A vos plumes ! Index du ForumA vos plumes !
Forum littéraire, qu'on se le dise !

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Voie out

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 235 - le scénario au budget tronqué -> Critiques constructives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 760

MessagePosté le: 17/10/2016 10:24:17    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Voie out 

J’écrivais enfin ce scénario qui me tenait tant à cœur. Toutes ces aventures je les avais vécues au travers des récits de mon grand-père que j’écoutais avec passion tandis qu’il construisait des modèles réduits de bateaux anciens. J’avais embarqué sur le Victory, le San Felipe ou encore l’Astrolabe et mon imagination n’avait que les limites d’un horizon sans cesse repoussé. Vingt ans plus tard je rendais hommage à mon aïeul dans ce récit rocambolesque. J’avais conçu, pour un jeune public, une chasse au trésor en mer des Caraïbes. Des frères jumeaux orphelins connaissaient chacun une partie du secret permettant de retrouver les coffres. Le méchant pirate en tenait un prisonnier et recherchait activement le second, devenu corsaire. Tempêtes tropicales, combats, naufragés, énigme à résoudre sans oublier une touche romantique, tous les ingrédients étaient réunis pour un bon moment en salle obscure. 
Un matin, je reçus un appel du producteur. Sans détours il me dit que l’idée était séduisante, qu’il validait le projet et… que le budget serait très limité. Je savais ne pas avoir affaire à Jerry Bruckheimer mais quand même ! Tout le film serait tourné en studio, adieu les Antilles ! Passées la colère et la déception, et si je voulais voir mon projet aboutir, je devais trouver une issue qui ne fût pas une voie de garage. Comme il n’était absolument pas question de modifier l’histoire, des astuces s’imposaient.
D’abord le tournage. J’avais collaboré avec le réalisateur pour remplacer les deux répliques navigantes par une seule maquette, quasi grandeur nature. La proue jusqu’au grand mât où flotterait le Jolly Roger appartiendrait au bateau pirate ; la poupe à celui des corsaires. A bâbord elle serait reconstituée avec coque et canons ; à tribord elle serait ouverte pour laisser voir les ponts inférieurs et les cales ainsi que les cabines et le carré du capitaine. Quatre prises de vues possibles ! Elle serait placée dans une piscine avec tous les moyens techniques modernes pour donner l’illusion d’être en pleine mer. Pour les îles : décors reconstitués. Pour les villes : nous avions bataillé dur et obtenu d’aller en Espagne. 
Ensuite le scénario. De guerre lasse j’avais supprimé trois passages mais il restait encore à respecter l’impératif d’un nombre réduit d’acteurs entourés de quelques figurants. Je n’eus d’autre option qu’une voix off narrant ce qui ne serait pas filmé. Les manuels pour scénaristes recommandent souvent de l’utiliser avec parcimonie, plutôt réservée à des créateurs paresseux. De nombreuses voix dans l’histoire du cinéma nous ont prouvé le contraire. Dans « Le nom de la rose », par exemple, elle s’exprime alors que l’écran est encore noir et crée immédiatement le suspens. La mienne serait celle de l’un des frères qui, tout comme Adso de Melk, raconterait sa vie. La variante étant qu’elle évoquerait aussi celle des protagonistes invisibles.
Voilà, je suis au fond de la salle et j’attends impatiemment les premières images. Air baroque, vue aérienne d’une côte, voix off :
12 novembre, an de grâce 1670.
C’était une belle journée d’hiver au bord de l’océan. Mes parents, mon frère jumeau Ricardo et moi, Pedro, vivions là. Nous y coulions des jours heureux. Pourtant, chez mon père, de nombreux signes trahissaient les affres d’un passé douloureux. 
Je le rejoignis sur la plus haute falaise. Il regardait un navire qui approchait, au loin. Sans se servir de sa longue vue, il tourna la tête vers moi et, résigné, dit : « C’est lui ! ».
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 17/10/2016 10:24:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 760

MessagePosté le: 17/10/2016 10:28:15    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Smile  Je vais m'autrocritiquer. Oui, je sais, j'ai donné directement des solutions sans m'attarder sur les problèmes  Mr. Green
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
danielle
Plume de Simurgh


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 3 810

MessagePosté le: 17/10/2016 18:29:39    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Pour moi, le texte ne répond pas vraiment aux consignes. C'est le récit d'un évènement en rapport avec l'écriture d'un scenario. Je m'attendais à un"direct", avec un dialogue scenariste-producteur.
_________________
"Rêve de grandes choses, cela te permettra d'en faire au moins de toutes petites." J. Renard
http://danielle.akakpo.over-blog.com/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 760

MessagePosté le: 17/10/2016 18:40:03    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Entièrement d'accord avec toi. 
Je ne suis pas très à l'aise pour l'écriture de dialogues  Sad
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
tobermory
Administrateur


