A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Urgences pédiatriques de nuit

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arleen
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 981

MessagePosté le: 18/04/2012 21:05:45    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Il s'appelle Antoine, il a 10 ans. Enfin presque.
Il est chétif, il est curieux, attentif, intelligent. Et seul. Désespérément seul.

"Tu viens aussi parce que tu as pris trop de médicament ?"
C'est sa première question, sa dernière aussi. Elle ne finit pas de m'intriguer.

"Non ! J'ai eu très mal dans la nuit. On m'a opéré, et ça va mieux"
Sourire grimaçant et (soulagé) de mon fils - qui a vécu sa (et ma) pire journée de sa vie.

Toute la journée de ce dimanche sans fin, il virevolte. Il nous teste en demandant d'allumer la télé. Il discute et est déçu : son compagnon sortira ce soir.
Pas de veillée prolongée avec "un grand". Il reste avec ses compagnes d'hôpital. Les 2 presque ados qui l'ont pris sous leurs ailes.

Ils sont 3 comme ça.

Il y a le bébé avec son père qui a passé la nuit à la surveiller. l'ado inquiète dont le parents faisaient le siège dès la fin de matinée. La petite jolie sympa qui a rien compris mais dont les parents sont présents.
Et ces 3 enfants.

" ça fait combien de temps que tu es là ?" se hasarde mon fils
'Un mois. Mais "ils" me gardent prisonniers ici. J'suis pas malade pourtant"

Il me fait peine, même s'il m'"éclaire" ce gamin. Il y a quelque chose qui passe.

En partant, juste une réflexion de mon fils. Il a compris.
"Je comprends, maman, quand tu dis qu'il n'y a pas d'égalité. Faut profiter.
Je ne comprends pas : c'était dimanche, et il n'y a personne qui est venu le voir, Antoine"

Moi, non plus, du haut de mes 40 ans, je ne comprends pas.
_________________
"Le roman, c'est la clef des chambres interdites de notre maison." Louis Aragon
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/04/2012 21:05:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
frehelle
Modérateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 2 013

MessagePosté le: 19/04/2012 07:37:52    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Ouch. Des bises en pensées à Antoine.
_________________
http://gaellepingault.blogspot.com
http://besoindunortho.blogspot.com
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 905

MessagePosté le: 19/04/2012 08:41:52    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Ouch, comme dit Fréhelle, ça secoue.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Geache
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 533

MessagePosté le: 19/04/2012 11:02:02    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Je pense qu'à 20, 25, 40, 50, 60 ans ou plus, je ne comprendrai jamais qu'on puisse délaisser un enfant.

Ton texte remue, Arleen.
Revenir en haut
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 838

MessagePosté le: 19/04/2012 15:58:48    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Doublement étrange : déjà, qu'il ne reçoive pas de visites de sa famille ET que l'hôpital le garde depuis un mois alors qu'il n'a rien.
Question
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 356

MessagePosté le: 19/04/2012 16:04:30    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Tu sais Sachka, il parait que certains parents, avant les vacances, inventent des maladies ou des accidents à leurs gosses (ou leurs belles-mères aussi, véridique !) ou même les créent, les accidents, pour pouvoir les coller à l'hôpital et partir en vacances de leur côté, seuls !!!
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 838

MessagePosté le: 19/04/2012 16:08:37    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Khéops a écrit:
Tu sais Sachka, il parait que certains parents, avant les vacances, inventent des maladies ou des accidents à leurs gosses (ou leurs belles-mères aussi, véridique !) ou même les créent, les accidents, pour pouvoir les coller à l'hôpital et partir en vacances de leur côté, seuls !!!


Shocked ...Purée de pois de nouilles moisies ! Quel monde de tarés.
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 356

MessagePosté le: 19/04/2012 16:14:00    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Oui, tarés, y a pas d'autres mots...

