A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Musique
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 19/11/2015 15:50:03    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Femme

Tu es l'inconnue et l'abîme de ma conscience,
Tu vis dans un monde où je ne puis entrer.
Je connais l'angoisse de t'aimer sans pouvoir te toucher ;
Mon coeur pourtant déborde de plaisir et de joie
Quand tu te meus en chimère tout auprès de mon âme.

J'attends avec ferveur d'être délivré par toi
Mais ne redoute rien d'autre que cette heure
Où je voudrai me coucher le long de ton corps chaud,
Où je prendrai ta main à ma bouche caressée ;

J'y conduirai la mienne dans tes cheveux ambrés
Pour transporter au ciel d'enivrantes effluves.
Retenant ta taille pour y creuser une arche,
J'en sentirai la souplesse et l'excitante vigueur.

Resté aux portes d'un fleuve indompté,
J'aurai noyé mes yeux dans les tiens
Comme dans ceux d'une panthère qui se voudrait docile.

Tu me rêvais conquérant ? Je resterai calme et apaisé.
Baigné par ton odeur, esclave de ton cou délicat,
Je serai comme un parfum endormi dans les plis de tes draps,
Et n'aurai pas profané par le corps la joie de t'aimer.



Terra Incognita

Humanity

I

Quand l'homme aura bu tout le sang de la terre,
Egrainant sur sa route les métastases d'un cancer fécond,
Que l'océan aura baigné ses pieds de larmes de mazout,
Que l'air saturé d'oxydes et de chlore
Aura brûlé ses poumons comme de l'amadou,
Que la terre offensée recrachera sur lui
Les subtils poisons dont il l'aura nourrie,
Il cherchera à accoster un rivage neuf.

Mais la fortune seule favorisera ses rois
Et abandonnera la multitude à une vie sans espoir.

Ceux-là appareilleront pour d'idéales contrées
Où la nature intacte sera de la terre le souvenir ;
Continents fantastiques flottant dans l'éther froid,
Océans peuplés d'innocentes et voluptueuses créatures...

II

Insolents voyageurs !
Que pensiez-vous trouver loin de votre mère blessée ?
Qu'avez-vous fait de ses enfants, vos frères ?
Pourquoi avoir quitté le sein qui vous a enfantés ?

Fille de la Terre, Déesse implacable,
Ne les laisse pas aborder les rives enchantées ;
Fais que leur esquif soit drossé à la côte
Afin que leur race maudite disparaisse à jamais !

Ceux qui parviendront au terme du voyage,
Ne trouveront, en guise d'Eldorado,
Que les prémices de leur terre délaissée ;
De vastes plaines arides exhalant l'ammoniaque,
Des lacs d'acide bordés de rochers calcinés.

Qu'ils marchent sur ce sol incertain,
Parsemé d'épines venimeuses et de gouffres cachés !
Une atmosphère de fournaise écrasera leurs pas
Faisant croître une canopée de fossiles édentés ;
Ils ne trouveront ici que de brûlantes charognes
Croupissant dans d'infernales demeures.

Une lumière rousse et malfaisante baignera
Ce pays de Gorgones, d'une teinte monochrome ;
Ne sortiront, des entrailles de cette terre,
Qu'une cohorte de larves putrides,
Nourrie par les fruits douteux d'une infecte floraison.

Hommes, vous regretterez alors la luxuriante beauté de la terre,
- Geysers, volcans, mers et torrents, montagnes et vallées,
Et un long remords viendra parcourir vos coeurs.

https://www.youtube.com/watch?v=0755SXCTCN0


Dream On (I)

Au-dessus de la terre et de ses noirs paysages,
Je voyais défiler contre moi,
Des forêts incandescentes pleines de bêtes aux abois,
Des lacs miroitants bordés par des cratères de lave,
Des biches à l'oeil effaré.

Sur tout, un soleil de minuit
Etincelait en feuilles d'argent.

Belle pâture, douce torpeur ;
Mon regard embrassait l'écheveau d'une terre connue :
Un oiseau songeur,
Des rivières bleutées qui empestent le marais,
Des nasses décomposées dans leur étang de sel.

Il me fallait trouver dans les méandres du rêve,
Dans la froide caverne où ma conscience se perd,
L'âme accueillante d'une déesse aux yeux pers,
Une créature originelle, source de vie,
Qui aurait voulu recueillir ma main.

