A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Clarisse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 229 - les cinq sens de la honte -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 13/06/2016 14:03:10    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Clarisse

5h00 du matin. Le réveil sonne. Interdit de lambiner, il faut être prêt et dispo à 6h15 tapantes pour la mise en rayon. Clarisse est fatiguée, elle s'épuise entre son job d'été au supermarché et ses révisions du permis de conduire. L'an prochain, elle obtiendra son BTS de biotechnologie et fera honneur à ses parents. Elle, la fille cadette, sera la première diplômée du supérieur de la famille.
"- Salut Clarisse. T'as vu le planning? Tu es à l'animalerie cette semaine.
- Sérieux? Pff... J'en peux plus des croquettes"
Trois heures durant, les cartons de Royal Canin, Pedigree, Félix et autre Frolic défilent. Ensuite, il faut installer les boulettes de graisse pour les oiseaux. Dernière ligne droite avant la pause. D'un coup de cutter Clarisse ouvre le carton. L'odeur est rance. Soudain, elle sent ses tempes battre, aperçoit un nuage noir qui grandit et grignote l'image. Puis, plus rien.
"- Eh oh Clarisse! Ça va? Tu m'entends?
- Quoi?
- C'est moi, Michelle. T'es tombée dans les pommes. Bouge pas, on a appelé le SAMU"
L'hôpital. Une odeur âcre se mêle aux bruits des sirènes, des bips, des malades qui hurlent. Allongée sur un brancard Clarisse est nauséeuse. Un drap rêche recouvre ses pieds. C'est désagréable et ça lui donne chaud. Elle attend le médecin pour partir.
"- Mademoiselle , vous allez pourvoir rentrer chez vous. Tout va bien. La prise de sang est normale. Mais il faudra revoir votre médecin pour surveiller cette grossesse."
Quoi? Impossible, pas elle! Soudain, un liquide aigre et nauséabond lui emplit la bouche. Clarisse est en train de vomir sa détresse. Après tous ces sacrifices, ces années de travail acharné pour être à la hauteur... Ses oreilles bourdonnent. Les mots de sa mère s'invitent à son chevet : " Regarde-les, ces catins qui s'affichent en public. Même pas honteuses! C'est à peine sorti des couches que ça pense à s'envoyer en l'air. Ah, elle est belle la jeunesse!". Clarisse a honte. Elle est devenue une catin.
Les jours suivants sont interminables. Clarisse, seule face ses pensées obsédantes, dissimule l'anéantissement qui la dévaste. Une semaine s'écoule. Sept jours, cent-soixante-huit heures, dix mille quatre-vingt minutes, six cent quatre mille huit cent secondes à se poser la même question : " Je le garde ou je le garde pas? ".
Elle se souvient de son père, fier comme Artaban devant ses collègues, le jour de son bac :
"- Moi, mes filles elles sont sérieuses. Elles font des études. Oui monsieur! C'est pas des Marie-couche-toi-là".
Clarisse a peur. Elle se mure dans le silence. Ses parents sont incapables de comprendre. Comment expliquer qu'elle n'a jamais osé voir un médecin pour demander une pilule, qu'elle comptait sur Julien pour acheter des préservatifs, qu'elle a cédé au désir malgré la boite vide sur la table de chevet, qu'elle a succombé aux frôlements des corps, qu'elle a tant besoin d'être aimée pour ce qu'elle est et non pour ce qu'elle fait.
Elle imagine le mépris de ses parents si elle avoue son forfait. Cette idée la ronge. La seule issue est de le faire partir, de voir un médecin. Elle sait ce que cela implique : se monter nue, exposer son intimité béante dans une position humiliante, comme une catin... Impossible.
Elle voudrait crier, hurler pour que cesse cette torture insoutenable, mais elle sait que mourir de honte est une légende. Alors, elle attrape la boite de somnifères et avale les cachets l'un après l'autre.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 13/06/2016 14:03:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 13/06/2016 14:42:56    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Catin, catin, catin ! Putain que ce mot arrive à se planter dans le coeur quand on le lit ! Tu arrives très bien à faire ressentir le tourment de cette femme au destin brisé ! Décevoir ses parents est sans doute une des pires craintes pour tout le monde.

Quelle chute !

Le personnage m'a vraiment touché, son besoin d'amour, une ingénue...

Bravo !

