A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Béquilles de Patrice pluyette

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 988

MessagePosté le: 07/03/2012 11:57:39    Sujet du message: Les Béquilles de Patrice pluyette Répondre en citant

Qui, dans l’enfance ou plus tard, n’a jamais vécu une maladie – à condition qu’elle ne soit ni trop grave ni douloureuse – comme une parenthèse heureuse, une rupture bienvenue dans la trame du quotidien ? C’est cette situation qu’explore Patrice Pluyette dans « Les Béquilles ». Le narrateur, cascadeur de cinéma, se fracture le petit orteil en courant – ironie du sort – décrocher le téléphone. Le voilà obligé d’utiliser des béquilles, avec tout ce que cela comporte d’apprentissage, de difficultés mais aussi et surtout de bonheur d’une expérience nouvelle qui implique le corps, l’esprit, bouleverse les rapports sociaux et lui fait prendre un nouveau départ dans la vie. Car lorsqu’il écrit: «Les béquilles tombèrent à point, j’avais besoin, justement d’un petit soutien », on comprend bien qu’il ne s’agit pas uniquement d’un soutien physique.

La quatrième de couverture, sobre pour une fois, parle d’ « une expérience racontée avec bonne humeur. » Je trouve cette appréciation très réductrice et ne reflétant pas la véritable jubilation qu’éprouve le narrateur, et avec lui le lecteur. J’ai un peu moins aimé la toute fin, avec les relations entre le narrateur et le petit ami de sa meilleure amie, qui me semble sortir quelque peu du sujet, mais ne concerne que quelque pages. Un bref roman que je recommande vivement et qui donnerait presque envie de se casser la jambe ( ou du moins une phalange du petit orteil.)

Un extrait qui traduit bien l’esprit du roman : « Deux semaines passeraient ainsi, dans la magie fulgurante de ces trêves qui, parfois, surgissent au détour d’une vie, quand on sent sur soi le regard bienveillant d’un destin en vacances qui nous met hors de tout, du monde, de la peur, et de l’ennui. »
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 07/03/2012 11:57:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Guylou
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 4 691

MessagePosté le: 07/03/2012 20:42:41    Sujet du message: Les Béquilles de Patrice pluyette Répondre en citant

Belle critique, Tober, qui donne envie. Je note dans mes tablettes.
_________________
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... Jean Anouilh
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/01/2017 18:22:12    Sujet du message: Les Béquilles de Patrice pluyette

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com