A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Livres à fuir
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 25/08/2015 12:46:57    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

On parle facilement des livres qu'on a aimés, voire adorés, mais plus rarement des autres, ceux qui nous ont ennuyés, déçus, qui nous sont tombés des mains. Sûrement parce qu'on n'a qu'une envie : les oublier au plus vite.
C'est pourtant intéressant de connaître les bouses, non ? Ne serait-ce que pour éviter d'y mettre les pieds...
Bref, si vous n'avez pas aimé un bouquin lâchez vous.
J'ouvre le bal avec quelques exemples assez parlants...

Merci de ne pas me jeter d'objets contondants au mufle, il y en a certains dans ma liste qui m'ont été chaudement recommandés ici et qui pourtant m'ont fait tartir puissance douze Mr. Green


Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence : Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence : Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence : Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence... 600 pages. Argh...



Maria Cristina s'enfile des cocktails de crevettes à Santa Monica, il fait chaud, elle a écrit un bouquin ya longtemps, elle va voir sa mère, elle a un ex pas très sympa, et c'est la fin du livre. Applaudissez.



J'aime beaucoup ces auteurs habituellement, mais là je sais pas ce qu'ils ont foutu, ils se sont enlisés avec un personnage qui devrait m'émouvoir et me devenir attachant et qui ne fait que m'horripiler tout au long d'une histoire sans aucun intérêt (ou alors dans les toutes dernières pages, que je n'ai pas lues, c'est très con, il ne m'en restait vraiment pas beaucoup et y'avait peut être une super chute mais j'ai été faible et j'ai abandonné, honte sur moi)



Lu pour mon boulot. Ça se passe de commentaire.



Un Goncourt chiant comme la mort, qui se regarde écrire (mal) et qui ne trouve rien de mieux à faire, pour secouer son pauvre lecteur assoupi par son style barbant, que d'introduire un doigt dans l'anus de la serveuse du club très sélect où s'ennuie le héros. Comme ça, pouf, sans raison. Et ça ne choque personne, ni le portier, ni la nana qui reprend son service sans que ça lui ai fait plus d'effet que ça. Puis on reprend la narration soporifique. J'ai lâché vers la page 80, je crois.



C'est mignon tout plein, gentillet, joliment écrit, on papote, on boit du thé, on se fait ch....sueeeeeeeeer ! Pardon pour les fans (nombreux sur AVP) mais vraiment, ce bouquin m'a barbé grave...



Gras, débile, pas drôle, sans intérêt.



Outch... le moins qu'on puisse dire c'est que le Guillaume n'est pas à l'aise avec le style action/polar. Ferait mieux de rester dans le sentimental pur et dur. Là, ça fait un peu pitié...



Pas possible que ce soit Koontz qui ait écrit cette bouse. Ou alors il était très très malade, et son éditeur l'a sommé de lui livrer un roman pour dans deux jours, dernier délai, t'as qu'à reprendre l'idée du labrador qui avait si bien marché dans ton chef d'oeuvre Chasse à Mort et pis t'étoffes, tu gonfles tout ça, tu nous chies des caractères espaces comprises, t'oublies pas de mettre une gonzesse dans l'équation et on te signe un chèque pour remplir ton frigo et payer la pharmacie.
Voilà, ça a dû se passer comme ça.



4ème de couv : " Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie. Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux... "
Pourtant, me direz vous, ça donne envie. Oui et bien ils auraient dû confier la rédaction du roman au mec qui a pondu la 4ème de couv, ça aurait sûrement donné un meilleur résultat. Parce que si vous voulez un roman dans lequel il ne se passe strictement rien, allez y, faites vous plaisir, celui ci est pour vous. Pour un bouquin d'environ 800 pages, j'ai abandonné vers la page 550 je crois, eh ben le croirez vous ? Toujours pas de type bouffé par ses chiens à l'horizon. Juste une prof morte dans sa baignoire et à ce stade le flic n'a été confronté à rien de plus dangereux qu'un mail. Oui, en 550 pages, ça fait pas lourd. Notez que le pauvre mec chargé de la 4ème de couv a donc dû se taper plus de 550 pages pour pouvoir mettre dans son résumé un deuxième évènement (les chiens), histoire d'étoffer un peu l'intrigue moribonde. Respect.



