A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un alter-égo en écriture ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Conseils d'écriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 824

MessagePosté le: 17/04/2016 19:30:19    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Je voudrais savoir comment vous vous positionnez vis-à-vis de votre identité d'écrivain et de votre œuvre. Il ne s'agit pas d'affaire de style, mais plutôt de ce que vous dites de vous même lorsque vous publiez un texte : vous vous éloignez alors d'une part de vous-même, que vous acceptez de livrer aux autres.

Cette mise à distance s'effectue à deux niveaux :

1) L'identité de l'écrivain

Lorsqu'on est membre d'un forum, personne ne nous connait. Nous sommes tous des écrivains, et chacun peut choisir son pseudonyme, son avatar, dire ce qu'il veut de lui-même, en somme se modeler une identité d'écrivain, sur laquelle on projettera son fantasme de ce que doit être un écrivain. Cette identité malléable contient forcément une part de surmoi ! C'est pourquoi les personnes les moins sûres d'elles se retrouveront avec des présentations de type "bonjour, j'avais lu tout Proust à l'âge de 5 ans et puis je publie actuellement des best-seller mais j'vous dirai pas qui je suis, nananère..."

De manière plus générale on tente toujours de se montrer sous son meilleur jour lorsqu'il s'agit de présenter ses œuvres, d'où parfois des changements de comptes après une dissension avec un autre membre ou le constat amer que nos textes ne sont pas à la hauteur de nos ambitions...On observe ce phénomène en regardant les photographies des écrivains sur leurs livres, en particulier ceux qui se mettent en scène comme Nothomb.

Et vous ? Avez-vous l'impression d'être la même personne (c'est mon cas, mais je suppose qu'inconsciemment ce n'est jamais tout à fait le cas) ? Ou au contraire, qu'il y a un fossé entre votre avatar et vous-même, et que vous enfilez vos collants de super-héros en vous connectant ?

2) L'identité de notre production

Nos scénarios et personnages proviennent de notre imagination, elle-même nourrie par nos expériences. Ainsi, il y a maintenant dix ans, j'ai écrit un roman se déroulant dans un moyen-âge imaginaire (oui, j'ai commis ça). Aucune situation et aucun personnage n'est censé avoir de rapport, même lointain, avec mes proches ou moi-même. Et pourtant, je pense que chacun de nos personnages correspond un peu à nous, à une de nos idées, à une phase, une évolution. Même les personnages inspirés de proches correspondraient à notre vision d'eux, et donc à nous...Ainsi, je trouve mon roman très impudique !

Je me suis également demandée si nos profils de personnages favoris ne parlaient pas pour nous : schématiquement, cela signifierait qu'un écrivain adepte des gros barbouzes taciturnes protecteurs de jeunes scientifiques en détresse aurait lui-même besoin de protection, ou rêverait pouvoir protéger les autres (oui, Luc Besson a un gros problème) ! On le voit déjà concernant les thèmes récurrents dans la littérature populaire, qui signifient toujours quelque chose vis-à-vis de la société (la mode des feel-good bouquins en période de crise avec les personnages peu sympathiques qui s'ouvrent à la générosité, les thrillers conspirationnistes sur la religion dans la sillage de la sécularisation de la société...).

Par exemple, en relisant mes jipéhaches l'été dernier, j'ai découvert que beaucoup de mes textes concernent un homme d'au moins soixante ans (rarement une femme : de vieilles sorcières, une femme préhistorique...), qui occupe une position sociale importante et qui porte un regard critique sur la jeunesse. Il n'y a jamais d'histoire d'amour (sauf une fois, un couple qui se livre à un combat de ninja dans la cuisine). Pourquoi ? Signifient-ils quelques chose ? (Je ne suis ni vieux, ni un homme, et ma position sociale reste modeste !) Et vous, avez-vous repéré des motifs récurrents dans vos textes ? Et surtout, savez-vous à quoi ils correspondent ? Y aurait-il un "nous" fantasmé au fond de nos créations ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/04/2016 19:30:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 20/04/2016 19:09:57    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

C'est une question qui demande réflexion... Tellement d'ailleurs que je me la pose depuis que toi-même l'as posée et que je n'ai pas fini de me questionner sur le sujet et qu'il y a aussi un autre jph en jeu en plus de tout ce qu'il y a à faire et à réfléchir dans la vie quotidienne... Mais je ne désespère pas d'y apporter une réponse...

