A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un sanglot dans la nuit

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 229 - les cinq sens de la honte -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 09:58:04    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Liza grelottait. La chemise de nuit que l'homme lui avait fait revêtir était trop courte et la serrait sous les aisselles. À chaque fois qu'elle levait les bras, le frottement du tissu lui râpait la peau. Une légère irritation la démangeait mais il lui était impossible d'atteindre la zone avec ses mains pour se soulager. Son dos lui faisait mal. Il fallait qu'elle change de position. Elle réussit à faire glisser ses fesses sur le sol pour venir s'appuyer au mur froid. En bougeant son pied droit et ses mains pour reculer, elle avait fait racler sur le ciment, la chaine qui enserrait sa cheville et ses poignets. Le son lugubre lui arracha un sanglot. Depuis combien de temps était-elle attachée dans le noir, respirant les relents de moisissures de ce qui semblait être une cave ? Elle avait arrêté de compter les jours. Autour d'elle, l'obscurité et le silence régnaient. Elle écarquillait les yeux pour traquer le moindre rai de lumière mais elle ne distinguait rien. Pas la plus petite lueur qui puisse la rassurer. Ses sanglots secs et douloureux se transformèrent bientôt en un torrent de larmes. "Maman, papa ! Venez me chercher !" Mais rien ni personne ne lui répondait... "Pourquoi ce fou m'a-t-il enlevée?"

Soudain, un frottement furtif éveilla son attention. Le cœur battant, elle tendit l'oreille. Elle reconnut aussitôt ce qui ressemblait à la démarche de quelqu'un qui trainait les pieds. "Oh mon dieu, non !" Le cliquetis d'une clé qu'on introduit dans une serrure précéda le grincement d'une porte que l'on pousse. Une lumière blafarde pénétra dans la pièce. Liza ferma les yeux.

"Tu as faim, la belle ?"

Liza se tut. Elle ouvrit les paupières et se força à regarder l'homme qui venait d'entrer dans sa cellule. Sa carrure massive s'encadrait devant la porte.
L'homme vint s'accroupir à ses côtés. Il tira une minuscule lampe de poche de sa veste. Un déclic puis le faisceau lumineux balaya l'espace.

"Tu vas te montrer gentille aujourd'hui, tu vas bien manger."

Tenant sa lampe d'une main, il approcha de l'autre une cuillère remplie de purée. Liza serra les lèvres. Une odeur aigre titilla ses narines.

"Ouvre la bouche. C'est pas sympa de refuser la bonne cuisine que je t'ai préparée. "

Mais Liza refusait obstinément de desserrer les lèvres. L'homme colla de force la cuillère sur sa bouche, la barbouillant de nourriture. Liza tourna la tête d'un côté puis de l'autre, frénétiquement. La sensation de la bouillie aigre la dégoûtait. Mais l'homme s'énervait.

"Salope ! Tu vas bouffer oui ? Ouvre la bouche, sale garce sinon je te bute !"

De rage, il envoya valser l'assiette. Puis il sortit un couteau et en appuya la lame sur le cou de la jeune fille. Elle sentait le métal froid sur sa peau. Un gémissement sortit du fond de sa gorge. Quelque chose de chaud coulait le long de sa jambe. Elle se rendit compte avec honte qu'elle venait de se faire pipi dessus. Un sanglot la secoua, les larmes coulaient sur ses joues. Elle passa sa langue sur ses lèvres. La purée grumeleuse avait le goût du lait tourné. Un haut le cœur la saisit, violent, incontrôlable. Le jet de vomi vint éclabousser l'homme qui jura et la gifla de toutes ses forces. Liza hurla de douleur.

"Jamais tu sortiras d'ici, pauvre conne, jamais !"

L'homme se releva puis sortit de la cave. On entendit la clé tourner dans la serrure, les frottements de ses pas s'estompèrent puis le silence épais reprit possession des lieux. Seuls les sanglots de Liza trouaient l'obscurité.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 13/06/2016 09:58:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 821

MessagePosté le: 13/06/2016 10:17:20    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Une narration qui coule bien. Tous les impératifs fixés par le sujet sont présents.
J'ai aimé le fait que la honte y soit distillée en pointillés par la victime et que dans sa souffrance, sa peur, celle-ci trouve encore la force de se sentir humiliée. Indéniablement, ce texte crée une atmosphère pesante et angoissante. J'aurais peut-être souhaité une chute plus étonnante, un rebondissement mais ça paraissait difficile !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 11:04:12    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

La chute, qui est une "non-chute" en fait, était voulue telle quelle. Je voulais que l'avenir de mon personnage soit indécis, qu'on ne sache pas ce qu'elle allait devenir, que son angoisse face à cela soit aussi celle du lecteur. Merci Danielle pour ton commentaire positif Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 13/06/2016 11:16:11    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Comme Danielle, j'ai apprécié la fluidité de l'écriture.
Je suis un "visuel" quand je lis, c'est comme si j'étais au cinéma. Avec certains styles, ça ne passe pas, avec d'autres, comme celui de ce texte, ça le fait.
J'ai également très bien ressenti l'atmosphère très bien suggérée, sans descriptions inutiles, juste ce qu'il faut.