Comme quoi même votre auteur fétiche peut écrire des daubes (faut dire que vu sa productivité, il ne peut pas être toujours bon). Co écrit avec son fils, on se croirait dans Sons of Anarchy (et c'est loin d'être un compliment) en encore moins bien.
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 25/08/2015 12:46:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 25/08/2015 18:08:12    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Tout à fait d'accord pour le Da Vinci Code. Quant aux Vacances d'un serial killer, j'ai trouvé ce bouquin mal écrit et vraiment sans intérêt.
Le Cercle littéraire des amateurs de patates: un bijou mais un peu trop chargé. Je l'ai trouvé longuet moi aussi.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 26/08/2015 14:48:29    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Bonne idée de créer un sujet sur les livres qu'on n'a pas aimés. Une petite remarque quand même : tu écris "C'est pourtant intéressant de connaitre les bouses, non ?" Considères-tu que parce que tu n'as pas aimé, ces livres sont des bouses ? Je trouve cette affirmation très réductrice ! Je connais des gens qui n'ont jamais accroché aux bouquins de Proust, doit-on en déduire que Proust écrit des bouses ??? Moi-même, je n'apprécie pas totalement les livres de Zola (ça dépend lesquels, en fait) alors Zola écrit mal ? Et que dire de Modiano, dont le style en rebute plus d'un ? Il est pourtant incontestable qu'il est l'un des plus grands écrivains français actuels...

J'ai un jour dit à l'une de mes tantes que je n'aimais pas le Roquefort. Qu'est-ce que j'avais pas fait là !!! Le Roquefort, ce fromage qui fait (une partie de) la réputation gastronomique de la France ! Je n'avais pourtant pas dit que ce n'était pas bon mais juste que je n'aimais pas... Wink
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lunatik
Plume de Griffon


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 2 309

MessagePosté le: 26/08/2015 17:16:14    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Khéops a écrit:
Considères-tu que parce que tu n'as pas aimé, ces livres sont des bouses ?

Non mais que je dise ce sont des bouses ou bien je trouve que ce sont des bouses, au final ce sera perçu pareil par beaucoup (la preuve avec ta tante et son roquefort) donc je ne me foule plus systématiquement à faire dans la nuance.
À tort sûrement.
Mais si je voulais vraiment être juste, je devrais mettre pour chaque petite critique assassine qui accompagne les images "Je trouve ça gras, débile, pas drôle, sans intérêt" (pour les vacances d'un serial killer, par exemple). Et j'ai la flemme. Donc considérez mes critiques pour ce que devrait être toute critique émanant de n'importe quel clampin, forumeur ou professionnel du livre : un simple avis, pas une vérité gravée dans le marbre.

Par ailleurs, et puisque la question est abordée, je considère que chaque livre qui trouve son lecteur (c'est à dire qui touche quelqu'un, le fait rêver, réfléchir, rire ou même simplement le distrait, l'éloigne de son quotidien ou de ses problème le temps de la lecture) a gagné sa place au paradis des livres, au même titre que les Goncourt ou têtes de gondole, même s'il est écrit avec les pieds et que son contenu est plus insipide qu'une bassine d'eau.

