A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Paris et Londres en 1793, Charles Dickens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Guylou
Administrateur


Inscrit le: 01 Juin 2007
Messages: 4 691

MessagePosté le: 15/10/2014 17:05:27    Sujet du message: Paris et Londres en 1793, Charles Dickens Répondre en citant

Avant de vous parler du contenu, une fois n’est pas coutume, je voudrais vous parler de cette édition du roman de Dickens. Une couverture à la couleur douteuse, marronnasse, pourvue de vagues arabesques, et la mention « Paris et Londres en 1793 » m’ont fait un moment penser qu’il s’agissait d’un guide. Historique, touristique, culturel ? L’ouvrir a été une autre surprise, puisque la calligraphie en était celle de ces vieux livres reliés en cuir qui ne font guère qu’orner les bibliothèques. Fines lettres manifestement dues au tracé laborieux d’une bonne vieille machine à écrire et mise en page à l’avenant. Sur la page de garde, il était indiqué que la traduction avait fait l’objet de l’accord de l’auteur. Elle datait de 1881…
Un voyage dans le temps s’offrait donc à moi, à double titre.
Et comme si l’objet en lui-même en me faisant faire un voyage à la fin du XIXème m’entraînait encore plus facilement dans l’époque de l’histoire elle-même, je rejoignis facilement l’année 1775 où : « C’était le meilleur et le pire de tous les temps, le siècle de la folie et celui de la sagesse ; une période de lumières et de ténèbres, d’espérance et de désespoir, où l’on avait devant soi l’horizon le plus brillant, la nuit la plus profonde ; où l’on allait droit au ciel et tout droit en enfer. »
Après quelques pages de préliminaires, à courir dans la boue après une malle poste, affronter la traversée de la Manche et assister au désarroi d’une jeune fille à l’annonce d’une nouvelle inimaginable, Dickens m’entraina dans une chambre de misère, où un homme faible, sans voix et presque sans raison, s’activait à la fabrication d’un soulier, comme accroché à cette occupation, la seule qu’il connut encore après un long séjour à la Bastille.
Dans le chapitre suivant, traversant la Manche, j’assistai au procès d’un jeune immigré français à Londres, accusé de trahison et chargé par deux de ces faux témoins dont seul l’appât du gain guide les actions. On croyait notre jeune homme pendu ou pire mis au pilori à Old-Bailey, d’autant que bien malgré elle, la fille du ressuscité de la Bastille avait été appelée à témoigner contre lui. Mais voilà, l’habileté de l’avocat, autant peut-être que l’émoi de ladite jeune fille, entraînèrent la foule, retournèrent l’opinion et les jurés, qui acquittèrent notre accusé.
Je ne vous en dis pas plus…
Ou presque pas.
Juste un petit mot, quand même, pour vous rappeler ce que vous avez peut-être oublié, soit que l’écriture de Dickens est un réel enchantement. D’abord ses descriptions sont telles que vous avez vraiment l’impression d’être là où il vous entraîne. Dans la boue, derrière la malle-poste, dans l’odeur de vinasse de la boutique du marchand de vin, sous la harangue des tricoteuses ou les vitupérations du public des cours de justice. Ensuite, il manie l’ironie avec une telle maestria, pour décrire cette époque et la bassesse des grands comme des petits, qu’on ne peut se retenir de sourire, malgré le tragique des situations. Enfin, comme me l’a fait remarquer une amie, Dickens, écrivain d’une époque, qui n’était pas comme la nôtre saturée d’images, donne une vraie consistance à ses personnages. Je dirais presque qu’il les dessine de sa plume. Les méchants sont à faire peur, dans les moindres détails. Leur ombre s’étend au-delà du possible. L’odeur qu’ils traînent derrière eux est nauséabonde à souhait. Un froid de glace persiste dans les pièces qu’ils viennent de traverser. Les bons sont délicats et leur générosité leur gagne tous les cœurs, hormis ceux rongés par la rancune. L’amour qu’ils inspirent conduit aux actes les plus braves.
Bon, et puis, quand même, le regard de Dickens sur ce merveilleux épisode que fut la révolution française pour la liberté, l’égalité, la fraternité et les droits de l’homme…
_________________
Avant le jour de sa mort, personne ne sait exactement son courage... Jean Anouilh


Dernière édition par Guylou le 03/11/2014 18:40:50; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/10/2014 17:05:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 15/10/2014 18:48:00    Sujet du message: Paris et Londres en 1793, Charles Dickens Répondre en citant

Ta critique est tout à fait alléchante Guylou, tu sais convaincre les gens de se précipiter sur Amazon chez leur libraire. La révolution française est ma période préférée et j'ai dévoré les Quatre-vingt-treize, Chevalier de maison-Rouge, Chouans, Femme au collier de velours...Alors un Dickens qui se déroule à cette époque, c'est une sorte de livre parfait auquel je me contentais de rêver...

Edit (de Nantes) : je viens de comprendre après avoir vérifié sur internet...il s'agit du célèbre Conte des deux Cités ! Il est sur ma liste des livres-à-lire-dès-que-j'aurais-le-temps... Je me disais aussi... Mr. Green
Revenir en haut
ran080f
Plume de Piaf


Inscrit le: 13 Juin 2014
Messages: 5

MessagePosté le: 31/10/2014 15:47:31    Sujet du message: Paris et Londres en 1793, Charles Dickens Répondre en citant

La seule chose qui m'amuse dans les livres anglais sur la Révolution française c'est qu'ils oublient un peu vite Charles 1er , Edouard II et le sort des Irlandais pour nous parler de Louis 16 et des Vendéens...
Ah, si dans un episode de Docteur Who, le docteur le rappelait a ses compagnons qui n’appréciaient pas
_________________
re
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:50:35    Sujet du message: Paris et Londres en 1793, Charles Dickens

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com