A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Barbara

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 223 - un inconnu qui vous connait... -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 21/03/2016 10:30:21    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

" Je marche dans la rue. La rue d'une grande ville européenne. Beaucoup de monde dans cette rue très passante, commerciale. Jour de marché. Il fait beau ? Oui. Je regarde les étalages de légumes. Non, de fleurs. J'aime les fleurs. Je suis fascinée par cette vision colorée et festive. Il y a du bruit : les chevaux attelés aux cabs légers, conversations des passants, cris des marchands... Un homme, grand, que je ne connais pas, me hèle et aussitôt m'étreint en s'écriant : « C'est si bon de te revoir ! »
« Monsieur !... Je... Je...»
"

- Le texte ! Le texte ! Barbara ! Ca fait quatre fois !
- Amende ! crie le régisseur du haut de son perchoir.
- On ne peut pas travailler dans ces conditions ! Cette péronnelle est incapable de mémoriser ses répliques ! s'écrie Stenger en colère. Foutez-la à la porte !
- J'ai demandé que vous intériorisiez votre personnage et que vous appreniez votre texte ! hurle Jasmine Herse, la metteure en scène. Reprenons ! Barbara, en place !

Georges Stenger, c'est mon partenaire, un excellent comédien. Sa diction, ses intonations, sa gestuelle sont techniquement impeccables . Stenger donne l'impression d'être naturel, de ne pas jouer.

A la sortie du Conservatoire, j'ai eu un succès fulgurant. La presse prédisait un avenir radieux : Jeune espoir féminin en vue, une étoile montante ! La renommée trop rapide m'a d'abord enivrée puis effrayée.... Tout est allé trop vite. J'ai enchaîné les répétitions sans fin dans des rôles exigeants et puis aussi la fatigue, une pression toujours plus forte, un trac incontrôlable. Quand j'ai obtenu un rôle dans la nouvelle mise en scène de Herse, on m'a dit : « Herse et Stenger ? Le couple maudit ? Tu n'as pas peur ! »

Stenger est excellent comédien mais c'est aussi un cuistre innommable, prétentieux, ne visant que le Molière. Jasmine Herse est d'une exigence démesurée. Le régisseur agit en contremaître : il épie les comédiens, foudroie tout défaillant, traque et met à l'amende toute erreur de diction. Moi, je suis en chute libre dans cette pièce maussade (on dirait un mauvais Thchekhov) et à l'image de son héroïne : une aristocrate ruinée qui voit s'effondrer le régime tsariste et tous ses idéaux personnels. Mes journées sont ponctuées de réprimandes, de reproches, des ires démesurées de mon partenaire aux phrases assassines. Parfois, j'ai envie de m'enfuir...
Le seul être sympathique dans ce petit théâtre pompeux, c'est Jean Pierre, le souffleur. Cet homme discret, au regard doux, d'un bleu profond, me gratifie toujours de généreux sourires venus du petit soupirail enterré dans la scène et plus encore quand il me reprend après une erreur ou m'aide en pleine hésitation. J'ai remarqué plusieurs fois son attention à mon égard et sa délicatesse, toute en retenue, me permet de tenir encore dans cette ambiance délétère.

- Bon ! On passe à la scène 4 ! hurle Jasmine. Barbara !
J'enchaîne :
- Je me suis dit... Je me suis dit qu'une étoile filante, c'était comme... Une étoile qui brillait ... Mais se cachait... Mais qui se cachait... parce qu'elle avait peur de briller. ..

Je sais déjà ce qui va arriver... Je le sais avant la réprimande... Mais c'est la première fois que je remarque à quel point ce regard, ces yeux fixes levés vers moi, brillent intensément dans l'obscurité. Dans un murmure, Jean Pierre me corrige et déclame à voix lente :

- Une étoile filante, c'était une étoile qui pouvait être belle mais qui avait peur de briller et s'enfuyait le plus loin possible...

On dirait des mots d'amour... "
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 21/03/2016 10:30:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 22/03/2016 11:33:13    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Bon, je recopie ici mon commentaire

L’idée de la répétition de théâtre m’a paru bonne et bien mise en scène. Une astucieuse façon de coller au sujet. Le bafouillage de l’actrice traduit tout à fait la difficulté de la phrase à étoile un peu tordue.
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 821

MessagePosté le: 22/03/2016 12:21:45    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Je dirais la même chose que Genovanna tout en ajoutant que le texte dont je reconnais l'originalité n'a pas réussi à me séduire.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 912

