A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pascal Fioretto

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> Actualités
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 20/12/2015 03:21:31    Sujet du message: Pascal Fioretto Répondre en citant

Le plus grand pasticheur de notre époque, Pascal Fioretto est un journaliste, écrivain, chroniqueur, scénariste et nègre littéraire français né le 30 avril 1962 à Saint-Étienne.

wikipedia
Il travaille actuellement pour le mensuel humoristique Fluide glacial. Il a également participé au groupe de pasticheurs Jalons, sous le pseudonyme de Docteur Sam Bloch. Son ouvrage parodique Et si c'était niais est sorti en 2007. La Joie du bonheur d'être heureux a été publié en 2008.

En 2010, il reçoit le prix Tortoni pour son recueil de pastiches L'Elégance du maigrichon.

Entre 2010 et 2013, il est coauteur avec Albert Algoud de la chronique quotidienne de Laurent Gerra sur RTL.

En 2012, il sort, sous le pseudonyme de Natacha Braque, un recueil intitulé Rivegauchez-vous!, pastiche de manifeste dont le titre parodie le Indignez-vous! de Stéphane Hessel.

http://www.pascalfioretto.net/

Hilarant!

"Moi Pascal F. Congelé, tsunamié, élevé par les loups, presque chauve ... " Le livre le plus drôle depuis les Misérables


site officiel: http://www.pascalfioretto.net/
ouesso http://www.ouest-france.fr/pascal-fioretto-moi-pascal-f-328248
A lire à tout prix:

- "Le Gay Vinci code" parodie gay du Da Vinci
- "Un condamné à rire s'est échappé" etc...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/12/2015 03:21:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 20/12/2015 09:18:44    Sujet du message: Pascal Fioretto Répondre en citant

Normal, les Stéphanois son géniaux ! Laughing
Blague à part, je ne le connaissais pas du tout !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 20/12/2015 10:52:59    Sujet du message: Pascal Fioretto Répondre en citant

Alors si les Stéphanois sont aussi géniaux que P. Fioretto, mon cousin (si si!) et Danielle, je ne résiste pas à l'envie de vous présenter la table des matières du pastiche des pastiches littéraires:

"Et si c'était niais?"

Voici les auteurs parodiés, vous les reconnaîtrez facilement:

Christine Anxiot Pourquoi moi ?

Fred Wargas Tais-toi si tu veux parler

Marc Levis® Et si c’était niais ?

Mélanie Notlong Hygiène du tube (et tout le tremblement)

Pascal Servan Ils ont touché à mes glaïeuls (Journal, tome XXII)

Bernard Werbeux Des fourmis et des anges

Jean D’Ormissemon (de la Française Académie) C’était rudement bath’

Jean-Christophe Rangé Les limbes pourpres du concile des loups

Frédéric Beisbéger 64 %

Anna Galvauda Quelqu’un m’attend, c’est tout


Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 01/01/2016 10:47:33    Sujet du message: Pascal Fioretto Répondre en citant

Comme c'est le premier jour de l'année, je me dis qu'une bonne résolution est de poster des extraits de Pascal Fioretto. Son talent consiste à combiner pastiche et culture livresque. Parce que, à parodier les auteurs de cette manière, c'est qu'il a, en plus de bien écrire, beaucoup lu.

" Barbès Vertigo
Denis-Henri Lévy


Aventurier de la Liberté, randonneur de la Lumière et campeur de la Raison, j’avais déjà beaucoup bourlingué. Trop peut-être. De Berlin à Moscou, de Tanger à Zagreb, de Pékin à Ramatuelle, dans l’espace et dans le temps, en hors-bord ou en avion. Dans ma tête aussi. Mais jamais, je n’étais venu aussi loin de ce côté-ci de la Seine. Je regardai autour de moi. Pas de doute possible, j’avais bel et bien enjambé le fleuve, passé le Rio Grande, franchi La frontière… Rive droite. Transgression radicale, dépassement absolu. Balbutiements des temps nouveaux, contractures spasmodiques du destin. «Malraux, grand chaman, vieux rhéteur aux mains fébriles, réveille-toi et danse», me murmurai-je à voix basse. Fukuyama avait tout faux. Dans le crépuscule urbain de ce début de siècle, l’histoire n’était pas finie, elle ne faisait que commencer.
Profitant de mon inattention, le taxi avait disparu ainsi que mon sac d’aviateur en cuir, tous deux avalés par une foule bigarrée indifférente à ma présence. Il me fallait m’habituer à cette idée nouvelle, vertigineuse: ici, je n’étais personne. Nobody. J’hésitai un instant entre déréliction et amertume, incertitude et foi aveugle, sans trop bien saisir ce que j’entendais par là, puis j’avisai un hôtel dont l’enseigne lumineuse grésillait sinistrement dans la nuit tombante. A la réception, une énorme femme noire était en train d’assortir la couleur de ses ongles à celle de ses lèvres.
- Qu’est-ce qu’il veut? me demanda-t-elle en gonflant la bulle d’un impressionnant chewing-gum fluo.
Un bref instant, j’eus envie de la gifler au nom du respect dû aux explorateurs du possible. Mais je songeais à ce qu’aurait fait Althusser à ma place et je me retins.
- Une chambre, articulai-je humblement en signe d’amitié."
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 01/01/2016 11:20:43    Sujet du message: Pascal Fioretto Répondre en citant

GAY VINCI CODE : résumé


" Et si le plus grand secret de tous les temps était caché dans une chanson de Dalida ? ça vous rappelle quelque chose ? si vous avez lu « Da Vinci Code », voici le pastiche le plus drôle, le plus réjouissant, le plus détonnant : toutes les ficelles, astuces et mécanismes de Dan Brown sont démontées, l’auteur interpelle tour à tour le lecteur, son éditeur, les journalistes et les différents protagonistes. « Gay Vinci Code » se passe dans le Paris gay, où l’homosexualité est la norme. Donc, quand Charlus Glandon, le conservateur du MATH, Musée des Arts et Traditions homosexuels, est assassiné, il trouve le temps d’envoyer un message codé à son neveu, Cédric, qui vient de faire son coming-out devant ses deux mères homo : lui est hétéro… ! "


Un extrait:

« – Le seul vrai secret, tu le connais sans doute, c’est le vieux précepte de saint Augustin
- Pas très punk pour finir le bouquin, une morale à la saint Augustin…
- C’est çà ou du Sylvie Vartan.
- Bon alors vas-y, dis toujours ton saint Augustin.
- « Aime et fais ce que tu veux. »
- Tu es bien certain que ce n’est pas du Sylvie Vartan ? »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:26:53    Sujet du message: Pascal Fioretto

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> Actualités Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com