A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

H

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 19/07/2016 10:43:01    Sujet du message: H Répondre en citant

H

Les Japonais ronflaient à l'unisson, têtes renversées, bouches ouvertes. L'hôtesse et l'hôteur, l'un devant, l'autre derrière, étaient en avion de desservir le déjeuner. Du thé tiède tachait ma cravate. Un trou d'air. La journée promettait d'être rude. Un chauffeur de taxi m'avait déjà confisqué cinq cents francs pour me voiturer à l'aéroport. Sans être un ami des chiffres, on sent bien que ça fait cher du kilomètre. J'ai failli sortir le H, puis me ravisai. Il n'était que six heures. J'ai extrait un billet de cinq cents francs de mon portargent et le tendis au chauffeur. Je lui ai même donné un pourboire. Parfois, je me dégoûte.

L'avion décolla avec une demi-heure de retard. Il faisait moite. Les Japonais ne ronflaient pas encore, mais une odeur asiatique contrariait mon pif occidental. Mon pilotequèze était coincé entre le siège et mes jambes, hors d'atteinte. Mille balles, ce pilotequèze, et ces Japonais me forçaient presque à mettre les pieds dessus. Je les haïssais déjà. Le chef, celui qui fit remplir sa carte de débarquement par l'autre, parlait tellement des bras que mon siège en tremblait. Pas moyen d'échapper à ces vibrations négatives. J'avais beau le regarder de biais, il continuait de brasser l'air, mauvais. C'était un méchant. Il parlait, l'autre écoutait, avec respect, en se demandant quand on allait le laisser dormir. Ils bâfrèrent de concert, bruyamment, en aspirant leur thé, puis s'assoupirent.

Les vibrations firent place aux ronflements. J'étais à cran. Je tentais vainement de résister, de prendre sur moi, après tout, ce n'était que des ronflements, de l'air, quand à mon insu, presque par magie, le H se retrouva sur mes genoux. Sans un mot je le pris et d'une formidable poussée du bras, l'abattis sur la tronche de mes voijaps. Il fendit la tête du premier et se ficha dans le cœur du second. Les ronflements cessèrent. Je remis le H tant bien que mal dans mon pilotequèze. Tout cela fut si rapide que nul n'y prêta attention. Les avionnés continuaient de lire ou de dormir. L'hôtesse se battait avec son chariot. Le meurtre parfait.

Je me sentais déjà mieux, mais je restais fragile. Lorsque le capitaine annonça du retard à l'atterrissage pour cause de cieux encombrés, je crus rechuter. J'allais, une fois de plus, être en retard. L'air sentait la cigarette froide. L'avion finit par atterrir. L'hôtesse pria les voyageurs de rester assis jusqu'à l'arrêt complet de l'appareil. À ces mots, tous se levèrent. Par giclées, l'avion régurgita ses occupants. Les Japonais furent parmi les derniers à sortir de l'appareil. Je saluai le personnel navigant et suivis le troupeau. Nous franchîmes la douane sans encombre. Dehors, un taxi m'attendait. Je recommençai à croire en Dieu. Avenida de America por favor. La faveur me fut accordée et nous partîmes vers les Amériques.

La circulation était dense, on avançait à coups de klaxon. À chaque croisement, des policiers sifflaient comme des malades. Sur le compteur, les chiffres rouges menaient un train d'enfer. Déjà mille trois cents pesetas. C'est encore loin, l'Amérique ? Le voiturier exigea trois cents pesetas de plus que ce qu'indiquait le compteur. Une coutume locale, je suppose. Il râla quand il vit mon billet de cinq mille pesetas. Je l'assurai de mon regret. Il finit par trouver la monnaie et nous nous souhaitâmes mutuellement le mauvais jour.

Je traversai l'avenue, lévitai jusqu'au sixième étage et frappai chez Catiejonnesonne. Elle piaffait d'impatience, l'Espanglaise. Un avion à prendre, elle aussi. Nous échangeâmes quelques politesses, le temps que ses adjoints nous rejoignent. Puis nous parlâmes affaires. Mon client se posait des questions sur la gent automobile de ce pays. Pouvaient-ils la lui expliquer ? Ils m'assurèrent que oui. On décida d'interroger une vingtaine d'automobilistes. C'était facile, y en avait plein les rues. Ça me coûterait cher, mais je pouvais dormir tranquille. Catiejonnesonne était, me dirent-ils, une pro. J'en convins. Ils ne leur restaient plus qu'à m'inviter à déjeuner, mais je me retrouvai sur le trottoir avant que cette idée ne leur traversât l'esprit.

Je décidai de tenter seul ma chance et entrai dans la première gargote avenante. Certains déjeunaient assis, d'autres debout. Tous fumaient. Le serveur me jaugea du premier coup d'œil : un étranger. Il courait d'une table à l'autre, changeait les nappes, passait les plats. J'attendis un peu, incertain de la marche à suivre. Toutes les tables étaient occupées, l'air était gras. Je comptai jusqu'à dix, puis vingt, en espérant un signe. Deux assiettes remplies de haricots rouges me passèrent sous le nez. C'était le signe. Je profitai d'un moment d'inattention du serveur pour quitter discrètement le restaricot, et repris ma route.

J'évitai sans raison plusieurs établissements décents puis me décidai pour l'un d'entre eux. Une épaisse tenture de velours sombre en barrait l'accès. Elle s'enroula autour de moi et j'eus quelque peine à m'en extraire. Les tables étaient rares, mais libres. Je m'approchai de l'une d'entre elles lorsqu'une voix cassa net mon élan. Je n'en compris pas les mots, mais le sens était clair : on reste là et on attend. Je me retournai vers la voix, mais elle avait déjà disparu. Je jetai un dernier regard aux tables vides et quittai le restabonné.

