A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Beauté exotique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 222 - la plante verte de Versailles -> critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 921

MessagePosté le: 08/03/2016 10:43:48    Sujet du message: Beauté exotique Répondre en citant

J’ai vu le jour au cœur de la forêt africaine, où l’on me nomme Okapumé. Je ne suis pas plus haute qu’un enfant pygmée, mais avec mon feuillage déployé en graciles volutes et mes fleurs de braise, j’ai vraiment belle allure. Lorsque des hommes vinrent me déterrer , je crus ma dernière heure arrivée. Je fus rassurée en voyant qu’on me replantait avec les plus grands égards dans un pot incrusté de pierreries. Je compris que j’étais une plante hors du commun, promise à un destin exceptionnel. Des conversations m’apprirent que je faisais partie des cadeaux que notre roi comptait faire remettre à un autre souverain, « le plus grand roi du monde », Louis XIV, dit aussi « le roi Soleil » qui dirigeait une nation lointaine.
Après un long voyage par mer et terre, au cours duquel on ne manquait jamais de m’arroser et de me placer à la meilleure exposition, nous arrivâmes au palais, une merveille qui semblait sortie d’un rêve ou d’un conte. Le roi me fit installer sur un socle dans ce que je pris d’abord pour une serre, mais qui était une pièce tout en longueur tapissée des deux côtés par des glaces. Comme le jardinier en chef s’inquiétait de savoir si je n’allais pas dépérir, aussi loin du climat africain, l’un des ambassadeurs répondit « Le rayonnement de sa Majesté illumine jusqu’à l’autre bout du monde, il ne laissera pas cette plante manquer de chaleur.»
Vous pourriez penser que je m’ennuyais, seule de mon espèce dans cette Galerie des glaces. Il n’en était rien car les échos visuels de mon reflet répercuté à l’infini formaient une forêt, une forêt de moi-même, ce qui n’était pas peu flatteur pour mon égo.
Je survécus au roi et ce fut bien après sa mort que survint un autre évènement capital de ma vie. Un homme tomba en arrêt devant moi, sortit un papier et me croqua en quelques traits. Quelques temps plus tard, il revint et montra au roi un rouleau de tissu sur les impressions duquel on reconnaissait ma gracieuse personne au milieu de scènes champêtres. L’homme n’était autre que Jean-Philippe Oberkampf, qui venait d’inventer ce qu’on allait appeler « toile de Jouy », du nom de Jouy en Josas, la localité toute proche où on la fabriquait. Comme j’étais heureuse à l’idée que dans quantité de palais, châteaux et demeures bourgeoises, on admirait mon image.
Les années passèrent et je continuais à être belle et à me taire avec une élégance aristocratique. Ce bonheur prit fin quand survint la Révolution. La Galerie fut envahie par une foule de manants et de roturiers. On parla de me détruire comme témoin d’un passé honni. Finalement un homme m’enleva et me vendit à un marchand, lequel me marchanda au tenancier d’un bouge enfumé et puant. Dans cette atmosphère délétère, je commençais à m’étioler. Je fus l’objet d’une succession de transactions louches, qui m’amenaient dans des lieux toujours plus sordides. J’échouai ainsi dans le taudis d’une vieille. J’étais presque aussi légume qu’elle et je m’imaginais vouée au tas de compost parmi les épluchures lorsqu’une joie inattendue me submergea. Ma gloire était encore d’actualité ; c’était bien mon image que je voyais, au milieu d’une scène champêtre telle que celles dont Maître Oberkampf avait orné ses toiles. Tout cela sur un rouleau de petite taille, dont la vocation m’échappait, ramené dans les emplettes de la vieille.
Ce fut lorsque, ultime déchéance, on me relégua dans le « chalet de nécessité » au fond du jardin que je compris de quelle façon on m’honorait désormais.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)


Dernière édition par tobermory le 10/03/2016 18:08:47; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/03/2016 10:43:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 810

MessagePosté le: 08/03/2016 16:19:16    Sujet du message: Beauté exotique Répondre en citant

Mon N°2. L'odyssée de cette plante au nom chantant d'Okapumé avait tout pour me plaire. Parfaitement dans le sujet: grandeur et décadence. Brillamment contée, sans oublier son intérêt historique. Je n'ai pas pris la peine de consulter Wikipédia mais je suis persuadée que Tobermoryne nous raconterait pas de sornettes !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 09/03/2016 14:57:51    Sujet du message: Beauté exotique Répondre en citant

Mon coup de coeur

Ce texte totalement en accord avec le sujet m’a plu par la fluidité de son récit et par quelques trouvailles dont celle-ci
… les échos visuels de mon reflet répercuté à l’infini formaient une forêt, une forêt de moi-même, ce qui n’était pas peu flatteur pour mon égo.
ainsi que la déchéance de la fin...

P.S. Je n’ai pas trouvé Okapumé dans mes références botaniques, ne connaissant qu’Okoumé comme espèce approchant.

Pour être orthoconstructive, j'ajouterais qu'il y a une faute d'orthographe... À toi de la trouver, Tobermory Razz
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 921

MessagePosté le: 10/03/2016 11:53:05    Sujet du message: Beauté exotique Répondre en citant

Merci pour vos commentaires.

@ Danielle : je me suis inspiré d’une réalité historique : les rapports de Louis XIV avec L’Afrique. Le Roi Soleil entretenait sa réputation auprès des souverains Africains Par l’intermédiaire des explorateurs. Certains de ces souverains le considéraient en effet comme « le plus grand roi de l’univers » et lui envoyaient des émissaires chargés de lui remettre des présents. Pour le reste, l’histoire de la plante est inventée, et donc aussi l’inspiration qu’y aurait puisé l’inventeur de la toile de Jouy. J’en profite d’ailleurs pour rectifier le nom de ce dernier : c’est Christophe Philippe Oberkampf.

@ Genovanna : cette plante est imaginaire et pour son nom, je me suis inspiré d’un nom de lieu néo-calédonien légèrement modifié.
Faute d’orthographe repérée et corrigée !
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 10/03/2016 17:22:54    Sujet du message: Beauté exotique Répondre en citant

tobermory a écrit:
Merci pour vos commentaires.

@ Genovanna :
Faute d’orthographe repérée et corrigée !


Ta ta ta, alors c'est qu'il y en avait deux ! Je la vois toujours...
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 921

MessagePosté le: 10/03/2016 18:11:21    Sujet du message: Beauté exotique Répondre en citant

Exact, cette fois ça y est, les demeures bourgeoises se sont accordées.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 01:19:31    Sujet du message: Beauté exotique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 222 - la plante verte de Versailles -> critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com