Personne n'y a réfléchi encore ici ? Est-ce trop difficile ?
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 20/04/2016 20:03:32    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Réfléchi, si. Mais la réponse est effectivement difficile.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 372

MessagePosté le: 21/04/2016 10:55:12    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

J'avoue ne pas du tout avoir envie de disséquer mes jph façon Freud.
Je ne me suis jamais posé trop de questions J'aurai du ?
...Pourquoi mes personnages ont-ils rarement des nom-prénoms ?...Ils viennent de mon imagination mais avec, souvent ,un petit détour par la case famille/amis ou déjà vu (en particulier pour les lieux)
Mes héros sont (presque) toujours masculins (pas moi), est-ce révélateur ? De quoi ? Est-ce grave ?
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 21/04/2016 18:36:20    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Intéressant, ce post. Comme Donaco, je sollicite un délai de réflexion, car je ne réfléchis jamais sur ce que j'écris (et probablement aussi quand j'écris).
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
djin
Plume de Griffon


Inscrit le: 10 Juin 2007
Messages: 1 722

MessagePosté le: 23/04/2016 10:35:32    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Pour moi c'est plus simple, je ne me suis jamais vu en écrivain(e). Et je crois peu m'inspirer de mes proches, j'exploite plutôt des situations réelles qui, elles, m'inspirent des histoires et des personnages fictifs. Ceci dit il s'agit de mon ressenti "à chaud", ton post m'a prise au dépourvu ^_^. Peut-être quelqu'un qui me connaitrait bien aurait une opinion autre... Guylou, JVDS, Emmab...
_________________
http://www.jacquesflamenteditions.com/dominique-guerin/ http://ska-librairie.net/index.php?id_supplier=75&controller=supplier
Revenir en haut
Yunette
Plume de Phoenix


Inscrit le: 04 Juin 2008
Messages: 1 437

MessagePosté le: 23/04/2016 15:42:43    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

J'ai ma tata qui, en lisant mes textes, essayait de me les disséquer façon "étude de texte", genre... "on sent l'influence de la mère"... (ouais bon, si j'ai un problème, c'est plus sur l'identité du père, mais bon ^^)
Mes personnages ont rarement un prénom, plus souvent un nom, mais sans intérêt vraiment. Sans lien avec quoi que ce soit.
Après, comme Djin, je ne me vois pas comme une écrivaine, mais plutôt comme quelqu'une qui, parfois, écrit.
Et... j'espère ne pas m'inspirer de choses de ma vie, hein, parce que vu les trucs glauques que j'écris... euh... ^^
_________________
Yunette a raison, toujours. Si elle a tort, faites comme si vous n'aviez rien remarqué.
Un bout de Yunette
Pour les grands & Cow
Wizzzz !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 23/04/2016 17:53:03    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Pour moi, c'est tout réfléchi, je ne saurais répondre sans vous infliger mes états d'âme et le récit d'une bonne partie de mon existence... Mr. Green
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 24/04/2016 09:57:53    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Mais il est où le divan, docteur... ? Mr. Green

Merci Hori pour ce sujet, certes compliqué et sans doute assez dérangeant (au sens positif), mais surtout très intéressant. De mémoire, je ne crois pas qu'il ait déjà été posé sur AVP. Pas de cette façon-là en tout cas.