Alors, oui ! J'aurais laissé mon corps
Plonger dans son âme secrète ;
Désir mystique et chaleur de femme,
Rayon phosphorescent traversant ses mains,
Coeur de chêne et chevelure caressante.
J'aurais approché de mes yeux,
Les lèvres d'une amazone armée et couverte de cuir
Serrant contre sa poitrine une myriade d'enfants nus.

https://www.youtube.com/watch?v=aU44W5W9lqg


L'Etang

Je suis un étang de sel brûlé par le soleil ;
Deux vents de terre balayent incessamment mes eaux
Accrochant des étoiles et des rides à mon front.

Dérangé, je mugis et je gonfle mon dos
Comme une immense bête qui plie
Sous la force constante d'un impudent assaut.

Je suis une gorge profonde où la vie prolifère ;
Muges et Demoiselles sillonnent mon coeur de vase ;
Les algues m'envahissent, mes fleurs sont maladives.

Quand le vent est marin,
Mes eaux gonflent et débordent mes rives ;
Des navires déploient leurs voiles comme des joues.

Sur mon rivage, les pontons font d'immenses plongeoirs,
Et de vieux tamaris s'inclinent
Respectueusement au-dessus de mes flots.

A proximité d'un phare, j'ai dessiné une anse,
Patient mélange de roche et de verdure
Dont l'indicible beauté saura charmer votre âme.

Je nourris une multitude d'oiseaux affamés ;
Mais aux goélands criards,
J'aurais préféré des hôtes plus discrets,
D'élégants flamands roses dont je regarde parfois,
Rêveusement, le vol doux et gracieux.

Du nageur fidèle, j'aime sentir la vigueur ;
Alors que son esprit parcourt mon onde irréelle,
Il étend ses membres déliés
Comme l'animal marin qu'il croit être
(Je lui donne le droit de s'unir à moi,
Car, de cet amour, au moins, il ne se vantera pas.)

Des voiliers multicolores parsèment mes dimanches,
Et jouent dans mes parcs à coquillages ;
Le pointu du pêcheur leur cède le passage,
Quand, de la sueur de son front,
Son capitaine a fini d'adoucir mes eaux.

J'ai oublié le nom des marins
Qui ont creusé des sillons sur mon dos,
Et ceux que la fortune a livrés à mes bras ;

Sirène, fais-leur entendre tes chants !
Donne-leur l'ivresse, en même temps que la mort,
Et livre, à leurs yeux qui se ferment,
La voluptueuse beauté de ton corps.

http://charlybrownn.free.fr/Online/Public/Forum/dscn6159.jpg


Aubade

Si j'avais été un homme, je t'aurais faite reine ;
Tes yeux n'auraient jamais connu de larmes ;
J'aurais soufflé sur les soucis et les nuées
Pour qu'ils traversent le ciel sans effleurer ton front.

Oui, j'aurais aimé fondre mon âme dans la tienne,
Ma belle et douce amie ;
Mais le plus grand des poètes nous le dit,
Ce désir est singulier,
Parce que, rêvé par tous les hommes,
Il n'a été réalisé par aucun.

Ma gentille camarade,
Tu es fine et souple comme un lys,
Ta peau a la douceur de la soie
Et la couleur très orientale de ton pays ;
Ton sourire est un croissant de perles,
Et tes prunelles, deux charbons,
Baignant dans un nuage de lait.

Tes cheveux noirs brillent comme du jais ;
Souples et denses, retenus délicatement,
Ils retombent lourdement derrière tes épaules.

Ton air canaille me fait sourire ;
Viens donc te coucher près de moi.
Oh, je serai sage, vraiment.
- Tous les garçons disent ça
mais ils mentent, ces fripons !
Oh, mais tu le sais, dis-moi,
Que je ne suis pas un garçon.
- Oui ! Oui ! Alors, je viens !


(to be continued...)
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.


Dernière édition par Montparnasse le 17/12/2015 10:29:57; édité 8 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 19/11/2015 15:50:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 354

MessagePosté le: 26/11/2015 08:39:05    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Ca fonctionne, j'aime bien ce que tu proposes.
Par contre, un conseil : commencer un vers par un participe présent, c'est assez maladroit.
"Surplombant la terre et ses noirs paysages,"
Ca alourdit, il faudrait trouver autre chose.