Et encore comme Danielle - décidément... - j'aurais préféré savoir ce qu'allait devenir cette pauvre petite.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 11:29:33    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Ça m'intéresse que tu parles de ce côté visuel, Dkcvv, parce que je suis visuelle aussi et quand j'écris, il faut que je voie la scène se dérouler devant moi pour arriver à la rendre. Ça m'est beaucoup plus facile en tout cas. Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 13/06/2016 13:52:28    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Comme Danielle, j'ai trouvé que le passage où l'enfant ressent une honte, marque une grande force de caractère. Les enfants sont probablement les êtres qui s'adaptent le plus facilement à des horreurs du genre.
Le texte était un peu trop sombre, et j'ai été séduit par les textes évoquant des situations un peu plus légères, mais ça n'enlève rien au fait qu'il est super bien écrit (et que je ne l'attendais pas aussi bas dans le classement final).
Les interventions de l'homme sont très bien réussies, tu arrives bien à faire ressentir l'angoisse de la petite !
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 14:42:13    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

C'est marrant que tu parles d'enfant, Aureplume, je voyais plutôt une ado vers 16 ou 17 ans 
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 13/06/2016 14:46:53    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Ce qui explique le "pauvre conne" et le "salope".
C'est son sanglot 'facile', la tournure "glisser ses fesses", et puis son apparente fragilité qui m'ont fait plutôt penser à une enfant qu'une ado.
C'est marrant la subjectivité lors d'une lecture
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 13/06/2016 14:59:28    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

J'ai aussi visualisé une petite fille, pas une ado.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 15:16:09    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Le fait de pleurer facilement n'est pour moi pas lié à l'âge ! Elle est séquestrée depuis des jours et des jours, attachée avec des chaines (ce qui explique qu'elle ne puisse que "glisser" ses fesses, elle ne peut ni bouger autrement ni se lever), n'est-ce pas suffisant pour pleurer et se retrouver fragilisée ??? Je pense que si... N'importe qui dans une situation aussi extrême pleurerait.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 13/06/2016 15:27:17    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Tu sais, moi je suis un mec de plus de quarante ans, et je n'ai pas besoin d'être séquestré pour pleurer !
C'est juste que c'est le personnage que j'ai visualisé. Maintenant, est-ce important pour toi que le lecteur voie ton personnage comme une ado ou comme une fille plus jeune ?
Comme dit plus haut, nous sommes tous les deux des visuels, nous avons une idée très précises de nos personnages et de nos décors. Mais a-t-on fait passer tous ces détails chez le lecteur ?
Un petit exemple par rapport à mon propre texte : les insignes arrachés sur l'uniforme de mon personnage ont troué le tissu et il reste des bouts de fils qui dépassent de l'uniforme. On voit qu'il y avait des insignes parce que le tissu est plus sombre à ces endroits. Je ne l'ai écrit nulle part mais c'est comme ça que je le voyais en écrivant mon histoire.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 15:35:10    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Sur le point des sanglots, je répondais surtout à Aureplume Smile

Bien sûr, non ce n'est pas important que tu voies une enfant là où moi je pensais à une ado. L'auteur écrit et le lecteur reçoit avec sa propre vision et sa propre sensibilité. Si j'avais absolument voulu que tout le monde voie une ado, il fallait que je me débrouille pour que ce soit évident.
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 13/06/2016 15:38:44    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Arf, je me suis mal exprimé.
Moi aussi, pas besoin de me séquestrer pour que je me mette à pleurer, parfois lire un texte suffit !
En fait, je me suis collé l'image, que telle un enfant, au moment où elle entend les chaines sur le sol, elle est apeurée (d'où la recherche de ses parents).
Je m'imaginais moins quelqu'un de plus mature au bord de la crise de nerf.
Désolé
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 17/06/2016 11:00:22    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Ce texte prend aux tripes et je l’ai lu comme une excellente scène de polar, mais pour moi, c’est un peu sa limite. On voit et on ressent physiquement la scène et l’angoisse du personnage grâce à un style très efficace. Par contre, on se dit qu’on a vu ce genre de situation quantité de fois (on la trouve dans un polar de Pierre Lemaître que je lis ces jours-ci) et ici, en l’absence de tenants et d’aboutissant, difficile de trouver une grande originalité à cette scène de séquestration d’une jeune fille ou jeune femme, avec ravisseur cynique et sadique.
Quand à la honte, thème principal de ce jeu, je suis un peu perplexe. Explicitement, il en est question à un moment précis et sans doute tout dans le texte est de nature à la générer (la situation d’asservissement, les insultes du ravisseur) mais on a l’impression qu’il n’y a finalement guère de place pour la honte, tellement la douleur, l’angoisse, la terreur prennent de place.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 17/06/2016 16:21:39    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Je n'ai pas voté pour "Un sanglot dans la nuit", bien qu'il soit bien écrit (j'entends par là, bien mené, clair et respectant les consignes) parce qu'il se termine mal. C'est bête hein?... Mais j'aurais souhaité une ouverture, un espoir, une annonce de dénouement positif. J'ai toujours du mal avec les textes trop noirs. Grand romancier ou auteur occasionnel d'avp, c'est pareil. Smile
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 17/06/2016 19:17:31    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit Répondre en citant

Bonjour Khéops,
Pour ma part je n'ai pas retenu ton texte dans mes choix parce que j'ai beaucoup plus ressenti la peur et l'angoisse du protagoniste plutôt que sa honte. Même quand elle s'urine dessus, on imagine surtout le terreur qui l'envahit au point de ne même plus pouvoir contrôler sa vessie.
Ceci dit, l'émotion est palpable à la lecture, et rien qu'en ça c'est une belle performance d'écriture. Okay
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 08/12/2016 08:50:10    Sujet du message: Un sanglot dans la nuit

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 229 - les cinq sens de la honte -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com