A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Silo de Hugh Howey

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 29/12/2013 21:21:32    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Quelqu'un ici a-t-il lu "Silo" de Hugh Howey ? Sortie récente en France, en octobre dernier.
Je suis en train de le lire. En fait non, je ne suis pas "en train de le lire", je suis en train de le dévorer (je me suis enfilé les 200 premières pages d'un coup).

Attention : SF, mais de la bonne.

C'est l'histoire de gens qui vivent dans un monde enfermé sous terre, coupé de l'extérieur. Dans un silo, donc. Tous ceux qui en sortent sont supposés être condamnés à mort et de fait, ils le sont.
Comme ça, ça a l'air de rien. Or, Hugh Howey réussit à créer un monde hallucinant, très humain et inhumain de par toutes les interactions qu'il décrit et il emporte le lecteur malgré lui. Je devrais souligner et mettre en gras "malgré lui" parce que d'un point de vue stylistique ce n'est pas un chef. Si on s'attend à de belles tournures, des phrases chiadées et du vocabulaire recherché, mieux vaut passer son chemin. Mais - et ce mais est crucial - Hugh Howey a l'art d'emmener dans l'univers, de le façonner, d'accompagner ses personnages et de tenir un fil jamais coupé, jamais plat, jamais lourd.

Pas de la grande littérature, donc. Par contre, si l'on veut de la vraie SF renouvelée toute fraîche sortie, alors là il faut foncer ! Et c'est pas souvent que ça arrive, dans le genre.

Sur ce, je reprends ma lecture dans le silo. Cool Et je reviendrai peut-être sur ce sujet une fois ma lecture finie et digérée. A moins que je me perde dans le monde extérieur, hé hé...
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 29/12/2013 21:21:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Laurence
Plume de Griffon


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 1 856

MessagePosté le: 29/12/2013 22:42:29    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Ce livre est dans ma PAL, il m'intéresse mais je craignais d'être déçue... Ton post m'encourage à plonger, d'autant plus que la bonne SF moderne est rare, en effet !

En plus ce roman a une histoire très "moderne" elle aussi : l'auteur s'est auto-publié en e-book, et ça a si bien marché qu'un éditeur lui a proposé de le publier en version imprimée !
_________________
Lire, Voir, Ecouter : critiques de livres, de films et du dernier album de Bénabar : Infréquentable
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 29/12/2013 23:44:51    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Laurence a écrit:
Ce livre est dans ma PAL, il m'intéresse mais je craignais d'être déçue... Ton post m'encourage à plonger, d'autant plus que la bonne SF moderne est rare, en effet !

En plus ce roman a une histoire très "moderne" elle aussi : l'auteur s'est auto-publié en e-book, et ça a si bien marché qu'un éditeur lui a proposé de le publier en version imprimée !

Je suis assez fan de SF d'une façon générale, plus en connaissance d'écrits que de films mais bon globalement je commence à connaître un peu beaucoup.
Tu ne seras pas déçue si tu tiens compte de toutes mes nuances concernant l'écriture. Bon en même temps, c'est loin d'être mal écrit !
J'ai appris, après avoir commencé le bouquin, l'histoire ahurissante "immatérielle" de l'ouvrage. J'ai aussi parcouru le CV du bonhomme, pas banal du tout.
Je pense que Hugh Howey est un fou furieux de l'imaginaire et qu'il n'a plus qu'à aiguiser sa plume pour entrer dans les légendes de la SF. Smile
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 921

MessagePosté le: 03/01/2014 17:48:41    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Tu m’as donné envie de le lire et ce n’est pas le manque de style qui m’arrêtera. J’ai déjà lu beaucoup de SF passionnante sans pour autant briller par l’écriture. D’ailleurs pendant longtemps ( avec quelques exceptions comme Bradbury), le style était bien le dernier souci des auteurs de SF. Quand ils étaient clairs et pas trop lourds, c’était déjà bien.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 03/01/2014 18:42:47    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

tobermory a écrit:
Tu m’as donné envie de le lire et ce n’est pas le manque de style qui m’arrêtera. J’ai déjà lu beaucoup de SF passionnante sans pour autant briller par l’écriture. D’ailleurs pendant longtemps ( avec quelques exceptions comme Bradbury), le style était bien le dernier souci des auteurs de SF. Quand ils étaient clairs et pas trop lourds, c’était déjà bien.

