A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

A bris de vies

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 220 - le jeu de l'abribus -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
clara b.
Plume de Quetzal


Inscrit le: 23 Jan 2016
Messages: 22

MessagePosté le: 05/02/2016 19:59:23    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Rue de la liberté, je veille. Au bord du bitume, j’observe les flots métallisés. Bientôt le numéro 32 arrivera et emportera avec lui mes petits protégés. Ils me font penser aux moineaux qui s’éparpillent lorsqu’on leur jette du pain. Soudain, ils s’éloignent d’une nuée. Emportés par le cours de leur vie.

Je les appelle mes petits protégés, ces hommes, ces femmes, ces enfants.
Car je suis leur port, là où ils viennent s’ancrer entre deux transports. La nuit, je suis leur phare dans cette rue déserte et silencieuse. Je leur offre un banc pour poser leur fatigue, leur flemme. Je leur offre des murs de verre: pour se protéger du vent sans perdre la rue de vue. Je leur offre de la lumière pour éclairer leur nuit, leur lecture. Je leur offre un toit pour leur éviter les humeurs du ciel.
Mais tout cela n’est rien. Rien comparé au spectacle qu’ils m’offrent, eux.

Un ballet incessant. Une palette d’émotions.
Je berce les travailleurs de l’aube . Les petits écoliers de 8h m’émeuvent. Les ménagères de fin de matinée m’encombrent de leurs cabats.! Les étudiants de l’après-midi qui attendent le bus en sifflotant, ils n’ont pas l’air pressé. Et puis, c’est le tour des petits-vieux. Ceux-là, sont souvent à deux, ils vont main dans la main vers le parc. Les poches pleines de mie de pain pour nourrir les oiseaux.

Et puis lorsque tombe la nuit, l’atmosphère change. J’admire les tenues des passagers de débuts de soirée, talons hauts et élegants manteaux. Ils sont beaux, seuls impatients ou couples enlacés. Mon néon fait briller leurs tenues à paillettes, souligne leur maquillage ou éclaire leurs cheveux gominés. Et puis, plus tard, je les retrouve plus éméchés, plus fatigués mais heureux.
Témoin discret d’une vie qui fourmille.

Je suis témoin de l’impatience des retardataires ou des pressés. Des caprices et des rires des enfants sur le chemin de l’école. Des visages préoccupés des managères ou détendus des étudiants. De la tranquilité des petits vieux et de l’excitations des élégants nocturnes.
J’ai entendu des fous rires, essuyé des pleurs, partagé des confidences. J’ai lu des journeaux, des pages de roman et des lettres d’amour.

Je suis toujours là. Je suis le gardien de ma rue, l’abri des hommes.
Un nid, jusqu’à leur prochaine destination. Je suis un lieu de passage, un point de départ ou d’arrivée. Une provenance ou une destination.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/02/2016 19:59:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 08/02/2016 10:52:55    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Ce texte, relativement court aurait mérité d’être plus étoffé afin de nous faire ressentir davantage les émotions de l’abribus narrateur, qui restent parfois un peu abstraites. Par exemple Les petits écoliers de 8h m’émeuvent aurait pu être un minimum développé.
emportera avec lui mes petits protégésJe les appelle mes petits protégés. Je trouve que cette répétition ne se justifie pas et alourdit le début de l’histoire. Mais dans l’ensemble, le style est élégant et agréable, avec de très belles formules :
Emportés par le cours de leur vie
Témoin discret d’une vie qui fourmille.

Un début plus qu’honorable dans le Jph : très prometteur.
Dernière remarque, même si ça n'a rien à voir avec le talent d'écriture : Attention aux fautes d’orthographe.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 08/02/2016 11:24:32    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Il n'y a pas grand-chose à reprocher à ce texte. Il répond parfaitement au sujet; il lui manque un peu d'originalité car il se borne à décrire le quotidien d'un abribus. Quelques anecdotes auraient pimenté l'ensemble . Mais le style est en effet très prometteur.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 912

MessagePosté le: 08/02/2016 14:55:55    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Je rejoins Tobermory et Danielle dans leur appréciation de ce texte pour lequel j’ai voté. Bien qu’il abuse de phrases courtes dont on se demande parfois pourquoi des points plutôt que des virgules les séparent, il se dégage de ce texte court une certaine poésie à laquelle j’ai été sensible (la nuit, le port, le phare, le nid, le départ et l’arrivée...)

J’aime l’inversion de la première phrase : « Rue de la liberté, je veille. » Le ton est donné, l’image est appropriée pour un abribus. L’auteur a du style, qu’il se concentre maintenant davantage sur l’histoire.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
clara b.
Plume de Quetzal


Inscrit le: 23 Jan 2016
Messages: 22

MessagePosté le: 09/02/2016 09:58:29    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Un grand merci pour ces retours! Okay
Vos remarques sont très pertinentes, j'en prends bonne note et tâcherai de faire mieux à l'avenir

Il est vrai que le texte était trop court et peu étoffé, pour ma défense, je n'ai eu que quelques heures pour le faire puisque je me suis inscrite sur le site la veille de la date limite d'envoi des textes...
Ce n'est pas le cas pour le prochain jeu, donc j'espère avoir le temps de rendre un texte plus abouti
(Quelle pression!)

Mais bon, pour les fautes d'orthographe et le manque d'originalité, je plaide coupable Crying or Very sad

Un immense merci à Orcus pour cette voix!! Cela fait du bien à l'égo et m'évite la dernière place du classement!
Et ça, c'est tout simplement excellent car j'aurais bien été ennuyée de devoir trouver le prochain sujet...

Merci pour votre accueil sur ce forum
C'est un régal de lire vos textes, j'ai hâte de lire les prochains!

A très vite!
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 09/02/2016 10:08:20    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

clara b. a écrit:


Merci pour votre accueil sur ce forum
C'est un régal de lire vos textes, j'ai hâte de lire les prochains!

A très vite!


Rebienvenue Clarab. Smile
J'ai trouvé ton texte drôlement bien écrit et poétisé par le rythme des phrases courtes et très ponctuées... mais il ne fallait en choisir que 2 !

A +
Revenir en haut
clara b.
Plume de Quetzal


Inscrit le: 23 Jan 2016
Messages: 22

MessagePosté le: 11/02/2016 10:02:23    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Merci beaucoup Donaco! J'en rougirai presque!
J'en profite pour te dire que j'ai beaucoup aimé ton texte, je l'ai trouvé très original!
A tres bientot
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 14/02/2016 10:22:03    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

Moi aussi, ce texte m'a semblé intéressant et riche d'images. Un peu trop "moi-je", cependant l'abribus... Il lui faudrait prendre un peu de recul...

Pour les fautes, j'ai espéré que "managères" n'en soit pas une et que tu aies inventé des femmes qui ne soient pas ménagères à cabas (sans t à cabas) Razz (bizarre ma phrase, même après correction !)

Pour un texte écrit un jour après l'inscription, chapeau ! moi, je suis incapable d'écrire une texte dans la journée. Il me faut une ou deux nuit de réflexion inconsciente pour le boucler...
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902


Dernière édition par Genovanna le 14/02/2016 22:25:32; édité 2 fois
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 14/02/2016 19:39:20    Sujet du message: A bris de vies Répondre en citant

C'est clair ! Moi je rumine ça plusieurs heures, je l'écris en moins d'une heure et je le recommence pendant 6 jours...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:26:44    Sujet du message: A bris de vies

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 220 - le jeu de l'abribus -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com