Je suis donc, et ce depuis toujours, contre toute forme de stigmatisation littéraire. Ya qu'à se rappeler ma dévotion envers Barbara Cartland. Même si je déteste ses bouquins, elle a toute mon admiration car elle a fait rêver des millions de femmes. N'importe quel critique littéraire dirait que ce sont des bouses (et sans nuancer), et serait persuadé que ce n'est pas de la littérature. Je n'ai jamais été d'accord avec ça, et ne le serai jamais. Un livre, s'il plait à ne serait-ce qu'une personne, est important et mérite tout mon respect. Ce qui ne m'empêchera pas de le descendre s'il m'a déplu...
_________________
"La douleur des veaux n'intéresse personne : avec un peu de riz, tout s'arrange" B.Fontaine
Tous crocs dehors.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 376

MessagePosté le: 26/08/2015 17:31:23    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Re-Tout à fait d'accord pour le Da Vinci Code.
Pas du tout d'accord pour "les éplucheurs de patates"

En effet ce qui est bouse pour les uns peut être caille farcie au foie gras pour les autres...
C'est une bonne idée de comparer nos lectures.
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 26/08/2015 18:27:01    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

La liste de Lunatik me fait prendre conscience de mon ignorance crasse en littérature contemporaine. Je ne connais que Da Vinci truc qui est absolument illisible (je n'ai lu que les deux premières pages). Quant à l'épluchage des patates, j'en avais fait une critique ici où je soulignais le côté facile, neuneu et à moitié efficace du bouquin ; en tout cas personne n'est resté indifférent vu le nombre de commentaires !

Et je propose les bouses suivantes dans la catégorie "ha ha, j'ai deviné la fin ! Comment ça il reste 400 pages mal écrites à lire ?" :

- Ne le dis à personne de Harlen Coben ;

- Le secret de Ji de Pierre Grimbert.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 27/08/2015 10:24:20    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

D'accord avec toi Luna pour dire que chaque livre doit trouver son lecteur (et inversement...).

Il est vrai aussi que la critique est souvent réductrice et trop encline la plupart du temps à penser qu'elle seule détient la vérité, sans se dire qu'après tout, elle se trompe peut-être.

Quant à l'opposition "c'est de la littérature" / "c'est pas de la littérature", c'est un débat tellement vieux, tellement partisan et tellement compliqué que je ne m'aventurerais pas sur ce terrain-là ! Et puis en plus, je n'ai pas vraiment de réponses...

Je ferais juste une petite remarque : les livres qui sont mal écrits, avec les pieds et dont le contenu est plus insipide qu'une bassine d'eau, selon ton expression imagée (que j'adore !). Là, franchement, chez moi, c'est totalement rédhibitoire ! Je ne pourrai jamais les considérer comme de bons livres ni comme de la littérature, ça m'est impossible. Autant je peux pardonner la (relative) faiblesse d'une histoire, autant je ne pardonne pas la faiblesse d'une écriture, parce que c'est la matière première de l'écrivain, c'est son matériau et la moindre des choses, c'est qu'il s'en serve correctement ! Quand je lis une histoire passionnante, ça me gâche le plaisir si l'écriture est mauvaise, plus que l'inverse. L'idéal étant évidemment que les deux y soient ! Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 27/08/2015 10:29:04    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

En fait, si, je pourrais avoir des réponses sur la littérature, il y a quand même des critères objectifs qui définissent ce qu'elle est et qui départagent la bonne de la mauvaise. Mais cela demanderait des recherches que je n'ai pas le temps de faire (et mes études sont loin...). Mais je sais que je ne pourrais pas convaincre grand monde sur ce sujet même en donnant les arguments des chercheurs en la matière. En effet, la littérature n'est pas une science exacte, il y a forcément une part de subjectivité et c'est d'ailleurs bien cette part qui rend le débat si compliqué...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 353

MessagePosté le: 01/09/2015 18:45:06    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

La littérature est ce qui perdure, et s'élève au rang "d'art". Pour ça, le roman doit avoir eu une influence considérable, et modifié une aspect de la perception, de l'imaginaire collectif, de la science, de la conscience etc.
Si Balzac ou Zola, pourtant romanciers "populaires" (pour dire qu'ils ont eu de gros succès), sont à la postérité car ils ont modifié les règles du roman, changé la façon de raconter une histoire, tout en gardant une trace palpable des préoccupations et de la vie à cette époque. Un reflet du XIXème.
On a dit à un de mes profs de fac : "Et Lévy, sera-t-il le nouveau Balzac ?" Non. Il estimait que Lévy n'est pas dans une position d'oeuvre qui perdurera : il n'y a pas vraiment d'enjeu, d'implication au plus profond de l'auteur (ça se discute hein). Au contraire d'un Kundera qui, lui, tend à faire du roman avec un grand R.

