A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Purgatoire des innocents de Karine Giebel

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 14/04/2014 10:26:17    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Une nuit, quatre malfrats prennent la fuite après un braquage qui a mal tourné et au cours duquel ils ont tiré sur un policier. L’un des leurs étant gravement blessé, ils s’imposent chez le premier médecin qui leur tombe sous la main. En fait c’est une vétérinaire, mais il faudra bien qu’elle fasse l’affaire. Évidemment ils la gardent sous étroite surveillance et ne sont pas du tout ravis d’apprendre que son mari ne va pas tarder à revenir et qu’il est… flic.
Situation de départ intéressante, et par la suite, l’auteur utilise un procédé efficace : l’intervention d’un nouveau personnage auprès duquel ceux qui nous apparaissaient comme les méchants de l’histoire vont presque faire figure d’anges.
Un thriller prenant, au suspense haletant, mais qui joue trop sur la violence : rien ne nous est épargné des tortures physiques et morales, le Marquis de Sade, par le biais de ses œuvres,étant lui-même mis à contribution…
J’ai relevé aussi quelques ficelles que le lecteur de polars aguerri jugera certainement inacceptables. Ce polar a quand même suffisamment de qualités pour me donner envie de retourner vers cet auteur.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/04/2014 10:26:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yvanne
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Jan 2010
Messages: 750

MessagePosté le: 14/04/2014 15:21:04    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Je ne lis pas de polars mais cet auteur est très demandé dans la bibliothèque que nous animons bénévolement, mes coéquipières et moi. Nous avons acheté cette année deux de ses livres.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 14/04/2014 18:08:53    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Tu as tout à fait raison, Yvanne, cet auteur récent a beaucoup de succès ( ce qui n'est pas nécessairement un preuve de qualité) A part celui-ci, je n'avais lu d'elle que son premier roman" Terminus Elicius", que j'avais trouvé médiocre. Par contre je suis tenté par "Meurtres pour rédemption " et "Juste une ombre."
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Laurence
Plume de Griffon


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 1 856

MessagePosté le: 16/04/2014 20:49:33    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

De Karine Giebel, j'ai lu "Juste une ombre" et "Purgatoire des innocents". Ils sont très différents : pour le dernier, tout comme toi j'ai été choquée par cette violence insoutenable... et pourtant j'en ai lu d'autres, notamment Franck Thilliez, pas piqué des vers non plus ! Là je trouve qu'elle exagère, au point que malgré la qualité de l'intrigue j'ai failli laisser tomber avant la fin. Par contre, "Juste une ombre" est très psychologique, il fait frémir du début à la fin mais sans violence physique (ou presque). Inutile de dire que je l'ai nettement préféré. En fait je l'ai même adoré et j'avais la ferme intention de lire tous les autres polars de cet auteur, mais comme je crains que Purgatoire des innocents soit plus représentatif que Juste une ombre, j'hésite carrément...
_________________
Lire, Voir, Ecouter : critiques de livres, de films et du dernier album de Bénabar : Infréquentable
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 15/02/2015 08:36:24    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Suite à la critique alléchante de Tober sur Jusqu'à ce que la mort nous réunisse de Karine Giebel (auteur que je ne connaissais ni d'Ève ni d'Adam), j'ai commencé le Purgatoire des Innocents. Style sympa, on embarque tout de suite, c'est parti pour me plaire. Je repasse quand j'aurai plus à en dire.



4e de couv a écrit:
Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux.
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux.
Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang.
Deux morts et un blessé grave.
Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre où Will pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là…

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal.
Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit…


présentation de l'auteur a écrit:
Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (Editions la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélectionné pour le Prix Polar Cognac, Les Morsures de l'ombre (Editions Fleuve Noir, 2007) tour à tour lauréat du prix Intramuros, du Prix SNCF 2009 et du Prix Derrière les murs, Chiens de sang (Editions Fleuve Noir, 2008) et Jusqu'à ce que la mort nous unisse (Fleuve Noir, 2009), Lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac. Juste une ombre a reçu le Prix Marseillais du Polar et le Prix Polar de Cognac. Purgatoire des Innocents est son dernier roman paru au Fleuve Noir.

