A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 234 - à la place de votre chat... -> 234 critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 04/10/2016 22:25:37    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Passage félin ou méditation félonne ?

Quand tes doux poils louvoient aux lumières du soleil, que ton corps contraste sur la pierre de l’été ;
quand le blanc et le noir se fondent sous mes yeux, dans cette tranquille aura qui se dégage de toi, dans cet espace-temps que tu maîtrises de tes postures et de ta démarche, comment ne pas être attiré ?

J’imagine sans peine la chaleur de la dalle pénétrer tranquillement ta peau et s’insinuer dans tout ton corps. L’ancêtre des chats serait-il provençal pour en idolâtrer la sieste ? Je passe en revue tous les chats de mes souvenirs. Mais, toi, là je t’envie en ce doux matin de septembre, où tu squattes le béton chauffé alors que moi bientôt ce sera le pré carré de mon bureau climatisé. J’aimerai retrouver cette simplicité : nul besoin de technologie complexe, juste rechercher la bonne place pour en profiter ardemment. Etre juste vivant, ressentir les primes sensations corporelles et ne vivre que par elles et pour elles. C’est bien cela que tu fais tous les jours de ta vie, non ? Oui, je t’envie.
« Le crois-tu vraiment ? » L’animal se concentre vers moi. Une pensée aussi furtive que l’ombre du félin s’éclaire dans mon cerveau et le soleil derrière lui me fait penser à l’incarnation divine dont il faisait l’objet en Egypte. Puis une crampe inconnue me tortillonne les viscères, ma langue n’est plus la même, elle gratte mon palais pendant qu’un goût de lyophilisé industriel s’emploie à inonder mes papilles. Cette saveur me rappelle quelque chose, une senteur je crois, que je manipule tous les jours. Au secours, Proust !!!! Je sens mon derme changer de consistance, ma colonne vertébrale s’assouplir, mes doigts s’engourdir et la paume de ma main devenir plus soyeuse. Mon fondement s’étire. J’entends des bruissements inconnus, des chuintements aigus ; mes narines se mettent à palpiter et ma lèvre supérieure me démange, les vibrisses soudainement inquiètes.

La chaleur m’appelle, un alanguissement sournois me prend et j’incarne enfin la réalité absolue, la beauté de toutes choses. L’éternelle question de la mort n’est plus, Jacques Sternberg, nous l’a soufflé dans « Contes glacés ». Le monde autour de moi est plein de son unicité, en fait je suis ce monde. L’arc-en-ciel de mes pensées éclabousse tous mes neurones, je n’ose prononcer ce que je vis de peur d’en dépareiller l’immense sérénité. Je suis plein de l’emblème du yin et du yang et l’univers se fond en moi. Je suis dans l’émerveillement, parfaitement serein. J’ai enfin atteint la plénitude.

Il paraît que c’est le voisin qui m’a relevé des chauds pavés de la cour, ramené chez lui, et que je suis resté un certain temps lové sur le tapis, dans une sorte de ronronflement. Le chien a grogné. Le pire, ça a été quand son chat a voulu me grimper dessus. Quel type d’hormones devais-je dégager pour qu’il me prenne ainsi à rebrousse-poil . C’est là que j’ai commencé à suer et à avoir froid.

Le changement, c’est du fantasme on s’amuse à croire qu’on y est prêt, mais que nenni. On regrette, la métamorphose fait mal, Kafka me l’avait bien suggéré pourtant. Mais qu’est-ce qu’il m’a pris de relire « La première gorgée d’ecstasy » de Beigbeider avant d’écrire ce JPH !
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 04/10/2016 22:25:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aureplume
Plume de Garuda


Inscrit le: 26 Mai 2016
Messages: 422

MessagePosté le: 05/10/2016 11:40:26    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Hors-sujet, pas de dialogue avec le matou et jph évoquant le jph... Deux choses qui faisaient que je je pouvais pas voter pour.

En dehors de ça, l'humour et l'écriture sont appréciables, je n'ai pas grand chose à redire sur le texte.
_________________
"L'anémélectroreculpédalicoupeventombrosoparacloucycle est un vélo à deux roues qui utilise toutes les forces propulsives connues et même inconnues"
Revenir en haut
Dirini
Plume de Kinor


Inscrit le: 17 Sep 2016
Messages: 120

MessagePosté le: 05/10/2016 13:27:35    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

J’aime le style poétique de l’écriture, les références, les changements pertinents de registre et les sonorités ( « J’entends des bruissements inconnus, des chuintements aigus »)
Même si la chute est amenée trop brutalement selon moi, j’adhère complètement à ce texte. C'était mon coup de coeur.
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 05/10/2016 13:40:17    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Ce texte possède un grand charme poétique, surtout au premier paragraphe, dans une sorte d'hommage à Jacques Brel ! Smile

Ca m'a bien fait rire !

Pour la chute, tu veux parler de "La Première gorgée de bière" et "Nouvelles sous Extasy" ?

J'ai beaucoup apprécié le lexique soigné et soigneux de la musicalité du texte, c'est très appréciable à lire mais j'ai privilégié des textes plus comiques... Cependant, la gradation à propos de cette métamorphose est bien exploitée.
.
Revenir en haut
Khéops
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 5 293

MessagePosté le: 05/10/2016 15:01:10    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Oui, un texte bien écrit et de très belles images mais, comme le souligne Aureplume, il ne répond pas du tout à la consigne. Alors, comme il faut sélectionner pour voter...
_________________
http://gcm-ecriture.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 05/10/2016 20:16:57    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Je suis assez d'accord pour le côté "hors sujet". Je m'étais posée la question d'ailleurs, mais vu que je m'y suis attaquée le dimanche en début d'après-midi, je n'ai guère eu le loisir de modifier la lancée.