Mais un livre de "littérature" n'est pas forcément un ouvrage qui remporte les suffrages. Je déteste Proust, Zola me sort par les yeux et Balzac, si on ne me l'avait pas demandé, j'aurais jamais lu. Mais ils ont tellement marqué la culture que certaines références se retrouvent dans e langage ou la culture populaire actuelle (rien que l'expression "c'est ma madeleine de Proust" qui, elle aussi, m'énerve Very Happy )

Voilà quelques éléments, vu que ça avait dérivé vers ça.

Sinon, livre à éviter.

Renaud Hantson, fer de lance du Heavy Metal français avec son groupe Satan Jokers, mais surtout l'interprète de Ziggy dans Starmania (c'est après ça que j'ai découvert sa musique Metal franchement sympa).
Beaucoup de déboires dans sa vie, un passage à vide dans les addictions qu'il s'efforce de combattre aujourd'hui (drogue, alcool, sexe...) avec des messages qu'il distille dans ses albums ou dans ses écrits autobiographiques. Il s'est dit : "Je vais me lancer dans un roman !"
Manque de bol, c'est une fiction autobiographique, pas un roman.
Trompé sur la marchandise, on accumule tous les travers du premier roman : trop personnel, histoire bâclée et peu intéressante (même si c'est 48h dans la vie de quelqu'un, quand c'est juste des considérations d'Hantson, ça barbe), style inexistant (parce que c'est un témoignage, pas un roman).
On se retrouve à lire un manifeste d'Hantson. En soi, ça ne me gêne pas. En revanche, il ne fallait pas dire "j'ai fait mon premier roman", mais plutôt "j'ai produit une fiction qui me met en scène, avec moi et mes idées, prenez ça ou partez", digne de son franc-parler habituel Wink
Ah oui, parce que 15€ pour une centaine de pages, ça pique. D'autant que j'attendais un véritable univers bien construit autour du Rock, mais finalement la musique n'a pas sa place. C'est Hantson et puis c'est tout.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 02/09/2015 10:20:07    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Un lieu incertain, Fred Vargas

J'aime les bons polars et j'en ai lu bon nombre. Je n'ai jamais été très fan de Vargas. J'ai voulu retenter l'expérience cet été avec ce polar trouvé en bibliothèque. Je crois n'avoir jamais autant souffert qu'à la lecture de celui-ci que je me suis astreinte à terminer pour avoir le fin mot de l'affaire. Fin un peu décevante après tout un fatras de rebondissements. Bon début pourtant que cette découverte de 18 pieds coupés dans leurs chaussures (pardon, 17, il en manquait un !) devant le cimetière de Highgate à Londres alors qu'Adamsberg et Danglard s'y trouvaient en congrès. De Londres, on revient en France, repart dans les Balkans, on revient en France, en divers lieux. Les meurtres sanglants (cadavres écrabouillés, réduits en purée) se succèdent. Le roman policier se teinte de vampirisme. Les personnages sont tellement nombreux qu'on s'y perd, le commissaire Adamsberg se trouve mêlé à la liste des suspects. Il y a des escrocs chez les flics comme chez les juges. Fausses pistes, personnages qui changent d'identité, cent fois j'ai eu envie de dire: assez, n'en jetez plus, on sature.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 02/09/2015 16:00:39    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Je n'ai lu que deux ou trois Vargas et j'avais bien aimé. Le côté gothique que tu évoques pour celui-ci n'est pas pour me déplaire.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Endlessly
Plume de Quetzal


Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 34

MessagePosté le: 04/09/2015 16:42:40    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

J'ai lu jusqu'à hier (avant de lâcher) Nos gloires secrètes, de Torino Benacquista. Un recueil de six nouvelles sur le passé des personnages principaux. Je n'ai réussi à lire que les deux premières avant d'abandonner peu après le début de la troisième. J'ai vu un peu partout que beaucoup de monde avait aimé - le livre m'a d'ailleurs été conseillé par mon père, qui l'avait adoré, comme ma belle-mère - et avait passé un bon moment.
Une critique de la presse à ce sujet :
Citation:
En s'intéressant à la vie de six personnages qui cultivent leur mystère, Tonino Benacquista nous sert un recueil de nouvelles qui, s'il n'est pas son meilleur cru, reste un amusement au-dessus de la moyenne.

