A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

CHAPITRE 1110

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
MiaTheDreamer
Plume de Piaf


Inscrit le: 25 Mar 2016
Messages: 11

MessagePosté le: 31/03/2016 23:06:51    Sujet du message: CHAPITRE 1110 Répondre en citant

Bonsoir~! Je préviens tout de suite, niveau cul-cul la praline, on peu difficilement mieux faire, et je me suis moi même étonnée, parce que je n'ai jamais écrit quelque chose d'aussi niais... .-. Mais bon, j'en avais besoin. Sur ce, bonne lecture, j'attends vos avis avec impatience ^^

CHAPITRE 1110

À Camille,

Parfois, la vie me donne une nouvelle vision des choses, et parfois, les choses me donnent une nouvelle vision de la vie.

Ces choses, je peux les compter sur mes doigts,
Et tu en fais partie.

C’était l’une de ces nuits plutôt fades, sans âme ni couleur, que nous offrait le mois d’Octobre, passé maître dans l’art.
Insoupçonnée, elle sillonna nos pensées et perça cet épais brouillard.
C’était la naissance de notre histoire.

Au début, malgré le fond de l’air qui se refroidissait déjà à l’approche de l’hiver, elle s’annonçait aussi légère qu’une pluie d’été, éphémère.

Mais elle s’affirma et en décida autrement.
Je ne saurais dire si il ne s’arrêta jamais de pleuvoir ou si elle avait tarit la pluie pour la métamorphoser en une journée ensoleillée.

Alors qu’elle s’était peinte en un bourgeon fragile durant sa genèse, elle se dresse maintenant fièrement, aussi haute que le ciel, aussi forte que le vent, arborant une couronne de braises.

Elle peu paraître étrange, seule dans ce désert aride alors qu’à côté d’elle, elles sont regroupées en un massif généreux, l’observant de leurs regards putrides.

Les gens la méprisent, et pourtant elle a pris mes pensées sous son emprise.

Ouais parce que tu vois, même si elle te fait sourire mais ne te fais pas rêver, même si tu peux la trouver futile, à ma vie, elle est devenue plus qu’utile.

Elle est l’une des couleurs qui, comme un arc-en-ciel, miroitent dans mes pensées et qui constituent mon paradis spirituel dans lequel je rêve et j’évolue, dans lequel je me réfugie quand j’en ai marre du monde.

Malgré la distance, je sens ses rayons chauds pénétrer ma peau et secouer mon âme, réussissant même à décrocher un sourire à ma face impassible des mauvais jours.

J’entends sa voix, qui, par de simples mots, peint mon visage de gaieté.
Des mots qui se transforment en impressions, qui meublent mes pensées vides et comblent ma solitude torride, qui fait sourire mon affliction, ces jours où le monde n’a pas envie de me voir, et où, réciproquement, j’encule le monde.

Alors merci, merci de me l’avoir offerte.
Parce que même si l’on est loin, elle a rendu notre lien immatériel bien plus réel que celui que j’ai avec ceux que je peux effleurer de la paume de ma main.

Alors merci, Camille,
Grâce à toi, j’ai désormais une nouvelle vision de l’amitié.

_________________
- Parce que le rêve est éternel-
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 31/03/2016 23:06:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 01/04/2016 17:27:56    Sujet du message: CHAPITRE 1110 Répondre en citant

C'est tout à fait cucul, inutile de le nier, mais également touchant ; malgré les maladresses je suis sûre que ce texte a fait plaisir à la personne à qui il était adressé.

Quelques rapides suggestions de forme :

- Enlever l'allusion au fond de l'air qui est frais (aussi anti-glamour qu'une culotte de grand-mère)
- Enlever la majuscule à octobre (arrêtez d'écrire comme les Anglais, tous ! Very Happy )
- Avait tarit -> avait tari
- Elle peu -> elle peut
- Un regard putride ? Putrescent plutôt ? (qui a la capacité de putréfier...)
- Paradis spirituel : un peu redondant, on pourrait écrire paradis intime (on parle des couleurs créées grâce à la présence de Camille...à expliciter ?)
- J'en ai marre du monde, à ma face impassible : ça sonne très argotique, non ? (alors même qu'en général face est employé de manière soutenue, ici on a l'impression que c'est de l'argot)
- Solitude torride : à part la jolie allitération, on ne comprend pas ce que font ses mots ensembles, surtout que Camille est dépeinte comme quelqu'un qui insuffle de la chaleur dans un esprit attristé, avec l'emploi champ lexical du froid (pluie, hiver...).
- J'encule le monde : j'ai éclaté de rire devant un tel contraste avec le reste du texte ! Du coup je valide le "marre du monde". C'est inattendu mais attention, ça ne fait que renforcer l'aspect général naïf et cucul du texte, et ça casse tout début d'émotion. A toi de voir quelle orientation tu veux lui faire prendre.
- Merci de me l'avoir offerte : au début j'avais compris que tu remerciais un donateur inconnu qui t'aurais ofert Camille ; ensuite j'ai compris que tu remerciais Camille de t'avoir offert une nouvelle vision des choses, et donc de l'amitié. Ça reste pas très clair s't'affaire ! Smile
Revenir en haut
MiaTheDreamer
Plume de Piaf


Inscrit le: 25 Mar 2016
Messages: 11

MessagePosté le: 01/04/2016 20:38:14    Sujet du message: CHAPITRE 1110 Répondre en citant

Hori a écrit:
C'est tout à fait cucul, inutile de le nier, mais également touchant ; malgré les maladresses je suis sûre que ce texte a fait plaisir à la personne à qui il était adressé.

