A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'imposteur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 06/01/2016 11:29:37    Sujet du message: L'imposteur Répondre en citant

Julian Gloag est un écrivain britannique né en 1930 à Londres. Il vit en France depuis 1973 et se consacre entièrement à la littérature quasiment depuis son premier roman, "Tabernacle" dont une adaptation cinématographique a été réalisée.

"L'imposteur" date de 1981 mais sa traduction et sa publication en France sont de 2013 seulement. L'action se situe dans les années 70 et l'histoire est celle d'un quinquagénaire, instituteur dans un petit village savoyard. Il vit seul dans une grande maison, un peu abandonné par ses deux filles qui ne viennent pas souvent le voir. Sa femme l'a quitté un an après leur mariage. En 1946, il avait écrit un roman qu'il destinait à la publication (il souhaitait devenir écrivain) mais à la suite d'un malencontreux échange de valises à la consigne de la Gare de Lyon, il a perdu le manuscrit. Depuis, aigri et solitaire, il vivote... jusqu'au jour où...

Je n'en dis pas plus de peur de dévoiler trop de l'histoire. Ce livre m'a beaucoup plu bien que, comme on dit souvent, il ne s'y passe pas grand-chose. En effet, il s'agit plus d'une évocation de la vie de cet homme, avec des retours en arrière fréquents sur les différentes époques de cette vie. La chronologie n'est pas suivie et on reconstitue sa vie à la façon d'un puzzle, en composant les morceaux selon les éléments donnés. J'aime bien ce procédé, c'est un peu comme un dessin complexe qui se formerait sous nos yeux et qu'on découvrirait peu à peu, en reformulant nos hypothèses selon l'avancée du travail. L'histoire de la perte du manuscrit peut parfois sembler anecdotique parce que peu évoquée au fil du roman mais on se rend vite compte de l'importance qu'elle revêt. De nombreux thèmes sont abordés par le biais de ce livre : les relations de couple, celles avec les enfants, la vie à la campagne, les mentalités différentes, la guerre, l'engagement, la politique, la religion... mais avant tout, il me semble que le sujet principal est "ce que l'on fait de sa vie, pourquoi prend-elle telle ou telle tournure, comment infléchir les choses, quelle prise avons-nous sur nos vies".

Le style fluide est assez descriptif mais ces descriptions signifient toujours quelque chose, notamment de l'état d'esprit du personnage. De belles images, de la mélancolie, de la nostalgie dans ce roman mais également des portraits acerbes des petites hypocrisies du genre humain. Un extrait :

"Et pourtant, malgré tout, il avait attendu, anxieux. Il avait pris un panier, était allé chercher des framboises et avait commencé à ramasser quelques fruits, gobant de temps en temps une baie et croquant les graines. "Les cloches sonnaient au-dessus d'un peuple de villageois sans rêves... aujourd'hui... dans mon village... pour la paix." Il savait qu'il devait aller voir Morine ou prendre ses dispositions pour le rencontrer à St Rémi dans la soirée. Il l'aiderait; il s'en souviendrait, lui, le seul qui avait lu son manuscrit. Et pourtant, troubler l'enthousiasme discret, presque honteux du prêtre pour son roman (on eût dit un amoureux étonné de sa déclaration d'amour), reviendrait à rejeter un espoir, à reconnaitre que lui, Paul, avait perdu non seulement les mots mais l'esprit, la vision particulière, qu'il avait perdu sa jeunesse."
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 06/01/2016 11:29:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 06/01/2016 11:51:18    Sujet du message: L'imposteur Répondre en citant

Une précision, cet auteur a écrit un livre intitulé "N'éveillez pas le chat qui dort", un polar psychologique. Ce titre me dit quelque chose mais je n'ai pas lu le livre. Quelqu'un connait-il ? J'ai bien envie d'aller voir à la bibliothèque s'ils l'ont Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 06/01/2016 12:00:53    Sujet du message: L'imposteur Répondre en citant

Khéops : ravi de voir que tu apprécies cet auteur que j'aime beaucoup et dont il me semble qu'on ne parle plus guère. C'est l'heure de passer à la cuisine, j'y reviens plus tard.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 06/01/2016 13:17:51    Sujet du message: L'imposteur Répondre en citant

Je l'ai découvert totalement par hasard : c'est une copine de mon cours de théâtre, qui travaille dans l'édition qui, un soir, nous a apporté toute une pile de livres ! Elle nous a dit : "Choisissez, c'est cadeau !" Tu penses bien que je ne me suis pas fait prier Smile
J'ai lu les quatrièmes de couverture et le thème de celui-ci m'a plu, je l'ai donc pris, sans connaitre du tout l'auteur. Et maintenant, j'ai envie d'en lire d'autres !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 08/01/2016 11:26:02    Sujet du message: L'imposteur Répondre en citant

De mon côté, je me suis intéressé à Julian Gloag parce que je suis depuis longtemps très attiré par la littérature anglaise. Coïncidence avec ta lecture, il y a une quinzaine, Marmotte, qui souhaitait lire un auteur anglais, a pris à la médiathèque « Le passeur de la nuit » de J. Gloag et ensuite "N'éveillez pas le chat qui dort". Quand elle l’aura lu, je te donnerai son avis ; d’ailleurs, je le lirai sans doute aussi.
De cet auteur, j’ai lu trois romans, il y a déjà longtemps :
« Passé composé », dont je n’ai pas grand souvenir,
« L’amour, langue étrangère », très belle histoire d’amour, une brève rencontre bien moins platonique que celle du célèbre film (l’époque n’est pas la même non plus.)
Et mon préféré, « Le tabernacle » : Une mère vit avec ses sept enfants ; le mari, charmeur et volage a quitté la maison. La mère a organisé la vie dans cette cellule familiale sans père, donnant à chacun son rôle et tout se déroule harmonieusement autour de cette mère aimante et aimée. Un jour, elle tombe malade et meurt. Les enfants, à la fois pour la garder près d’eux et pour éviter l’orphelinat, décident de ne rien dire. Ils enterrent la mère dans la cabane de jardin, et en font un tabernacle devant lequel ils viennent se recueillir chaque soir. Au début, la fratrie reste soudée autour du culte à la mère, mais la situation va évoluer avec la réapparition du père venu avec l’intention d’emprunter de l’argent à sa femme.
Ce roman se situe dans la ligne de ces histoires qui montrent l’enfance sous un jour non conventionnel, thème souvent traité avec beaucoup de talent par les écrivains anglais : les nouvelles de Saki, « Sa majesté des mouches » de William Golding, « Un yclone à la Jamaïque » de Richard Hughes ( roman à l’origine du précédent) etc.
Le Tabernacle présente de très sérieuses similitudes avec « Le jardin de ciment » de Ian-Mc-Ewan
http://avosplumes.clicforum.fr/t5268-Le-jardin-de-ciment-de-Ian-Mc-Ewan.htm
ou plutôt c’est le contraire puisque « Le tabernacle » date de 1963 et « Le jardin de ciment » de 1978. Difficile de ne pas imaginer une influence. Dans le second, on retrouve la mère enterrée dans la propriété et la fratrie livrée à elle-même. Mais le roman de Mc-Ewan est beaucoup plus glauque, avec ses enfants pervers.

Et pour "L'imposteur", c'est noté !
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:30:52    Sujet du message: L'imposteur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com