Tu ne seras sans doute pas surpris d'apprendre que c'est Monsieur Sachka qui me l'a mis entre les mains, avec 100% de bonnes intentions enthousiastes. Donc tu peux y aller sans crainte. Razz
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 824

MessagePosté le: 14/02/2014 19:08:38    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

J'ai eu l'occasion d'en lire les 200 premières pages cet après-midi dans le train...C'est pas mal du tout ! Les personnages sont intéressants et le micro-l'univers bien construit (qui me rappelle un peu la Cité d'Amber, un film pour enfants). On se laisse facilement happer par un suspens bien construit avec les luttes de pouvoir au sein du silo, le mystère du monde extérieur en toile de fond et des passages d'action plus "rapides". J'ai été agréablement surprise par la romance entre deux personnages, à laquelle je ne m'attendais pas et que j'ai trouvée très bien amenée.

Un seul souci, qui vient peut-être de la traduction : un style d'écriture très amateur, avec trop de groupes de mots au vocatif insérés à la fin des phrases. Ce tour de passe-passe est irritant et ne suffit pas à exprimer une focalisation interne...
Revenir en haut
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 15/02/2014 14:07:13    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Absolument d'accord avec toi Hori, y compris au sujet de ce défaut de style, comme je le disais initialement.
Ce n'est pas un problème de traduction selon l'avis de mon cher et tendre qui est bilingue et qui a déjà lu les deux tomes suivants en anglais (pas encore traduits en français et que j'attends impatiemment). Le même souci lui est apparu dans les deux langues.
Mais en effet ce n'est pas rédhibitoire vu l'intérêt du contenu.
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Guylou
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 4 691

MessagePosté le: 24/02/2014 18:16:02    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Je l'ai commencé (Sachka, tu noteras que tu orientes toutes mes lectures en ce moment) et je peine un peu à m'intéresser à cette histoire. Je trouve le style un peu lourd et l'accroche pas très simple, mais je persévère, pour l'instant.
_________________
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... Jean Anouilh
Revenir en haut
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 24/02/2014 21:27:54    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Je comprends Guylou, et ton avis rejoint celui de pas mal d'autres : le style n'est pas assez fluide, il y a des maladresses, c'est sûr. Je suis passée "outre", si je puis dire (parce que pas vraiment en fait), uniquement parce que j'ai accroché à l'histoire. Et là je pense que c'est complètement subjectif. Par exemple au JPH (pour revenir sur notre plancher) j'ai déjà voté pour des récits qui contenaient des fautes, des lourdeurs mais le contenu me parlait tant que ça allait. Bon après, si c'est écrit vraiment n'importe comment, même avec une idée de génie, ça ne passe pas.

Et sinon je suis très contente que tu aies aimé "Putain de guerre !". Je n'arrête pas d'en faire la "pub" autour de moi. Et j'y reviens souvent, pour relire des passages forts.
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 26/02/2014 10:27:48    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Hori a écrit:
un style d'écriture très amateur, avec trop de groupes de mots au vocatif insérés à la fin des phrases. Ce tour de passe-passe est irritant et ne suffit pas à exprimer une focalisation interne...

???

'Tain.
Hori, merde, quoi...
En français dans le texte, pour les buses qui ne sont jamais allées plus loin que le brevet des collèges, ça donne quoi ?
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 291

MessagePosté le: 26/02/2014 10:46:19    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Le vocatif est un cas du latin et sert à marquer l'interpellation , l'adresse à quelqu'un.
La focalisation interne c'est quand le point de vue adopté est celui du narrateur de l'histoire, qui raconte tout de ce qu'il voit et surtout, ressent (il y a aussi la focalisation zéro, ou point de vue omniscient, quand tout est narré du seul point de vue de l'auteur, et la focalisation externe, où le narrateur ne rapporte que ce qu'il voit, "l'extérieur" des choses, mais sans donner ni son avis, ni son sentiment. Il distille ainsi les choses comme il le veut).

C'était la minute grammaticale ! Wink
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 26/02/2014 11:09:12    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Merci M'dame.
Je ne connais rien à tout ça, j'écris juste au feeling (d'où une certaine nullitude à commenter les textes des autres)
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yunette
Plume de Phoenix


Inscrit le: 04 Juin 2008
Messages: 1 437

MessagePosté le: 26/02/2014 11:10:38    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Merci pour la traduction, Khéops !