Il y a quelques années, dans une ville où j'habitais, une famille était partie les deux mois d'été avec une partie des enfants, laissant deux enfants en bas âge (dont un bébé !) à la garde d'une fillette de 11 ou 12 ans et 500€ !!! Evidemment, au bout de quelques temps, les 500€ ont été épuisés (pour 2 mois, tu imagines !) et les commerçants, intrigués de voir la gamine toujours seule faisant les courses ont alerté les services sociaux. Les parents ont été poursuivis, bien sûr et les enfants placés...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 245

MessagePosté le: 20/04/2012 10:34:14    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Pour avoir travaillé à l'Hôpital des enfants malades dans ma jeunesse, je connais ça. A l'époque les parents n'avaient même pas la permission de rester en dehors des heures de visite, 13h30 à 15H30 et les enfants devaient être sages comme des images pour le passage du" Patron" et de sa cour attentive.
L'égalité y était presque puisque beaucoup d'enfants venus de loin n'avaient guère de visites, les parents n'ayant pas les moyens de rester plusieurs jours dans la capitale. C'était il y a longtemps et on ne parlait pas des maltraitances, ou très peu, elles restaient sans sanction et certaines apparaissaient presque normales. Dans ma région où il y avait beaucoup d'enfants de" l'assistance publique" l'adass"actuelle, et j'ai entendu des histoires abominables. J'en ai lu également.
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 838

MessagePosté le: 20/04/2012 14:59:17    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Oui mais bon, actuellement les hôpitaux manquent de places et de personnel, on le sait bien.
Alors comment un hôpital peut-il héberger depuis un mois un enfant qui n'est pas souffrant ?
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Arleen
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 981

MessagePosté le: 20/04/2012 17:42:57    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Je n'imaginais même pas qu'on pouvait "inventer" des maladies pour partir en vacances !
J'imagine qu'il a quelque chose ... mais ça ne se voit pas vraiment (sauf qu'il paraît plutôt 7 ans que 10), et il manque d'explications. Et je n'ai vu personne, ni entendu le téléphone sonner de la journée.
Pourtant j'étais là en non stop du réveil (pendant l'opération de mon fils) à sa sortie 16h.
C'est une impression générale. Son comportement à la fois d"habitué" et réclamant notre attention, à nous les colocs éclairs de passage; ses questions, paroles mais aussi silences.
_________________
"Le roman, c'est la clef des chambres interdites de notre maison." Louis Aragon
Revenir en haut
écureuil
Plume de Phoenix


Inscrit le: 13 Oct 2008
Messages: 1 245

MessagePosté le: 20/04/2012 22:51:57    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

"Oui mais bon, actuellement les hôpitaux manquent de places et de personnel, on le sait bien" dit Sachka. Il faut barrer actuellement, avant, maintenant, et demain... Avant il manquait du personnel et de la place, il en manque aujourd'hui, il en manquera demain. Du temps aussi. Le petit Antoine doit être en observation ou en attente de traitement, il aurait fallu connaître son dossier médical, il y a des maladies graves qui ne se remarquent pas d'emblée.
_________________
Il est vrai peut-être que les mots nous cachent davantage les choses invisibles qu'il ne nous révèle les visibles. Albert Camus
Revenir en haut
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 838

MessagePosté le: 20/04/2012 23:32:25    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Oui, c'est vrai tu as raison, Ecureuil...

Terrible cette histoire relatée par Arleen (ça me travaille, j'y ai encore repensé tout à l'heure).
Bref, pourvu que ce môme s'en sorte.
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 22/04/2012 19:49:36    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Ton fils est-il sorti de l'hôpital ? Une appendicite ?
Vois-tu encore Antoine ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Arleen
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 27 Fév 2008
Messages: 981

MessagePosté le: 22/04/2012 20:45:10    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Ce n'était pas l'appendicite. Mon fils est sorti, et je n'ai pas revu Antoine.
ça nous rend triste, mon fils et moi, mais on se sent tellement impuissants.
_________________
"Le roman, c'est la clef des chambres interdites de notre maison." Louis Aragon
Revenir en haut
Anne Veillac
Plume de Griffon


Inscrit le: 20 Mar 2008
Messages: 2 491

MessagePosté le: 24/04/2012 20:55:32    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit Répondre en citant

Ca me fait penser à un petit garçon que j'ai vu quand ma fille a été hospitalisée une journée.
J'étais très inquiète pour elle (elle n'avait même pas deux ans) mais ce n'était rien à côté de la souffrance qu'il y avait dans ce service.
Un petit garçon avait un tuyau qui lui sortait de la gorge pour respirer. Avec un petit bouton pour régler l'air.
Je revois encore ce bouchon rouge.
Il était accroché à sa mère et lui disait "Reste encore !"
Et elle, elle avait l'air excédée. Je l'ai sentie rejetante.
Je ne juge pas. C'est sûrement très difficile d'avoir à faire face à la maladie de son enfant. J'ai juste trouvé la scène poignante.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 18/01/2017 15:00:54    Sujet du message: Urgences pédiatriques de nuit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com