A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un oiseau dans le bitume
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 229 - les cinq sens de la honte -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 13/06/2016 13:39:14    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Des griffes arrachent mes vêtements. Je m’excuse, je supplie, dernière tentative vaine de faire cesser ce spectacle turpide. Mon Stetson est jeté à terre, piétiné, on crache sur ce qui me rend homme. Les serres m’empoignent et me plongent dans le tonneau. Je crie, je pleure et me débats, la cérémonie continue, on me couvre de blanc. On m’envoie goûter la poussière, ma tête manque de fracasser les battants du tripot. Dehors le sable est brûlant.

Sur mon piédestal, le soleil m’aveugle, grand tournesol moqueur qui m’exhibe aux yeux des vautours et des oiseaux de proie. Le vomi masque à peine l’amertume du fiel collé à mon palais mêlé au sel de mes larmes, toute inspiration manque de me faire étouffer. La chaleur du Nevada est insupportable, chaque centimètre de ma peau couvert de ces écailles pâles me démange, me brûle. Sous cette armure, la boue noire se mélange à mon sang, vorace, elle me grignote.

Les piaillements et les hululements haineux forment un brouhaha, chaque cri qui en sort me lacère le cœur, me resserre la gorge, et joue de la glotte à l’estomac à entretenir ma nausée : « Hou ! Hou ! Qu’on le pende ! » À deux pas de moi, un tir retentit et manque de m’exploser les tympans, on calme la cohue.

Sous le soleil, un arrosoir m’entretient, et la pluie de projectile qui me touche parvient sans peine à coller à mon torse. Une bouse éclate sur mon visage, comme avide de m’embrasser elle pénètre dans ma bouche, dans mon nez et dans mes yeux. Je rends une nouvelle fois. Proche de l’évanouissement, je commence à délirer. Des cris d’enfants me reviennent, je cours derrière la grange de l’oncle Bill. Une bataille rangée éclate, les déjections porcines volent, un mot plus haut que l’autre, une provocation de trop, mon cousin me pousse dans la fumière. L’odeur qui imprégnait mes vêtements le jour de cette mésaventure revient à mes adultes narines. Discret fumet aujourd’hui, un petit bain dans la fosse de l’oncle Bill me permettrait au moins de respirer.

La lumière revient pour me maltraiter. Le cortège est arrêté face à un grand mât. On attrape mes ailes et on me jette une nouvelle fois à terre. Quelques coups soulagent la vindicte populaire. Les forces en présence me redressent, et assis contre le poteau, on me ligote. Le supplice doit traditionnellement durer un jour entier.

J’apportais pourtant peu de tort à la ville. Je divertissais les gens dans mon casino, ce qui permettait à la population de se rencontrer, toujours dans une ambiance festive. Mais à une de ces soirées, la folie de Butch Garett, un joueur dépressif, l’avait amené à tuer sa famille avant de se faire sauter la cervelle avec son Rifle après une partie singulièrement malchanceuse. L’enquête sur sa vie avait pris une toute autre tournure quand on avait découvert les escroqueries de mon établissement. Dès lors, on me tenait responsable de ce drame. Dès lors, tout se résumait à Garett. Les enfants aveugles, cachés sous les plumes matures, ses fils. Les cris aigus sur mon passage, le dernier chant de sa femme. Les coups de poing, chaque pomme qui atteignait sa cible, chaque doigt accusateur, la foule de regards carabines, autant de balles qui explosaient sa tête.

Du Saloon à la Grand-Place, la manifestation du jour était vouée à une seule fin : mon humiliation. On m’avait porté sur des planches, visible à tous. Affublé d’un panache noir et blanc, poisseux, les villageois avaient pu me railler, me huer, me haïr. Ma punition : emplumogoudré !
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/06/2016 13:39:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 13/06/2016 14:20:04    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

C'est pas toi qui avais écrit sur le chat que ton texte te semblait "inférieur" par rapport aux autres ?
Oui, c'est toi !
J'ai trouvé ton style très riche. L'histoire m'a un peu fait penser à Mangez-le si vous voulez de J. Teulé.
Et aussi un peu à Lucky Luke ! Mr. Green

Tu as une très belle plume, Salomon ! Razz
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 13/06/2016 14:23:58    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Oui c'est moi (j'ai dit "fade"), le jour de la première lecture des textes, qui m'en ont mis pleins les yeux !
Et, mon regard n'a pas vraiment changé (mais je suis touché que mon texte ait finalement plu autant...)

