A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une dame particulière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> jeu 233 le jeu de la coupe ratée -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 763

MessagePosté le: 19/09/2016 11:03:01    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

En 1878, dans un village devenu quartier parisien, vivait une veuve respectable, discrète et très pieuse. Exerçant le métier de couturière, elle pouvait subvenir à ses besoins et louer un petit appartement qu’elle avait coquettement décoré. Tous les matins, très tôt, elle prenait l’omnibus tiré par deux robustes chevaux,direction rue de la Paix pour aller travailler chez le célèbre styliste Worth. Après une longue journée de labeur, placée néanmoins sous le signe de l’enthousiasme de participer à l’élaboration de somptueuses toilettes, elle rentrait chez elle sans s’attarder. Le dimanche, après la messe et un repas frugal, elle se rendait au couvent tout proche et aidait les sœurs à ravauder les vêtements destinés aux pauvres. Une vie simple mais heureuse.

Un évènement exceptionnel allait pourtant bientôt se dérouler près de chez elle : l’Exposition Universelle. Les travaux allaient bon train et l’inauguration approchait. Elle attendait ce moment avec impatience et, pour l’occasion, avait décidé de se confectionner une nouvelle robe et d’acheter un beau chapeau. Et puis pourquoi ne pas se rendre dans un salon pour une coiffure plus appropriée ? L’homme de l’art étudia son abondante chevelure brune et décida que pour donner encore plus de volume à l’arrière, l’avant devait être raccourci. Les mèches commencèrent à tomber, quand, tout à coup, la vitrine fut brisée dans un grand fracas par un des derniers piliers acheminés vers le chantier et qui s’était détaché du convoi. Le coiffeur, en se retournant brusquement, coupa en biais une énorme touffe de cheveux. Comment réparer cette horreur ? La seule solution fut de poser une perruque en attendant la repousse. Il choisit la plus belle avec le chignon le plus haut et la fit tenir grâce à moultes épingles. Très contrariée mais quand même rassurée de pouvoir décemment se rendre à la manifestation, la veuve décida de rentrer chez elle à pied. Alors qu’elle traversait un square, un violent orage éclata et, sans lui laisser le temps de trouver un abri, un éclair frappa sa tête couverte de ferraille. La perruque prit feu mais la forte averse l’éteignit aussitôt. Son cœur battait la chamade, ses muscles étaient parcourus de tressaillements, sa vue était trouble et son ouïe altérée mais elle était en vie !

Cependant, le lendemain, elle mit un bandeau pour cacher la catastrophe capillaire et elle le recouvrit de son nouveau chapeau qu’elle positionna de travers… pour couvrir le tissu. Elle ajouta également des plumes et un éventail ouvert de l’autre côté. Le montage était audacieux mais affreux. Elle n’en avait pourtant cure et chantonnait gaiment, ravie de son apparence. Et c’est ainsi qu’elle se rendit à la grande exposition. Là, sans aucune retenue, elle se mit à parler fort en s’extasiant devant chaque nouveauté présentée. C’étaient des aaaah !des ooooh ! à n’en plus finir et des qualificatifs plus extravagants les uns que les autres. Puis elle riait. Puis elle versait des larmes d’émotion. Elle attira une foule curieuse. En amusa une grande partie, scandalisa l’autre. Visiblement le coup de foudre avait altéré son esprit qui explosait maintenant en une gerbe multicolore.Désorientée, elle ne retrouva jamais sa maison et devint une clocharde exubérante qui s’affublait de tenues excentriques et se prenait pour une comtesse. Elle élut domicile dans un souterrain et se fit beaucoup d’amis parmi le petit peuple de Paris. 


Ceci est l’histoire véritable de la folle de Chaillot.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/09/2016 11:03:01    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 19/09/2016 15:59:46    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

C'est une belle restitution de la Folle de Chaillot que j'ai eu plaisir à lire. Ce n'est ps si courant, dans les jph, de prendre connaissance de certaines biographies.

J'ai beaucoup aimé le début, un peu moins le dernier paragraphe qui m'a semblé vouloir apporter un peu trop vite le fin mot de l'histoire mais ça reste un texte bien écrit et surprenant tant le personnage est hors du commun. En 3500 signes, ce n'était pas gagné, pourtant c'est réussi ! Smile
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 820

MessagePosté le: 19/09/2016 16:44:57    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

Mais oui, bien sûr, La Folle de Chaillot ! Un texte un peu fou, qui pique la curiosité, surtout si, comme moi, on a tout oublié de la pièce de Giraudoux, sauf le titre. Mon N°4.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 763

MessagePosté le: 19/09/2016 16:56:31    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

Merci Donaco et Danielle  Smile


Pour la pièce de Giraudoux je n'ai "emprunté" que la description du personnage dans la phrase finale  "...et devint une clocharde....petit peuple de Paris".
Le reste est pure et folle invention  Mr. Green
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 376

MessagePosté le: 19/09/2016 19:28:15    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

...Mais qui pourrait être une folle vérité bien racontée, avec ce qu'il faut de détails pour la rendre réelle.
Mon coup de cœur pour cette idée originale.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 926

MessagePosté le: 03/10/2016 10:09:38    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

Je n'ai aucun mal à expliquer pourquoi je n'ai pas voté pour ce texte, bien que je n'en sois pas fier. Je connais le titre de la pièce, mais je ne l'ai ni vue ni lu et j'ai pris au sérieux la dernière ligne, à savoir que ce texte racontait fidèlement l'histoire d'un personnage réel dont se serait inspiré Giraudoux. Et même si j'ai trouvé l'histoire bien racontée, j'ai préféré, comme le plus souvent, des textes de pure fiction. Si j'avais pensé que c'était imaginaire, j'aurais réagis autrement et j'aurais pu voter pour ce texte. En particulier, j'ai trouvé cocasse l'enchainement qui conduit à la folie : la vitrine brisée, la coupe de travers, la perruque et les épingles qui attirent la foudre.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 763

MessagePosté le: 03/10/2016 10:43:23    Sujet du message: Une dame particulière Répondre en citant

Pardon Tober, mais je ne te suis pas...
Je reprends ma réponse plus haut : 


"Pour la pièce de Giraudoux je n'ai "emprunté" que la description du personnage dans la phrase finale  "...et devint une clocharde....petit peuple de Paris".
Le reste est pure et folle invention  
"


Et la pièce de Giraudoux est aussi une fiction. Donc fiction + fiction = fiction  Smile
Alors je regrette la dernière phrase de mon texte...  Razz  mais j'apprécie ton gentil commentaire.
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 07/12/2016 13:25:27    Sujet du message: Une dame particulière

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> jeu 233 le jeu de la coupe ratée -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com