu as sans doute raison pour paniqueur, quand j'écris en français avec un correcteur néerlandophone, tous les mots sont en rouge ou presque pour moi.
Revenir en haut
djin
Plume de Griffon


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 1 722

MessagePosté le: 16/12/2010 19:16:57    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

http://www.cnrtl.fr/definition/traqueur Le substantif découle (quand il a ce sens-là) de l'adjectif (2).
Tu peux remettre "traqueur" sur ton blog parce que http://www.cnrtl.fr/definition/paniqueur ! mais tu peux conserver le néologisme de Geache s'il te plaît Razz
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Revenir en haut
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 24/12/2010 13:50:24    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

l'épilogue est joyeuse : je suis reçu ! Very Happy
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.
Revenir en haut
Chrysopale
Modérateur


Inscrit le: 23 Sep 2008
Messages: 2 345

MessagePosté le: 24/12/2010 14:07:46    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant


_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour montrer l'exemple - Prévert
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 747

MessagePosté le: 24/12/2010 14:23:15    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Félicitations, Messidor ! Okay Okay
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 26/12/2010 11:36:26    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

merci Wink
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.
Revenir en haut
Geache
Administrateur


Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 834

MessagePosté le: 26/12/2010 14:01:51    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Félicitations. Ca me fait du bien de pouvoir décroiser les doigts.
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 26/12/2010 22:12:02    Sujet du message: Jour de concours Répondre en citant

Superrrrrrrrrrr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/10/2017 10:14:15    Sujet du message: Jour de concours

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com