A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

le miroir

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> jeu 233 le jeu de la coupe ratée -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 19/09/2016 16:41:59    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Maryse n’était pas à la fête ce matin avec Lucie, la petite coiffeuse du salon Tif-tif coupe-coupe. Un vrai calvaire. Champoing punching-ball, coups de peigne-coups de poignard. Et maintenant, une tondeuse contondante agitée à proximité de sa tête. Tout ça parce que Lucie avait des doutes sur la fidélité de son copain Eric. Depuis le début de la matinée, c’était le sujet de conversation avec sa collègue Chantal. Dialogue accompagné de grands gestes qui avaient déjà mis plusieurs têtes en péril. Lorsque Chantal avoua qu’elle avait effectivement vu Eric dans la rue en compagne d’une autre fille, la tondeuse, occupée aux finitions sur la nuque, s’emballa et traça sa route jusqu’au front à la vitesse d’une moissonneuse-batteuse en folie.

Maryse, qui s’était bornée jusque là à quelques grognements de désapprobation, poussa un hurlement. Tous les regards convergèrent dans sa direction. Sidérés, patronne, employés et clients contemplaient le désastre : une saignée s’ouvrait dans la chevelure, comme un coupe-feu dans une forêt. Catastrophique, d’autant que Maryse n’était pas une cliente commode.

– La glace ! ordonna-t-elle. Tremblante, Lucie s’exécuta. Maryse demeura de longues secondes les yeux dans les yeux de son reflet. Puis elle se leva, fouilla dans son sac, en tira un billet qu’elle tendit à Lucie et se dirigea vers la sortie. La patronne se confondit en excuses et assura que Lucie serait licenciée. Maryse répliqua dans un sourire :
– Non, gardez-la, pour me faire plaisir.
Et elle s’éloigna sous les regards stupéfaits.
Lucie répétait : « Elle était furieuse, normal… elle a crié, elle a demandé la glace… je l’ai apportée, et là, elle est devenue toute douce. Vous avez vu, elle m’a donné 20 euros de pourboire. D’habitude, c’était jamais plus d’un euro. Oh mon dieu, son look, ça comptait tellement pour elle, peut-être que ça l’a rendue folle de se voir comme ça ! »

Comment les autres auraient-ils pu imaginer ce que Maryse avait vu dans le miroir ? D’abord, juste un sourire. Un sourire tout seul, comme celui du chat du Cheshire dans Alice. Un sourire avec tout le mystère miraculeux du sourire, ce pouvoir d’illuminer ce qui l’entoure. Ensuite, un visage entier, le sien, celui de ses 20 ans, qui n’avait pas peur des coiffures extravagantes et qui semblait lui dire « réjouis-toi de ce premier pas vers le pays de ta jeunesse ». Maryse avait eu l’impression que la fragile frontière de verre était prête à la laisser passer.

Mais de retour chez elle, se précipitant sur son miroir, elle n’y vit rien d’autre qu’une quadragénaire abimée par la routine, l’amertume et la mesquinerie, bien plus que par les années. Seul le sourire amusé devant la coupe ratée était nouveau et la gonflait d’espoir. « Tu as du chemin à faire, se dit-elle, mais tu y arriveras. »

Désormais elle s’employa à démolir petit à petit le mur qui s’était érigé entre elle et le territoire enchanté d’autrefois. Chaque jour elle bousculait l’une de ces valeurs qui s’étaient imposées et qui maintenant lui semblaient ridicules. Une fois, c’était la bienséance qui trinquait, une autre l’obéissance aux ukases imbéciles de son chef de service. Elle se lançait aussi dans des exercices d’émerveillement devant la beauté du monde. Une gratitude infinie la submergeait en pensant à la chance d’être là, vivante sur cette terre.

