A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pour Romain

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 232 Le Cahier d'été -> Critiques constructives 232b
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 05/09/2016 18:24:55    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Pour Romain

Des murmures. L’obscurité.
Max prit peu à peu conscience d’exister. Les chuchotements s’intensifièrent en un brouhaha irritant tandis que, derrière ses paupières closes, les ténèbres se fondirent en une teinte orangée.
Il ouvrit lentement les yeux.
Sa première vision fut un mur blanc comme l’albâtre. Il cilla à plusieurs reprises et pencha la tête sur sa droite. Une très jeune femme, vêtue de manière à se confondre avec la couleur de la pièce, tripotait une molette sur un tuyau. Elle tourna lentement les yeux vers Max, comme si elle avait senti le poids de son regard. Ses traits se figèrent en un mélange de surprise et d’affolement. Sans un mot, elle se précipita vers la porte, la déverrouilla et sortit de la chambre.
— Attendez… bredouilla Max. Mais elle était déjà partie.
Le tumulte dans le couloir s’amplifia un instant avant de s’atténuer une fois la porte refermée.
Clic.

Une douleur vive lui tenaillait les pieds et irradiait jusque dans ses hanches. Ses deux mains bandées ressemblaient à des gants de boxe immaculés, et le tuyau que la fille avait trifouillé se terminait dans un cathéter planté dans son avant-bras.

Clic.

La porte s’ouvrit quelques minutes plus tard. Un homme en blouse blanche, l’air sévère, s’avança vers le lit, suivi par la jeune fille qui verrouilla la porte.

— Je suis le docteur Nguyen. Comment vous sentez-vous ?
— Je crève de mal aux pieds.
— Monsieur Martin… (Il fit une pause) Vous n’avez plus de pieds. Nous avons dû les amputer.
— Quoi ? balbutia Max, incrédule. Je vous dis que j’ai mal aux pieds ! Que m’est-il arrivé ?
Le médecin hésita. Il était sur le point de répondre quand Max reprit :
— Et où est ma femme ?
— C’est une douleur fantôme, éluda le médecin. C’est très fréquent. Vos pieds vous feront souffrir encore pendant un bon moment.
Max repoussa sèchement les couvertures, découvrant ses jambes dont les extrémités étaient bandées. Pas de pieds. Il resta coi. C’est quoi, ce délire ? Le médecin et la fille le fixaient sans mot dire, impassibles.
— Que m’est-il arrivé ? hurla Max au bord de l’hystérie. Où est ma femme, salopard ?
— Salopard ? s’indigna Nguyen dont le visage s’empourpra. Nous vous avons sauvé, espèce d’abruti ! Ayez au moins le courage de prendre vos responsabilités !
La diatribe du médecin ébranla Max. De quelles responsabilités parlait-il ?
Le DECT de Nguyen Vibra. Il le sortit de sa poche de poitrine, consulta l’écran et clôtura l’appel.
— Une urgence, dit-il froidement à l’infirmière. Je reviens dès que possible. La jeune fille resta un instant interdite. Elle n’avait jamais vu Nguyen perdre son calme devant un patient.
La porte s’ouvrit brusquement et une marée humaine s’engouffra dans la chambre dans une clameur qui fit sursauter l’infirmière. Merde, je n’ai pas verrouillé la porte !
Elle tenta de contenir l’assaut, en pure perte.
Des questions fusèrent simultanément de toute part et le crépitement des flashs éblouit Max qui se barra le visage de son avant-bras.
— Qui êtes-vous, bordel ? Qu’est-ce que vous me voulez ? hurla-t-il.
Un type se fraya un chemin dans la cohue. Il avait sous le bras une pancarte énorme qu’il brandit avec pétulance devant lui tout en prenant la pose aux côtés de Max. Les flashs crépitèrent de plus belle et le type posa la pancarte sur le sol, le long du lit.
— Monsieur Martin, commença-t-il solennellement, au nom de la Société des Jeux, je suis heureux de…
— Qu’est-ce que c’est que ce foutoir ? tonna une voix.
Nguyen bouscula les journalistes sans ménagement et darda l’infirmière de ses yeux noirs.
— Tout ce que vous aviez à faire était de verrouiller cette foutue porte ! Foutez-moi le camp ! Et vous aussi ! compléta-t-il à l’intention des journalistes.
La jeune fille sortit de la pièce, contrite, suivie bon gré mal gré par l’essaim de reporters bougonnant.
— Vous allez m’expliquer ce qu’il se passe, oui ou merde ? s’impatienta Max.
— Vous avez subi assez de stress pour aujourd’hui, répondit sèchement le médecin en faisant une injection dans le cathéter. Nous verrons cela plus tard. Reposez-vous.
Il sortit de la chambre.
Max tourna la tête vers la pancarte.
« Payez contre ce chèque… Un million… »
Il ne comprenait pas. Il n’avait aucun souvenir d’avoir vécu avant de s’être réveillé dans cette chambre.
Une infirmière entra. Une autre, plus âgée. Elle arborait un sourire bienveillant. Elle s’approcha du lit et lui tendit un magazine.
— Vous voulez bien me le signer ? demanda-t-elle timidement. C’est pour mon fils. Il est votre plus grand fan. « Pour Romain » précisa-t-elle en lui tendant un stylo.
La couverture du Paris-Flash titrait « CETTE FEMME VA MOURIR».
La photo fit naître des réminiscences qui se précisaient à mesure qu’il la fixait. 12 semaines d’épreuves de plus en plus périlleuses. Le dernier défi : un tapis de braises de 15 mètres à franchir. Et puis, le grain de sable. Lise tombe. Il la traîne tandis que ses pieds fondent. Elle s’embrase en hurlant. Et puis, le néant…
Il laissa tomber la revue sur le sol.
Qu’allait-il faire de tout cet argent ?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/09/2016 18:24:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 05/09/2016 20:23:11    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Sacrément bien fichu, comme d'habitude! Je suis admirative des gens qui parviennent à écrire autant de dialogues tout en écrivant une histoire qui se tient. L'ensemble est crédible, très vivant par l'emploi des paroles croisées. Juste 5 lignes pour nous amener à comprendre ce qu'est la tragédie de cette fiction et une ironie glaciale qui souligne l'effet de médiatisation hallucinant de ce jeu morbide... La dernière phrase... frappe si juste ... Super ! Okay
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 06/09/2016 08:14:07    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Désolée, je ne suis pas parvenue à entrer dans cette histoire. Le personnage du médecin qui s'emporte ne m'a pas paru très crédible. Mais ce n'est que mon avis.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 912