Quelques rapides suggestions de forme :

- Enlever l'allusion au fond de l'air qui est frais (aussi anti-glamour qu'une culotte de grand-mère)
- Enlever la majuscule à octobre (arrêtez d'écrire comme les Anglais, tous ! Very Happy )
- Avait tarit -> avait tari
- Elle peu -> elle peut
- Un regard putride ? Putrescent plutôt ? (qui a la capacité de putréfier...)
- Paradis spirituel : un peu redondant, on pourrait écrire paradis intime (on parle des couleurs créées grâce à la présence de Camille...à expliciter ?)
- J'en ai marre du monde, à ma face impassible : ça sonne très argotique, non ? (alors même qu'en général face est employé de manière soutenue, ici on a l'impression que c'est de l'argot)
- Solitude torride : à part la jolie allitération, on ne comprend pas ce que font ses mots ensembles, surtout que Camille est dépeinte comme quelqu'un qui insuffle de la chaleur dans un esprit attristé, avec l'emploi champ lexical du froid (pluie, hiver...).
- J'encule le monde : j'ai éclaté de rire devant un tel contraste avec le reste du texte ! Du coup je valide le "marre du monde". C'est inattendu mais attention, ça ne fait que renforcer l'aspect général naïf et cucul du texte, et ça casse tout début d'émotion. A toi de voir quelle orientation tu veux lui faire prendre.
- Merci de me l'avoir offerte : au début j'avais compris que tu remerciais un donateur inconnu qui t'aurais ofert Camille ; ensuite j'ai compris que tu remerciais Camille de t'avoir offert une nouvelle vision des choses, et donc de l'amitié. Ça reste pas très clair s't'affaire ! Smile



Merci d'avoir pris le temps de donner ton avis! Et oh mince.... C'est la version "libre" ça .-. La version "ado en dépression niaise" ce qui justifie le "j'encule le monde" . Je suis comme ça oui, au beau milieu d'une phrase baudelairienne, je sors des "putains" .-. Faut pas chercher, je pense que mon cerveau est confus .-.
Sur ce, merci beaucoup, je vais corriger en suivant tes conseils ^^
_________________
- Parce que le rêve est éternel-
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 01/04/2016 22:43:56    Sujet du message: CHAPITRE 1110 Répondre en citant

Conseils qui ne sont que des conseils ! Very Happy
Revenir en haut
Montparnasse
Plume de Garuda


Inscrit le: 28 Sep 2015
Messages: 355

MessagePosté le: 02/04/2016 09:52:40    Sujet du message: CHAPITRE 1110 Répondre en citant

Je ne trouve pas que ce texte soit niais mais plutôt fleur bleue. Et dans l'ensemble, très bien écrit. Bravo !
Quelques remarques :

Citation:
passé maître dans l’art.


Je trouve qu'il manque un complément, cette fin de phrase est trop brutale. D'autant que la phrase suivante semble en être la suite.


Citation:
Les gens la méprisent, et pourtant elle a pris mes pensées sous son emprise.


Que veux-tu dire exactement ? Ce n'est pas clair. Je ne trouve pas la rime (l'homéotéleute) très réussie.


Le langage poétique soutenu exclut tout autre registre (langage parlé, argotique, vulgaire). Il ne faut pas changer de registre en cours de route. J'imagine qu'il est possible de faire de la poésie dans l'un ou l'autre registre mais, à mon avis, il ne faut pas en sortir.

Citation:
Ouais parce que tu vois, même si elle te fait sourire mais ne te fais pas rêver, même si tu peux la trouver futile, à ma vie, elle est devenue plus qu’utile.


En plus, on n'est plus dans le même genre, le même style. Ca détonne. Le sens n'est pas clair.


Citation:
solitude torride


Il faut trouver autre chose. Que veux-tu dire ?


La fin du poème est plus un dialogue qu'une poésie. C'est du langage parlé de 2016. Pour moi, c'est exogène. Ce n'est pas la partie que je préfère.
_________________
Comment Eve aurait-elle pu naître d'une côte d'Adam ?
La beauté ne peut être simplement une partie de la force.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:48:17    Sujet du message: CHAPITRE 1110

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Poésie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com