***

Frémissant comme un rideau de théâtre, le miroir s’ouvrit et la happa.
La joie, elle en était sûre, ne la quitterait plus et jamais elle ne repasserait du mauvais côté.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/09/2016 16:41:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 19/09/2016 17:23:50    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Une histoire comme ça, j'aurai du me douter que c'était Tober !
Tu écris des histoires pour enfants ou des comtes Tobermory ? Car tu as vraiment la plume taillée pour ça.
J'avoue avoir moins accroché cette fois que d'autres, mais tes histoires sont toujours fraîches, avec une simplicité sans fausse candeur et sans pour autant être simplètes.
Mr. Green <-- J'ai retrouvé mister Cheshire !

Ce qui est drôle avec la production de ce jph, ton texte vient de m'y faire penser, c'est que certains de vos personnages sont tout à fait contents de leur nouveau look, qu'importe à quel point la coupe a été loupée.
Le ridicule ne tue pas, et ce qui compte ce n'est pas ce qu'on a sur la caboche, mais bien dedans. Dans la tête de Maryse, il y a un joli petit goûter à l'heure du thé, avec un chapelier extravaguant Smile.
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
jeeves
Plume de Phoenix


Inscrit le: 30 Aoû 2012
Messages: 1 373

MessagePosté le: 19/09/2016 17:42:57    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

J'ai bien aimé ce texte. Les phrases de conclusion sont parfaites.
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 761

MessagePosté le: 19/09/2016 17:52:26    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Désolée, je n'ai pas accroché  Sad  Comme quoi les goûts...


Sinon, je pense que champoing s'écrit plutôt shampoing ou shampooing  Smile
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 814

MessagePosté le: 19/09/2016 18:21:20    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Mon N°1. Bien dans le sujet et le côté conte est d'une simplicité et d'une fraîcheur qui font du bien.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 21/09/2016 12:42:29    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Cette bonne vieille méthode Coué, pensée positive, auto-suggestion, auto-motivation, optimisme... c'était bien trouvé pour un texte si court! Mais j'ai surtout voté pour la chute, il y a une poésie, un trou d'air, une échappée royale dans ce retour au miroir et cette dernière formule : "Frémissant comme un rideau de théâtre, le miroir s’ouvrit et la happa. " donne à voir un conte ou du moins, une métaphore de l'existence bien agréable une fois qu'on a procédé aux "renoncements nécessaires" comme dirait Judith Viorst Wink.

PS: "oukaze", j'adore ce mot !
Revenir en haut
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 30/09/2016 10:16:23    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Je vais faire mon trublion dans ces critiques. J'ai aimé le texte, le déroulé, les raisons du raté de la coupe et ses conséquences, l'écriture qui nous emmène tranquillement.
Mais si les deux phrases de fin sont, en effet, jolies et évocatrices en tant que telles et en poésie, je les trouve totalement décalées avec le reste; et personnellement, ça m'a un peu gâché la lecture.

Je comprends bien l'idée, intéressante, mais cela vient de façon trop abrupte dirai-je. Peut-être bien le résultat des 3500 signes maximum, et juste une transition qui me manque.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 293

MessagePosté le: 30/09/2016 17:29:39    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

J'ai eu la même sensation que En'Kaï avec les phrases de fin. Ça fait un peu conclusion pour "faire une conclusion" il aurait fallu l'amener, qu'on voie plus un lien logique avec le reste...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 03/10/2016 11:36:47    Sujet du message: le miroir Répondre en citant

Merci à tous pour vos commentaires.

En’Kaï et Khéops : j’accepte d’autant mieux vos remarques que cette fin a été précédée de l’interrogation « il me reste environ 150 caractères, qu’est-ce que je vais en faire ? » Réponse : coupure, énorme ellipse et deux phrases ultra sèches.
Mon péché mignon de Jph encore une fois. Mr. Green
Ceci dit, d'autres comme Donaco et Dolo ont au contraire apprécié. Dur de choisir entre les commentaires !
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:26:08    Sujet du message: le miroir

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> jeu 233 le jeu de la coupe ratée -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com