A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Dans le collimateur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 224 - une vieille dame armée... -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 06/04/2016 13:11:30    Sujet du message: Dans le collimateur Répondre en citant

Dans le collimateur

Le quartier des Bleuets était une sorte de village à l’ancienne au cœur d’une banlieue hérissée de tours, chair d’acier et de béton irriguée d’un réseau de voies rapides, rocades, échangeurs. Les Bleuets n’avaient pas subi les outrages des pénétrantes et autres radiales. Quand on débouchait dans ses ruelles bordées de villas et de jardinets, le silence se faisait, on respirait un autre air, hors du temps. C’était une bouchée de choix dans laquelle les promoteurs n’avaient pas réussi à mordre car les propriétaires s’étaient entendus pour refuser de vendre. Cet espace protégé était aussi devenu une « niche écologique » pour la faune campagnarde chassée par les tronçonneuses, les marteaux piqueurs et les bétonneuses de la fureur urbanistique des alentours.

En sécurité, lapins, lièvres, oiseaux, hérissons, crapauds, toute la biodiversité animale de nos climats avait refait sa vie dans les jardins du quartier. Mais la sérénité qu’aurait dû apporter ce premier jour de printemps bruissant de gazouillis et de et de trottinements de bestioles affairées à leurs amours, n’était pas au rendez-vous, à cause de celle qu’on appelait la folle, ou la vieille. Personne ne connaissait son nom, mais on savait qu’elle était âgée et qu’elle s’était installée depuis très peu de temps dans la bicoque du centre du quartier libérée par la mort de Mario, un paisible retraité. Tôt ce matin, la vieille était apparue tantôt à son balcon, tantôt à l’une des fenêtres donnant sur les trois autres côtés, mais toujours braquant un fusil à lunette! On n’osait plus sortir. On se téléphonait :
- Faut appeler la police.
- Tu sais bien que moins on parle du quartier, mieux c’est. Les promoteurs sont à l’affut et les autorités nous voient d’un mauvais œil. On fait figure de verrue dans la tronche en béton de leur banlieue. Prétexte de sécurité ou autre et on nous fera évacuer vite fait.

Eric, qui était journaliste et avait des contacts dans la police et les administrations, passa quelques coups de fils d’où il ramena des informations sur la dame au fusil : Clara Varsi, 73 ans; a hérité de la bicoque à la mort de Mario, son frère, lequel dans sa jeunesse, avait été un fervent de la chasse au gros gibier en Afrique.

- Elle aura trouvé l’arme dans les affaires du frère, et maintenant le gros gibier, c’est nous, grommela Gilles, militaire en retraite, qui annonça qu’il allait illico mener une opération commando pour mettre la vieille hors d’état de nuire. Fusil de chasse à la main, il progressa en se cachant derrières les arbres et les voitures jusqu’à se trouver sous la fenêtre de la femme, résolu à tirer à son moindre mouvement. A ce moment il s’aperçut qu’un jeune homme se tenait devant la maison et lui faisait signe de détourner son arme :

- Je suis son petit-fils. J’ai entendu parler de l’affaire et j’ai compris ce qui se passait ici. J’ai rappliqué aussitôt, avant qu’un drame se produise. Grand-mère n’a jamais tué ni bêtes ni gens. L’important, ce n’est pas le fusil, c’est la lunette. Elle est passionnée d’animaux ; dans ce quartier il y a de quoi faire.

- D’accord, répliqua Gilles, dans ce cas, elle n’avait qu’à démonter la lunette. Et je peux vous garantir qu’elle m’a visé, et pareil pour mes voisins.

- Quand elle était bien en train d’observer un écureuil qui courait sur un mur ou un merle qui bâtissait son nid, ça l’énervait qu’un riverain se montre et fasse fuir la bestiole. Alors, elle a pigé le truc, elle a commencé à faire mine de viser les gêneurs…
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 06/04/2016 13:11:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DocLulu
Plume de Kinor


Inscrit le: 29 Fév 2016
Messages: 113

MessagePosté le: 09/04/2016 11:23:33    Sujet du message: Dans le collimateur Répondre en citant

Rien a dire sur ton texte Tober. Hormis qu'il se lit avec un facilité déconcertante, que l'on est immédiatement plongé dans le quartier paisible des bleuets et que l'on sent son parfum printanier. La chute est très drôle et toute l'histoire est bien cousue.

Un régal. Chapeau
_________________
Écriture, l'ancre de nos vies.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 22:48:40    Sujet du message: Dans le collimateur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 224 - une vieille dame armée... -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com