A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sans réponse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Antigone Eyre
Plume de Calao


Inscrit le: 02 Jan 2016
Messages: 55

MessagePosté le: 27/08/2016 08:59:48    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

Bonjour,

Aujourd'hui je vous poste un récit différent de ceux que j'ai pu poster auparavant. C'est quelque chose de nouveau pour moi.

Assis tous les cinq autour du feu lors d'une chaude soirée d'été, jeunes et ignorants nous parlions de tout ou plutôt de rien.

Nous étions trois filles, moi, Laure, Anaïs et deux garçons, Thomas et Hugo. Laure et Thomas, ou plutôt Tic et Tac, étaient frère et sœur, ils étaient toujours tous les deux quand il s'agissait de faire les quatre cents coups et ils nous entraînaient volontiers avec eux. Anaïs avait un fort caractère et beaucoup d'humour, c'est elle qui trouvait le parfait commentaire à la fois drôle et inutile dans les pires situations. Hugo, lui, était très gentil mais s'aimait beaucoup trop à mon goût, il ne faisait que parler de lui et ramenait toutes les conversations à sa petite personne jusqu'à en être le héros. On me reprochait souvent de trop parler de moi, mais Hugo était bien pire !

Le bonheur se dégageait dans la chaleur, notre environnement n'était plus qu'un havre de joie et de paix, à un tel point que je ne pouvais m'empêcher de sourire. Le moment était d'une grande simplicité mais d'une rare intensité, je ne pouvais que le savourer. Rien ne pouvait plus gâcher ce magnifique instant.

Hugo, qui jusqu'ici n'avait cessé de parler de lui et de raconter des anecdotes très amusantes sur sa vie un peu trop mouvementée, parvint à me sortir de mon ivresse par l'intermédiaire d'une phrase très intéressante et qui n'avait jamais cessée de troubler mes pensées :
"Certaines personnes, ont tant d'influence sur notre vie qu'elles peuvent la changer complètement, qu'elles y fassent irruption quelques secondes ou quelques années."

Personne n'avait répondu. Anaïs, Laure et Thomas étaient rapidement revenus à des sujets plus puérils et enfantins mais Hugo me paraissait soudainement perdu dans ses pensées. J'avais soutenu son regard quelques secondes lorsqu'il a prononcé cette phrase. J'avais sans doute cherché dans ses yeux une réponse à ce qu'il avait dit, quoique, ce n'était pas une question, cela ne nécessitait donc aucune réponse mais peut-être y avait-il une solution ou un remède.

Je n'avais que trop vécu cette phrase.

Nous l'avons tous vécu, que ce soit la jolie femme fraîche comme la rosée qui traverse la rue, trop belle pour être oubliée où l'homme démuni qui mendie ses quelques pièces, trop pauvre pour être ignoré. Ces deux là laissent leur empreinte dans notre esprit tout le jour, parfois même toute la vie.

J'avais vu une fille un jour lorsque j'étais plus jeune, elle était différente, elle était jolie. Pourquoi pas moi ? Moi aussi j'étais jolie mais je ne l'étais peut-être pas suffisamment.

Tout comme Alice j'étais entrée au pays des merveilles, pensant en sortir plus belle et plus heureuse que jamais. La spirale de l'anorexie et de la boulimie m'avait arraché à mon petit monde d'enfant, me tournait la tête, l'estomac et le corps. Si bien que j'étais satisfaite d'être diagnostiquée malade. J'avais presque abandonné mes amis, restais livrée à moi même, sourde aux conseils et muette aux réflexions. Je ne respirais plus, n'aimais plus et ne vivais plus. Mes yeux ne reflétaient plus que le vide sur lequel ils étaient rivés. Mon visage ne reflétait plus que la douleur que mon corps endurait.

Les années ont passé, la maladie est derrière, mais jamais très loin. Comme des millions d'autres je garde des séquelles. La fille avait changé ma vie.

