A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dérapages

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 219 - le jeu de l'écrivain possédé -> critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 18/01/2016 18:40:43    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

Depuis un moment les doigts de Serge balbutiaient. D’abord il y avait eu des fautes de frappe, des bourdes parfois cocasses, mais qui ne l’amusaient pas du tout. Son travail d’écrivain était bien organisé, aussi minuté qu’une cuisson au four. Quatre heures d’écriture matinale en commençant aux aurores. Si ses mains continuaient à jouer les guignols, il allait prendre du retard.

Maintenant, ce n’étaient plus des fautes de frappe, c’étaient des mots, des phrases indésirables qui s’affichaient. Un jour, par la fenêtre ouverte, la pluie avait éclaboussé son clavier et les touches s’étaient mises à délirer, produisant des suites de signes dépourvues de sens. Un incident très contrariant, mais purement technique. Ce matin, c’était autre chose, le texte parasite était cohérent, mais très éloigné de ce qu’il voulait écrire. Il regarda ses mains et comprit qu’elles ne faisaient qu’obéir. A qui ? Ces mots imposteurs, ces phrases usurpatrices, il les sentait s’épanouir dans son cerveau, comme si celui-ci hébergeait quelqu’un d’autre, une entité démoniaque, qui pensait et agissait de son côté, et plus efficacement, du moins pour l’écriture. Il avait beau tenter de redresser la barre, ses idées à peine formulées se diluaient, se perdaient comme dans un brouillard.

En quelques instants, plusieurs paragraphes s’étaient dévidés sur l’écran. Son roman prenait une tournure imprévue, inadmissible. Lucie, son héroïne, une jeune chômeuse, mourait soudainement devant Pôle emploi à la fin du chapitre trois. Rien moins qu’un sabordage de son intrigue initiale. Mais la malheureuse réapparut quelques pages plus loin, en fantôme prêt à régler ses comptes. Serge s’arracha si violemment de sa chaise qu’il la renversa. Lui, l’auteur réaliste, qui traitait de problèmes d’actualité, voilà qu’il donnait dans le fantastique, genre qu’il méprisait. Que penseraient ses lecteurs ?

Il se morigéna. Il fallait qu’il réagisse contre ce qu’avait sans doute généré un coup de fatigue, peut-être un début de grippe. Il prit deux cachets d’aspirine et un café serré. Il allait se reprendre en main, remettre ses neurones au pas. Il se rassit devant son micro, confiant. Il se sentait régénéré, un homme nouveau, un cerveau prêt à tourner à plein régime.


*****



Le roman avançait bien. Serge jubilait en racontant les facéties de Lucie, jeune femme tristounette, employée stressée et dépressive, devenue post mortem un fantôme déluré, trafiquant avec entrain la comptabilité du patron qui l’avait licenciée et sabotant les numéros de charme de son ex volage. Serge n’avait jamais été aussi inspiré. Sa fantaisie alignait les péripéties, trouvait les mots qui font mouche et les phrases bien en bouche. Ce livre serait un succès.


*****



Les doigts qui divaguent, qui dérapent, qui infléchissent l’histoire. Incrédule, Serge lit ce qu’il vient d’écrire : que cet épisode surnaturel n’était qu’un rêve de Lucie, évanouie devant pôle emploi. Pas morte, Lucie, même si elle n’est guère vivante. Fantôme peut-être, mais juste par sa minceur, et pas dans l’au-delà. Un homme la ramène chez elle, lui aussi est chômeur, en passe de devenir SDF. La fin du chapitre laisse présager une idylle morose entre ces deux laissés pour compte. Serge enrage. Quel démon, quel trouble mental, le pousse à troquer les merveilles de son imagination contre ces platitudes réalistes, misérabilistes ? Mais il va réagir. Il se lève, prend un café, revient, s’installe devant son écran. Le clavier recommence à crépiter.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 18/01/2016 18:40:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/01/2016 12:20:00    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

Mon deuxième choix ! Un texte très bien écrit et qui se déroule avec fluidité. J'aime beaucoup les expressions imagées, les doigts qui balbutient, un travail minuté comme une cuisson au four, les paragraphes qui se dévident sur l'écran sans que l'auteur y soit pour quelque chose...
J'ai aussi aimé le fait qu'on ne dise pas quelle est l'entité qui s'est emparée de ses doigts, qu'il y ait un flou à ce sujet et qu'après un temps de déstabilisation, l'écrivain accepte ce choix.