Note : édition du commentaire, je ne sais pas pourquoi j'ai tapé 'tapin' en pensant à 'catin'
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"


Dernière édition par Aureplume le 13/06/2016 18:44:19; édité 1 fois
Revenir en haut
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 13/06/2016 14:56:32    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Je vais être original : j'aime bien le style et le rythme de ton texte.
Je n'ai pas voté pour ton texte car - c'est totalement subjectif et affaire de goût personnel - ton personnage n'est pas crédible à mes yeux.
Ou plutôt exagéré dans ses actes.
Préférer se tuer que se montrer nue parce que ses parents lui ont bourré la tête de préjugés, chez moi, ça ne passe pas - pas avec les infos que tu nous donnes dans ce texte.
Ceci étant dit, je comprends très bien où tu veux en venir et cette histoire pourrait être très forte - et ton personnage crédible - à condition d'avoir le temps de développer plus ton personnage et de faire comprendre au lecteur pourquoi elle fait ce choix.
Ton sujet est très bien, ton écriture est très bien. Je pense juste que cette histoire, pour être bien perçue nécessite bien plus que 3500 signes espaces comprises.

P.S. : "Elle voudrait crier, hurler pour que cesse cette torture insoutenable, mais elle sait que mourir de honte est une légende." : j'ai adoré la puissance de cette phrase.

Petit détail sur la mise en page : pour les dialogues, si tu démarres avec des guillemets, il ne faut pas mettre de tiret lorsque le premier personnage parle. Le tiret indique un changement de personnage. Ou alors, tu peux aussi choisir de ne pas mettre de guillemets et de démarrer directement avec des tirets (cadratins, les tirets) Mr. Green


Dernière édition par DK le 13/06/2016 17:07:39; édité 1 fois
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 15:30:36    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Je m'étais aussi fait la réflexion que sa réaction était bien trop excessive, d'autant que, pour se retrouver enceinte, il avait bien fallu qu'elle se mette nue devant quelqu'un et pas un médecin, devant qui c'est quand même plus normal ! On pourrait aussi se demander, vu l'éducation rigoriste qu'elle a reçue, comment cela se fait qu'elle ait couché avec un homme... Néanmoins, j'ai quand même voté pour ce texte parce que je me suis dit que, et d'une, l'éducation peut avoir des failles et si elle était amoureuse du garçon, elle a très bien pu lui céder malgré tout, et, de deux, sa réaction finale vient en bout de course, c'est l'accumulation de choses honteuses qui aboutit à son acte désespéré, un peu comme la goutte qui fait déborder le vase. Et l'annonce de la grossesse agit comme un électrochoc.

J'ai donc voté pour ce texte que je trouve vraiment bien écrit. Il y a une gradation dans les sentiments de Clarisse, c'est très bien vu. La honte est bien ciblée, on sent le personnage submergé, sans issue...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 823

MessagePosté le: 13/06/2016 16:38:57    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Si la détresse de cette fille m'a touchée,j'ai,toutefois trouvé ses réactions un peu excessives, surtout à notre époque. A son âge, elle n'a jamais consulté un gynéco? Existe-t-il encore des parents aussi arriérés?
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 13/06/2016 18:16:47    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Aureplume a écrit:
Tapin, tapin, tapin ! Putain que ce mot arrive à se planter dans le coeur quand on le lit ! Tu arrives très bien à faire ressentir le tourment de cette femme au destin brisé ! Décevoir ses parents est sans doute une des pires craintes pour tout le monde.
Quelle chute !
Le personnage m'a vraiment touché, son besoin d'amour, une ingénue...
Bravo !


Je te remercie pour ce commentaire qui me va droit au cœur Aureplume Smile . J'avais vraiment envie que mon personnage subite l'émotion chez le lecteur. Je suis ravie que cela ait fonctionné pour toi.
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 13/06/2016 18:22:59    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

dkcvv a écrit:
Je vais être original : j'aime bien le style et le rythme de ton texte.
Je n'ai pas voté pour ton texte car - c'est totalement subjectif et affaire de goût personnel - ton personnage n'est pas crédible à mes yeux.
Ou plutôt exagéré dans ses actes.
Préférer se tuer que se montrer nue parce que ses parents lui ont bourré la tête de préjugés, chez moi, ça ne passe pas - pas avec les infos que tu nous donnes dans ce texte.
Ceci étant dit, je comprends très bien où tu veux en venir et cette histoire pourrait être très forte - et ton personnage crédible - à condition d'avoir le temps de développer plus ton personnage et de faire comprendre au lecteur pourquoi elle fait ce choix.
Ton sujet est très bien, ton écriture est très bien. Je pense juste que cette histoire, pour être bien perçue nécessite bien plus que 3500 signes espaces comprises.