Continue à écrire et à t'interroger, je pense que tu peux encore progresser et découvrir d'autres choses en écriture Wink
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 26/11/2015 10:28:21    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Je suis content que tu sois rentré de ( vacances ??), je commençais à me sentir seul Mr. Green Les amateurs de poésie sont rares aujourd'hui, à moins de sortir le carnet de chèques Razz

Il est vrai que ce "Surplombant" me plombe un peu. Mais par quoi le remplacer ? Impossible d'intervertir quoi que ce soit dans cette strophe sous peine d'explosion en vol. Quand c'est "dense" comme ça, une simple allumette et boom !

Bon, puisque c'est jeudi, je t'en colle un autre Arrow
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 26/11/2015 10:30:10    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Solitude

La solitude est un silence. Elle ne préfère ni le jour ni la nuit, ni le soleil ni la pluie. Elle entoure chaque bruit, chaque signe de vie, d'une gangue mystérieuse. Une fois réduits en d'insignifiants îlots, elle les plonge dans sa nuit.
C'est un coup de poing à l'estomac, une sensation creuse, un peu froide, qui dure et s'installe à cette place. Elle nous laisse entre deux eaux, attendant qui ? attendant quoi ? quelque chose qui ne viendra pas.
La solitude possède un allié, c'est le temps. Un automate qui découpe nos vies en petits rectangles de papier, une mécanique froide qui fonctionne sans répit. Son compte est à rebours pour celui qui ne peut lui donner le change. Aimer, la véritable ivresse, est sa seule monnaie.

La solitude est une compagne qui ne porte pas dans ses bras le malheur. Elle offre de singuliers cadeaux à ceux qu'elle s'est amusée à perdre. Si votre âme se laisse bercer par une profonde et douce mélodie, par la beauté d'un paysage, si elle aspire à contempler les subtils raffinements de l'art alors vous savez de quoi je veux parler. Oui, tu le sais, "— Hypocrite lecteur, — mon semblable, — mon frère !". L'art est un allié fidèle qui semble pouvoir nous faire oublier sa terrible maîtresse. C'est un lutteur dont la force nous enivre et nous éblouit, qui recouvre de sueur notre front et réchauffe notre coeur. Ce coeur froid qui bat la seconde et qu'aucune main amie ou amante n'est venue dérégler depuis longtemps. L'art est un baume puissant sur ce coeur rouge et glacé qui s'est noyé dans son sang comme le soleil d'un crépuscule marin et qui, faute de ne plus être stimulé par aucun être humain, semble se résigner à mimer le tic tac de l'horloge.

Quand nos mains, guidées par le hasard, consentent à ouvrir l'étui du violon - et qu'après avoir longtemps délaissé l'instrument, l'envie d'en jouer nous saisit - il nous semble entendre un vague et lointain soupir. Un parfum de bois vernis et de colophane envahit l'atmosphère. Nous sommes ramenés aux heures de l'enfance et nous sentons vibrer singulièrement notre âme. C'est à ce vieux camarade, tout marqué de coups et lustré par nos mains, que nous revenons quand nous sommes seuls et recherchons l'ivresse. Il n'est pas rancunier, nous attend patiemment, car il s'est habitué à notre infidélité. C'est lui, encore une fois, qui délivrera notre âme de son odieux fardeau et nous donnera la force de lutter contre la silencieuse malédiction.
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 354

MessagePosté le: 28/11/2015 09:00:57    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Pas mal du tout ce texte, avec quelques éléments bien trouvés dans le rythme et les sonorités.
Il est vrai qu'il faut se forcer à le lire, parce que rentrer dans l'univers d'un auteur demande que l'on fasse un effort pour le comprendre. Mais on est récompensé. On pourrait penser que la répétition de "est" ou "c'est" peut gêner, mais ça fait toute la progression.
Bien joué.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 28/11/2015 10:22:37    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Merci ! Smile Le prochain sera dans un tout autre style (j'ai "expérimenté" tous azimuts). D'ailleurs, je décline toute responsabilité par rapport à ce que j'écris. Je "subis" l'inspiration, c'est beaucoup plus facile. Et puis, il y a un ou deux textes que je ne publierai pas ; peut-être en MP. La suite, jeudi Razz
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 354

MessagePosté le: 28/11/2015 20:55:46    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Le tout est d'écrire, de se laisser abandonner, de tenter des choses.
Puis, quand le moment sera venu, se forcer à prendre du recul, à sortir la tête du guidon, pour voir les sorties de pistes comme les bonnes idées afin de grandir dans son écriture.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 02/12/2015 15:06:29    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Scorpions, you rock me ! Montpellier, 01/12/2015. Smile
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 03/12/2015 10:10:05    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Dans Dream On : "En survolant" plutôt que "Surplombant".
Ca plombe moins ? J'espère qu'on ne m'accusera pas de "survoler" maintenant... Mr. Green
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.


