A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Prêchi-prêcha

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 219 - le jeu de l'écrivain possédé -> critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 18/01/2016 18:20:07    Sujet du message: Prêchi-prêcha Répondre en citant

Mes bien chers frères, mes bien chair sœurs. Une nouvelle année commence et si tous mes vœux vous accompagnent, c’est aussi le moment pour moi de vous inviter à prendre de bonnes résolutions, à revenir à de seins principes. 2015 fut le théâtre d’événements difficiles. Plus que jamais, en 2016, réhabilitons les valeurs de solidarité, de tendresse, d’amour du prochain, d’amour tout court : l’amour est un bouquet de violettes, ce soir cueillons cueillons... Soyez aussi généreux, en faveur de notre église notamment : le sol du chœur sa fesse et la collecte du denier du cul ne suffira pas à couvrir les frais de réparation. La chapelle de la verge Marie est bien mal en point également et nos finances sont presque à sexe. Mais cuisse l’appel que je lance aujourd’hui être entendu et de vous et de quelque pieu mécène. Enfin n’oublions pas dans nos prières les défunts de l’année écoulée, le jeune Germain qui a succombé récemment dans un accident sur la petite route enlacée des Écrins, Gilles Dubois, de la chorale, dont nous n’entendrons plus le bel orgasme...
L’abbé Rodier se piquait d’offrir chaque dimanche à ses ouailles un sermon de qualité qui lui demandait en général une journée de travail acharné à corriger, améliorer, enrichir son style ; il ambitionnait d’ailleurs d’en faire éditer un recueil. Fort satisfait ce matin-là d’avoir noirci en trois minutes une quinzaine de lignes, il fit une pause pour relire sa prose. Le stylo lui tomba des mains et une sueur froide lui courut dans le dos. Il s’agenouilla devant son bureau :
« Pardonnez-moi, mon Dieu, pour ces...insanités. Je l’avoue à ma grande honte, des pensées malsaines se sont emparées de mon esprit depuis que j’ai aperçu la nouvelle bonne des Grandpré qui m’avaient invité pour la Saint-Sylvestre. Ah ! Seigneur, une superbe blonde qui me faisait admirer son décolleté, m’effleurait de sa croupe chaleureuse en me servant le saumon ou le gigot ! Son souvenir ne me laisse pas de répit, ni de jour, ni de nuit. Et voilà qu’il ensorcelle ma plume. Le Malin s’est glissé en elle et déforme mes propos. »
Rasséréné après quinze Pater et dix Ave, l’abbé reprit l’écriture de son prêche.
Mes bien chers frères, c’est aujourd’hui dimanche, le premier de la nouvelle année. Un pâle soleil dore la campagne. Alors cet après-midi, jouissez du temps clément, promenez-vous main dans la main avec vos compagnes, soyez tendres, honorez-les d’une caresse, d’un baiser. Oui, jouir, baiser, voilà le secret du bonheur, ce putain de bonheur qui m’est interdit et me condamne à souffrir, les tripes en feu, les sens en délire...
A sa seconde pause-relecture, le pauvre abbé, désespéré, s’effondra en larmes sur sa copie. Comment lutter contre cette plume diabolique qui débitait des horreurs ? Si quinze Pater et dix Ave n’avaient eu aucun effet, l’affaire était grave. Il se précipita jusqu’à l ‘église et trempa longuement son stylobille dans l’eau du bénitier en murmurant moult prières. Puis, tremblant, il retourna rédiger.
Mes bien chers frères, mes bien chères sœurs, en ce premier dimanche de la nouvelle année, point de sermon, point de prêche. Je me contenterai de vous présenter à tous mes vœux les plus sincères : une bonne santé, du travail, des succès scolaires pour vos enfants.
« Merci mon Dieu, de m’avoir rendu la maîtrise de ma plume. »
Je vous souhaite donc à tous tout le bonheur du monde et, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, je vous pénis.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 18/01/2016 18:20:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 19/01/2016 11:24:35    Sujet du message: Prêchi-prêcha Répondre en citant

Ah Prêchi prêcha ! Quel délice ! Je n'avais rien lu d'aussi cocasse depuis les «  Trois messes basses » de Daudet dans « Contes du lundi ».

D'abord, j'ai vu un texte du jhp avec d'énormes coquilles. Inconcevable me suis-je dit, des fautes pareilles ! Et puis dès la quatrième ligne, j'ai compris ! Texte jubilatoire jusqu'au bout ! Le sujet se prêtait bien à cette caricature rigolarde d'un vieux curé possédé par le démon et dont la libido refoulée s'exprime par un tout un tas de lapsus truculents. Fallait y penser. Ce n'est pas tant le personnage qui prête à rire que les jeux de paronymies paillardes.
Pour le coup, la chute était vraiment réussie, passer de : « Je vous bénis » à « Je vous pénis ! » c'était la cerise sur le gâteau. Plus encore, c'est que la fin nous laisse pourtant envisager une suite : c'est que le démon ne s'arrêtera jamais ! Et que ce pauvre curé est damné pour de bon. Enfin moi je veux le voir comme ça ! Smile
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 19/01/2016 11:48:17    Sujet du message: Prêchi-prêcha Répondre en citant

Merci Donaco, ton enthousiasme me fait plaisir tout comme je me suis fait vraiment plaisir en exploitant cette idée surgie comme une flèche, tout en étant à moitié convaincue qu'elle serait hors sujet !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 291

MessagePosté le: 19/01/2016 11:52:51    Sujet du message: Prêchi-prêcha Répondre en citant

Mon coup de cœur ! Dès la première lecture je savais que ce le serait. Ce texte est parfaitement maitrisé, que ce soit dans l'écriture ou dans la cohérence. De plus, il est vraiment marrant et on imagine très bien ce pauvre curé complètement chamboulé par ce qui lui arrive. Et enfin, il colle parfaitement à la consigne de jeu, en proposant directement le changement de mots induit par le diable. À cet égard, je trouve que c'est le texte le plus abouti de tous, pour moi loin devant les autres ! Bravo Danielle ! Okay
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 19/01/2016 16:03:35    Sujet du message: Prêchi-prêcha Répondre en citant

Merci !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 21/01/2016 21:12:05    Sujet du message: Prêchi-prêcha Répondre en citant

Un texte que j’ai lu avec beaucoup de plaisir. Je ne suis pas tellement amateur d’humour à base de jeux de mots, mais là, c’est différent puisqu’ils ne sont pas gratuits, mais traduisent les tourments du prêtre, lapsus ô combien révélateurs. A la drôlerie de ces lapsus, s’ajoute celle de la répétition des errements du malheureux, qui chaque fois se croit enfin délivré du mal (ah, la plume trempée dans le bénitier !) La comparaison que fait Donaco avec « Les trois messes basses » est tout à fait pertinente : un prêtre obsédé par la bonne chère et l’autre par la chair tout court.

L’exercice de ce « Prêchi-prêcha » n’a d’ailleurs pas dû être facile puisque si on fait abstraction des dérapages dus à l’obsession du prêtre, le sermon tient parfaitement la route.

Dommage qu’on ait pu voter que pour deux textes.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 22:51:45    Sujet du message: Prêchi-prêcha

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 219 - le jeu de l'écrivain possédé -> critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com