A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le menu

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 232 Le Cahier d'été -> Critiques constructives 232c
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 588

MessagePosté le: 05/09/2016 19:29:44    Sujet du message: Le menu Répondre en citant

Le menu



"Piquante", avait dit, en parlant d'elle, le professeur Lamberti, l'éminent juriste, titulaire de la chaire de droit pénal à l'université de Rome. C'est ce qu'il avait en effet répondu au serveur au sujet de la sauce Nazaréenne qui nappait les tapas apéritives.
Ce fut immédiatement transmis en cuisine. Azzara Stern, Chef d'un restaurant gastronomique récent et qui avait reconnu le prestigieux client, n'eut qu'un mot :
- Mettez le paquet !

La carte de son établissement, au pied de la cathédrale, affichait des plats gourmands en référence à l'imaginaire judéo-chrétien : outre les traditionnels Poisson Saint-Pierre, Poulet sauté à la Diable, Coquilles Saint Jacques sauce St-Benoît, on pouvait déguster aussi un Agneau en sauce aux crucifiés (lardé de clous de girofle...), Bœuf grillé à la Moïse (cuit au sable) ou à la Pilate (tartare à la Ricotta), des œufs façon Hérode (décapités et fourrés) ou à la Ramses II (farcis au miel), d'énormes plateaux de fromage placés sous l'égide de saints divers, des desserts dont l'évocation seule était déjà une infernale tentation.
Maintenant que Lamberti commençait à se repaître du menu « Sacristain » : oreille du Christ et sa salade à la Romaine (tranche de lard grillée et assaisonnée au vinaigre balsamique) ; tripes à la Sainte- Blandine et sa Couronne de Moines (salade de pissenlits) ; fromages et toasts à la St-Génix accompagné d'un copieux verre de Châteauneuf du-Pape, il attendait le dessert... Il avait hésité entre les Pets de Nonne sur coulis de framboises et leur Trinité glacée (trois boules de glace aux saveurs exotiques), la Poire farcie à la Carmélite (fourrée aux fruits confits chauds avec purée d'abricots) mais avait opté pour un mets dont le nom l'intriguait : Couronne du Christ et son Chutney aux Fruits de la Passion.

Si Lamberti déjeunait en cet endroit, c'est que ses prérogatives d'Attaché au Vatican exigeaient qu'il tranchât les cas litigieux d'exploitation des patronymes hagiographiques dans la culture profane. On lui avait, par conséquent, confié la mission d'aller statuer de visu, sur l'affaire du restaurant « Au damné des saints » dont l'appellation, sulfureuse mais légitime à la Chambre de Commerce, agaçait fortement l'enclave sacrée du Vatican. La gastronomie française, malgré sa réputation, était soumise à une appellation contrôlée par le Siège papal. Il y avait des droits d'auteur à respecter comme en littérature. Le patrimoine gastronomique avait entériné des recettes mondialement réputées mais chaque nouveauté était en réalité passée au crible de la bienséance vaticane. Le Pets de Nonne avait mis des décennies à s'imposer, c'est pourquoi certains idiomes l'avait rebaptisé : beignet venteux, soupir de vieille ou même pets de putain... Quant aux couilles du Pape, il n'avait jamais été question de les faire référencer; de toutes manières, ce n'était pas un plat cuisiné. Ces Français, laïcs et déchristianisés depuis plus d'un siècle, pouvaient se montrer fort irrévérencieux quant aux traditions christiques. C'est en pleine terre païenne que Lamberti officiait donc ce jour-là .

A dire vrai... les différents scandales de l'Eglise mis à jour ces dernières années phagocytaient progressivement sa foi. Et si Lamberti plaidait encore pour la cause du St-Père, c'était par pure obligation professionnelle... Son éthique religieuse et même son célibat bafoués par des évêques défroqués lui pesaient de plus en plus.