Dernière édition par Montparnasse le 10/12/2015 15:23:00; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 03/12/2015 10:13:04    Sujet du message: Musique Répondre en citant

La Tendresse

SLY (Still Lovin' You Wink )

Si le soleil quitte tes yeux,
Si les miens plongent dans la nuit,
J'aimerais que nos pensées se souviennent
Que nos désirs et notre amour furent beaux.

Je voudrais que nos mains se rejoignent,
Et que la chaleur d'autrefois envahisse nos corps ;
Je voudrais jeter le mien en travers de tes cuisses,
Et comme avant, sentir la souplesse de tes muscles sur mon dos.

Me trouveras-tu encore assez de charme
Quand le temps posera un doigt contre moi ?
Verrai-je toujours en toi,
La jeune femme mince et délicate
Qui affichait tant de gaieté et de fantaisie
Quand la maturité puis la vieillesse
Auront touché ta peau ?

Je voudrais te faire rêver
A une idylle inachevée,
A une passion fraternelle
Qui abolit le corps mais demeure sensuelle,
Et qui baigne les âmes dans un parfum d'éternité.

Quand nous serons moins forts,
M'aimeras-tu encore ?
Si je n'ai plus la force de te porter
- Comme je le faisais avec tant de passion,
Me pardonneras-tu ma faiblesse ?
Si je ne retrouve plus dans ton visage,
La grâce et la délicatesse
Qui m'ont fait l'aimer,
Aurai-je dans le coeur assez de tendresse
Pour y déposer un baiser ?

Laisse flotter les boucles de tes cheveux près de mon front,
Et permets à mes larmes d'étoiler les abords de ton cou
Pour y semer d'agréables souvenirs ;
Je me rappellerai le charme et la douceur de tes bras,
Et la souplesse du ventre où j'ai posé si souvent ma joue.

Quand nos corps seront défaits,
Est-ce que nos coeurs toujours s'épanouiront ?
Parviendront-ils à s'enlacer
Et à vibrer à l'unisson ?
Me laisseras-tu poser mes lèvres sur tes rides
Pour y condamner les soucis ?
Arrêteras-tu mes caresses sur ta peau ?
Trouveras-tu à mes mains moins de sensualité ?

Je veux que notre amour se poursuive toujours,
Qu'il échappe à ce monde et à sa matérialité ;
Nos désirs seront plus purs
Quand ils s''affranchiront de cette fatalité.

Nos âmes, dans l'au-delà,
Se rappelleront-elles leurs étreintes passées,
Et, s'unissant encore une fois,
Sauront-elles se réchauffer
Et verser d'intemporelles larmes ?

http://www.dailymotion.com/video/x1v3ng_scorpions-still-loving-you-live_mus…
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.


Dernière édition par Montparnasse le 17/12/2015 10:32:46; édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 354

MessagePosté le: 03/12/2015 11:48:43    Sujet du message: Musique Répondre en citant

"Au dessus de la terre etc", non ?

Pour le dernier texte, encore une fois ça fonctionne. Juste : "Nos désirs seront plus purs quand le plaisir
S'affranchira de cette fatalité."
Le premier vers ne fonctionne pas quand on le lit, surtout à voix haute. "Plus purs", ça coince. "D'une telle pureté seront nos désirs
Lorsque nous dépasserons cette fatalité."
Simple suggestion, je n'en suis pas vraiment content, mais c'est pour montrer que tu peux passer par autre chose.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 03/12/2015 13:06:50    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Bonjour Montparnasse,
Moi, j'ai du mal à tout lire alors je n'en prends qu'un à la fois Smile

J'aime bien celui-ci:
Montparnasse a écrit:
Aubade

Si j'avais été un homme, je t'aurais faite reine ;
Tes yeux n'auraient jamais connu de larmes ;
J'aurais soufflé sur les soucis et les nuées
Pour qu'ils traversent le ciel sans effleurer ton front.

