A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Amours contrariées

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 231 Le jeu du Roméo édenté -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 12/07/2016 08:28:36    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

« – Mon amour, chaque moment passé auprès de toi est un bonheur, chaque séparation une blessure.
– Sans toi, je suis le ténébreux, le veuf, l’inconsolé.
– Je rêverai de toi cette nuit et demain dès l’aube...
– à l’heure où blanchit la campagne, ton image chérie sera encore devant me yeux.
–Ma force, mon roc, mon cœur bat à tout rompre dès que tu prends ma main. Hélas, nous n’avons pas le droit de nous aimer au grand jour. Mais si je te perdais, j’en mourrais.
– Plus un mot, savourons les rapides délices des plus beaux de nos jours.
Ce sont les mots que seuls pouvaient entendre les arbres et les écureuils de la forêt profonde où Laura et Luc se retrouvaient en secret. Leur idylle était née au sein du club théâtre du bourg de S. auquel appartenait Laura. L’auteur et metteur en scène local avait écrit une pièce romantique à souhait contant les amours contrariées d’une jeune fille rêveuse et exaltée et d’un séduisant quinquagénaire. Le rôle de la demoiselle avait tout naturellement échu à Laura, la jolie institutrice. Luc, le nouveau gérant du tabac-journaux venait d’intégrer la troupe : il avait paru parfait pour le rôle de l’amoureux.
Au fil des répétitions, un lien mystérieux s’était tissé entre les deux acteurs. Laura, qui n’avait jusqu’alors prêté que peu d’attention à l’homme aux cheveux grisonnants qui lui rendait la monnaie lorsqu’elle achetait Le Monde, avait découvert avec surprise les yeux d’azur, le sourire éclatant et la silhouette athlétique de son partenaire. Luc, d’abord attendri par la fragile beauté de Laura, avait rendu les armes devant son rire de cristal, la musique de sa voix, la légèreté avec laquelle elle évoluait sur scène : elle danse, elle vole, c’est une fée, se murmurait-il. Ils avaient pris l’habitude de s’attarder pour bavarder après les répétitions, s’étaient aperçus avec ravissement qu’ils partageaient l’amour de la lecture, des mêmes auteurs. Les baisers, les étreintes ébauchés lors des répétitions étaient vite devenus criants de vérité. Mais B. était un petit village : pour échanger mots tendres et caresses en toute quiétude, les deux amants ne pouvaient se retrouver que dans l’or du soir qui tombe, au plus profond de la forêt. Chaque rencontre était une joie sans mélange, chaque au-revoir se teintait de larmes.
L’épouse de Luc, qui goûtait peu sa passion pour le théâtre, d’autant qu’elle lui prenait un temps précieux qu’il aurait dû, à son avis, consacrer à sa comptabilité, commença à avoir la puce à l’oreille. Une des grenouilles de bénitier chargées des costumes de la troupe jugea de son devoir de lui glisser à l’oreille quelques insinuations perfides.
Le 14 juillet, jour de la représentation d’ « Amours contrariées » arriva. Au milieu de l’acte 2, la mère de l’héroïne, ayant épuisé tous les arguments susceptibles de démontrer à sa fille les écueils d’une liaison avec un homme de l’âge de son père et lasse d’entendre la demoiselle vanter la force de ses sentiments sans oublier le charme, la beauté de l’être aimé, lança d’un ton rageur la réplique culte dont l’auteur de la pièce était si fier :
–Juliette aurait-elle aimé Roméo si Roméo avait eu quatre incisives manquantes, un grand trou noir au milieu ?
La réponse de Laura fut couverte par la voix gouailleuse de la buraliste accompagné d’un ricanement mauvais :
– C’est pas quatre dents qu’il lui manque à ton Roméo, la belle ! Je te souhaite bien du plaisir quand tu le verras mettre son dentier à tremper le soir avant d’aller au lit ! »
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 12/07/2016 08:28:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 761

MessagePosté le: 12/07/2016 13:00:50    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