Me voilà comme Hugo. Je ne parle plus que de moi, je ne pense plus qu'à moi et cela me procure parfois plus de désespoir que de bonheur. Je suis peut-être égoïste.

Arrêtons de blâmer l'homme sur ce qu'il est. N'est-il pas de nature égoïste ? Cet égoïsme n'est-il pas uniquement source de douleur ? La souffrance n'est-elle pas vitale ? Voilà des questions sur lesquelles il faut méditer.

Je suis désormais triste et perdue dans mes pensées, tout comme Hugo.
"Certaines phrases ont tant d'influence qu'elles peuvent gâcher un bonheur qualifié d'éternel, parfois même la vie."

La vie est construire sur des défauts, des détails, des mots, des molécules, des atomes.
_________________
La première raison pour laquelle ils disent que votre vie est un échec, est que vous l'avez réussie.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 27/08/2016 08:59:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hori
Administrateur


Inscrit le: 21 Aoû 2009
Messages: 1 827

MessagePosté le: 10/09/2016 01:13:25    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

D'habitude, j'ai beaucoup de mal à entrer dans ce genre de texte...Et là non. C'est bien écrit, vrai, doux, fort. Je suis étonnée que personne n'ait encore réagi d'ailleurs !

Antigone ton texte est superbe et donne à réfléchir sur nos propres expériences... Smile
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 373

MessagePosté le: 10/09/2016 08:19:02    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

En effet, cette belle réflexion mérite d'être remise au premier plan.
C'est une situation que tout le monde a pu vivre un jour.
L'importance d'autrui (même éphémère) dans notre propre vie.
Revenir en haut
Lili
Plume de Benu


Inscrit le: 27 Oct 2015
Messages: 244

MessagePosté le: 10/09/2016 08:34:10    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

Merveilleux Antigone !

Je te sens débridée et sure de toi, tu es sur la bonne pente, laisse-toi glisser. Tu es la digne membre du gang des lycéennes.
_________________
À quoi sert de voir dans un monde qui ferme le yeux.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Antigone Eyre
Plume de Calao


Inscrit le: 02 Jan 2016
Messages: 55

MessagePosté le: 10/09/2016 15:51:18    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

J'ai longtemps cru que le titre de mon texte portait malheur. Vous venez de déjouer la malédiction, merci !

J'avais tendance à écrire trop souvent des textes non-introduits où je posais ma réflexion comme cela sans prendre le temps de chercher un contexte correspondant. Le contexte et la réflexion sont génériques, cela permet au lecteur de se projeter. C'est beau d'être comprise et complimentée ! Je crois que j'ai presque visé dans le mille pour cette fois. Smile
_________________
La première raison pour laquelle ils disent que votre vie est un échec, est que vous l'avez réussie.
Revenir en haut
Servanne
Plume de Benu


Inscrit le: 11 Juil 2016
Messages: 150

MessagePosté le: 10/09/2016 15:59:00    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

Antigone a un talent fou, mais elle est réservée.
Revenir en haut
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 911

MessagePosté le: 10/09/2016 20:05:49    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

Ce texte et les réactions qu'il suscite me fait penser à une phrase du livre de Jorge Semprun que je suis en train de lire (L'écriture ou la vie) : "La littérature est possible seulement au terme d'une première ascèse et comme résultat de cet exercice par quoi l'individu transforme et assimile ses souvenirs douloureux, en même temps qu'il se construit sa personnalité". En d'autres termes, on ne peut pas écrire si l'on a pas un peu vécu et pensé sa vie.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 11/09/2016 17:45:07    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

Des réflexions très justes... qui font réfléchir.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Genovanna
Plume de Simurgh


Inscrit le: 14 Aoû 2008
Messages: 3 065

MessagePosté le: 11/09/2016 21:20:22    Sujet du message: Sans réponse Répondre en citant

Une écriture légère pour un texte dense.
_________________
Il est des portes sur la mer qui s'ouvrent avec des mots. ...
Hay puertas al mar que se abren con palabras...
Alberti, Rafael 1902
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:24:55    Sujet du message: Sans réponse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com