Je me suis tellement fait chier (pas d'autre mot, désolé) à la lecture que, si c'est au-dessus de la moyenne, la littérature a du soucis à se faire.
Les personnages n'ont aucun caractère marqué, ils passent de l'enfant perdu en milieu inconnu à Rambo en un claquement de doigts, sans que l'on sache pourquoi. Les moments qui auraient dû être forts, les instants de profonde réflexion, tout ça est léger, on ne rentre pas dedans, tout est rapide. Tous les rebondissements (si c'en étaient) sont prévisibles - et prévus. Que dire des intrigues ? Il y a déjà eu des quantités faramineuses de livres avec exactement les mêmes. Et je suis certain que beaucoup sont mieux. Enfin, le style. On nous parle "d'une prose particulière" etc, etc, mais... J'ai juste vu un style tout sauf accrocheur avec une phrase sur deux comportant des fautes de ponctuation. Ou alors l'autre moitié est surchargée de virgules. Je sais pas, mais les phrases de cinq lignes et deux virgules ne peuvent pas aller dans le même paragraphe que d'autres d'une ligne et quatre virgules.

Sinon, un autre livre que je n'ai pas réussi à finir, même s'il n'est pas à fuir, c'est Les fourmis 3ème du nom de Bernard Werber. Le premier tome est génial, le deuxième est totalement correct mais le troisième sert à l'auteur à raconter ce qu'il pense sur tout, de manière horrible. On a le droit a des opinions sur la vie et tout autre sujet possible toutes les cinq pages, ce qui rend la lecture assez difficile.

Je sais que ce ne sont sûrement pas des avis partagés, mais j'avais envie de les émettre. Okay
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 04/09/2015 17:25:49    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Les fourmis de Werber, je me suis bien fait suer aussi !

Et Benacquista de même. Je ne me souviens plus du titre du livre, c'était un cadeau il y a bien longtemps mais je me souviens avoir tenté de faire l'effort d'aller jusqu'au bout mais j'ai abandonné. Mes filles avaient bien ri de me voir souffrir et c'était devenu un gag entre nous. "Tu veux un Benacquista en cadeau maman ?"

Il n'y a aucune honte à avoir à exprimer son ressenti concernant un livre s'il semble aller à l'encontre des avis de la majorité On aime, on n'aime pas pour diverses raisons et pourquoi lit-on? Pour se faire plaisir, éprouver des émotions. Nous ne sommes pas tous faits du même bois...heureusement !.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Endlessly
Plume de Quetzal


Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 34

MessagePosté le: 04/09/2015 23:55:14    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Citation:
Il n'y a aucune honte à avoir à exprimer son ressenti concernant un livre s'il semble aller à l'encontre des avis de la majorité On aime, on n'aime pas pour diverses raisons et pourquoi lit-on? Pour se faire plaisir, éprouver des émotions. Nous ne sommes pas tous faits du même bois...heureusement !.