P.S. : "Elle voudrait crier, hurler pour que cesse cette torture insoutenable, mais elle sait que mourir de honte est une légende." : j'ai adoré la puissance de cette phrase.

Petit détail sur la mise en page : pour les dialogues, si tu démarres avec des guillemets, il ne faut pas mettre de tiret lorsque le premier personnage parle. Le tiret indique un changement de personnage. Ou alors, tu peux aussi choisir de ne pas mettre de guillemets et de démarrer directement avec des tirets (cadratins, les tirets) Mr. Green


Merci Dkcvv pour ce commentaire. En effet, j'ai toujours du mal à me limiter avec 3500 sec. J'ai d'ailleurs fait des coupes sombres dans mon texte d'origine qui était plus développé. Mais règle du JPH oblige Wink
Merci aussi pour le conseil de mise en page. Je n'arrive pas à faire entrer dans la caboche les règles typographiques du dialogue Mad . Je vais tâcher de faire attention.
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 13/06/2016 18:32:16    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

dkcvv a écrit:

Je n'ai pas voté pour ton texte car - c'est totalement subjectif et affaire de goût personnel - ton personnage n'est pas crédible à mes yeux.
Ou plutôt exagéré dans ses actes.
Préférer se tuer que se montrer nue parce que ses parents lui ont bourré la tête de préjugés, chez moi, ça ne passe pas - pas avec les infos que tu nous donnes dans ce texte.


Khéops a écrit:
Je m'étais aussi fait la réflexion que sa réaction était bien trop excessive, d'autant que, pour se retrouver enceinte, il avait bien fallu qu'elle se mette nue devant quelqu'un et pas un médecin, devant qui c'est quand même plus normal ! On pourrait aussi se demander, vu l'éducation rigoriste qu'elle a reçue, comment cela se fait qu'elle ait couché avec un homme...



danielle a écrit:
Si la détresse de cette fille m'a touchée,j'ai,toutefois trouvé ses réactions un peu excessives, surtout à notre époque. A son âge, elle n'a jamais consulté un gynéco? Existe-t-il encore des parents aussi arriérés?


Merci Danielle et Khéops de vos observations. J'ai regroupé vos message avec Dkcvv car vous faites la même observation. Je dois dire que cela m'interpelle car pour décrire ce personnage de Clarisse je me suis inspiré de femmes que j'ai croisé dans le cadre de on travail. J'ai œuvré en service de gynécologie, et des jeunes femmes comme Clarisse j'en ai croisé des tas! Il y a un monde entre monter son corps nu à un compagnon aimant et attentionné et à subir un examen gynécologique auprès d'un médecin qui l'on n'a jamais vu, a fortiori pour une demande d'IVG. Malgré la liberté de ton et de parole concernant le sexe dans la société actuelle et le vécu de certaines femmes il y a un gouffre, qui conduit parfois au désespoir. J'ai eu à écouter des jeunes femmes prêtes à en finir à cause d'une grossesse impromptue...
La société n'est pas si libérée qu'on l'imagine parfois.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 13/06/2016 22:30:57    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Tu n'as retenu que les choses négatives que j'ai dites sans voir le positif (j'ai quand même voté pour ton texte...). C'est dommage...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 14/06/2016 00:06:55    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Khéops a écrit:


J'ai donc voté pour ce texte que je trouve vraiment bien écrit. Il y a une gradation dans les sentiments de Clarisse, c'est très bien vu. La honte est bien ciblée, on sent le personnage submergé, sans issue...


Khéops a écrit:


Tu n'as retenu que les choses négatives que j'ai dites sans voir le positif (j'ai quand même voté pour ton texte...). C'est dommage...


