A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'heure creuse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 220 - le jeu de l'abribus -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 05/02/2016 15:47:46    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

L'heure creuse.

Le moment de la journée que je préfère, c'est le matin très tôt, à 5 heures, au démarrage des bus. Les travailleurs matinaux, les yeux encore plein de sommeil, le corps encore tiède de la chaleur de la couette m'attendrissent. On dirait de gros bébés fragiles, qu'on aurait forcé à se lever parce qu'il le faut, le regard encore brillant des rêves de la nuit mais pas très sûrs du bien-fondé de devoir aller bosser si tôt. Silencieux, ils attendent patiemment, goûtant le calme de la nuit qui finit.

À 8 heures moins 5, ce sont les élèves du collège Paul Éluard qui s'agglutinent en grappe bruyante et désordonnée, sacs à dos vissés aux épaules. Ils rient, insouciants, s'esclaffent et se bousculent, provoquant parfois des regards noirs ou des paroles acerbes. Ils s'assoient au fond du bus, ils sont heureux. Même Lucas qui, tous les matins vers 8 heures 10, essoufflé par sa course et ses quelques kilos superflus, attrape de justesse le suivant.

À 9 heures, la réunion des ménagères à cabas se tient sous mon auvent et les conversations vont bon train avant que l'assemblée monte dans le 802 bondé. C'est l'heure où se côtoient femmes au foyer allant faire leurs courses et travailleurs costumés-cravatés, attaché case à bout de bras. Souvent, c'est Lucien qui est au volant. Lucien, il a l'air toujours triste, sans doute rêve-t-il à ses Antilles natales... Aujourd'hui il doit être encore plus nostalgique : une plage de sable noir, des palmiers et un ciel lumineux s'étalent sur ma paroi de verre. "Cap sur la chaleur des îles !" annonce le slogan.

Soudain, une camionnette dont la benne est chargée de seaux, de balais et de rouleaux de papier freine sur le trottoir devant moi. Nous sommes le premier mardi du mois et les affiches sont remplacées. Je suis curieux de savoir ce que cela va être cette fois-ci ! Tiens, du noir et blanc ! Ça change des rivages bleus de la Caraïbe. Des rondins de bois ? L'un des colleurs d'affiches démonte mon panneau vitré. L'image se dévoile peu à peu. Le haut de la tête d'un homme blond. On dirait qu'il est dans un appentis. Gilet sans manches, bandana autour du cou, chaussé de gros bottillons, une espèce de freluquet aux bras décharnés apparait. Il tient dans ses mains gantées une énorme tronçonneuse électrique et la légende dit : "All the muscles you need". Les deux colleurs terminent le travail, replacent le panneau puis repartent vers d'autres abribus.

Vers 21 heures, après la cohue de l'heure de pointe, c'est l'heure creuse. La nuit tombe peu à peu sur la ville, les lumières se réfléchissent sur les façades. Quelques passants pressés se hâtent. Un groupe de 3 jeunes garçons arrive. Ils parlent fort, se poussent. Je n'aime pas trop ce genre de gars, l'autre jour, Fabrice, un collègue de Lucien a été pris à partie par l'un d'eux. Dans 10 minutes Géraldine, la seule femme sur la ligne du 802, arrive et j'ai peur. Mais que puis-je faire ? Un garçon chétif s'approche de l'affiche publicitaire et s'esclaffe :
"Mort de rire ! C'est c' qu'i m'faut pour la haie de mon daron !
—C'est une tronçonneuse, c'est pour les arbres ! T'y connais que dalle !
—Ahaha ! Il est con l'aut' !"
Le gringalet, vexé par l'insulte se retourne et sans crier gare, flanque son poing dans la figure de son copain. Allons bon, ils se battent comme des chiffonniers ! Eh mais attention, att...
Voilà, avec leurs bêtises, ils m'ont pété ma vitre ! Ça fait deux fois en 1 mois ! Sales gosse, c'est ça, fichez le camp ! Abribus, c'est pas une vie !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 05/02/2016 15:47:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 823

MessagePosté le: 08/02/2016 11:31:51    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

Un texte qui aurait mérité un bien meilleur classement et qui aurait été mon N°3 si cela avait été possible. Le quotidien d'un abribus, assorti ou plutôt enrichi d'anecdotes, et une heure creuse pas si creuse que ça. C'est vivant, pimenté de tendresse (Lucien) et d'humour.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 588

MessagePosté le: 09/02/2016 10:15:02    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

Moi aussi, j'aurais voté pour "L'Heure creuse" si nous avions eu le droit à 3 choix. J'apprécie beaucoup le langage parlé dans la narration d'autant qu'il donne un effet très réaliste aux jeunes racailles. "All the muscles you need". C'est sacrément bien trouvé ! Ca annonce la fin, quand les gamins défoncent la vitre.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 928

MessagePosté le: 10/02/2016 11:26:43    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

Là aussi, le quotidien de l’abribus au fil de la journée avec ici les heures précises ( normal, les horaires, c’est important sur une ligne). Les notations qui restituent l'atmosphère pour chaque moment, des portraits de groupes et d’individus avec toujours le mot juste et les images parlantes. Un joli moment de suspense avec le dévoilement progressif de l’affiche. Par contre n’ai pas trop adhéré à la scène finale avec les petites racailles, sans pouvoir expliquer pourquoi.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 823

MessagePosté le: 10/02/2016 18:06:31    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

Et pourtant les petites racailles dans les bus... J'en ai vu une cet après-midi résister des pieds et des mains à un bataillon de contrôleurs qui ont eu bien du mal à l'immobiliser sur un siège en attendant l'arrivée de la police.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 12/02/2016 14:29:23    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

S’il y avait eu 9 textes, cela aurait pu être aussi mon 3è choix.
Une journée comme un autre mais dont la description est très vivante.
L’opposition « ménagères à cabas » et « travailleurs costumés-cravatés » m’a un peu fait tiquer. Et une phrase un peut trop cliché : « les conversations vont bon train »
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 928

MessagePosté le: 17/02/2016 10:59:18    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

les conversations vont bon train Je ne sais pas si c'est un cliché, mais c'est un sujet intéressant de savoir où commence le cliché et s'il est possible d'éviter totalement les clichés. Il m'arrive de trouver sous la plume d'auteurs qui écrivent très bien des formules bien plus cliché, par exemple "rapide comme l'éclair."
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 17/02/2016 11:29:49    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

Merci pour vos retours sur un texte vite écrit et pas retravaillé (ou quasi pas).

Grande question, le cliché... les éviter au maximum me semble judicieux mais certains sont quelquefois incontournables. Et puis même si on invente une expression, ne risque-t-elle pas de devenir cliché si elle est reprise à X exemplaires ? C'est l'utilisation massive et systématique par de nombreux auteurs qui crée les clichés.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 17/02/2016 16:36:45    Sujet du message: L'heure creuse Répondre en citant

Les conversations vont bon train à l'arrêt d'autobus où les considérations sur le temps qu'il fait prennent le pas sur le coût de la vie qui n'en finit pas de grimper. Razz
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 16:23:17    Sujet du message: L'heure creuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 220 - le jeu de l'abribus -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com