Ce qui m'a dérangée, ce sont les emprunts aux poèmes "El Desdichado" de Gérard de Nerval , "Demain dès l'aube" de Victor Hugo et "Le lac" de Lamartine, alors que tu dis plus loin que c'est un auteur local qui a écrit cette pièce romantique.
Ou alors je n'ai rien compris... éclaire-moi Razz
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 12/07/2016 18:15:48    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

Les emprunts aux poètes en question n'ont rien à voir avec la pièce de l'auteur local. Ce sont les mots que les amoureux échangent lorsqu'ils se retrouvent dans la forêt car, comme je l'ai précisé, ils sont tous deux férus de poésie.
Mais je n'ai pas dû être très claire ! De toute façon, la phrase imposée ne m'inspirait que du burlesque, j'ai voulu raccrocher du romantisme, il faut croire que ça n'a pas été très heureux.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 761

MessagePosté le: 12/07/2016 18:23:09    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

D'accord, c'est plus clair Okay
Et, effectivement, la confusion des genres t'a desservie.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 13/07/2016 12:15:51    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

Ce texte est bien écrit, mais je ne l'ai pas trouvé "romantique". Les emprunts aux poètes m'ont donné l'impression d'alourdir le texte ce qui m'a un peu gênée.
Et puis, je n'ai pas trouvé la réaction de la buraliste très crédible, mais c'est juste une question d’appréciation personnelle.
Ceci dit, tu as le mérite d'avoir rédigé un texte sur ce sujet pas simple du tout , et rien qu'en ça c'est déjà une gageure Okay
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 13/07/2016 13:01:14    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

J'ai apprécié le texte de Danielle parce que les stéréotypes de l'amour romantique étaient bien exploités mais j'ai trouvé la chute un peu lourde. Ce n'est pas du "Danielle" habituel. D'ordinaire, les femmes y sont plus savantes et plus fines Wink Danielle n'a pas du tout aimé ce sujet ! Smile
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 13/07/2016 16:05:43    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

Ce qui m’a gêné un peu dans cette histoire plausible – une femme se venge publiquement de l’infidélité de son mari − c’est l’instabilité du ton. On passe du pastiche de la récitation poétique de l’introduction (on voit mal des amants se parler ainsi, ça manque de naturel sauf si c’est un jeu) à une séquence narrative et « romantique » où l’on nous explique le pourquoi du comment : le quinquagénaire aux yeux d’azur tombe amoureux de la belle fille à la beauté fragile (expliquer pourquoi elle est fragile, sinon c’est un cliché), presque un accident du travail dans ce contexte.
Cette séquence colle avec le sujet et la vie, rien à redire. Comme disent les Anglais, things happen. On assiste impuissant ou ravi à leur idylle (« l’or du soir », « la joie sans mélange », « criant de vérité », l’amour rend un peu bête, mais l’auteur doit garder la tête froide et se méfier des clichés) et puis, patatras, voilà la mégère qui débarque et brise la bulle dans laquelle ils s’étaient réfugiés au marteau-piqueur.
Pastiche, réalisme romantique, théâtre de boulevard, dans un format si court, je trouve que le changement de ton rompt l’unité du texte.
Cela dit, s’agissant de vote, ce texte est peut-être victime de mon peu d’appétence pour les scènes romantiques.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 13/07/2016 18:13:43    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

Je retiens la leçon, Orcus: se méfier des clichés ! "Pastiche, réalisme romantique, théâtre de boulevard, dans un format si court ", tu me permets de prendre ça pour un compliment ? Quoi que, ça me rappelle les réflexions de mes filles à propos de ma cuisine: "Non, maman, il n'y avait pas tout ça dans ta recette, il faut toujours que tu rajoutes des trucs..."
Donaco, tu ne me connais pas encore assez, mes femmes peuvent parfois être de vraies harpies et même grossières !
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 13/07/2016 20:03:43    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

Je confirme. D'ailleurs, Deep Clue a du fil à retordre avec Danielle.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 14/07/2016 19:56:24    Sujet du message: Amours contrariées Répondre en citant

C'est vrai que je ne suis pas sur avp depuis si longtemps en fait... Et tant mieux pour Danielle, j'aime la diversité !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 17:13:23    Sujet du message: Amours contrariées

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 231 Le jeu du Roméo édenté -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com