A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

We need to talk about Kevin (le film)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? -> En ce moment, vous faites quoi d'autre ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sico
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 827

MessagePosté le: 20/12/2011 06:14:39    Sujet du message: We need to talk about Kevin (le film) Répondre en citant

Après avoir lutté des mois (à peu près douze), depuis le jour de sa présentation en festival, j'ai enfin pu visionner l'adaptation cinéma de « We need to talk about Kevin ». Au passage, il est pratiquement introuvable si vous cherchez le titre français. Bref. Je vous livre mes impressions à froid, en précisant que : 1) j'ai lu le livre, ça joue forcément sur l'appréciation du film ; 2) je l'ai vu en V.O, n'ayant trouvé aucun sous-titres français ni anglais.

J'avais déjà lu une critique qui encensait la performance des acteurs, et il y a de quoi, notamment celles de Tilda Swinton (Eva), et Ezra Miller (Kevin). A mes yeux, le choix du casting est excellent, et physiquement parlant toute l'équipe correspond à l'image que je me faisais des personnages, Eva en mère à la fois froide et désespérée, Kevin à la rage contenue imperturbable, très fin dans sa cruauté et dans son ironie, ce qui est sublimé par la ressemblance frappante qui pourrait les faire passer pour mère et fils.
La journaliste qui a écrit cet article parlait de plans assez longs et lents, et stressants de part une voix off inexistante. Tout le long du film, rien n'est expliqué, les scènes se déroulent sans repères et il faut un certain temps pour distinguer les flash-back des scènes dans le « présent », et je pense notamment à une scène à laquelle je n'ai rien compris (sans pour autant que cela m'ait dissuadé de continuer le film), que je décrirai comme une orgie dans du jus de tomate (?)
Mais enfin, puisqu'il faut qu'on parle de Kevin, je dirai que j'ai été déçu par le peu de scène où il intervient (c'est bizarre, mais c'est l'impression que j'ai eu). Vous le verrez compter de un à cent à toute vitesse pour narguer sa mère, chier dans sa couche alors qu'il vient d'être changé, se branler en la regardant droit dans les yeux.
En ce qui concerne les personnages secondaires, on retrouve John C. Reilley dans le rôle de Franklin, malheureusement pas aussi naïf et papa-gâteau que l'est son alter-ego romanesque, et la petite Celia, qu'on remarquera à peine, en dépit du fait qu'elle est borgne.

La bande sonore m'a fait penser à la B.O de Shining, quoique moins angoissante (heureusement), on y retrouve un côté grinçant qui s'accentue vers les trois quarts du film, ce qui remplace assez efficacement les dialogues. Lynn Ramsay a d'ailleurs dû prendre le titre de l'oeuvre originale au pied de la lettre : s'il faut qu'on parle de Kevin, c'est justement qu'on en a pas parlé, et je pense qu'il manque des éléments essentiels pour la compréhension globale.
Ce que j'avais trouvé épouvantable à la fin du livre est fort bien exprimé dans la scène finale : il ne s'agit pas d'une fin, mais d'un commencement. Niveau sonore, cela se traduit par l'utilisation d'une musique country guillerette, là où l'on s'attendrait à une messe aux morts.

Comme vous l'aurez remarqué, je ne suis pas très doué en critique de film (dommage puisque c'est quasiment un genre littéraire), néanmoins je tiens à conclure de mon mieux. Ce que j'ai aimé : casting qui respecte étonnement bien les personnages, autant physiquement que psychologiquement. Ce que je n'ai pas aimé : cette tendance propre au cinéma indépendant à être volontairement bordélique et à envoyer chier une partie dialogue qui aurait pu être intéressante (même si, je le précise, une voix off aurait tué le film).

« We need to talk about Kevin » m'a laissé l'impression d'un cauchemar jouissif dont je ne serais plus capable d'expliquer l'horreur d'ici cinq minutes, quand j'aurais retrouvé mes esprits.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/12/2011 06:14:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 380

MessagePosté le: 20/12/2011 10:03:22    Sujet du message: We need to talk about Kevin (le film) Répondre en citant

Je viens d'aller voir la bande annonce (http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19240037&cfilm=146626.html).
Le film me tente vraiment mais je vais essayer de lire le bouquin avant.
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Messidor
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 15 Oct 2009
Messages: 508

MessagePosté le: 02/01/2012 14:51:41    Sujet du message: We need to talk about Kevin (le film) Répondre en citant

je n'ai toujours pas réussi à voir ce film qui n'a pas été diffusé dans ma région et j'enrage...
j'aime beau Tilda Swinton qui prouve film après film qu'elle est, avec Meryl Streep à mon goût, une des plus talentueuses actrices actuellement.
_________________
Le pire c'est quand le pire commence à empirer.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/10/2017 11:52:28    Sujet du message: We need to talk about Kevin (le film)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? -> En ce moment, vous faites quoi d'autre ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com