J'ai eu un déclic en entendant une chanson qui parlait de "Saloon" ! Ca m'a fait penser à Lucky Luke et cette image redondante à la BD, c'est bon j'avais ma honte à mettre sur papier !

Merci beaucoup.. ça me touche
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 13/06/2016 16:20:32    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Super rythme ! L'image se déroule toute seule, comme sur un travelling ! On aurait dit une vraie scène de western Smile C'est franchement très réussi surtout avec la touche finale qui résulte en un seul mot !
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 813

MessagePosté le: 13/06/2016 18:35:32    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Un texte brillant, à l'imagerie un peu excessive à mon goût. Dans un premier temps, j'ai pensé à de la SF ! Désolée, il est trop tard pour que je change, je me sens mieux dans le vécu. Et là, ce n'était pas le cas.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 14/06/2016 00:26:25    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Bonjour Aureplume,
Je suis un peu mal a l'aise à ton égard vu tes commentaires et ton vote pour mon texte... Mais je vais tâcher de ne pas être hypocrite, ce qui ne fait pas avancer le schimlblick Mr. Green
Je n'ai pas réussi à me mettre dans ton histoire. J'ai été déconcertée par le style me demandant s'il s'agissait vraiment d'un oiseau style BD ou bien d'une métaphore qui m'aurait échappée. Mais peut-être que l'observation de Danielle me donne la solution, s'il y a un style SF dans ton texte c'est sans pour ça que je suis restée à quai. Je ne suis pas une lectrice de SF, je n'arrive jamais à entrer dans l'histoire.

Je n'ai pas saisi ce que l'arrosoir venait faire ici Question On est dans un désert, avec du sable brulant, un soleil qui chauffe, des vautours et subitement de l'eau qui arrose...qui, quoi, pourquoi? J'ai pas compris Question J'ai les neurones fatigués je crois Mr. Green

En revanche, j'ai apprécié la richesse du vocabulaire employé, et l'originalité avec laquelle tu as traité ce thème pas facile. Tu as plume féconde, sans aucun doute Smile
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 291

MessagePosté le: 14/06/2016 08:41:29    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Oui, une belle écriture et de belles images mais tout comme Dolo21, je n'ai pas vraiment compris ton histoire. Le personnage est-il animal ? Humain ? Qu'est-ce qu'il a bien pu faire pour mériter pareil traitement ? Et l'autre, le Garrett, pourquoi lui en veut-il tant ? J'ai lu et relu plusieurs fois ton texte sans bien saisir les choses. À un moment donné, je me suis même dit qu'il s'agissait du mythe de Prométhée mais je n'en suis pas si sûre...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 14/06/2016 12:37:37    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Merci à tous d'avoir commenté, je vais essayer de répondre clairement. (Et merci pour les compliments.. ils me touchent)

Je ne sais pas si Danielle a compris le texte, mais c'est elle qui dénote en premier l'imagerie excessive, (chose peut être trop présente dans mon écriture en général).
Le texte n'est pas de la SF, mais est quand même tiré d'une fiction : c'est une scène de West Ern dont l'inspiration est la BD Lucky Luke.

Le personnage est un être humain, humilié publiquement : il est couvert de goudron et de plumes, humiliation célèbre dans la BD, qui a vraiment existé pourtant.

Couvert de plume : il vient donc de là mon oiseau. Tout le reste n'est que métaphore.

Butch Garett est un joueur qui, après avoir perdu au casino (je n'ai pas précisé, mais pour moi il avait énormément perdu d'argent), se suicide, et tue sa propre famille avec.
Ce sont les habitants qui en veulent au perso principal, car on apprend que le casino (son casino donc) fait des arnaques.

Le perso principal a donc arnaqué une bonne partie de la ville, en plus d'être responsable selon la population de la mort de la famille de Garett.

Au delà de l'humiliation, le personnage se sent honteux car il se sent lui-même responsable du drame.