Il me semble assez évident que dans nos écrits, il y a nécessairement une part de nous-mêmes. Ce qui ne veut pas dire qu'elle est explicite et limpide, au contraire, et c'est sans doute pourquoi tes interrogations ne provoquent pas de réponses très nourries. Toi-même d'ailleurs, tu t'interroges sur la signification de tes productions. Je ne suis pas plus à l'aise que les autres dans le registre de l'auto-analyse. Je préfère me fier aux retours que j'ai eus. J'ai retenu une chose en particulier que plusieurs personnes m'ont dite, même des gens qui ne se connaissent pas entre eux : les textes qu'ils aiment sont ceux où ils ont trouvé que j'avais mis le plus "de moi-même" mais sans pour autant savoir quoi exactement ! Tout ça pour ça ? Eh bien oui. Autrement dit, on ne peut pas tout expliquer, une place très importante revient à la pure intuition, le feeling, ce qui fait que nous ne sommes pas des logiciels.

J'aimerais revenir sur ton premier point, je pense qu'il faut bien faire la différence entre la personnalité des forumeurs - c'est-à-dire ce qu'ils livrent d'eux tels qu'ils sont, de manière informelle, lors d'échanges, de commentaires, sur le tchat, en mp, etc... - et le contenu de leurs textes - littéraires, donc. Je fais cette remarque parce qu'il me semble que dans ton premier point tu as, en quelque sorte, fusionné ces deux aspects.

Et c'est parfaitement normal puisque justement tout le fil de ta réflexion et de tes questions a trait à cela. S'il s'agit de savoir qui est vraiment derrière un pseudonyme, je dirais que c'est peine perdue si l'on s'en tient uniquement aux écrits sur un forum. Internet est un médium et, de ce fait, peut être utilisé dans une extraordinaire multiplicité de directions par un seul individu. Il est donc vain de penser qu'on va pouvoir absolument tout savoir et tout contrôler quant aux membres d'un forum (je sais que ce n'est pas ton but, hein !). Et heureusement, c'est l'aspect positif de ce que signifie le mot liberté.

Mais, comme dans bon nombre de sphères de notre vie, il y a le revers de la médaille, l'envers du décor. A savoir, le mensonge, la duplicité, le fait de tromper nos interlocuteurs. A ce propos, il ne me semble pas que quelqu'un peu sûr de soi se montrera forcément sous son meilleur jour ("j'ai tout lu à 5 ans, blablabla") comme tu as l'air de le penser. C'est le cas parfois, mais à mon avis, c'est vraiment variable. C'est quelque chose qu'on ne peut pas ériger en règle. Et quelqu'un qui passe son temps à dire "je suis nul" peut être hyper sûr de lui, en réalité. Et celui-ci, n'avoir cure de ce que les autres pensent au fond, se moquer totalement de toute forme de dialogue digne de ce nom.

Je dirais qu'il faut "se faire une raison" à ce sujet : sur un forum essentiellement dédié à l'écriture et la lecture, et pas à la psychanalyse ou aux contrôles d'identité, n'essayons pas trop de savoir qui est véritablement derrière son écran, tout simplement parce que ce n'est pas la vocation de ce forum.

Tout ça est un peu brut de décoffrage alors même que je croyais avoir plus ou moins mûri ce que je voulais dire... Désolée, je vais me prendre un doliprane et ça ira mieux après !
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Yunette
Plume de Phoenix


Inscrit le: 04 Juin 2008
Messages: 1 437

MessagePosté le: 24/04/2016 15:28:51    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Même qu'il y en qui font que dire qu'ils sont des garçons alors que non ! Mr. Green
_________________
Yunette a raison, toujours. Si elle a tort, faites comme si vous n'aviez rien remarqué.
Un bout de Yunette
Pour les grands & Cow
Wizzzz !
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sachka
Plume de Griffon


Inscrit le: 09 Déc 2007
Messages: 1 806

MessagePosté le: 24/04/2016 15:59:21    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Yunette a écrit:
Même qu'il y en qui font que dire qu'ils sont des garçons alors que non ! Mr. Green

Aaaaah boooon... Oh, la vache ! Mr. Green
_________________
Into the woods, we must go.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 291

MessagePosté le: 24/04/2016 16:09:05    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Pourquoi prendre un Doliprane, Sachka ? Ce que tu dis est plutôt sensé et très intéressant !

