A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les questions existentielles que l'on se pose
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> Tout et rien
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Céleste
Plume de Benu


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 161

MessagePosté le: 17/02/2014 23:07:54    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Tout est dans le titre !

Je commence : Pourquoi couper un oignon fait-il pleurer ? Pourquoi certaines personnes se souviennent plus facilement de leurs rêves, voire peuvent les contrôler, alors que d'autres oublient ou rêvent de choses banales ?
_________________
http://coeurceleste.canalblog.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité






MessagePosté le: 17/02/2014 23:07:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 928

MessagePosté le: 18/02/2014 19:26:48    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Je ne saurais pas dire pourquoi l'oignon fait pleurer, sinon parce qu'il contient une substance qui agit sur les glandes lacrymales ( explication diafoirienne), mais c'est l'occasion de rappeler le conseil de Cavanna, disparu récemment : quand on épluche un oignon, il faut penser à un être cher et disparu, ainsi les larmes ne sont pas perdues.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 823

MessagePosté le: 18/02/2014 19:29:44    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Mr. Green
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 18/02/2014 19:51:07    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

J'allais dire qu'on pleurait parce qu'on savait bien qu'on faisait du mal à l'oignon en le coupant...

Quant au mystère des rêves, et bien... ça reste un mystère ! Jusqu'à l'adolescence et le début de l'âge adulte, j'ai contrôlé mes rêves et rêvé sur commande. Depuis plusieurs années, je n'y arrive plus, dommage ! (on appelle ça les rêveurs lucides, j'ai vu une émission à la télé il n'y a pas longtemps)
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 18/02/2014 20:23:12    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

J'en ai une de question existentielle et qui revient chaque jour en plus, cette bougresse !
Qu'est-ce qu'on mange ce soir ?!
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Céleste
Plume de Benu


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 161

MessagePosté le: 18/02/2014 21:50:33    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Haha cette question-là je me la pose bien trop souvent, c'est limite si je ne prévois pas les repas une semaine à l'avance ! Il en faut de l'imagination ! Mais on trouve toujours une réponse pour le coup.
_________________
http://coeurceleste.canalblog.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 823

MessagePosté le: 18/02/2014 22:28:48    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Question très importante que j'évite de poser à mon homme, sinon, la réponse est invariablement des pâtes! Mais parfois ça m'arrange parce qu'il les fait très bien !

Quant à contrôler ses rêves, je n'y suis jamais arrivée et ça m'arrangerait bien. Surtout que depuis quelque temps, je n'arrête pas de rêver que je redouble ma classe de terminale et qu'en plus j'ai oublié de me réinscrire au bac ! Je vais peut-être arrêter de me dévouer pour les séances d'accompagnement scolaire...
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 18/02/2014 22:58:40    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Laughing

Quand je rêve que je repasse le bac, je passe toujours l'épreuve de maths avec mon âge actuel et je ne sais rien répondre du tout ! C'est la panique dans mon rêve... (Un cauchemar en fait...) Les maths me poursuivent, quelle horreur !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 997

MessagePosté le: 19/02/2014 13:37:07    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

LA question existentielle qui nous rappelle que le monde sait aussi être absurde: mais où est donc passée cette satanée deuxième chaussette ? Mr. Green
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 19/02/2014 14:03:09    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Elle sert de manique à Elvis lorsqu'il sort le gratin du four pour régaler ses amis Daniel, Adolphe et Anastasia, sur une île paradisiaque du triangle des Bermudes où pleuvent régulièrement des chaussettes orphelines, des lunettes, des clés de voitures, des chargeurs de portables, voire - plus métaphysique - le fameux début du scotch invisible lorsqu'on ne le trouve pas.

Dernière édition par Hori le 21/02/2014 14:08:21; édité 1 fois
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 997

MessagePosté le: 19/02/2014 19:57:23    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Je me disais bien qu'il y avait une explication logique... Mr. Green
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Yunette
Plume de Phoenix


Inscrit le: 04 Juin 2008
Messages: 1 437

MessagePosté le: 20/02/2014 15:55:03    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Pour les oignons, c'est la "petite peau" qui est entre deux couches qui fait pleurer, je crois. C'est "comme les oranges", ça fout plein de petites particules dans l'air qui te remontent aux sinus, je crois, hein ^^
Quant aux rêves... Je ne sais pas.
Parfois, il ne me reste que l'impression du rêve, au réveil. Le sentiment qu'il m'a inspiré.
_________________
Yunette a raison, toujours. Si elle a tort, faites comme si vous n'aviez rien remarqué.
Un bout de Yunette
Pour les grands & Cow
Wizzzz !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/02/2014 17:09:00    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Voici ce que j'ai trouvé sur un site qui s'appelle "Pourquoi.com"