Si seulement tout le monde avait cet état d'esprit... Smile
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 912

MessagePosté le: 05/09/2015 10:12:23    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Livre que j'ai abandonné en cours de route : Réparer les vivants, de Maylis de Kerangal. Un très beau livre récompensé par plusieurs (petits) prix dont je viens de lire une belle critique sur Télérama. Simplement, sa façon d'écrire et de se regarder écrire, des phrases longues, sinueuses, arachnéennes, intelligentes, ont fini par me lasser. Le moindre geste, la moindre pensée devient une oeuvre d'art qu'elle dissèque à l'envi et distille pour en extraire le suc. C'est un livre pour conservateur de musée ou amateur de kouign amann, d'élastique, de whisky de 30 ans d'âge, de nectar, un livre dont on prend plus de plaisir à parler qu'à lire, un livre de ligne de partage des eaux (pour séparer le bon grain de l'ivraie, les Lévy, Musso et autres).
Cela dit, je comprends que l'on puisse aimer ce genre de littérature. S'il faut être deux pour écrire un livre (cf. la nouvelle signature du site), Maylis n'aura pas de mal à trouver quelqu'un d'autre que moi.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jveuxdusoleil
Plume de Griffon


Inscrit le: 05 Déc 2007
Messages: 1 661

MessagePosté le: 06/09/2015 20:54:19    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Tiens... J'ai bien aimé (j'aime aussi le kouign amann, c'est peut-être pour ça) Mr. Green
Un sujet difficile vu sous un angle intimiste où l'on arrive à saisir tout le désarroi de la famille. Je l'avais pourtant abordé avec méfiance : je trouvais la thématique un peu racoleuse et je craignais de me lasser vite, comme c'est souvent le cas avec les livres ou films de thématique médicale (quand encore ça ne m’énerve pas). Je ne l'aurai jamais lu de moi-même, mais on me l'a quasiment mis dans les pattes pendant une convalescence et j'ai apprécié la lecture. Je ne me souviens pas que le style m'ait gêné.
_________________
Les maisons aussi ont leur jardin secret
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 02/11/2015 17:46:15    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

[quote="Lunatik"]On parle facilement des livres qu'on a aimés, voire adorés, mais plus rarement des autres, ceux qui nous ont ennuyés, déçus, qui nous sont tombés des mains. Sûrement parce qu'on n'a qu'une envie : les oublier au plus vite.



Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence : Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence : Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence : Une page, une énigme insoluble, une deuxième page et hop les héros déchiffrent l'énigmatique énigme impossible à désénigmer. Et on recommence... 600 pages. Argh...]


Bah super recette quand même cette énigme! Il est vrai que les péripéties en elles-mêmes sont extrêmement cliché mais tout de même l'énigme ... c'est un régal. Après il faut lire alors le Gay Vinci code ( Pascal Fioretto), un chouette pastiche et une jolie parodie du Da Vinci ... J'adore cet auteur! Je voudrais pouvoir faire ça! Smile
http://www.pascalfioretto.net/bibliographie/le-gay-vinci-code/
Revenir en haut
Endlessly
Plume de Quetzal


Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 34

MessagePosté le: 03/11/2015 19:15:59    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

L'élégance du hérisson. La première chose que nous dit l'auteure est que c'est inutile et stupide de faire des bouquins sur la description des arts par le biais de la cuisine. La moitié du sien porte quand même sur la quintessence des natures mortes hollandaises. Pour le reste, on a une concierge qui s'invente un délire à moitié paranoïaque et une "jeune fille surdouée" rebelle de la société aussi stupide, immature et énervante que les gens classiques décrits dans le livre.
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 03/11/2015 22:38:55    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

Ah! , J'ai beaucoup aimé l'élégance du hérisson. Mr. Green
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Endlessly
Plume de Quetzal


Inscrit le: 24 Aoû 2015
Messages: 34

MessagePosté le: 03/11/2015 23:33:34    Sujet du message: Livres à fuir Répondre en citant

J'ai pas du tout apprécié ce livre. Peut-être parce que je n'idolâtre pas le Japon comme le veut cette mode ?
Sinon, ce livre n'a aucune intrigue, je n'ai pas accroché et ça m'a été pénible de voir une fille aussi prétentieuse décrite comme supérieure aux autres enfants. Pour le style, c'est tout bonnement... Chiant. Il n'attire pas et l'auteure aime bien faire montre de sa maîtrise de la langue française. Ça me rappelle mes bouquins de science, avec des phrases insensées à chaque paragraphe. Mort de Rire
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:31:34    Sujet du message: Livres à fuir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com