Si on rattache la question d'Hori à "pourquoi écrit-on ?" et je pense que le lien est évident, je dirais pour ma part que j'ai commencé à écrire parce que j'aimais raconter des histoires (avant d'écrire, j'en inventais pour ma sœur, que je lui racontais par épisode, tous les soirs avant de dormir). De plus, j'enviais la vie des héros de roman. Je rêvais beaucoup, enfant et m’inventais des histoires dont j'étais l'héroïne. J'ai eu envie de les écrire un jour, normal ! Le problème était donc inverse, je n'écrivais pas pour mettre forcément de moi dans un personnage mais pour créer un personnage auquel j'aurais aimé ressembler et qui pouvais agir dans la vie comme moi je ne le pouvais pas. De cette façon, les histoires pouvaient continuer et se renouveler.

Une fois adulte, évidemment, la donne n'est plus la même. Certes, j'écris toujours parce que j'aime raconter des histoires, c'est quand même la raison première. Mais je ne cherche plus à créer des personnages auxquels j'aimerais ressembler (sinon, j'ai un grave problème, mes héros sont souvent des meurtriers Mr. Green) Avec l'expérience la vie, qu'il y ait de nous dans nos personnages est une évidence pour moi mais tout cela est passé au filtre de l'écriture, plusieurs personnages pouvant avoir chacun une facette de notre personnalité. Dans mon cas, et je pense que c'est peu ou prou le cas de tous les écrivains, je ne pense pas que ce soit conscient. Je m'en rends compte souvent après coup, quand je relis mes textes. On nourrit forcément ses textes de ce qu'on est mais c'est dilué, d'une part parce qu'on est conscient qu'il s'agit avant tout d'une histoire, et d'autre part parce que c'est aussi une façon de se protéger. Il a pu m'arriver d'écrire des choses très personnelles, avec un personnage très proche de moi mais c'était dans un cas bien précis : un événement qui m'était arrivé et qui m'avait marquée. Là, le filtre tombe obligatoirement. Je dois dire que j'aime peu écrire ce genre de choses, le peu de fois où je l'ai fait étant plus une nécessité sur le moment, pour surmonter une épreuve ou un chagrin mais quand je décide d'écrire un texte de fiction, ce que j'y mets de moi est saupoudré et pas toujours détectable, sauf par les très proches (et encore !).

En ce qui concerne le forum, je pense qu'on est forcément différents de ce qu'on est dans la vraie vie, on se crée un personnage là aussi, l'écran favorisant ça. Mais je crois aussi que par moment, une part de notre réalité et de notre caractère ressort forcément, là aussi c'est inconscient mais ça arrive parce que ça nous échappe, on ne peut pas toujours se cacher derrière un rôle et parfois, notre personnalité brise la carapace. Je suis d'ailleurs toujours étonnée, quand je vois des gens du forum en vrai, du peu de concordance qu'il y a entre l'être réel et l'être du forum. Un autre paramètre entre en jeu, c'est que cet être de forum, on s'en est forgé une image qui ne correspond pas forcément à ce que la personne est. D'où le décalage car il y a double filtre, en quelque sorte.

On peut donc mettre en parallèle les deux situations, celle de la personne de forum (personnage ?) et celle de l'écrivain (héros de roman?)

Tout ça pour conclure qu'on choisit ce qu'on va dire de nous dans une certaine mesure seulement et que le reste nous échappe, il se fait inconsciemment.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 26/04/2016 15:06:36    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Ce post et les commentaires qu’il a suscités m’inspirent le schéma suivant :

Dans ce dessin, les lettres délimitent 7 zones qui résultent de l’intersection de trois univers qui se chevauchent : A pour l’auteur, O pour son oeuvre et F pour sa participation au forum.