Oui, j'aurais aimé fondre mon âme dans la tienne,
Ma belle et douce amie ;
Mais le plus grand des poètes nous le dit,
Ce désir est singulier,
Parce que, rêvé par tous les hommes,
Il n'a été réalisé par aucun.

Ma gentille camarade,
Tu es fine et souple comme un lys,
Ta peau a la douceur de la soie
Et la couleur très orientale de ton pays ;
Ton sourire est un croissant de perles,
Et tes prunelles, deux charbons,
Baignant dans un nuage de lait.

Tes cheveux noirs brillent comme du jais ;
Souples et denses, retenus délicatement,
Ils retombent lourdement derrière tes épaules.

Ton air canaille me fait sourire ;
Viens donc te coucher près de moi.
Oh, je serai sage, vraiment.
- Tous les garçons disent ça
mais ils mentent, ces fripons !
Oh, mais tu le sais, dis-moi,
Que je ne suis pas un garçon.
- Oui ! Oui ! Alors, je viens !


J'apprécie énormément la fin : c'est équivoque, et on revient au premier vers. L'effet de boucle est très réussi et très appréciable..

Ce passage ci est vraiment bien senti: "Mais le plus grand des poètes nous le dit,
Ce désir est singulier,
Parce que, rêvé par tous les hommes,
Il n'a été réalisé par aucun." C'est vrai, il évoque le fait que le sentiment amoureux est unique pour soi mais que se fondre dans l'âme de l'être aimé est impossible. Ce qui est frappant et réussi c'est la formule qui oppose "tous et aucun" ! Et puis tu vois, ce qui est charmant, c'est que la description de la femme est particulièrement esthétique mais que la dernière strophe est gaie, jeune et que cet effet "canaille" modernise totalement un poème qui aurait pu être très "prout-prout", conventionnel quoi!
Revenir en haut
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 03/12/2015 15:32:51    Sujet du message: Musique Répondre en citant

SirMK a écrit:
"Au dessus de la terre etc", non ?


Je trouve qu'on perd l'action immédiate. Bien que ce soit un événement passé, c'est quelque chose que je revis. Avec ta solution, ça devient le récit de quelque chose de fini.
Enfin, c'est l'impression que j'ai.

SirMK a écrit:
Pour le dernier texte, encore une fois ça fonctionne. Juste : "Nos désirs seront plus purs quand le plaisir
S'affranchira de cette fatalité."


J'ai mis :

Nos désirs seront plus purs
Quand ils s'affranchiront de cette fatalité.

SirMK a écrit:
Le premier vers ne fonctionne pas quand on le lit, surtout à voix haute. "Plus purs", ça coince. "D'une telle pureté seront nos désirs
Lorsque nous dépasserons cette fatalité."
Simple suggestion, je n'en suis pas vraiment content, mais c'est pour montrer que tu peux passer par autre chose.


Tu les lis à haute voix ? Attention, si tu les chantes, je t'organise une tournée ! Mr. Green

Je n'ai jamais retravaillé ce texte, c'est un premier jet. C'est écrit dans un style que je n'assume pas à 100 %. J'ai hésité à vous le poster.
Mais un peu plus tard, il y en a un autre un peu dans cette veine. Preuve que ce n'est pas un accident...
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 03/12/2015 15:41:58    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Donaco44 a écrit:
Bonjour Montparnasse,
Moi, j'ai du mal à tout lire alors je n'en prends qu'un à la fois Smile

J'aime bien celui-ci:
Montparnasse a écrit:
Aubade




Je me souviens de l'avoir écrit dans l'obscurité, sur mon smartphone, à 4 h du matin. Juste une petite insomnie...

Donaco44 a écrit:
J'apprécie énormément la fin : c'est équivoque, et on revient au premier vers. L'effet de boucle est très réussi et très appréciable..

Ce passage ci est vraiment bien senti: "Mais le plus grand des poètes nous le dit,
Ce désir est singulier,
Parce que, rêvé par tous les hommes,
Il n'a été réalisé par aucun."