On lui servit le dessert. Quelle magnifique présentation ! Une imitation parfaite de la couronne d'épines qui avait coiffé le martyr avant la crucifixion ! Le gâteau était magnifique : des entrelacs d'épines minutieux et saillants tout en chocolat décoraient une génoise fourrée aux framboises, le tout couronné d'un savoureux Chutney. Quand Lamberti eut fini d'ingérer son dessert ainsi que le Séraphin à la menthe religieuse (un café nappé de crème fouettée parfumée), il s'adossa à sa chaise, pris de cette lourdeur qu'apporte un repas plantureux.
Azzara l'observait des cuisines. Au vu de ses assiettes qui étaient revenues vides, elle jugea opportun d'aller alors le saluer :
- Tout s'est-il bien passé, Maître?
Lamberti releva la tête et découvrit une charmante personne ! Deux yeux étincelants illuminaient un visage généreux au sourire éclatant.
Azarra se présenta et en guise de courtoisie lui offrit un petit verre de Vade retro Satanas (un puissant digestif) accompagné d'un petit beignet vaporeux: Lamberti eut l'impression de croquer dans une aile d'ange !.. Et tandis que la liqueur le berçait d'un doux vertige, il s'alanguit à considérer la petite femme devant lui. Après le deuxième verre de Satanas il eut nettement l'impression qu'elle était aussi belle que la Vierge Marie ornant les retables de la Chapelle Sixtine. Au troisième, frappé par autant de grâce et de beauté, il vit les portes du Paradis s'ouvrir à lui et au verre suivant, ivre et repu, heureux comme un pape, il n'hésita plus et demanda à Azzara, triomphante, de l'épouser !...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 05/09/2016 19:29:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 823

MessagePosté le: 06/09/2016 08:08:16    Sujet du message: Le menu Répondre en citant

Pas loin de mon podium. Imaginatif, impertinent, on ne s'ennuie pas une minute ! Sans doute mon petit estomac a-t-il calé devant cette profusion de mets tous propres également à faire grimper de façon vertigineuse mon taux de cholestérol (génétique!) Mr. Green
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 294

MessagePosté le: 07/09/2016 17:59:26    Sujet du message: Le menu Répondre en citant

Un texte très rondement mené et des citations culinaires savoureuses ! J'ai beaucoup aimé le jeu sur les mots et la chute est bien trouvée. Bravo !
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 588

MessagePosté le: 07/09/2016 20:08:35    Sujet du message: Le menu Répondre en citant

Merci Khéops et Danielle !!Wink

Je suis partie d'une recherche de recettes de cuisine utilisant des références religieuses et puis j'en ai inventé d'autres pour la saveur des mots, mais apparemment pas référencées dans l'art culinaire.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 928

MessagePosté le: 20/09/2016 10:06:55    Sujet du message: Le menu Répondre en citant

Dans ce texte, j’ai adoré ces énumérations de plats, rabelaisiennes dans leur profusion et leur prodigieuse inventivité, toujours dans le champ lexical de la religion. Savoureuses malice et irrévérence aussi. L’histoire proprement dite passe un peu au second plan, mais la jubilation à la lecture de ce texte a quand même emporté mon vote. Si je n’ai pas mis ce texte en coup de cœur, c’est parce qu’il commence très mal, l’incipit imposé étant mal exploité. "Piquante", avait dit, en parlant d'elle etc » suivi de C'est ce qu'il avait en effet répondu au serveur etc, ça ne colle pas du tout et ça laisse une impression de grande maladresse. D’autant plus extraordinaire de la part de Donaco dont l’écriture n’a pas l’habitude d’être maladroite.

Autrement dit Donaco, cet incipit a lancé ton imagination mais si tu avais eu le choix, tu n’aurais sûrement pas commencé ainsi.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 588

MessagePosté le: 20/09/2016 16:52:15    Sujet du message: Le menu Répondre en citant

Enfer et damnation ! Bien entendu... Quelle terrible maladresse !

Heureusement, tu as employé le terme "jubilation" ! Mon honneur est donc sauf, quand même Wink
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 16:21:31    Sujet du message: Le menu

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 232 Le Cahier d'été -> Critiques constructives 232c Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com