A : vie privée, ce que l’on ne dévoile pas.
O : œuvre privée.
F : personnage que l’on joue sur le forum.
AO : partie autobiographique de l’œuvre.
AF : vie privée que l’on accepte de partager sur le forum.
FO : partie de l’œuvre que l’on dévoile sur le forum.
AOF : noyau – cette part de soi que l’on dévoile dans son œuvre et sur le forum

La taille de ces différentes zones varie selon ce que l’on est, ce que l’on produit et ce que l’on accepte de dévoiler. À titre illustratif, voici quelques archétypes d’écrivain. Si vous ne vous retrouvez pas dans cette galerie, je vous la laisse compléter.

_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 26/04/2016 15:18:58    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Okay Reste plus qu'à se placer dans la bonne bulle ! J'avoue ne pas encore avoir trouvé la mienne.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 26/04/2016 16:52:30    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Intéressant mais comme dit Danielle, pas forcément facile de se situer.

l'écrivain de littérature érotique : ce schéma est le plus facile à assimiler ! Mr. Green
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 291

MessagePosté le: 26/04/2016 17:08:47    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

L'écrivain public, un pseudo écrivain ??? Certes, on n'a pas tous le même profil dans la profession mais je t'invite à venir faire pendant une journée mon boulot, tu verras si je "pseudo-écris" ! En fait, pour être plus juste, l'écrivain public ne devrait pas se retrouver dans ton schéma parce que, justement, tous les écrivains publics n'écrivent pas en tant qu'auteur et là, on parle d'écrivains tout court, d'auteurs.

(et puis, quelle idée de vouloir mettre les écrivains en schémas ???)
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 26/04/2016 18:13:11    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

J'étais sûre que Khéops allait réagir. Même moi qui ai officié quelque temps en tant qu'écrivain public bénévole sans formation ni diplôme, je me suis demandé ce que venait faire l'écrivain public dans ce schéma et j'ai tiqué sur le terme pseudo !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 824

MessagePosté le: 26/04/2016 18:27:43    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

J'avais commencé à rédiger une longue réponse, puis j'ai vu les schémas d'Orcus qui illustrent parfaitement mon propos : merci ! Cette mise en image me parle beaucoup, mais le schéma de l'écrivain public est un peu maladroit : ne voulais-tu pas parler de nègre ? Comme le dit Khéops, l'écrivain public ne devrait pas apparaitre parmi les schémas (le nègre non plus) car ils représentent une manière de se livrer à travers la littérature et non des professions.

Quant à savoir où je me situe...heu...
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 291

MessagePosté le: 26/04/2016 18:34:58    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

C'est drôle mais à moi, ce schéma ne parle pas du tout, je n'y comprends rien, je me perds dans les catégories, je ne vois pas à quoi elles correspondent. Elles pourraient être tout autres, même !

Pour moi la littérature c'est de l’abstraction et de la liberté, la liberté d'échapper aux choses réelles et cartésiennes, la liberté de nous emmener là où on ne s'attend pas. D'être surpris en somme ! On ne peut pas, selon moi, réduire la littérature à des schémas qui voudraient en expliquer la nature, comme si c'était des maths ! On peut certes l'analyser mais avec des mots et des sentiments, pas par des schémas mathématques. Mais bon, ce n'est que mon humble avis...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 26/04/2016 20:57:00    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ? Répondre en citant

Loin de moi l’idée de qualifier un écrivain public de pseudo écrivain. Vous êtes passées trop vite sur le schéma. Dans cet exemple, le « A » désigne l’écrivain public (l’auteur), le « Pseudo A », la personne pour le compte de qui l’écrivain public écrit. Dans votre précipitation, vous concluez que l’écrivain public est un pseudo écrivain. Non : l’auteur écrit pour le pseudo auteur (dans le cas d’un nègre, celui qui figure sur la couverture). Si vous devez vous en prendre à quelqu’un, voyez plutôt du côté de votre inconscient. Quant aux mathématiques, c’est un outil, comme le langage. En plus puissant...
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 22:52:39    Sujet du message: Un alter-égo en écriture ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Conseils d'écriture Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com