A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Scène de l'Auto

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Monio
Plume de Calao


Inscrit le: 19 Mai 2015
Messages: 76

MessagePosté le: 17/07/2016 21:10:47    Sujet du message: Scène de l'Auto Répondre en citant

Connaissez-vous ce cercle de mort, ce cirque odieux que les Yankees appellent la FriendZone ?

Je suis fou amoureux d'une petite fée, une très bonne amie. Une Demoiselle qui a le ciel bleu azur au fond des yeux. Sept ans d'une longue agonie, de souffrance, de tourments, de désillusions et de peine. J'ai toujours pensé a raison qu'elle ne voudrait jamais de moi. J'ai commencé à en être épris vers janvier 2009 .
Faut dire que la miss est sacrément attirante et à l'époque était à l'apogée de sa beauté et de ses tenues aguichantes. En juillet de la même année, elle était en couple avec un autre homme depuis quelques mois.

Un être malfaisant, un fidèle des démons. Grand, brun, a la musculature des plus développée, non pas a la sueur du front, mais a la poudre protéinée. T-shirt moulant de rigueur, cheveux recouverts de gels coiffants, lunette de soleil. Violent plus que de raison, mentalement instable, et grand adepte de la poussière d'étoiles. La blanche coulait dans son sang. Vous voyiez le genre ? Pareil salopard attire la gente féminine comme l'aimant attire le fer. Transpirant le mal de tout son être, les ténèbres et lui ne faisait qu'un. Ce n'était pas un être de lumière telle que moi. La fée en était folle. Je ne souhaite même pas me souvenir du prénom de ce fils de pute sinon il va me sortir des boutons sur tout l'épiderme. Nous l'appellerons L'homme

Le couple m'avait invité un samedi après midi à faire les boutiques en leur compagnie. Et en compagnie d'un ami a lui. Très semblable dans le style et l’apparence. Les deux comparses étaient, sans nul doute, constituées du même bois moisis et gangrener par la vermine. La petite princesse était absolument sublime, je me souviens comme si c'était hier de ses vêtements. Haut léopard décolleté a souhait, minijupe en cuir et talon haut. La voiture était en osmose avec le personnage.

Pendant le trajet, tout en conduisant, l'homme se tourne en direction de celle qui aurait dû être mienne, et lui tend la main droite. Le visage de la princesse s'était alors illuminé, un sourire rayonnant apparut sur ses lèvres. Elle l'avait alors saisi, la grosse main aux bagues en ors se refermant sur celle au doigt fin, a la manucure rose bonbon. Devant moi. Cela m'avait fait l'effet d'un coup de poignard. Un coup de sabre qui part du ventre jusqu'aux cerveaux en passant par le cœur. J'en étais physiquement malade. Je me disais que j'aurais voulu être a la place de ce fumier. Mieux encore que je devrais être à sa place.

J'avais envie de gerber à fond les vannes. Une fois rentré cher moi, je me suis effondré en sanglots, c'était la première fois que je pleurer de ne pas l'avoir comme amoureuse. Je ne suis jamais parvenu à comprendre pourquoi elle ne voulait pas de moi. Moi qui suis quelqu'un de droit et d’honnête, de juste et de bon. Un être lumineux.

Au plus profond de mes cauchemars les plus horribles , je le revois lui prendre la main .
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/07/2016 21:10:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lili
Plume de Benu


Inscrit le: 27 Oct 2015
Messages: 244

MessagePosté le: 18/07/2016 09:01:02    Sujet du message: Scène de l'Auto Répondre en citant

J'aime bien ce « joli » portrait de don Juan auquel se laissent prendre les demoiselles qui aiment la poussière d’étoile. Lorsque la poudre magique retombe au sol, noire et avilie comme de la cendre, elle détruit l’image de ce bonheur fugace et en ternit définitivement le souvenir.

Quelques petites fautes. À relire
_________________
À quoi sert de voir dans un monde qui ferme le yeux.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Monio
Plume de Calao


Inscrit le: 19 Mai 2015
Messages: 76

MessagePosté le: 18/07/2016 09:14:19    Sujet du message: Scène de l'Auto Répondre en citant

C'est le fait quil lui tienne la main devant moi qui m'a détruit alors que je commençais en ce temps là à être fou amoureux d'elle .
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 18/07/2016 09:56:25    Sujet du message: Scène de l'Auto Répondre en citant

" Un coup de sabre qui part du ventre jusqu'aux cerveaux en passant par le cœur. J'en étais physiquement malade." C'est mort que tu aurais dû être, pas malade , après ce sacré coup de sabre ! Laughing
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Monio
Plume de Calao


Inscrit le: 19 Mai 2015
Messages: 76

MessagePosté le: 18/07/2016 10:15:13    Sujet du message: Scène de l'Auto Répondre en citant

C'est un petit texte sans conséquences mais qu'en pensez vous ?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 19:21:00    Sujet du message: Scène de l'Auto

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com