A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Canisses de Marcus Malte

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 7 465

MessagePosté le: 10/05/2015 08:27:50    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

Le coucou

Sa femme vient de mourir d’un cancer ; il reste seul dans sa maisonnette, avec ses deux petits garçons. A travers les canisses qui clôturent le jardin, il observe, il épie la maison d’en face, de l’autre côté de la rue. Une maison semblable à la sienne, occupée par une famille semblable elle aussi : un jeune couple avec une petite fille, un bonheur semblable à ce qu’était le sien.

Ce narrateur, dont on ne connaitra jamais le nom, est rongé de chagrin, mais aussi de jalousie et de révolte contre le destin : pourquoi est-ce sa famille qui a été frappée et non pas celle d’en face ? Il en vient à penser que son malheur est lié à sa maison, atmosphère délétère (peut-être que les canisses sont cancérigènes ?) ou malédiction. Mais on est bien dans un roman noir, très noir, et non pas fantastique.

Obsédé par cette idée et par le bonheur indu des gens d’en face, l’homme va saisir la première occasion pour leur voler une clé et s’introduire chez eux pendant qu’ils sont au travail, vivre dans leur maison, avec ses garçons, une vie de fantasme, s’imaginant « chez lui », les autres n’étant que des intrus. Rapidement, il sombre dans une forme de folie, mais une folie tranquille qui se donne toutes les apparences du bons sens et qui suit sa logique aberrante, mais imparable et implacable. Tout ce qu’il fait, c’est pour rétablir la justice, pour ses enfants, pour sa femme (« Nadine aurait approuvé » répète-t-il) Ce comportement de coucou investissant le nid d’autrui apparaît comme une façon de phagocyter le bonheur de la famille d’en face, de refaire l’histoire en niant son propre malheur.

On est à la fois bouleversé par la douleur du personnage et fasciné par sa monstruosité « innocente », anxieux de voir jusqu’où il ira.

Le style est simple, des phrases courtes qui nous plongent toujours plus loin dans le « délire logique », le déni de réalité et le malaise qu’il provoque en nous.

Si ce roman, malgré l’éventuelle malédiction frappant la maison, ne fait pas appel au surnaturel, en revanche sans doute peut-on parler de « fantastique social » (notion au demeurant assez floue) illustrant certaines caractéristiques de la vie moderne : idée du « droit au bonheur », individualisme forcené, repliement sur le couple et sur la famille au sens le plus étroit.

Et puisque Danielle vient de reparler de Karine Giebel, disons que Marcus Malte, c’est l’anti-Giebel ( du moins dans ce roman) : aucune scène de violence physique. Deux péripéties qui en auraient été l’occasion donnent lieu à de surprenantes ellipses, qui ne font que donner davantage de force à l’histoire et à son malheureux héros.

En bref, j’ai eu un gros coup de cœur pour ce très court roman de 80 pages. Je ne connaissais Marcus Malte que de nom, mais je ne tarderai sûrement pas à revenir vers lui. Au début la situation m’a rappelé « Dernier désir » d’Olivier Bondaçarre, dont j’avais parlé il y a quelque mois. J’avais beaucoup aimé ce roman, mais je trouve « Canisses » encore meilleur.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)


Dernière édition par tobermory le 20/05/2015 09:29:51; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 10/05/2015 08:27:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Laurence
Plume de Griffon


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 1 869

MessagePosté le: 17/05/2015 16:29:41    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

Waow ! Tu me donnes, très, très envie ! C'est exactement ce que j'aime : atmosphère étouffante à la limite du fantastique même si tout s'explique "rationnellement", genre Hitchcock... Hop, wish-list, comme on dit en bon français ! Smile
_________________
Lire, Voir, Ecouter : critiques de livres, de films et du dernier album de Bénabar : Infréquentable
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 4 237

MessagePosté le: 17/05/2015 17:22:48    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

Moi aussi, j'ai grande envie de lire ce Coucou !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hori
Plume de Griffon


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 2 149

MessagePosté le: 17/05/2015 17:48:15    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

Moi aussi, tu sais nous donner envie Tober ! Ce sera dans ma liste-de-voeux (non mais) dès que j'aurai lu tout ce qui est sur ma table de nuit (Check-point de Rufin, Le Bonheur de Baulenas et Les mille et une gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen de Paasilinna)
_________________
Elle vit apparaitre le matin
Elle se tut discrètement
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 7 465

MessagePosté le: 18/05/2015 12:28:20    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

Précision : le titre est bien "Cannisse" et non "Le coucou", qui est le qualificatif que j'ai donné au personnage.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 750

MessagePosté le: 12/08/2015 15:59:20    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

Tober m'ayant également donné envie de lire ce livre, je suis allée faire le plein à la bibliothèque avant de partir en vacances. Hélas, ce titre n'y était pas Sad
J'ai donc emprunté à la place "Garden of love", du même auteur. Il est très difficile de décrire ce roman, l'histoire se situant à divers niveaux. Le narrateur est un flic en rupture professionnelle, ayant eu à vivre la mort tragique de sa femme et de ses deux enfants. Un jour, il reçoit par la poste un manuscrit qui le terrifie...
Je ne peux pas en dire plus sans dévoiler des choses mais sachez que c'est un livre qui m'a scotchée du début à la fin ! Mi-roman policier mi-fiction biographique, il est construit de façon très originale, à plusieurs voix et avec des retours dans le passé nombreux. Très bien écrit, dans un style à la fois fluide, précis et poétique, j'ai vraiment adoré cette histoire !

Du coup, je n'ai qu'une envie, c'est d'en lire d'autres du même auteur et notamment, "Canisses" évidemment ! Je crois que je vais me l'acheter... Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 7 465

MessagePosté le: 13/08/2015 09:32:35    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

J'ai terminé "Garden of love" il y a quelques jours et je l'ai moi aussi lu d'une traite tant il est prenant. Je partage l'appréciation de Khéops sur l'histoire et sur le style et je ne vous en dirai pas plus qu'elle sur l'intrigue (même si la présentation de l'éditeur est un peu plus diserte.) C'est un roman très complexe, qu'il faut lire avec un esprit très attentif pour s'y retrouver.

C'est le troisième livre que je lis de Marcus Malte, après "Cannisses" et "Intérieur Nord" ( quatre nouvelles), également excellents et sans la complexité de "Garden of love".

Pour aborder cet auteur, "Cannisse" me semble parfait, jubilatoire, entre autres par son aptitude à nous embarquer dans une situation absurde et à la rendre crédible.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 380

MessagePosté le: 25/08/2015 11:51:54    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte Répondre en citant

J'ai essayé une fois de lire Marcus Malte et je n'en suis jamais venu à bout, le style m'est resté sur l'estomac, impossible de rentrer dans l'histoire. Il s'agissait de La Part des Chiens. Ça parle à quelqu'un ?

Ceci dit, tu me donnes l'eau à la bouche avec ces Canisses, Tober. Je vais surement me laisser tenter quand même, il mérite visiblement une seconde chance. Après tout, si j'avais connu Stephen King avec Chantier, Histoire de Lisey ou Le Talisman, et que j'avais campé sur ces premières mauvaises impressions, j'aurais loupé des merveilles ...
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/10/2017 23:42:56    Sujet du message: Canisses de Marcus Malte

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com