L arrosoir, n'est qu une autre métaphore. Le personnage est en effet la cible de projectiles en tous genre (la bouse qui lui éclate sur la tête), il est "arrosé"


J'ai fait le pari de faire une métaphore filée et de traiter un sujet décalé (scène de Lucky Luke quoi), je pense que ça a amené à faire mouche sur ceux qui connaissaient bien la référence,et perdre les autres :/.
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 14/06/2016 12:44:28    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Ce que je trouve performant, c'est de commencer par la scène du goudron et de remonter le temps ensuite pour avoir les explications. Ce n'est pas une chronologie linéaire, c'est ce qui fait l'intérêt du texte : on commence par une scène terrible, on ne connaît pas l'identité de la victime (homme-femme ou même animal d'ailleurs, c'est vrai, on se demande Smile) : c'est courant au cinéma mais plus subtil à faire à l'écrit. J'ai d'abord pensé à un Roi de Carnaval médiéval... Mais c'est beaucoup plus imagé, plus moderne aussi et très vif. Okay
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 15/06/2016 13:22:04    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Merci pour ces précisons Aureplume, c'est bien plus clair pour moi Smile
En fait, je n'ai plus lu de lucky Luke depuis ... enfin très longtemps Mr. Green c'est sans doute pour ça que je suis passée à côté. Je suis peut-être un peu à coté de la plaque, genre a poor lonesome cowgirl Wink
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 16/06/2016 14:19:12    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

@Donaco : merci, je n'ai pas spécialement fait de plan pour la chronologie, elle est venue au bout de la plume, ravie de savoir qu'elle a marché pour toi
@Dolo : Mr. Green tu m'as fait rire, cowgirl !
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 16/06/2016 23:35:46    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Aureplume a écrit:

@Dolo : Mr. Green tu m'as fait rire, cowgirl !

Alors, j'ai gagné ma journée Smile
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 993

MessagePosté le: 17/06/2016 09:31:27    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Bon alors moi, je dois avoir une sacrée culture Western parce que j'ai compris dès le début: Mr. Green
"Des griffes arrachent mes vêtements. Je m’excuse, je supplie, dernière tentative vaine de faire cesser ce spectacle turpide. Mon Stetson est jeté à terre, piétiné, on crache sur ce qui me rend homme. Les serres m’empoignent et me plongent dans le tonneau. Je crie, je pleure et me débats, la cérémonie continue, on me couvre de blanc. On m’envoie goûter la poussière, ma tête manque de fracasser les battants du tripot. Dehors le sable est brûlant..."
Et je remercie donc Lucky Luke ainsi qu'Eddy Mitchell et La dernière séance ! Razz (et mon père qui adore les westerns...)

J'ai trouvé ce texte sympa et j'ai aimé le principe de dévoiler la situation par touche dans un langage imagé. Cependant, Dolo, je pense que tu étais un peu trop dans la peau de ton personnage et pas assez avec le lecteur: en fait certains détails qui te paraissent évidents ne le sont pas forcément pour celui qui n'est pas dans ta tête.
Si je devais retravailler ce texte, j'utiliserai un langage un peu moins soutenu pour le personnage et je décrirai un peu plus l'endroit qu'il voit, ce qui permettrait de poser le décor de façon plus claire pour les "non-initiés". Smile
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 17/06/2016 15:42:30    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

EmmaBovary a écrit:
Cependant, Dolo, je pense que tu étais un peu trop dans la peau de ton personnage Question et pas assez avec le lecteur Question : en fait certains détails qui te paraissent évidents ne le sont pas forcément pour celui qui n'est pas dans ta tête.

Heu... Décidément je ne comprends rien à rien sur ce fil moi! Je n'ai aucun personnage dans ce texte, vu que ce n'est pas moi mais Aureplume qui l'a écrit...et je suis le lecteur, avec lequel je cohabite donc plutôt pas mal Mr. Green .
Bon... Je crois qu'on n'est pas sur les mêmes ondes
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 993

MessagePosté le: 17/06/2016 16:16:50    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Mince, j'ai écrit ce commentaire en pensant Aureplume et j'ai écrit Dolo, pfffffff! Mr. Green
Il me faudrait un deuxième cerveau en ce moment, quelqu'un en aurait un à me prêter?
Et donc, Aureplume, mon commentaire s'adresse à toi, bien entendu!
Je file commenter chez Dolo pour me faire pardonner!
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 17/06/2016 17:21:37    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

EmmaB : merci pour le retour, j'espère que tu n'as pas compris dès le début que le personnage était couvert de plumes et de goudrons, je serai déçu ! :p

Aux vus de vos retours, mon texte était clairement trop imagé, je ne voulais pas qu'on devine la chute, mais du coup je suis allé trop loin dans les images.
J'espère que je réussirai avec plus de clarté si je reproduis un texte de la même sorte.