_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 15/02/2015 19:44:42    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Bouquin lu dans la journée, plutôt addictif, donc, si on aime le genre. Sans longueurs bien qu'il n'y ait au final pas tant d'action que ça au cours des 800 pages (version tablette). Des passages de violence difficiles à digérer parfois, essentiellement parce qu'on a eu le temps de s'attacher aux personnages et que, du coup, on morfle avec eux.
Âmes sensibles s'abstenir.

Comme Tober j'ai bien relevé une ou deux ficelles auxquelles je n'ai pas mordu mais suffisamment d'autres où je me suis dit : "Ouaip, bien joué" pour que ça passe.

Globalement, un livre dont je me souviendrai ; en bien.
Un auteur que je vais garder à l'oeil.
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 20/02/2015 10:58:39    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Les questions que je me pose :
- la surenchère dans l'horreur littéraire est-elle suggérée par cette surenchère dans la vie réelle, l'accompagne-telle, la renforce-t-elle ou l'incite-t-elle ?
- les auteurs se débarrassent-ils de leurs pulsions morbides chez leur lecteurs, histoire de s'alléger ? provoquent-ils chez ces derniers une sorte de catharsis libératoire ?

Je viens de voir que Karine Giebel a écrit une nouvelle qui s'appelle "j'aime votre peur"

Elle a déjà collectionné 8 prix

Faisant partie des âmes sensibles citées par Lunatik, vos critiques intéressantes m'éviteront de faire une dépense inutile de sous et de stress Rolling Eyes
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 373

MessagePosté le: 20/02/2015 11:10:33    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

J'ai trouvé certains Franck Tilliez très violents avec hémoglobine à tous les étages et descriptions insupportables.
Mais ce sont aussi des livres que l'on ne peut lâcher une fois ouverts.
je resterai donc le plus éloignée possible du purgatoire des innocents.
Genovanna a écrit:

Faisant partie des âmes sensibles citées par Lunatik... Rolling Eyes

Idem
Revenir en haut
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 21/02/2015 18:42:28    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Genovanna a écrit:
Les questions que je me pose :
- la surenchère dans l'horreur littéraire est-elle suggérée par cette surenchère dans la vie réelle, l'accompagne-telle, la renforce-t-elle ou l'incite-t-elle ?
- les auteurs se débarrassent-ils de leurs pulsions morbides chez leur lecteurs, histoire de s'alléger ? provoquent-ils chez ces derniers une sorte de catharsis libératoire ?

La question de l'incitation est toujours délicate car en multipliant les romans (ou films) de ce type, on peut évidemment parler de banalisation de la violence. Pourtant, il me semble improbable qu'un être sain d'esprit puisse vouloir reproduire ce type de comportements. Il faudrait déjà être bien barré pour y trouver un exemple à suivre...
Je pense que la violence, l'horreur, font partie de la nature humaine, depuis toujours. Maintenant, elles sont verbalisées, écrites ou filmées, mais c'est la seule différence avec jadis (il n'y a qu'à voir le raffinement et l'imagination dans les supplices, les châtiments et les tortures d'il y a quelques siècles...)

Et, oui, je pense qu'en écrivant on se débarrasse de certaines scories, de certaines peurs. Qu'on réalise certains fantasmes que l'écriture nous permet de vivre sans dommage pour autrui. Idem pour le lecteur, en fait, qui trouve dans la lecture un exutoire, comme l'auteur dans l'écriture.


jeeves a écrit:
J'ai trouvé certains Franck Tilliez très violents avec hémoglobine à tous les étages et descriptions insupportables.

Là, c'est plus hard que tous les Thilliez... Et, pour moi, plus mémorable car les personnages sont véritablement le coeur de l'intrigue, contrairement aux Thilliez dans lesquels les personnages ne sont que prétextes à l'histoire. C'est ce qui rend la lecture de ce Purgatoire si éprouvante parfois : l'auteur sait attacher son lecteur à ses personnages, et ses personnages en prennent plein la tête.
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 293

MessagePosté le: 24/02/2015 18:05:44    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Un autre auteur à ne pas conseiller aux âmes sensibles est Maud Tabachnik, très "hard" aussi... J'ai fait l'erreur d'en lire deux à la suite il y a quelques années : difficile à digérer... et je ne me souviens même pas des titres !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 24/02/2015 19:50:50    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Je pense que ce Purgatoire est plus hard que les Tabachnik (que j'adore, d'ailleurs, et qui est plus subtile que Giebel)...
Celui qui m'avait foutu une grande baffe, de Tabachnik, c'est le Cinquième jour. Haletant, oppressant, avec un final qui vous donne envie de vous pendre. Un vrai choc, c'est vrai, que l'histoire de cette gamine kidnappée.