Les cellules de l’oignon (du nom latin Allium cepa) renferment une huile soufrée qui, en se mélangeant avec l’eau et l’air, produit du sulfate d’allyle, composé relativement agressif : les yeux piquent.
Lorsque l’on coupe un oignon, ses cellules sont abîmées et libèrent le sulfate d’allyle qui se mélange avec l’eau des larmes de la surface de la cornée. Le composé produit étant agressif pour l’œil, le cerveau commande une surproduction de larmes pour permettre l’élimination de l’étranger. Ainsi, on pleure !
Conseils pour éviter les larmes :
- se placer le plus loin possible de l’oignon lorsqu’on le coupe ;
- éplucher et couper l’oignon sous un filet d’eau, sous une hotte aspirante ou dans un sac en plastique ;
- refroidir l’oignon au réfrigérateur pendant une heure avant de le couper.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 20/02/2014 17:14:28    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Ou mettre des lunettes de plongée. Cool

Sinon, je suis "contente" de savoir que d'autres font des rêves où il faut refaire ses études. Je croyais être à peu près la seule timbrée dans ce cas. Personnellement, ce genre de rêves m'angoissent beaucoup et en général je les interprète comme un sentiment d'avoir raté ma vie ou -dans le meilleur des cas- un truc lié au boulot. Dans un rêve, je devais carrément repasser mes 5 années universitaires et je me disais que jamais je n'y arriverai. Horrible. En plus je me retrouvais dans un campus très bizarre où tout le monde parlait une langue inconnue.
Je me souviens énormément de tous mes rêves/cauchemars, beaucoup trop d'ailleurs. Je ne sais pas pourquoi certains s'en souviennent moins que d'autres mais je les envie. Ce doit être reposant.
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/02/2014 17:18:06    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Je suis en train de chercher et il y a plusieurs sites qui donnent des explications, passionnantes, d'ailleurs ! En gros, comme c'est pendant les phases de réveil que les rêves sont mémorisés, les gros rêveurs qui s'en souviennent sont ceux qui ont le plus de phases de réveil dans une nuit.

Mais je continue de prospecter et je vous en dirai plus bientôt !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yunette
Plume de Phoenix


Inscrit le: 04 Juin 2008
Messages: 1 437

MessagePosté le: 20/02/2014 17:19:35    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Je déteste rêver de dents... surtout que j'en perds... parce qu'ensuite, le dentiste s'y colle pour de vrai !
_________________
Yunette a raison, toujours. Si elle a tort, faites comme si vous n'aviez rien remarqué.
Un bout de Yunette
Pour les grands & Cow
Wizzzz !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/02/2014 17:56:13    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Quand rêve-t-on ?
Savoir que le sommeil est constitué de plusieurs cycles de différentes phases permet de comprendre dans quelle période de la nuit interviennent les rêves.

- Le sommeil léger correspond aux trois phases du Sommeil à Ondes Lentes ( S.O.L.)
- Le sommeil profond correspond à la phase du Sommeil Paradoxal (S.P.)

Ces phases se succèdent et se répètent tout au long de la nuit.En général, c'est pendant la cinquième phase, dite phase de SP que les rêves apparaissent.Bien souvent, ils commenceraient environ 90 minutes après le début du sommeil.

Si l'on réveille quelqu'un pendant cette phase de sommeil profond, 85%¨des personnes se souviennent du rêve contre seulement 10 à 15% s'il y a lieu pendant une autre période de la nuit.

Il arrive que certaines personnes rêvent pendant le sommeil léger. Moins riches en détails, ces rêves contiennent moins d'éléments de mouvement, moins d'éléments émotionnels et moins de couleurs par rapport aux autres rêves.

Pourquoi ne se souvient-on pas toujours de nos rêves ?
Certaines personnes se souviennent de leurs rêves, d'autres pas.

Chez la plupart des individus, la durée des rêves correspond à environ 100 minutes par nuit, avec des effets d'amnésie plus ou moins importants.