Inscrit le: 06 Juin 2007
Messages: 6 921

MessagePosté le: 18/10/2016 09:59:58    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Dans ce texte, outre qu’il est bien écrit, j’ai aimé avant tout deux choses : l’évocation d’une aventure maritime qui fleure bon les fims qui nous ont enchantés, « l’ile au trésor », "Les mutinés du Bounty",« Capitaine blood », « Le cygne noir », "Barbe noire e pirate", "La flibustière des Antilles", « La perle noire » ( où je crois qu’il y avait des jumeaux) etc. Et les inoubliables « Contrebandiers de Moonfleet » de fritz Lang. Ensuite, l’énormité cocasse de la chute, qui laisse entendre qu’on ne verra même pas d’acteurs; ça va ressembler à un film de Duras Mr. Green Ceci dit, je ne suis pas certain de l’avoir bien interprétée car elle manque un peu de clarté. Ce début en voix off pourrait très bien être un prologue à la suite duquel on verrait les acteurs. Je me suis d’abord demandé si l chute était dans l’utilisation finale de la voie off ou dans ce qu’elle dit. C’est peut-être cela qui a dérouté d’autres lecteurs (Choucroute.)
Pour le respect du sujet, est-ce que j’ai été trop laxiste pour ce texte ? Dans mon appréciation, je n’ai pas noté de hors sujet. On voit bien l’effet du budget limité.

Remarque supplémentaires après relecture pour les CC : est-ce que le narrateur est surpris par le début du film ? C’est pourtant lui en principe qui a écrit le texte en voix off.
_________________
Le monde ne mourra jamais par manque de merveilles mais uniquement par manque d’émerveillement (G. K. Chesterton)
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 760

MessagePosté le: 18/10/2016 10:49:41    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Merci d'avoir apprécié ce texte et de ne pas l'avoir mis en HS alors que je pensais vraiment qu'il l'était.
Je vais te répondre point  par point  Smile
Le texte trouve largement son origine dans un roman pour jeune public que j'ai écrit voilà sept ans et qui dort tout au fond de mon disque dur. Ce roman m'a lui-même été inspiré par mon papa qui a construit de nombreux modèles réduits dont les trois cités. 
Il faudra que j'aille voir le résumé du film "La perle noire"  Mr. Green
Ici je cite Bruckheimer car c'est le producteur des "Pirates des Caraïbes".


Pour la chute, tu as presque raison  Wink  Il y aura quand même quelques acteurs qui tourneront sur la maquette ou dans les décors insulaires fictifs. Pour les extérieurs il y aura juste quelques scènes tournées en Espagne pour faire croire, grâce à l'architecture, que l'on se trouve dans un port de la mer des Antilles et au XVIIème siècle. 
Du fait, la voix off devra effectivement être très présente.


Non le narrateur n'est pas surpris. Quelque chose pourrait le faire penser ?
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Donaco
Plume de Griffon


Inscrit le: 22 Oct 2015
Messages: 1 587

MessagePosté le: 18/10/2016 17:22:20    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

J'ai voté pour celui-ci, principalement à cause de la langue : fichtrement bien écrit !

Les image historique sont belles et le lexique maritime donne de la crédibilité au récit.

J'ai trouvé que la consigne était respectée et même sans dialogue, le sujet et traité (le budget du scénario est vraiment amputé !). C'est un texte très narratif, j'aime beaucoup ça. Les dialogues auraient surtout fait ressortir un moment de crise, ici, ce n'est plus utile, on comprend très bien ce qui se passe.

C'est la chute qui m'a fait donner ma voix. Comme je l'aime beaucoup, je la recopie :

"12 novembre, an de grâce 1670.
C’était une belle journée d’hiver au bord de l’océan. Mes parents, mon frère jumeau Ricardo et moi, Pedro, vivions là. Nous y coulions des jours heureux. Pourtant, chez mon père, de nombreux signes trahissaient les affres d’un passé douloureux.
Je le rejoignis sur la plus haute falaise. Il regardait un navire qui approchait, au loin. Sans se servir de sa longue vue, il tourna la tête vers moi et, résigné, dit : « C’est lui ! ».


On entend très bien cette voix off et il y a une sorte de souffle épique dans ces derniers mots et avec le retour de ce navire, on a l'impression qu'on peut commencer à écouter l'histoire: elle est prête!
J'en aurais bien lu davantage.
Revenir en haut
Dulcie
Plume de Kookaburra


Inscrit le: 17 Nov 2008
Messages: 760

MessagePosté le: 18/10/2016 18:41:51    Sujet du message: Voie out Répondre en citant

Wouah ! Merci beaucoup Donaco pour tous ces compliments  Embarassed


Le texte de la voix off est le résumé du prologue du roman que j'ai écrit  Smile
_________________
C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que beaucoup de personnes paraissent brillantes avant d'avoir l'air con...
Gaston Bachelard
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 02/12/2016 20:47:12    Sujet du message: Voie out

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    A vos plumes ! Index du Forum -> Jeux de plumes -> Archives -> Archives 2016 -> Jeu 235 - le scénario au budget tronqué -> Critiques constructives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com