A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Primrose

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 224 - une vieille dame armée... -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DocLulu
Plume de Kinor


Inscrit le: 29 Fév 2016
Messages: 113

MessagePosté le: 08/04/2016 20:06:14    Sujet du message: Primrose Répondre en citant

Primrose

9h00. Une silhouette légèrement rondouillette se faufile à travers les bois a petites foulées. Ema de ses 80 ans tout juste acquis n’avait pas décidé de se laisser grignoter par l’ enracinement. D’un souffle court elle coupe à travers le bois de Regent’s Park. Les pluies de l’hiver imprégnaient encore d’un fin filet les pelouses , leurs donnant cet aspect si typique du Londres « Smoke » .
Sa foulée la rapproche désormais avec sueurs et rougeurs près de sa maison près de PrimroseHill. C’est là qu’elle a choisi de bâtir sa vie entre Fellows road et Eton Avenue, lieu qui malgré son calme apparent de petit quartier résidentiel était un endroit vivant et captivant d’amitiés.
Cette matriarche forte de ses quadriceps endurcis s’ étire allégrement devant le perron indigo de sa résidence. Mais il est déjà 9h30 et entre deux étirements routiniers son regard s’interroge de l’absence de riverains aux alentours. Soit. Le dimanche il y a rarement foule se dit-elle.
« Edgar ! Tu verrais la rue ce matin ! Complètement déserte ! ». Dans le salon familial où Edgar découpe ses maquettes usuellement il n’y avait personne. Sur la grande table de chêne accolée a la fenêtre ne restait que le cutter fidèle de son mari et un travail inachevé. « Edgar !! » Aucunes réponses. Ema connaît son mari et grand seigneur, jamais, oh non jamais il ne quitterai son dimanche paisible pour autre bonheur. Dans le silence régnant, elle monta d’un pas tendu à l’étage, laissant échapper de fébriles appel de moins en moins convaincu. Personne. La quiétude de PrimroseHill dont elle ventait les vertus auprès de ses camarades lui faisait finalement défaut.

D’une démarche devenant plus hésitante, elle regarda à travers la fenêtre a galandage du premier étage. Le seul mouvement qu’elle perçu fût le rayonnement du soleil jouant de force afin d’enfin pénétrer les nuages. Et cela ne réussit pas réchauffer ses ardeurs.
Un bruit clastique résonna, un son de verre qui s’éclate et s’éparpille sur le sol. Ema scruta d’un regard crispé les alentours… Cherchant dans une obsession soudaine et un peu folle de quoi se défendre contre ce truand sonore et sans visage. Sa vision s’arrêta sur le sac de golf de son mari. En une enjambée vive elle pris place près de son armurerie de fortune et en arracha l’ouverture. D’une main ferme et moite elle empoigna le bois numéro 7, elle avait le souvenir que sa tête en titane avait à maintes reprise botté les balles de leurs tee pour rapporter des victoires à Edgar. Ce pauvre Edgar qui doit être terrorisé a l’heure qu’il est.
Armée de cette masse improvisée. Voilà notre vioque bien conservée en train de descendre ces escaliers pommelés de lumière d’une juste habilité. La voici presque à la porte menant à la cave, le silence devenant assourdissant pour son esprit. Moulée dans son apparat de sportive du dimanche, elle pousse la porte adroitement. Entame à nouveau sa descente vers les profondeur de son havre de paix afin de libérer son copain de vieillesse. Des sonorités multiples sortent du pénombre, diffuses et indistinctes… Ses yeux vigiles encore non habitués à l’obscurité se font soudain éblouir par une lumière intense. Son ouïe se fait sortir d’apnée par une multitude de voix claironnantes. « Joyeux anniversaire Ema !! Joyeux anniversaire ! ». Sa main tremblante lâche cet objet devenu bien trop lourd. Edgar, ses enfants, ses amis, son quartier prennent d’assaut ses larmes, qui elles baissent les armes et donnent leurs reddition le long de ses joues.
_________________
Écriture, l'ancre de nos vies.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 08/04/2016 20:06:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 373

MessagePosté le: 09/04/2016 17:21:02    Sujet du message: Primrose Répondre en citant

Le mélange des temps m'a un peu gênée, mais j'ai cru jusqu'au bout au drame. Le dénouement est inattendu...et sympathique.
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 09/04/2016 18:00:59    Sujet du message: Primrose Répondre en citant

Le suspense est bien maintenu. Dommage qu'il y ait des fautes d'orthographe, des gaucheries d'expression: " sa foulée la rapproche près", " truand sonore", "descendre les escaliers .... d'une juste habilité" et ce mélange des temps.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 09/04/2016 20:32:41    Sujet du message: Primrose Répondre en citant

La dernière phrase est divine !
Revenir en haut
DocLulu
Plume de Kinor


Inscrit le: 29 Fév 2016
Messages: 113

MessagePosté le: 09/04/2016 20:55:11    Sujet du message: Primrose Répondre en citant

Merci pour vos remarques ! Je n'avais même pas notifié que je modifiais mon les temps ... Et c'est vrai qu'après une nouvelle relecture certaines phrases sont gauches ! Encore une preuve que je fais mes armes en écriture ... Wink
Mais je ne baisserai pas les armes...

Je suis très fier de cette dernière phrase ! Merci Jeeves Smile
_________________
Écriture, l'ancre de nos vies.
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 10/04/2016 08:01:52    Sujet du message: Primrose Répondre en citant

Il ne faut jamais baisser les armes ! Cen fois sur le métier remettre son ouvrage et bien se relire !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 19:24:10    Sujet du message: Primrose

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 224 - une vieille dame armée... -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com