Je dois avouver, en toute honnêteté, que ce passage n'est pas de moi. Encore C. B. dans un poème en prose, je crois. J'ai eu du mal à me défaire de mes lectures au début. Maintenant, ça va mieux.
Mais je lui transmettrai tes compliments Okay

Donaco44 a écrit:
C'est vrai, il évoque le fait que le sentiment amoureux est unique pour soi mais que se fondre dans l'âme de l'être aimé est impossible. Ce qui est frappant et réussi c'est la formule qui oppose "tous et aucun" ! Et puis tu vois, ce qui est charmant, c'est que la description de la femme est particulièrement esthétique mais que la dernière strophe est gaie, jeune et que cet effet "canaille" modernise totalement un poème qui aurait pu être très "prout-prout", conventionnel quoi!


Merci pour ton appréciation ! Okay
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SirMK
Plume de Phoenix


Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 1 354

MessagePosté le: 03/12/2015 15:55:55    Sujet du message: Musique Répondre en citant

"J'ai mis :

Nos désirs seront plus purs
Quand ils s'affranchiront de cette fatalité."

Justement, on conserve ce qui coince : plus purs, je trouve que ça passe moyennement.
Puis, ouais, la poésie, ça se lit à haute voix, ça se "chante" dans la tête Smile

Sinon : "Lorsque je survolais ces terres etc"
Vraiment, il faut virer ce participe présent Very Happy C'est pas une lubie ou quoi que ce soit, mais ça fait lourd, alors qu'on est dans une phase d'envol.
_________________
"Julien Lepers, c'est metal" : https://www.youtube.com/watch?v=hXoIzEe6gCQ

Pour votre soutien et votre aide sur le forum, merci à tout le monde. Bon courage et bonne continuation ! Smile
Blog : http://contes-urbains.blogspot.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 03/12/2015 17:28:49    Sujet du message: Musique Répondre en citant

SirMK a écrit:
"J'ai mis :

Nos désirs seront plus purs
Quand ils s'affranchiront de cette fatalité."

Justement, on conserve ce qui coince : plus purs, je trouve que ça passe moyennement.


Je t'assure que si tu le prends une octave au-dessus, ça passe sans problème Mort de Rire

SirMK a écrit:

Sinon : "Lorsque je survolais ces terres etc"
Vraiment, il faut virer ce participe présent Very Happy C'est pas une lubie ou quoi que ce soit, mais ça fait lourd, alors qu'on est dans une phase d'envol.


Oui, bon, mais tu oublies que j'étais jeune alors. Ca me fera des souvenirs à l'heure de la retraite...

Plusieurs essais avec :

Par-delà les nuages...

Aux confins de la terre,
De ses noirs paysages...

J'ai finalement retenu :

Au-dessus de la terre
Et de ses noirs paysages...

Parce que je craignais d'en arriver là :

"Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par-delà le soleil, par-delà les éthers,
Par-delà les confins des sphères étoilées..."

(C.B.)

Je crois qu'une cure de désintox s'impose... Embarassed
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.


Dernière édition par Montparnasse le 05/12/2015 15:13:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 04/12/2015 14:48:24    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Dans La Tendresse, j'ai viré "autrefois" : "Comme je le faisais avec tant de passion,". L'imparfait est bien suffisant, ici.
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.


Dernière édition par Montparnasse le 10/12/2015 15:24:09; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 05/12/2015 14:38:48    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Ah Monpt' !

J'aime beaucoup l'Etang, ça passe vraiment bien ! Tu mêles subtilement le beau et le caractère plus laid, plus mystérieux de cet endroit, ça fait un peu peur (la vase, les fleurs maladives, la tourbe). On dirait qu'il est habité par des créatures mythologiques, une bonne manière de déifier un élément naturel. Le rythme est parfaitement cadencé aussi, c'est très agréable à lire. Juste un bémol (ah j'y peux rien, je suis comme ça!) c'est la succession de tercets, de quintils qui s'enchaînent bien au début mais moins bien à la fin. Vraiment intéressant cette lecture! Tu aimes la poésie toi Smile
Revenir en haut
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 05/12/2015 15:12:34    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Merci ! L'Etang (de Thau) te salue humblement. Pour ce qui est des tercets et des quintils, je vois à peu près ce que tu veux dire (j'aurai tout à fait compris une fois que j'aurai ajouté ces mots dans mon dictionnaire) mais n'oublie pas que L'Etang n'est pas écrit en vers. Oui, c'est curieux, je n'arrive pas à écrire ma prose comme les gens "normaux". Je fais un blocage. Pour moi, poésie = écriture en colonne.
D'ailleurs, je me rappelle très bien comment j'ai écrit ce poème (comment je me suis arraché les cheveux pour...) J'ai écrit le 1er jet en 2 heures. C'était des vers libres. Mais, comme c'était très mauvais, j'ai tout déconstruit pendant 2 heures. Puis, il m'a fallu encore 2 heures et quelques touffes de cheveux pour retrouver en prose ce que je voulais dire. Pourquoi faire simple... Wink
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 10/12/2015 15:00:08    Sujet du message: Musique Répondre en citant