MessagePosté le: 22/03/2016 17:25:39    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Mon vote coup de coeur pour ce texte vif où la contrainte de la phrase imposée est bien gérée par le biais de cette répétition de théâtre. La rivalité entre les acteurs est plausible, ainsi que l'intérêt discret que porte le souffleur à la jeune actrice ("regard doux", oui; "bleu profond" : limite cliché). En outre, ça me rappelle l'un de mes textes où j'avais utilisé le même subterfuge (avec moins de succès). Première place méritée.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DocLulu
Plume de Kinor


Inscrit le: 29 Fév 2016
Messages: 113

MessagePosté le: 22/03/2016 21:08:51    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Première place réellement méritée ! Se lit avec plaisir et avec une cohérence de l'histoire parfaite !
J'aurai aimé voir la suite pour peut être découvrir le début d'une romance.. Smile
Seule remarque que je suis faite en lisant le texte c'est que si ils reprennent après le cafouillage initial, la lecture du début en italique et de la phrase ensuite émise par Barbara devraient être liées... Alors que la ça fait plus "Je me débarrasse des phrases en disant que c'est dans la pièce " plutôt que de réellement essayer de faire tenir la pièce de théâtre dans la continuité..

Barbara ! Quelle piètre actrice !
_________________
Écriture, l'ancre de nos vies.
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 23/03/2016 10:35:32    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

@ Doclulu : oui mais non! Car on n'est plus à la même scène. Jasmine Herse dit : " Bon ! On passe à la scène 4 ! " Ca laisse supposer que la première scène n'est pas celle-ci mais ça... je n'avais pas assez de place pour l'écrire ! Smile


@Orcus : merci pour ton commentaire !Smile Je serai ravie, à l'occasion, de lire le texte que tu as écrit.
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 912

MessagePosté le: 23/03/2016 11:07:51    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Le bal de la mort rouge, jph 203.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 23/03/2016 11:25:03    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Orcus a écrit:
Le bal de la mort rouge, jph 203.


Orcus a écrit:
– Toi, tu… tu te tais.



Laughing Laughing Incroyable chute !


Tu as le chic pour les descriptions qui rendent un effet de vraisemblance très agréable : le masque de Venise par exemple...
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 23/03/2016 18:10:21    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Ce texte ne manque pas de qualités, il est original, la romance entre l'actrice est charmante et couronnée par une très jolie dernière phrase. En revanche, c'est du côté de la consigne que je trouve que ça pèche. Là, attention, je vais me livrer à un pinaillage en règle Mr. Green Déjà, la phrase imposée est citée deux fois, mais toujours avec des modifications que le sujet n'autorisait pas . Mais surtout, pour l'utilisation c'est comme le dit Doclulu :"Je me débarrasse des phrases en disant que c'est dans la pièce " Aussi bien la situation de base ( l'inconnu qui vous reconnaît ) que la phrase imposée, sont évacuées et reléguées dans un autre texte essentiellement hors champ. Donc impossible de juger si la situation et la phrase sont bien utilisées puisqu'elles font partie d'un texte dont on ne connaît que des bribes.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 23/03/2016 18:38:45    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Oui, tu pinailles. C'est un procédé de détournement. Et rien n'exigeait que la phrase ne soit pas citée deux fois.

Mais j'ai toujours beaucoup de mal avec les consignes, en général. Smile
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 23/03/2016 18:44:36    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

En effet, absolument rien n'interdit de citer la phrase plusieurs fois, mais il faudrait qu'au moins une fois, elle soit telle que dans le sujet.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 23/03/2016 19:53:07    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Entièrement d'accord avec Tober concernant la règle. J'avoue que je n'avais pas noté l'erreur, alors que j'ai relu tous les textes avant mon vote pour vérifier que la phrase était bien citée...

On pourrait rejeter d'emblée les textes non conformes (ça a été fait à une époque). Ici nous laissons le lecteur-votant apprécier la qualité du texte et décider dans quelle mesure il prendra en compte le respect de la consigne dans son vote. A l'avenir on pourrait y repenser, ou pourquoi pas à un système intermédiaire : si les textes sont envoyés suffisamment à l'avance et qu'ils ne respectent pas la règle, on contacte l'auteur pour lui proposer une dernière chance s'il nous renvoie à temps une version corrigée.

Cela dit, comme je l'ai dit en commentaire des résultats, ce texte reste très sympathique à lire !
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 23/03/2016 20:35:58    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Ok, compris ! Va pour la solution proposée (contacter les auteurs) :j'ai envoyé le mien ce matin.
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 23/03/2016 20:48:29    Sujet du message: Barbara Répondre en citant

Pas d'emballement, c'est juste une idée ! Tober et moi préciserons tout ça bientôt...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:46:36    Sujet du message: Barbara

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 223 - un inconnu qui vous connait... -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com