Oh excuse moi Khéops pour cet impair. Bien sûr que non, je n'ai pas retenu que le négatif, et j'ai été très contente que tu aies apprécié mon texte, en particulier la gradation des sentiments de Clarisse. Mais comme j'ai regroupé l'autre thème de ton message avec ceux de Danielle et Dkcvv j'ai manqué de délicatesse à ton égard.
Milles excuses pour ma maladresse.
Il faut dire aussi, que je trouve que l'on apprends plus de ses erreurs que de ses réussites, alors j'ai une fâcheuse tendance (à tord, on me l'a déjà dit Wink ) à me focaliser que sur les choses que j'ai mal faites (pour éviter de les refaire...et je n'y arrive pas toujours Mr. Green ).
Merci de ton attention.
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 997

MessagePosté le: 17/06/2016 17:25:26    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Dolo (c'est bon, je ne me trompe pas, je suis bien dans le fil de Dolo là, hein? Mr. Green ), je rejoins les commentaires faits plus hauts. Je comprends tout à fait que tu aies croisés des gens comme Clarisse dans ton travail et je pense aussi que des filles comme elles, il en existe plus qu'on imagine.
Cependant, à mon avis, pour faire une bonne héroïne de fiction, il manque à Clarisse un petit quelque chose, une cohérence et une personnalité plus marquée que la brièveté du format n'a pas permise. C'est à dire à mon sens, qu'en développant ce texte sur un format plus long, tu pourrais donner plus de caractère à ton personnage, en faisant arriver progressivement les sentiments ce que tu as accumulés dans le dernier paragraphe. Et comme, je l'ai conseillé à Aureplume par ailleurs, prends un peu distance avec ton personnage afin de mieux la faire vivre aux yeux de tes lecteurs.
Tu as une patte, comme on peut le lire dans ce passage: "Une semaine s'écoule. Sept jours, cent-soixante-huit heures, dix mille quatre-vingt minutes, six cent quatre mille huit cent secondes à se poser la même question : " Je le garde ou je le garde pas? "." Il ne te reste plus qu'à laisser reposer ton texte et à le reprendre pour en faire une nouvelle. Smile
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
EmmaBovary
Modérateur


Inscrit le: 05 Oct 2007
Messages: 2 997

MessagePosté le: 17/06/2016 17:27:50    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

Et autre chose, j'aime bien le principe du début: "5h00 du matin. Le réveil sonne. Interdit de lambiner, il faut être prêt et dispo à 6h15 tapantes pour la mise en rayon. Clarisse est fatiguée, elle s'épuise entre son job d'été au supermarché et ses révisions du permis de conduire...."
Peut-être pourrais-tu essayer de garder ce rythme là, en ponctuant le texte d'heures et de dates, puisque Clarisse effectue une course contre la montre d'une certaine façon...
_________________
"Mais si vous n’avez pas envie de vous casser le cul, ce n’est pas la peine de vous imaginer que vous écrirez bien un jour ; contentez-vous de la compétence que vous avez et réjouissez-vous de pouvoir au moins compter dessus."
Stephen King
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 17/06/2016 19:10:45    Sujet du message: Clarisse Répondre en citant

EmmaBovary a écrit:

Cependant, à mon avis, pour faire une bonne héroïne de fiction, il manque à Clarisse un petit quelque chose, une cohérence et une personnalité plus marquée que la brièveté du format n'a pas permise. C'est à dire à mon sens, qu'en développant ce texte sur un format plus long, tu pourrais donner plus de caractère à ton personnage, en faisant arriver progressivement les sentiments ce que tu as accumulés dans le dernier paragraphe.


Tout d'abord je te remercie pour ces remarques constructives. En effet, le format court du JPH est toujours un peu frustrant pour moi. J'ai jamais su faire court Smile Déjà au collège, le résumé de texte était ma hantise Mr. Green
Donc, je me censure pas mal pour tout faire tenir sur 3500 sec.
EmmaBovary a écrit:

Tu as une patte, comme on peut le lire dans ce passage: "Une semaine s'écoule. Sept jours, cent-soixante-huit heures, dix mille quatre-vingt minutes, six cent quatre mille huit cent secondes à se poser la même question : " Je le garde ou je le garde pas? ".

Ça me touche beaucoup, merci Smile


EmmaBovary a écrit:
Et autre chose, j'aime bien le principe du début: "5h00 du matin. Le réveil sonne. Interdit de lambiner, il faut être prêt et dispo à 6h15 tapantes pour la mise en rayon. Clarisse est fatiguée, elle s'épuise entre son job d'été au supermarché et ses révisions du permis de conduire...."
Peut-être pourrais-tu essayer de garder ce rythme là, en ponctuant le texte d'heures et de dates, puisque Clarisse effectue une course contre la montre d'une certaine façon...

C'est une idée intéressante à laquelle je n'avais pas pensé. Je garde ça dans un coin de ma tête déjà bien pleine de bipède monocéphale Razz
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 16:27:18    Sujet du message: Clarisse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 229 - les cinq sens de la honte -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com