Plus on se réveille à un moment proche du Sommeil Paradoxal et plus la probabilité sera grande que l'on se souvienne du rêve. Si l'on se réveille donc pendant la seconde partie de la nuit, on aura plus de chance de se souvenir de ses rêves que si l'on se réveille dans la première partie, tout simplement car la durée du sommeil profond s'allonge en fin de nuit alors que le sommeil léger tend à disparaître lors des derniers cycles du sommeil.


Peut-on être maître de ses rêves ? Comment ?

Il est possible de maîtriser le contenu de ses rêves.
On appelle cela le rêve lucide : rêver en ayant conscience d'être en train de rêver.
Ces rêves lucides ont longtemps été l'objet de polémiques mais leur existence a été prouvé formellement dans les années 70. Ils sont définis comme un "état mélangé, un chevauchement entre le sommeil paradoxal et des processus activés correspondant à l'éveil".
Ces rêves sont de différents degrés et seulement 10 à 20% de la population en fait régulièrement. Ce sont le plus souvent les femmes et les jeunes.

Les rêves lucides les plus simples consistent à interrompre un cauchemar en se disant que "ce n'est qu'un rêve" et à se réveiller quelques secondes plus tard.
Mais certaines personnes vont beaucoup plus loin dans la maîtrise de leurs songes. Ils sont capables de modifier le contenu de leurs rêves comme, par exemple, faire apparaître des objets, changer de lieux...
La maîtrise des rêves lucides peut s'acquérir.
Certains athlètes utilisent cette technique pour visualiser leurs pratiques.
Elle est aussi exploitée pour des patients qui souffrent de cauchemars à répétition.

Pour obtenir cette maîtrise, il suffit d'être "motivé et de posséder spontanément de bonnes capacités de rappel onirique."
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/02/2014 18:06:17    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Un autre article, suite à une étude de chercheurs de l'INSERM de Lyon :

En effet, une théorie élaborée par des psychologues au milieu des années 1970 suggère que le cerveau ne peut stocker aucune nouvelle information dans la mémoire à long terme pendant le sommeil. Aussi, pour être mémorisé, le rêve doit être rapidement suivi d’une phase d’éveil. Les micro réveils, par exemple dus à des perturbations sonores, entraînent des mémorisations qui ne se font pas chez les personnes qui ont un sommeil de plomb. Pour vérifier cette hypothèse, les neurobiologistes de l'Inserm ont mesuré l’activité cérébrale de petits et de grands rêveurs lorsqu’un son leur était présenté. Les tests ont été effectués sur des sujets endormis ou réveillés et dans les deux cas, un type particulier d’activité cérébrale était notablement plus intense chez les grands rêveurs. Des résultats qui suggèrent que ces derniers seraient plus facilement distraits et plus sensibles aux différentes perturbations environnementales (tels que des bruits extérieurs). 15 minutes d'éveil chez les "grands rêveurs" Plus parlant encore, les chercheurs ont constaté que les grands rêveurs cumulent en moyenne 15 minutes d’éveil au cours de la nuit, contre 5 petites minutes pour les petits rêveurs. D’où un sommeil plus léger et une meilleure mémorisation des rêves, explique les auteurs dans leur étude publiée par la revue Cerebral Cortex. Ceux-ci suggèrent également "que les personnes qui se souviennent fréquemment de leurs rêves ont une organisation cérébrale fonctionnelle particulière dans tous les états de vigilance que ce soit pendant le sommeil ou pendant l’éveil, ce qui favoriserait soit la production soit la mémoire du rêve". Néanmoins, il faudra poursuivre les recherches pour savoir si cette faculté plus importante à se souvenir s'ajoute effectivement à une propension plus élevée à rêver chez les grands rêveurs comparé aux autres.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Céleste
Plume de Benu


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 161

MessagePosté le: 20/02/2014 19:32:56    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Merci pour ces explications ! Les rêves, l'inconscient et ce qui touche au cerveau est vraiment très intéressant. Je pense donc être une petite rêveuse avec un sommeil de plomb la plupart du temps. (mais une éternelle rêveuse éveillée Rolling Eyes ) J'aimerais bien avoir un contrôle dessus ou en faire des complètement farfelus.
_________________
http://coeurceleste.canalblog.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/02/2014 20:10:40    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose Répondre en citant

Et moi une grosse rêveuse avec un sommeil léger ! Smile

Sinon, pourquoi y a-t-il plus de droitiers que de gauchers dans le monde ? Et est-ce que la répartition est la même dans tous les pays ?
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 16:27:51    Sujet du message: Les questions existentielles que l'on se pose

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> Tout et rien Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com