Vous connaissez déjà le suivant (Amazone) alors pour me faire pardonner, j'ai ajouté au tout début du fil Femme afin de respecter l'ordre de la composition.


Amazone

Minha Selva

Alors que le jour décline sur la forêt qui bruisse,
Un marcheur égaré s'enfonce dans le maquis ;
Les yeux verts de l'amazone, telles deux agates,
Se sont posés sur lui.

Taille d'athlète et peau mate, elle tient gibecière au côté.
Plaise à cette créature, munie d'arc et de flèches,
Que l'intrus traverse son territoire
Sans qu'elle y trouve offense.

Dans cette profonde cathédrale, elle évolue sans peine,
Guidée par tous les sens vers le gibier qu'elle convoite.
Son corps fin et musclé, aux formes pleines,
Est celui du prédateur ultime.

Artémis lui a appris l'art de se parer de cuir,
D'apprêter le carquois et la tunique courte
Afin d'aborder silencieusement la proie qui hésite
Dans le lacis inextricable de sa jungle.

Sauvageonne insoumise, progressant à pied ou à cheval,
Elle donne à boire à celui qu'elle ne tue pas ;
Pour peu, qu'à ses désirs, il devienne docile.

Elle est chaste et fière, et d'une éclatante santé.
Son corps a la beauté étrange et fantastique d'un marbre
Qui s'illumine dans le clair-obscur.

Enfant de la lune comme Apollon l'est du soleil,
Elle perçoit l'animal nocturne grâce à d'abstraites sensations,
Et sait retrouver la trace de tous ceux
Qui s'enfuient et glapissent lâchement à son approche.

Malgré sa jeunesse, elle connaît parfaitement
L'art de la chasse et de la pêche ;
Sa sarbacane lui livre les prises les plus modestes,
Et sa dextérité à l'arc lui assure de prendre
Biches et cerfs, ses véritables trophées.

Sa nage est souple et puissante ;
Son corps glisse sans effort dans les profondeurs
Du lac salé qui borde son domaine.

Elle plonge nue, munie de son harpon,
Pour s'emparer de savoureuses dorades
Qu'elle embroche et fait rôtir,
Accompagnées d'herbes parfumées.

Elle rend grâce à tout ce que la forêt lui offre,
Accommode ces viandes avec délicatesse,
Puis, va s'étendre sur la grève.
Calme et sereine, elle laisse le soleil brûler sa peau
Que le sel et le sable mêlés ont recouvert.

Iguanes et serpents ont reconnu en elle une semblable ;
Comme eux, elle sait se fondre au coeur du végétal,
Faire glisser silencieusement ses membres cuivrés
Avant de les laisser retomber lourdement
Autour des gorges ennemies.

Sa conscience du danger reste vague,
Et son esprit n'est que rarement troublé
Par l'angoissante pensée de la mort ;
Elle n'éprouve que la suprême solitude des reines.

Mais elle connaît la torpeur et la fièvre qui s'insinuent,
L'ivresse hypnotique que l'on ressent devant un paysage
Qui se multiplie à l'infini et qui demeure toujours identique.

Après avoir parcouru rivières et mangrove,
Depuis le petit jour jusqu'au crépuscule,
Elle dresse son hamac à l'abri de la pluie,
Dans un enfoncement rocheux qui lui sert de refuge.

Le plus souvent, ses songes ne sont parcourus
Que par les inquiets stratagèmes du prédateur.
Quand enfin, les ténèbres pénètrent au coeur de son royaume,
Les fatigues de l'amazone donnent à son sommeil,
La douceur et la tranquillité d'un abandon.

Minha Selva
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.


Dernière édition par Montparnasse le 22/04/2016 15:49:22; édité 7 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:53:06    Sujet du message: Musique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 39, 10, 11  >
Page 1 sur 11

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com