Par contre, j'ai été un peu déçue par le fait qu'il s'agissait d'un rêve et surprise aussi quand j'ai découvert lors des résultats, qu'il s'agissait de ton texte, Tober, alors que je sais que tu n'aimes pas les textes faisant référence à des rêves. Mais la fin, avec la volonté de l'écrivain de changer d'écriture parce qu'il se rend compte que c'est plus intéressant, rattrape le coup Wink
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 20/01/2016 19:02:16    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

Khéops, ce n’est pas exactement que je n’aime pas les textes qui font référence à des rêves ; ce que j’ai souvent critiqué, ce sont les textes qui après une histoire fantastique, loufoque etc nous apprennent que c’était un rêve. D’abord parce que c’est une des chutes les plus bateau qui soit, ensuite parce que ça sabote l’imaginaire développé par l’auteur. Ici, ce n’est pas mon texte qui se termine par un rêve, c’est le roman qu’écrit le héros. Je ne sais pas comment les autres ont compris la fin, mais pour moi, elle n’était pas explicite. Le héros se lamente de voir qu’il a écrit du fantastique et ensuite il se lamente de l’avoir saboté par le biais du rêve, en revenant au réalisme. De mon point de vue, il allait continuer à osciller entre les deux genres, avec comme « explications » possibles :

Il est manipulé par un démon qui le fait tour à tour changer de point de vue.

Il est schizophrène et manifeste tour à tour des visions différentes.

On est purement et simplement dans l’absurde.

Maintenant, qu’il se soit converti définitivement aux charmes du fantastique, comme tu l'as compris, c’est une explication valable aussi ( et dans ce cas il est mon porte parole puisqu’il est déçu que le fantastique soit démenti par le biais du rêve.)
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/01/2016 19:07:33    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

Aaaahhh ! Ok... Comme quoi, chaque lecteur s'empare d'un texte et comprend quelquefois des choses autres que ce que l'auteur a voulu écrire Smile

Ça n'enlève rien à la qualité de ton texte et au fait que je l'ai beaucoup apprécié Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 377

MessagePosté le: 20/01/2016 19:09:00    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

Mon coup de cœur : Car "On est purement et simplement dans l’absurde.."
Un absurde remarquablement raconté.
Par contre je n'ai pas du tout pensé à un rêve.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 20/01/2016 19:35:14    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

que cet épisode surnaturel n’était qu’un rêve de Lucie

C'est cette phrase qui m'y a fait penser mais que j'ai mal interprétée, semble-t-il Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 377

MessagePosté le: 20/01/2016 20:30:31    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

C'est très intéressant de voir les nuances qu'il y a dans la compréhension du lecteur/lectrice.
l'histoire elle-même ne change pas mais son interprétation apporte une vision différente.
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 821

MessagePosté le: 21/01/2016 09:33:16    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

J'avais bien compris que Tober ne s'en tirait pas avec un rêve! Je me suis laissée emporter par l'artistique atmosphère de flou qui baigne le texte et j'ai aimé la chute qui laisse entrevoir que tout cela va continuer encore et encore...
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 23/01/2016 11:28:23    Sujet du message: Dérapages Répondre en citant

Khéops a écrit:
Aaaahhh ! Ok... Comme quoi, chaque lecteur s'empare d'un texte et comprend quelquefois des choses autres que ce que l'auteur a voulu écrire Smile


Eh oui ! D'où la citation qui orne le frontispice d'AVP :

« Un livre a toujours deux auteurs : celui qui l’écrit et celui qui le lit. »
Jacques Salomé
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:47:02    Sujet du message: Dérapages

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 219 - le jeu de l'écrivain possédé -> critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com