(Ouais, d'ailleurs il y a un texte qu'attend ta CC depuis un bail, Luna ^^)
_________________
Yunette a raison, toujours. Si elle a tort, faites comme si vous n'aviez rien remarqué.
Un bout de Yunette
Pour les grands & Cow
Wizzzz !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 921

MessagePosté le: 28/12/2015 10:25:48    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

« Silo » s’apparente par certains côtés à un grand thème de la SF, celui des « Vaisseaux générationnels », et spécialement « Croisière sans escale » de Brian Aldiss (http://avosplumes.clicforum.fr/t5253-Croisiere-sans-escale-de-Brian-Aldiss.htm#p76953 ) Dans « Silo », pas de vaisseau, mais comme chez Aldiss, une humanité qui vit en vase clos depuis des générations et qui a oublié ses origines.
Le silo en question est un bâtiment enterré de 143 étages (sans ascenseur !), univers d’une population strictement confinée, qui ne connait du monde extérieur que les images transmises par des capteurs visuels installés au sommet. Vision peu engageante d’une vague colline sous un ciel balayé de gros nuages sombres. L’atmosphère du dehors est réputée hautement toxique et corrosive à la suite d’une catastrophe dont on ignore la nature. D’ailleurs la sortie du silo, qui équivaut une condamnation à mort, est le sort réservé aux rebelles ; et il n’en faut pas beaucoup pour être considéré comme tel, une parole de trop peut suffire.
Le silo est – forcément – autosuffisant et organisé selon une logique rigoureuse, chaque étage ou groupe d’étages a sa fonction : en bas, les machines qui pompent le pétrole du sous-sol et fabriquent l’électricité, plus haut, les cultures hydroponiques, plus haut encore les services informatiques etc. Quant aux mariages et aux naissances, ils sont strictement règlementés. Il est bien évident que la survie d’une communauté dans un espace aussi restreint nécessite une organisation draconienne, mais ici, on comprend rapidement que cet impératif est le prétexte à une dictature féroce et sournoise qui prive l’individu des libertés essentielles. Pas de liberté d’expression, toute contestation du système en place et même la simple évocation du monde du dehors sont bannies. Et tout est fait également pour limiter la communication entre les occupants des différentes parties du silo. Bien que ce ne soit pas dit explicitement, il semble que ce soit la première raison de cette absence d’ascenseur, qui transforme les déplacements entre services en périples épuisants.
Quels secrets renferme le silo, qui tire les ficelles, le monde extérieur est-il aussi épouvantable que ce qu’on dit ? Ce sont quelques unes des questions que vont se poser les héros de l’histoire.
On peut trouver beaucoup de défauts à Silo. Un style sans grand relief, certains épisodes qui trainent en longueur alors que nombre de points mériteraient au contraire d’être développés. Le début est frustrant : le personnage du Shérif Holston, auquel on avait commencé à s’attacher, sort définitivement de l’histoire ( et du silo, ce qui revient au même) au bout de quelques chapitres. A noter aussi un côté par moments excessivement sentimental ; on pleure beaucoup dans le silo ; je n’ai jamais vu autant de larmes dans un roman de SF.
Malgré tout, la situation de base est suffisamment forte et bien exploitée, avec les détails qui la rendent crédibles pour que ce roman soit captivant. Hugh Howey a réussi à faire de son silo un monde cohérent, à la fois quotidien et décalé ( Ah ces périples de plusieurs jours de Mme le maire ou autres pontes le long de l’escalier en colimaçon !)
Le suspense est bien mené, les personnages, même un peu conventionnels sont attachants et les rebondissements font évoluer l’histoire de façon pertinente. J’ai lu ce roman en quelques matinées, impatient chaque fois de la suite. Bref, un roman que je recommande chaudement.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)


Dernière édition par tobermory le 28/12/2015 22:49:31; édité 1 fois
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 908

MessagePosté le: 28/12/2015 11:23:06    Sujet du message: Silo de Hugh Howey Répondre en citant

Prochainement dans mon panier. Je sors d'un livre de S.F médicale qui m'a pris un peu la tête : Ring de Koji Suzuki. Silo me semble plus proche de mon goût. Seul bémol, le style dans grand relief. Serait-il possible de reprendre ce genre de livre en le dégraissant un peu et en améliorant le style sans le dénaturer ? Pas sûr, mais ça mériterait d'être essayé.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 01:19:12    Sujet du message: Silo de Hugh Howey

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com