A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Exhumation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 15/10/2016 22:42:56    Sujet du message: Exhumation Répondre en citant

Des formes quasi fantomatiques essaient de s’exhiber dans un rai de lumière vacillante puis se découvrent timidement.
Des cartons amoncelés de toutes sortes, de toutes tailles, ouverts fermés, pleins, vides, déchirés, petits, grands… utiles et inutiles ; contenants et contenus.
Des bouts de métal se dressent, noirs de ferronnerie passées à l’antirouille.
Différents morceaux de bois s’extirpent, dont on ne saurait dire s’ils font partie d’un tout, ne sont qu’amputation d’un hypothétique meuble, ou encore vieux soutien d’une étagère quelconque…
La vitre est opaque autant de sa propre consistance que de poussière noire du charbon qu’a dû accueillir cette cave dans des temps plus anciens. Ainsi, on ne peut distinguer qu’un tas hirsute et hétéroclite, un amas indéterminé…..
Des objets qui se cachent, qui ont été posés là, oubliés, laissés en transit par leurs propriétaires et utilisateurs, des lambeaux de vie et d’histoires encore accrochés à ces ustensiles inertes, abandonnés… Ils ne savent pas qu’ils reviennent entre deux eaux, deux destinées possibles : l’ultime rejet total et leur fin dans une sombre poubelle ou l’espoir d’une restauration, d’une seconde vie plus ou moins décorative, plus ou moins évocatrice.
Jamais soupirail n’aura si bien porté son nom tant il s’en exhale des parfums nostalgiques.
S’il avait fallu accéder à cette mise en abîme, à cette plongée indicible par cet accès minimaliste, désormais barrée de ferrailles, il aurait fallu en écarter quelques herbes folles et opiniâtres que le bout de jardin cultivait avec une indécence toute sauvage, vu qu’on lui accordait cette foisonnante liberté.
C’est étrange et fascinant ce que peut nous murmurer ou nous crier une maison familiale. Cinquante années passées les unes sur les autres, laissant chacune leurs marques, leurs époques, multipliés par le nombre d’habitants et leurs différentes personnalités dans une seule vie.
L’enfant rêveur et solitaire, ou aventurier du jardinet, découvreur d’entrées souterraines d’un monde magique ; le gamin et la suite des copains qui défilent ; le père dont l’empreinte règne encore sur la poussière, l’ado rebelle et celui plus timide ; les fils devenus pères à leur tour. La mère dont l’époque voulait qu’elle soit peu ou prou liée aux ustensiles ménagers. Mais aussi la passionnées des mœurs asiatiques, peut-être par cousinage d’un bienheureux dont le banc de prière est encore par-là ; le collectionneur de timbres, le peintre amateur, le perfectionniste aux soldats de plomb, les lecteurs (de tous poils) de BD, d’histoires lointaines, de mythologies, d’ouvrages techniques, de romans enfantins, de classiques littéraires… Toutes ces vies ; tous ces intérêts divers défilent devant mes yeux sous mes doigts ; les époques aussi et des styles de décoration dont je ne m’embarrasserai pas.
Le grenier, déjà rebut à l’époque de ces vivants qui ne le sont plus, recèle le passé du passé. Et les grisés de la poussière n’empêchent aucunement l’expression de ces mémoires éparpillées, ces témoins ultimes sujets à rêveries.

Je voudrais pouvoir collecter les souvenirs des papiers peints, eux-mêmes délités ; attraper les réminiscences des fils des vêtements d’enfants cousus sur la Singer à pied ; interroger les boites de confit d’oie stockées encore dix ans après leurs dates de péremption….Et je regarde, d’un œil intrigué autant que scientifique, une boite de conserve nanties des réactions chimiques conjuguées de la rouille et d’une possible prolifération indésirable à l’intérieur.
Des exclamations, des explications furtives sur tel ou tel meuble, sur telle pièce qui a diversement servi de chambre de l’un ou des autres, de bureau, de débarras. Et l’histoire se devine, se dessine, s’y mêle de nouveaux aspects plus sombres et mystérieux, qu’un voile pudique couvrira aussitôt, après tout je suis récolteuse, grappilleuse de souvenirs, d’anecdotes, mais je ne suis pas intime, je ne suis pas de la famille. Juste spectatrice de ces moments-clé de partage, de redécouverte de lieux et d’objets.
Qui donc a eu besoin d’accumuler ces journaux de turfistes de 1995 dont nous nous servirons pour emballer le service estampillé de Limoges, comme des milliers d’autres, et dont j’espère que nous n’aurons pas trop l’usage.
Qui était le bébé dans cette chaise haute, si classique en bois mais aux dossier et siège rembourrés de cuir, aux petites têtes rondes de clous à tapisser ?
Et plus loin encore, qui sont ceux qui ont séjourné dans le landau à suspensions arrondies dont la nacelle était au grenier et les roues dans le recoin d’un soubassement, 3 niveaux plus bas.
Qui a écrit sur le petit pupitre dont le plateau penché a dû accumuler quelques devoirs et billes peut-être volées. Je ne peux m’empêcher de penser à l’écolier rêveur de Doisneau.
Cinquante ans figés d’une grande partie de la maison, et doucement évolutifs d’une ou deux pièces ; du moulin à café Peugeot dans un coin, à la machine expresso de la cuisine, posée près d’un stock de nouilles chinoises attestant d’habitudes alimentaires asiatiques du dernier occupant. Des passations discrètes se sont faites.
Combien de fantômes à ne pas déranger ici ou à courtiser pour quelques heures et faire ainsi galoper mon imagination, mes observations philosophiques.
La voiture est chargée de quelques sauvetages épars.
Tant de richesses accumulées ici. J’espère que je reviendrai ; je voudrais m’y perdre encore et encore. J’aurai de l’inspiration pour 1000 histoires, 1000 récits à faire émerger des lettres qui s’échappent encore.
L’œil de mon imaginaire, le prisme de mon cerveau doivent se rétrécir et moi replonger dans le quotidien de Mai 2014.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 15/10/2016 22:42:56    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 15/10/2016 22:59:37    Sujet du message: Exhumation Répondre en citant

Ah... je comprends parfaitement bien cette nostalgie (même s'il ne s'agit pas d'un grenier familial)

Il y a de belles tournures dans ce texte et autant d'adjectifs qu'il y a de choses amassées.
Les cimetières à objets sont fascinants pour qui les aime et peuvent apporter beaucoup d'émotion... Je comprends que tu aies été frappée. Des fois, on voudrait tout prendre mais on se rend compte qu'il faut laisser le passé là où il est. J'aime beaucoup ça : "La voiture est chargée de quelques sauvetages épars."

Alors, tu vas en faire des histoires?
Revenir en haut
En'Kaï
Plume de Benu


Inscrit le: 02 Juil 2016
Messages: 166

MessagePosté le: 15/10/2016 23:16:41    Sujet du message: Exhumation Répondre en citant

Merci Donaco. Non, je ne pense pas. Plus guère possible maintenant. Il aurait fallu que je puisse le faire sur l'instant. Y revenir, prendre des notes, avoir le temps, et il n'y était pas. Seul ce texte était sorti à l'époque, et encore parce que j'ai participé à un atelier à ce moment-là.
Mais je suis fascinée par ces greniers, garages, maisons familiales...et tout ce qui peut se dessiner derrière.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 05/12/2016 09:29:19    Sujet du message: Exhumation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Plumes d'écrits -> Petits textes sans conséquences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com