A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'écriture ou la vie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ?
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Orcus
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 05 Juin 2013
Messages: 909

MessagePosté le: 13/09/2016 18:07:20    Sujet du message: L'écriture ou la vie Répondre en citant

L’écriture ou la vie de Jorge Semprun

J’ai acheté ce livre pour son titre après avoir lu rapidement la quatrième de couverture. Je connaissais l’auteur de nom, ni mieux ni moins bien que tous les écrivains dont le nom m’est familier et dont je me dis souvent qu’il faut absolument que j’en lise quelque chose.
Ce livre, une réflexion sur l’expérience du mal et de la mort, raconte la difficulté qu’a eue l’auteur à relater les dix-huit mois qu’il a passés dans un camp de concentration après avoir été arrêté, puis torturé, à vingt ans, pour fait de résistance.
Brillant élève, issu d'une famille de la grande bourgeoisie espagnole, il se voyait philosophe ou écrivain. Homme d’action et de réflexion, une tradition familiale, il s’est vite engagé dans la résistance. Deux ans plus tard, il est arrêté par la Gestapo et envoyé à Buchenwald après les formalités d’usage (baignoire, élongation, schlague).
Il en réchappe et puisqu’il se destinait à l’écriture, envisage de raconter ses deux années d’horreur. Il mettra finalement plus de quarante ans à la coucher sur le papier et nous explique pourquoi dans ce livre.
Le procédé est habile. En jouant sur le temps, il nous dit tout, tout en élaborant sur l’impossibilité dans laquelle il se trouve de le faire. Parfois, c’est énervant. À la fin du livre, lors de son retour à Buchenwald avec ses petits-enfants, alors qu’il leur expliquait comment s’était passée sa première journée au camp, un grand barbu roux l’interrompt : « non, il n’a pas dit ça, il n’a pas dit ’Student’ ». De digressions en retours arrière, le lecteur devra patienter une vingtaine de pages pour savoir qui est ce barbu et qui est le « il » en question.
Sa formation de philosophe, même si elle a été interrompue, se ressent. J’ai eu parfois du mal à le suivre dans ses discussions virtuelles avec Schelling et Heidegger. Mais c’est un livre qui fait sur le lecteur une profonde impression.
Comment expliquer l’horreur ? Pas comme cet ancien déporté de Mauthausen, par exemple, un collègue de résistance franquiste. Tout ce qu’il dit est vrai, mais l’auteur ne revit pas sa propre expérience dans cette accumulation de détails sans fil directeur. Et si lui, qui sait de quoi l’ancien déporté parle, ne ressent rien en dehors de l’horreur banale (« ç’a dû être dur »), comment peut-on espérer que ceux qui ne l’ont pas vécue y comprennent quelque chose ?
La solution : transformer cette expérience en œuvre d’art, faire de la réalité une fiction, mentir vrai. Il n’a pas échappé à la mort, il l’a traversée, puis en est revenu. Si, à son retour à Paris en 1945, il a choisi la vie à l’écriture, et donc ne pas écrire son livre ni aucun autre, c’est précisément, dit-il, parce qu’il voulait survivre. D’autres l’ont fait et certains se sont ensuite suicidés. Quand il pensait en avoir fini avec cette horreur, un cauchemar le ramenait aussitôt à Buchenwald : « Krematorium, ausmachen : éteignez les crématoires ». Il lui a fallu vingt ans pour que la voix du Stürmfuhrer et l’odeur des crématoires cessent de le hanter pour commencer la rédaction de ce livre où l’on approche avec lui et sans longue cuillère le Malin.
_________________
En savoir plus
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 13/09/2016 18:07:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
choucroute vélocipédiqu
Plume de Garuda


Inscrit le: 02 Déc 2014
Messages: 297

MessagePosté le: 13/09/2016 19:48:11    Sujet du message: L'écriture ou la vie Répondre en citant

Je conseille également "Le grand voyage" du même auteur. Très émouvant et très bien écrit. A lire absolument, tout comme le "Si c'est un homme" de Primo Levi. Semprun a plus travaillé la forme que son "homologue" mais l'émotion n'en demeure pas moins comparable, en ce qui me concerne.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 20/09/2016 10:44:36    Sujet du message: L'écriture ou la vie Répondre en citant

Je n'ai rien lu de Jorge Semprun, par contre j'ai vu des films, souvent d'un ton désabusé, inspirés de son passé militant, comme "La guerre est finie" de Resnais ou "Les routes du Sud" de Losey.

Le "mentir vrai" est une notion intéressante, surtout à notre époque du culte de "l'authentique" et de la fameuse mention "d'après une histoire vraie", qui sert de caution à tant de médiocrités, spécialement au cinéma et dans le film-vidéo.( je ne parle pas du roman éponyme de De Vigan, que je n'ai pas lu et dans le titre duquel l'auteur a sans doute mis une nuance d'ironie _ à vérifier...)

Sur l'univers concentrationnaire, à lire aussi les témoignages et romans d'Imre Kertész et ceux de David Rousset.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 04/12/2016 19:21:06    Sujet du message: L'écriture ou la vie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes parlantes -> En ce moment, vous lisez quoi ? Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com