MessagePosté le: 06/09/2016 18:18:47    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Plutôt Danielle que Donaco sur ce texte. Les dialogues m'ont semblé manquer de naturel. Pourquoi tant d'agressivité entre les trois protagonistes, médecin, patient et infirmière ? Quant à la dernière phrase, elle est surprenante de la part d'un homme qui crie après sa femme et, cinq minutes, plus tard, se préoccupe de la façon de dépenser leur argent.
Le style est soigné, mais l'ensemble manque un peu de fantaisie. Ça fait plus théâtre que cinéma.
S'il fallait pinailler :
    J'aurais plutôt utilisé tripatouiller que trifouiller
    Plutôt dit : "darda ses yeux noirs sur l'infirmière"
    Supprimé l'adverbe dans "Des questions fusèrent simultanément de toute part". Même s'il désigne le temps et "de toute part" le lieu, on en retire une impression de pléonasme.

_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 763

MessagePosté le: 06/09/2016 18:47:52    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Même ressenti que Danielle...
Je suis moins d'accord avec Orcus quant au style soigné :


— Qu’est-ce que c’est que ce foutoir ? tonna une voix.
Nguyen bouscula les journalistes sans ménagement et darda l’infirmière de ses yeux noirs.
— Tout ce que vous aviez à faire était de verrouiller cette foutue porte ! Foutez-moi le camp !


Sur trois phrases c'est lourd.


Enfin deux "salopard", deux" merde" et un "bordel", c'est un peu trop pour moi. Désolée DK  Sad
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 06/09/2016 19:04:05    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Bah, disons que ce texte était juste un JPH qui m'a profondément pris la tête et que j'ai mis un point d'honneur à terminer...
Merci pour vos retours.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 07/09/2016 08:31:24    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Mon vote N°3 : j’ai trouvé Qu’il y a une bonne progression dramatique dans la révélation de la situation, mais surtout ce qui a entrainé mon vote c’est la scène extraordinairement choquante dans laquelle la timide infirmière vient faite signer pour son fils la photo du magazine avec le titre « Cette femme va mourir ». Une scène qui en dit long sur les dérives de la médiatisation, de la téléréalité et de l’exploitation du sensationnel. Et une dernière phrase sobre et percutante.

Par contre, le coup de gueule du médecin contre son patient ne m’a pas semblé crédible. Et je suis étonné aussi qu’il lui annonce aussi brutalement qu’on l’a amputé. Quant aux grossièretés proférées par Max, elles ne me choquent pas en elles-mêmes, mais c’est un moyen trop facile de faire ressentir sa surprise et sa colère. IL est vrai que dans un texte court on est parfois obligé d’aller au plus expéditif.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
DK
Plume de Benu


Inscrit le: 19 Mai 2011
Messages: 198

MessagePosté le: 07/09/2016 09:54:03    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

Tober :
Pour l'annonce de l'amputation : D'accord avec toi, c'est trop brutal.
En revanche, pour ce qui est du coup de gueule du médecin, je le justifie justement parce que son métier est de sauver des vies et que ça l'irrite de voir des gens mettre la leur en danger pour de l'argent. D'autant plus que Max l'a insulté.
En ce qui concerne l'agressivité de Max, je la mets sur le compte de la désorientation due à sa léthargie et aussi de son incompréhension due à son amnésie passagère.
Tout cela pour dire que, me concernant, leur comportement à tous les deux, même si un brin exacerbé, me semble parfaitement crédible.

Orcus :
C'est amusant parce que j'avais d'abord utilisé tripatouiller, que j'ai remplacé ensuite par trifouiller.
Concernant le simultanément de toute part, je me suis également fait la réflexion que c'était redondant, puis je l'ai laissé précisément pour la raison que tu indiques : temps et lieu. Razz
Revenir en haut
Dolo21
Plume de Benu


Inscrit le: 06 Mai 2016
Messages: 204

MessagePosté le: 08/09/2016 17:50:50    Sujet du message: Pour Romain Répondre en citant

J'ai aimé ce texte qui dénonce la dérive d'une société qui sacrifie ses valeurs sur le sacrosaint autel de la médiatisation. Partir de la photo pour en arriver là est une belle prouesse, bravo.
Pour les dialogues, j'ai aussi trouvé qu'ils étaient un peu vifs et abrupts mais j'ai mis ça sur le compte du format court du JPH qui impose d'aller à l'essentiel.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:27:29    Sujet du message: Pour Romain

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 232 Le Cahier d'été -> Critiques constructives 232b Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com