Dans le livre "nouvelles sous ecstasy", il y a bien celle qui décrit les effets de cette drogue de synthèse avec le titre: "le première gorgée d'ecstasy".
Oui, un peu facile bien sûr de retomber sur l'évocation du jph, je trouvais aussi que ça l'aurait été de tout mettre sous l'effet du trip. J'aurai eu envie de trouver une technique pour faire un mélange entre écrivain et personnage; mais c'est trop complexe.

Pour la "poétique" du début, ça n'est pas vraiment du Brel, mais calquée pour les quatre premiers vers sur ..... du Johnny Halliday, le début de " Que je t'aime" (chantez-le vous allez voir, ça le fait, ce sont des alexandrins). Je l'avais en tête pour des raisons professionnelles, et voilà...

En tout cas merci des retours, pour les positifs comme les plus "négatifs" car je trouve ces derniers assez justes. Mon objectif était "participer quand même". J'apprécie grandement vos critiques pertinentes.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 10/10/2016 17:34:28    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Comme d'autres, je n'ai pas voté pour ce texte parce que plus ou moins hors sujet. Pour le reste, plus qu’une histoire, c’est avant tout un texte de description et de réflexions, avec des moments très poétiques et un langage recherché, parfois un peu trop à mon goût. Une bonne dose d’humour aussi. Ce qui m’a fait le plus sourire, c’est la croquette pour chat en guise de madeleine de Proust !
Je trouve que l’abondance de références littéraires distrait quelque peu le lecteur du texte, même si j’ai apprécié celle à Jacques Sternberg, auteur attachant et irritant, et que j’ai beaucoup lu.

Le jph évoquant le Jph : Aureplume, est-ce que tu ne confondrait pas avec le texte de Dirini ?
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 10/10/2016 22:47:53    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

Tober, merci pour ces retours; ils m'honorent. Le JPH doit donc raconter forcément une histoire? La notion de texte est pour moi plus vaste que cela.
Aureplume a raison aussi, même si plus discret que Dirini, je fais bien une allusion au jph à la fin:
Mais qu’est-ce qu’il m’a pris de relire « La première gorgée d’ecstasy » de Beigbeider avant d’écrire ce JPH.
Quelque part, c'est si bien glissé que tu ne t'en souvenais plus.. Smile

Une petite explication finalement de ce que j'avais en tête dans cette écriture-là.
La phrase de fin n'est pas là pour rien. Il s'agissait pour moi de laisser "choisir" le lecteur si c'est le personnage-narrateur; ou juste le personnage qui était sous l'emprise de drogue. Ainsi, la transformation se voulait arriver soit par le chat qui "devenu entité divine", soit par l'effet du produit. J'ai voulu mettre un aspect emphatique dans l'écriture pour appuyer l'effet exaltant de la prise de drogue. (là aussi soit du personnage qui a vécu son trip comme tel, soit du narrateur un peu perché qui se trouverait sous l'emprise de Beigbeider, lui-même consommateur d'exctasy à son époque)

Je me doute que ça n'est pas évident, que cette double lecture ne va pas de soi, parce que mal amenée ou trop complexe à faire passer. J'ai voulu m'y essayer.
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 923

MessagePosté le: 14/10/2016 10:28:39    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

En effet, un « texte » n’est pas nécessairement une histoire. Et il n’y a aucune obligation d’écrire le Jph sous forme d’histoire, sauf si le sujet le précise. On a vu par exemple des Jph sous forme d’article de journal ou de poème. Mais il est vrai que la plupart des lecteurs et des votants préfèrent le genre « nouvelle ».

Quand je parle de langage trop recherché, je visais aussi le côté emphatique que tu évoques. Ais il est vrai que je n’avais pas saisi toutes tes intentions.

J’avais oublié : j’aime beaucoup cette phrase : dans cet espace-temps que tu maîtrises de tes postures et de ta démarche. Elle me rappelle ce mot du photographe Willy Ronis : « il est impossible de rater une phote de chat tant ils sont beaux et gracieux dans toutes la attitudes
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 16/10/2016 16:44:38    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b] Répondre en citant

tobermory a écrit:

Quand je parle de langage trop recherché, je visais aussi le côté emphatique que tu évoques. Ais il est vrai que je n’avais pas saisi toutes tes intentions.

J’avais oublié : j’aime beaucoup cette phrase : dans cet espace-temps que tu maîtrises de tes postures et de ta démarche. Elle me rappelle ce mot du photographe Willy Ronis : « il est impossible de rater une phote de chat tant ils sont beaux et gracieux dans toutes la attitudes



Preuve que c'est moyennement réussi. Si le lecteur ne comprend pas le pourquoi du registre de langue, c'est que l'auteur ne l'a pas suffisamment laissé entrevoir comme support eu déroulement. Ce que j'admets volontiers. Je n'ai pas eu non plus l'occasion de réfléchir aux modulations du texte à ce niveau-là. Sur du plus long, ça serait sûrement plus facile. Mais le jph, c'est un entrainement, donc, la "technique" fera son chemin, et ressortira plus tard, si besoin.
Chaque texte est le brouillon du suivant, n'est-ce pas?
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:26:44    Sujet du message: [b]Passage félin ou méditation félonne ?[/b]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 234 - à la place de votre chat... -> 234 critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com