Ceci-dit, "La face cachée de la Lune" PTSC, écrit au même moment que ce JPH, m'a laissé un gout amer, car au contraire, on m'a dit qu'on devinait la chute dès le début...

C'est soit tout soit rien avec moi ahaha :')


Note après édition du message : EmmaB mérite que tu la gages Dolo, ne trouves-tu pas ?
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 993

MessagePosté le: 17/06/2016 17:29:34    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

(Un p'tit gage alors, s'i'ouplaît... J'ai besoin de temps pour écrire ce week-end, pitié !) Mr. Green

Désolée Aureplume, mais si, j'avais deviné. Mr. Green Mais on s'en contrefiche, puisque pour moi, le sel du texte ne réside pas là, mais plutôt dans les pensées qui traversent le personnage et qui permettent de comprendre sa situation en flash-back (et donc de dessiner le portrait de ton personnage à un moment-clé de sa vie).
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 17/06/2016 19:03:14    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

EmmaBovary a écrit:

Il me faudrait un deuxième cerveau en ce moment, quelqu'un en aurait un à me prêter?

Mr. Green
Compte pas sur moi, j'ai déjà bien du mal avec mon pauvre corps monocéphale Razz

Aureplume a écrit:

Note après édition du message : EmmaB mérite que tu la gages Dolo, ne trouves-tu pas ?

Que nenni, je suis toujours indulgente avec ceux qui reconnaissent leurs erreurs. C'est une preuve de grandeur d'âme que d'admettre nos imperfections Okay
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 993

MessagePosté le: 17/06/2016 19:19:28    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

Merci pour ton indulgence... Mr. Green
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 20/06/2016 20:39:44    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume Répondre en citant

J’ai voté pour ce texte parce qu’il a une belle écriture mais aussi parce qu’il est original, le thème western étant très rarement abordé au Jph. Comme EmmaB, j’ai tout de suite saisi l’atmosphère western, étant fan du genre et surtout de ceux de l’âge d’or ( l’âge d’or, c’est toujours avant.) et je n’aurais jamais pensé qu’on puisse y voir un texte de SF. J’ai trouvé habile la façon dont le flash back est amené.

Par contre il subsiste pas mal d’obscurités pour moi, sans doute du fait que je ne suis pas grand lecteur ni grand amateur de Lucky Luke, malgré sa flopée de références au western et même à d’autres pans du cinéma américain. Je me suis demandé si ce Butch avait un rapport avec Pat Garrett, figure légendaire de l’histoire de l’ouest et du western.

Les enfants aveugles, cachés sous les plumes matures, ses fils : Pas compris
un arrosoir m’entretient : je pensais que vu la chaleur, on arrosait le supplicié pour éviter qu’il ne meure trop vite…
et la pluie de projectile qui me touche parvient sans peine à coller à mon torse : j’ai trouvé cette phrase un peu maladroite : j’aurais peut-être écrit :les projectiles que me lance la foule viennent s’agglutiner sur ma peau.
En bref, un texte parfois excessif et qui charrie quelques scories, et qui se soucie moins d'être toujours clair pour le lecteur que de créer une atmosphère, mais dont la force emporte l’adhésion.
Sur la consigne : Certes, ce supplice est destiné à humilier et c’est dit à la fin, mais je n’ai pas ressenti cette honte dans l’esprit du personnage. Comme pour « Un sanglot dans la nuit », j’ai l’impression que la souffrance et l’angoisse sont tellement fortes qu’il ne reste plus de place pour la honte.
Dernière remarque : j’aurais bien vu cette histoire dans une des BD de la firme EC ( Les contes de la crypte, Shocksuspenstories etc)
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 22:51:23    Sujet du message: Un oiseau dans le bitume

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 229 - les cinq sens de la honte -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com