_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 293

MessagePosté le: 24/02/2015 20:04:28    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Oui, c'est dur Tabachnik, mais je n'ai pas dit que je n'aimais pas ! Smile

Faudrait que j'en relise... (je suis avec Kafka en ce moment...)
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 26/02/2015 14:47:46    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Chryso avait parlé d'un de ces bouquins, qu'elle n'avait pas eu l'air de trouver trop hard :

http://avosplumes.clicforum.fr/t4191-L-empreinte-du-nain-Maud-Tabachnik.htm

je m'étais promis de lire cet auteur et puis ça m'était sorti de la tête. Avec la piqure de rappel de Luna ( surtout que la couverture m'évoque une grosse seringue prête à vous piquer le cœur), je suis pris d'une furieuse envie de me précipiter à la bibli.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 995

MessagePosté le: 28/02/2015 20:23:36    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Je vous mets un post que j'ai écrit sur FB, à propos d'un roman de Karine Giebel:

"Et voilà, 4ème de couv bof-moyen et en découvrant les premières pages, je me suis dit: "Ouais, ouais, elle nous pose des ficelles grosses comme des jambons la Giebel..."
Puis, j'ai avancé et l'ombre a grandi. Finalement, la Karine là, elle m'a enserré dans ses pattes et j'ai bouffé la moitié du bouquin la nuit dernière!
Suis bien partie pour le finir ce soir, d'ailleurs.
Et donc, c'est "Juste une ombre" de Karine Giebel, qui a l'art de camper des personnages flippants !"
http://www.babelio.com/livres/Giebel-Juste-une-ombre/343802

Et plus tard:
"Merdre de merdre, j'ai deviné la fin au deux tiers du livre... Mais les personnages restent vraiment bien campés."
(ça, c'est juste pour me la péter ! Mr. Green )
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 28/02/2015 21:08:32    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

En effet la seule chose que je reproche à "Juste une ombre", c'est qu'on devine le coupable bien trop tôt (autant que je me souvienne, c'est même quasi explicite)
EmmaB, si tu lis « Jusqu’à ce que la mort nous réunisse » (que j’ai critiqué dans cette rubrique), tu auras certainement encore le plaisir de subodorer trois ou quatre coups de théâtre plus vite que les deux héros pourtant présentés comme très forts.
Des quatre romans que j’ai lus de cet auteur, le seul que je ne conseille pas, c’est son premier, « Terminus Elicius » : début intrigant, mais personnages peu crédibles.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 995

MessagePosté le: 02/03/2015 16:57:50    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Merci Tober.
Je note donc: « Jusqu’à ce que la mort nous réunisse ». Je regarderai s'ils l'ont à la médiathèque.
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 19/04/2015 18:50:03    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Je viens de lire Chiens de sang en une journée ou presque. Le genre de bouquin qui prend aux tripes. Double chasse à courre d'un genre particulier qui donne des sueurs froides. Je suis prête pour Juste une ombre et tous les autres...
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 19/04/2015 20:04:12    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Un remake des "Chasses du Comte Zaroff" ?
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 20/04/2015 08:03:43    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Je n'ai plus de souvenir de celui-ci mais Giebel m'a bouleversée.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 09/05/2015 16:38:17    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel Répondre en citant

Dieu que j'ai souffert avec Le Purgatoire des innocents ! Elle n'y va pas de main morte Mme Giebel. Si l'idée de départ est intéressante et le procédé qui consiste à faire rencontrer aux méchants un plus méchant qu'eux, ce qui les fait passer aux yeux du lecteur pour des "anges" (ainsi que l'a si bien souligné Tobermory), il y a quand même une complaisance dans les détails sordides, l'horreur, bref un effet d'accumulation qui lasse. J'ai été souvent à deux doigts d'abandonner le bouquin mais la curiosité a été la plus forte; je voulais connaître le dénouement, évidemment ! Après avoir terminé le livre, je me suis sentie soulagée mais j'ai eu besoin d'aller prendre un grand bol d'air frais !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:31:32    Sujet du message: Purgatoire des innocents de Karine Giebel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com