Dehors, l'air était vif. Je fis quelque pas et me risquai à l'intérieur d'un bouge. Je marquai un temps d'arrêt devant la modestie des lieux quand le patron m'engagea à le suivre dans une salle attenante où des gens de tout âge s'employaient à manger. On m'installa à une table encore pleine de reliefs. Une servante à tout faire m'apporta d'autorité le plat du jour. Je mangeai, payai, sortis puis dérivai doucement vers le reste de la journée. Je ratai de peu une réunion sans importance et regagnai l'avion juste à temps pour découvrir l'un des Japonais installé à ma place. Discrètement, je sortis le H.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 19/07/2016 10:43:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Servanne
Plume de Benu


Inscrit le: 11 Juil 2016
Messages: 150

MessagePosté le: 19/07/2016 11:36:34    Sujet du message: H Répondre en citant

Un texte très étrange, je n'ai pas réussi à m'y immerger complètement et je me demande bien ce qu'est ce fameux H...
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 19/07/2016 16:34:17    Sujet du message: H Répondre en citant

Le H est un fanstame au sens freudien du terme. Il permet à ce pauvre névrosé de trouver une issue à son désir refoulé – exploser la tête de ses voisins avec une hache −ce que le sur-moi du sujet interdit et condamne.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Servanne
Plume de Benu


Inscrit le: 11 Juil 2016
Messages: 150

MessagePosté le: 19/07/2016 17:05:29    Sujet du message: H Répondre en citant

Merci pour les éclaircissements, finalement c'est assez tordu, et je ne sais qu'en penser même si je ne peux pas dire que je n'aime pas...
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 19/07/2016 18:48:20    Sujet du message: H Répondre en citant

Un texte étonnant mais pour moi aussi un peu obscur. Par contre j'ai admiré la virtuosité avec laquelle tu crées des mots.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 20/07/2016 07:47:43    Sujet du message: H Répondre en citant

Je n'ai pas compris... Ca vient de toi ? Ou de moi ?

Mais je suis d'accord avec Danielle : les néologismes sont remarquables !
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 20/07/2016 13:33:13    Sujet du message: H Répondre en citant

Je crois que ça vient de moi. Je suis incapable de scier droit ou de monter un meuble Ikea sans avoir inversé au moins une pièce.
Ça me fait penser à un livre que j'ai feuilleté récemment, "Antiguide de savoir-vivre : Comment être un parfait goujat en toutes circonstances". Le genre de livre idéal quand on a quelques minutes à perdre. À la rubrique "écriture", il était conseillé de toujours écrire de manière illisible avec le mode d'emploi : "si vous êtes droitier, écrivez de la main gauche; si vous êtes gaucher, utilisez la main que vous voulez, ça ne changera rien".
Je suis gaucher, y compris en écriture.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 20/07/2016 17:28:03    Sujet du message: H Répondre en citant

Laughing
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Servanne
Plume de Benu


Inscrit le: 11 Juil 2016
Messages: 150

MessagePosté le: 20/07/2016 18:02:25    Sujet du message: H Répondre en citant

En temps que gauchère je compatis et même soutiens l'effort Mr. Green
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 20/07/2016 18:36:48    Sujet du message: H Répondre en citant

Soit-disant que les gauchers sont plus intelligents... pur droitier pour moi Mort de Rire
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Servanne
Plume de Benu


Inscrit le: 11 Juil 2016
Messages: 150

MessagePosté le: 20/07/2016 18:40:20    Sujet du message: H Répondre en citant

Nobody's perfect Mort de Rire
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 826

MessagePosté le: 20/07/2016 20:24:45    Sujet du message: H Répondre en citant

Aureplume a écrit:
Soit-disant que les gauchers sont plus intelligents... pur droitier pour moi Mort de Rire


C'est bien parce que je suis gauchère que je souscris à cette théorie...

Orcus j'ai bien aimé ton texte ! Pour moi, le H était du hash, permettant au narrateur de s'évader lorsque le réel lui est trop horripilant. Le texte décrit une tentation qui revient plus forte après chaque déconvenue...
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 21/07/2016 07:52:22    Sujet du message: H Répondre en citant

@Orcus : au jph, tu es loin d'être gaucher (dans le sens de la définition que tu donnes).

Je compatis pour Ikea Mr. Green ; Hori, c'est Décathlon et sa tente 2 secondes qui pose problème. Faudrait que je vous donne quelques cours à tous les deux:)
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 292

MessagePosté le: 22/07/2016 11:52:44    Sujet du message: H Répondre en citant

Eh bien pour ma part, j'ai beaucoup aimé ce texte et, curieusement, je ne me suis pas posé de questions sur ce H, l'intégrant tranquillement dans le récit ! Par contre, le pilotezèque... C'est quoi cette bête ?

Ton texte m'a fait penser à la BD "Philémon"... Smile
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 22/07/2016 14:07:50    Sujet du message: H Répondre en citant

Merci Khéops. Je suis un fan de Philémon, je me souviens encore du jour ou j'ai découvert cette BD.
Pilotequèze est un anglicisme dérivé de pilot-case (une espèce d'attaché-case = petite valise).
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 292

MessagePosté le: 22/07/2016 14:13:37    Sujet du message: H Répondre en citant

Aaaaahhhh ! Okayyyyyyyy !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 19:22:22    Sujet du message: H

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com